Créez un perso déjanté, zombie, super-pouvoirs, voyageur temporel, riche hériter... A l'Académie Natsuyasumi vous pouvez être ce que vous voulez! Tentez l'aventure!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Adagio fortitudo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rang Walter
Rang Walter
avatar


MessageSujet: Adagio fortitudo   Ven 13 Avr - 20:52




Walter Wolfstein

Si la musique adoucit les mœurs, alors je jouerai de tout mon cœur












• Identité

Nom : Walter Ludwig Wolfstein
Âge : 17 ans
Origine/nationalité : Allemand
Classe/poste : Première
Section : Diurne
Année d'arrivée : I+2
Club : Musique
Singularité : Super concertiste. C'est un grand pianiste et violoniste de génie, compositeur autant qu'interprète, qui a joué dans nombre de grands orchestres symphoniques et qui est très connu au niveau international dans le monde de la musique classique. Il a lui-même composé quelques symphonies ainsi que plusieurs morceaux de haut niveau, et possède l'oreille absolue.
Pensionnaire : Oui


• Physique


Malgré son jeune âge, Walter a des cheveux grisonnants qui partent facilement dans tous les sens, et qu'il a, avec tous les concerts auxquels il a participé, pris l'habitude de repousser en arrière. Ses cheveux sont d'ailleurs très doux, mais si vous voulez vous en assurer en les lui frottant il affichera très rapidement un air embarrassé. Il a de jolis yeux ambrés aux paupières généralement tombantes, mais son regard, lui, peut parfois apparaître perçant et insondable. Il est plutôt grand, environ 1m77, et a de grandes mains aux longs doigts fins. Ses sourcils sont très épais et fournis, ce qui le complexe passablement, et leurs pointes filent vers ses tempes. Il a généralement un air mélancolique ou un sourire calme sur le visage, mais souvent il a des expressions assez infantiles ou assez exagérées. Cependant, lorsqu'il joue de la musique, il peut avoir un air étonnamment mature qui peut surprendre. Dans l'ensemble il n'est pas spécialement beau, mais ses traits anguleux bien que légèrement enfantins lui valent parfois d'être qualifié de "mignon".

Au niveau de sa tenue vestimentaire, et en-dehors de l'uniforme qu'il porte de manière très conventionnelle tout en y ajoutant un pin's en forme de signe musical ou d'instrument (il en fait la collection) à la boutonnière, Walter porte généralement des tenues habillées. Chemises et pantalons noirs ou gris sont son apanage, et il reste à la fois sobre et chic. La plupart du temps, on peut le voir se trimballer son étui à violon un peu partout sur le campus; cela lui permet de pouvoir jouer n'importe où et de pouvoir coucher sans attendre des nouvelles musiques sur le papier lorsqu'il lui en vient en tête.
Quand il a commencé à fréquenter son petit-ami, ce dernier l'a poussé à s'habiller plus "comme un jeune", et à présent il lui arrive donc fréquemment de mettre des t-shirts simples ainsi que des jeans classiques, mais il préférera toujours des vêtements plus distingués. D'ailleurs, il porte encore la veste de sport de son ex auquel il reste attaché même après leur rupture qui a réduit son cœur en miettes, car il n'a pas pu se résoudre à s'en débarrasser ou même à cesser de la porter. En hiver, il porte souvent un chandail par-dessus ses chemises ce qui lui vaut d'être parfois confondu avec un collégien lorsqu'il se trouve à l'école.


• Caractère


Walter est avant tout un garçon très, très émotif, et particulièrement sensible. A vrai dire, il pleure pour un rien et est très facilement affecté par les événements négatif comme positifs. Cette sensibilité se retrouve d'ailleurs dans sa musique, toujours très passionnée et romantique, souvent saisissante de tristesse et de mélancolie. Dépressif depuis la rupture avec son premier amour, il a fortement tendance à s'isoler des autres et se montre souvent solitaire, bien qu'il n'aime pas la solitude. Néanmoins, ce n'est pas le principal souci de Walter. Car oui, Walter a un problème. Enfin, objectivement ce n'en est pas forcément un, mais chez lui, c'est quelque chose qui le ronge et le torture inlassablement. Car voyez-vous, notre concertiste émotif n'est en fait pas du tout attiré par les filles... et ne peut éprouver de l'attirance ou des sentiments que pour les individus de sexe masculin, ce qui l'affecte au plus haut point. Même si cela ne se voit absolument pas quand on le regarde, ni même quand on le fréquente, il n'a jamais réussi à assumer ce côté de lui-même. Tout cela s'est toutefois beaucoup estompé lorsqu'il a fait la rencontre de son petit-copain et qu'ils ont commencé à sortir ensemble, mais toute la honte et le tourment qui avaient disparu avec cette relation sont revenus à la charge lorsque cette dernière a pris fin. Il évite ainsi de parler d'amour ou de relations romantiques avec les autres, par peur d'être découvert et d'être jugé pour cela, et ne parle ainsi d'amour que dans sa musique.
Quand Walter ressent quelque chose, positif comme négatif, il ne le ressent pas à moitié, et il arrive souvent que les autres le trouvent bizarre à cause de ses réactions exagérées. Très affectueux avec les personnes dont il est proche, il peut, de façon étonnante, se montrer assez tactile lorsqu'il se sent triste et qu'il a besoin de soutien. Il a d'ailleurs conscience d'être parfois un peu trop "débordant d'affection", et craint d'être repoussé à cause de cela, ou d'être jugé lourd ou agaçant. A la fois mature et plutôt innocent, il soulève parfois des sujets assez profonds, que ce soit avec les autres ou lorsqu'il réfléchit seul, et peut montrer des points de vue très adultes. Il lui arrive parfois de partir dans de grandes envolées passionnées, que ce soit dans des conversations, des débats, ou même des déclarations, et il n'est pas rare de le voir alors foncer vers son violon ou un piano pour traduire cela en musique. Sachez en tous cas que s'il compose un morceau en votre honneur, c'est soit qu'il vous aime beaucoup, soit que vous lui avez laissé une forte impression. A ce sujet, il est toujours content quand on lui demande de jouer quelque chose, car savoir que son talent peut rendre les gens heureux le ravi au plus haut point. Il reste néanmoins très modeste quant à ce dernier, et vous ne l'entendrez jamais s'en vanter.
Pour Walter, la musique est littéralement toute sa vie, mais pas n'importe laquelle! Particulièrement axé sur le classique, chopiniste confirmé, grand fan de Tchaïkovski et de Beethoven dont il a hérité son deuxième prénom, il n'écoute et ne joue quasiment que du classique. Il n'a que peu d'intérêt pour les autres formes de musique, et peut se mettre à bouder si l'on a le malheur de critiquer ses goûts en la matière. Il déteste les musiques modernes comme la techno, le rap et le métal, qu'il ne peut écouter sans se sentir mal (et ce n'est pas du cinéma, ce genre de musiques le met vraiment mal à l'aise en plus de lui donner la migraine). Fondamentalement gentil, il aime beaucoup les enfants et présente d'ailleurs chaque année un récital pour Noël en leur honneur. Son talent et ses représentations lui ont fait gagner une petite fortune, mais il en reverse toujours la quasi-totalité à des oeuvres de charité et il met le peu qu'il reste de côté. Il ne se soucie que peu de sa notoriété, et est simplement heureux de pouvoir faire partager sa passion avec son public.
Walter est quelqu'un de relativement peureux, mais il peut se montrer courageux lorsqu'il y a beaucoup en jeu. Néanmoins, il n'a que très rarement le trac, et n'est angoissé à l'idée de monter sur scène que lors d'occasions très spéciales ou lorsqu'il présente l'un des concertos ou symphonies de sa création. Il ne s'est cependant jamais défilé et a toujours fait de son mieux pour jouer au mieux et de tout son cœur. D'ailleurs, quand on le voit sur scène, il peut avoir l'air méconnaissable tant son expression peut différer de celles qu'il aborde quotidiennement. En grand émotif, il lui arrive parfois de pleurer quand il est particulièrement pris par la musique, néanmoins cela n'arrive qu'en de rares occasions, présentant généralement un air mature, profond et insondable.

Malgré tout ça, Walter étant en ce moment en dépression, il reste quelqu'un de très mélancolique et a du mal à faire le premier pas pour se faire des amis. Déjà relativement timide à la base et n'ayant jamais été bon pour se faire des amis, c'est aujourd'hui d'autant plus difficile pour lui. Il a du mal à positiver, mais pour peu qu'on lui tende la main et qu'on se montre amical, son moral remontera, ne serait-ce que momentanément. Il peut ainsi également avoir des difficultés à faire confiance, bien qu'étant parfois assez naïf et innocent, mais étant quelqu'un de très sensible et empathique, il baissera sa garde s'il sent que vous êtes sincère et que vous ne lui voulez aucun mal. Abordez cependant le sujet de la romance ou de l'homosexualité et il risque fortement de se braquer, devenant visiblement mal à l'aise et subitement silencieux. Cela étant, il ne pourra de temps à autres pas se retenir d'observer longuement certains garçons qui lui plaisent, ou même de rougir lorsque l'un d'eux viendra lui parler.
Enfin, Walter est quelqu'un de très travailleur. Quand il se lance dans quelque chose, il déploiera tous les efforts nécessaires pour aller jusqu'au bout, surtout quand il s'agit de musique, quitte à frôler le surmenage et à risquer sa santé. En classe, il se montre studieux, bien qu'il lui arrive très fréquemment de se mettre à rêvasser et à regarder par la fenêtre, ou même à écrire des morceaux sur ses cahiers. Il garde d'ailleurs toujours un carnet de partitions sur lui afin de pouvoir rédiger des mélodies à tout moment.


• Histoire et Singularité

Walter est né en Allemagne d'un père allemand et d'une mère Russe. Très proche de ses grands-parents maternels, et surtout de sa grand-mère très amateur de ballets russes, il a été plongé dans la musique classique depuis sa tendre enfance, et c'est très tôt qu'il a réclamé à ses parents des cours de piano et de violon. Peu de temps après avoir intégré le conservatoire de Berlin, il apparut que le petit garçon avait un talent inné pour la musique et il progressa à la vitesse de l'éclair, sautant quelques années dans les cycles d'étude et composant son premier morceau à l'âge de huit ans. A douze ans il jouait son premier concerto à l'opéra de Berlin, marquant son entrée sur la scène des grands. A partir de là sa notoriété grimpa en flèche, et il fut propulsé sur la scène internationale. Il vivait pour la musique, mais jamais sa famille ne le força à quoi que ce soit, se contentant d'être extrêmement fière des accomplissements incroyables de Walter. Mais en parallèle, tout en adorant faire ce qu'il faisait, le jeune garçon déplorait de ne pas réussir à se faire d'amis, tantôt parce qu'il passait beaucoup de temps à répéter et à travailler, tantôt parce que les autres enfants le voyaient comme une bête curieuse ou une célébrité bizarre, mais en même temps impressionnante et difficile à approcher. Puis vint l'époque du collège, qui fut marquée pour le virtuose par une horrible prise de conscience : alors que tous les garçons de sa classe et ses rares copains commençaient à parler des filles, Walter eut la drôle d'impression que ces dernières ne l'intéressaient pas autant qu'elles intéressaient les autres. Et qu'il se sentait bizarre quand un garçon au physique avantageux croisait sa route... Au début, il se disait que ce n'était rien. Puis, il commença à comprendre, et renia totalement cette part de lui. Mais plus il la reniait, plus il en prenait conscience, et plus cela le rongeait. Au bout d'un moment, il commença à s'isoler, réduisant le nombre de conversations auxquelles il se mêlait, évitant certains sujets ou restait silencieux quand ces derniers étaient abordés, et enfouissant au plus profond de lui cet horrible fardeau. Il se plongea encore plus dans la musique afin d'oublier ce poids qui le hantait, et peut-être que ce fut ce qui allait lui porter à la fois espoir et désespoir...
Walter avait achevé avec brio un énième concerto à l'opéra, acclamé par le public. Prenant du temps après le spectacle pour souffler un peu, il était sorti de la salle prestigieuse après le public et la plupart des musiciens. Et c'était là que sa route avait croisé celle du jeune homme qui allait être son premier amour. Ce dernier avait assisté à la représentation et avoua à Walter, alors que la neige tombait autour d'eux sous un silencieux clair de lune, qu'il avait eu le coup de foudre pour lui et que cela faisait un moment qu'il suivait ses concerts. Le concertiste tomba instantanément sous le charme, et peu de temps après les deux garçons se mirent en couple et filèrent le plus parfait amour, tout cela en secret car ils ne voulaient pas que tout le monde s'en mêle et les pointe du doigts pour leur relation inconventionnelle. Tout cela dura de longs mois, de longs mois emplis de bonheur et de merveilleux souvenirs. Et ce fut ainsi tout naturellement que Walter décida de partir avec son petit-ami quand ce dernier lui annonça qu'il devait suivre sa famille et s'installer au Japon. Walter demanda à ses parents d'accepter qu'il parte vivre là-bas, et sa grand-mère qui avait plus ou moins deviné que le garçon avait quelqu'un dans sa vie l'aida à les convaincre. C'est donc un Walter tout heureux qui plia bagages et partit au pays du soleil levant. Malheureusement... c'est à ce moment-là que tout s'effondra.
Peu après l'arrivée du virtuose au Japon, son petit-ami lui avoua qu'après avoir tant aimé et si passionnément, l'amour s'était tari et il ne ressentait plus rien pour lui. Pire, il ajouta qu'il n'en pouvait plus de sortir avec une célébrité qui ne jurait que par la musique classique, et il lui reprocha même à tort de se consacrer plus à sa passion qu'à lui. Walter en fut brisé. La famille de celui qui était dorénavant son ex-petit-ami déménagea, et Walter se retrouva seul à Shisaido pour la rentrée scolaire. Ils avaient décidé de s'inscrire tous les deux à Natsuyasumi, mais c'était finalement seul qu'il franchirait le portail de l'Académie... Alors que ses parents, inquiets pour leur fils, voulurent le convaincre de rentrer, il leur annonça qu'il préférait rester sur place afin de changer d'air et de panser ses plaies (dont il garda l'origine secrète, bien que tous se doutaient qu'il était parti là-bas avec sa moitié sans songer au fait que celle-ci pouvait être un garçon et non une fille). Le jeune homme resterait à l'Académie le temps de faire le point, et aviserait à la fin de l'année pour la suite.
Néanmoins... lorsqu'il découvrit l'incroyable nature de Natsuyasumi, il se dit que finalement, il n'avait pas commis d'erreur en choisissant de venir ici. Et bien que le chemin jusqu'à sa guérison soit encore bien long, il avait enfin retrouvé une lueur d'espoir dans cet univers aussi fantaisiste que ceux des ballets russes de son enfance...



• Derrière l'écran

Pseudo : Kenta, Oscar, Haru, Walter... comme vous préférez!
Avatar : Kôtarô Bokuto, de "Haikyuu!!"
Code Règlement :
Comment avez-vous connu le forum ? : J'en suis le fondateur! ^w^
Un petit mot ? : Vive la musique classique! Et Beethoven! Et Tchaïkovski!! *^*


©️️ Code Anéa - N-U


Dernière édition par Walter Wolfstein le Mar 17 Avr - 2:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rang Lindy
Rang Lindy
avatar


MessageSujet: Re: Adagio fortitudo   Sam 14 Avr - 0:40

Haaaaanw, il a l'air charmant comme tout ton personnage ! En plus il est homosexuel, je soutiens à 100% ! o/

Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche, t'es bien parti pour l'instant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rang Walter
Rang Walter
avatar


MessageSujet: Re: Adagio fortitudo   Sam 14 Avr - 0:55


Coucou Lindy, c'est Kenta, voilà voilà... Mais merci, c'est bien la première fois qu'on me souhaite la bienvenue sur ce forum! :'D

P.S : Tu es fan de yaoi/shônen ai? XDD


Dernière édition par Walter Wolfstein le Lun 14 Mai - 16:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Directeur
Directeur
avatar


MessageSujet: Re: Adagio fortitudo   Sam 14 Avr - 1:10

Hohoho, le retour de la schyzophrénie, mais en musique cette fois! Un virtuose rejoint l'Académie, nos Espoirs sont de plus en plus nombreux et nous rendent de plus en plus fiers! Espérons que ce personnage sensible et tourmenté parviendra à se faire des amis et qu'ensemble ils pourront accorder leurs violons, hohoho!

Conseil des élèves : Tant qu'à faire un jeu de mot, autant essayer de bien le placer... Là ça ressemblait juste à une phrase normale...

Il est tard, et puisqu'il s'agit d'une auto-validation, peu importe si c'est bon ou mauvais, hein!

Conseil des élèves : ... Et c'est ça notre modèle d'excellence...? Bravo pour l'exemple...

Hrm hrm, quoi qu'il en soit, nul besoin de vous montrer le chemin M. Wolfstein, et ce pour des raisons évidentes... Je me vous souhaite tout de même de retrouver le moral et de vous faire plein d'amis, afin de surmonter tous vos démons, hohoho!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://natsuyasumi-academy.forumactif.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Adagio fortitudo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adagio fortitudo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natsuyasumi Academy  :: Bienvenue à l'Académie ! :: Entrer à l'Académie :: Formulaires validés-
Sauter vers: