Créez un perso déjanté, zombie, super-pouvoirs, voyageur temporel, riche hériter... A l'Académie Natsuyasumi vous pouvez être ce que vous voulez! Tentez l'aventure!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Avril I+3] It's not my fault... Really... [ft. Jayden Adams]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


MessageSujet: [Avril I+3] It's not my fault... Really... [ft. Jayden Adams]    Mar 25 Juil - 22:13


...It's not my fault...
Really...






Un magnifique jour de printemps, n'est-ce pas ? Un beau ciel strié par quelques petits nuages qui semblaient s'être perdu dans le coin et un air doux pour la saison. Oui. C'était une belle journée. Du moins pour l'instant. Il fallut un peu moins d'une heure pour que le temps ne décide de se dégrader. De gros nuages gris surplombais a présent l'Academy qui semblait si calme. Bon, au moins, ce n'était pas un jour d'orage, ni de tempête. Et fort heureusement. Sinon, On en connait un qui aurait eu quelques problèmes. Enfin, c'était assez relatif. Techniquement, il y avait déjà de quoi poser problème. La pluie commençait a tomber a grosse goutte et les élèves allèrent se mettre a l'abri. Sauf que... La quelque chose semblait manquer a la porte. Quelque chose, qui les empêchait d'entrer.

Clenche de porte en main, Félicité courrait en sens inverse de l'établissement. Si on le voyait avec ça, on lui en voudrait, c'était certain. Fichu loi ! Il voulait simplement entrer dans le bâtiment a la base ! Et a la place, il avait eu la clenche dans la main et avait simplement paniqué. Bien évidemment, au lieu d'aller chercher un surveillant ou quelqu'un de compétent, il avait préféré fuir avec l'objet du crime. Pourquoi ? Bonne question. Peut-être espérait-il la réparer lui-même ? ... Loin de la porte... Ouhai, vu comme ça, c'était un peu idiot en fait. Mais il n'arrivait pas a réfléchir sous la pression. Raaah Pourquoi ne pouvait-il pas avoir une singularité plus... Non, pas normale, mais plus vivable. Parfois, il se demandait ce que c’était de vivre dans l'insouciance. Bon, il pourrait rapidement en faire les frais, car perdu dans ses pensées, il ne vit pas l'entrée du gymnase et en marchant sur le parquet avec ses chaussures mouillées, il glissa et se retrouva au sol, a plat ventre. La clenche en profita alors pour aller faire un petit tour plus loin.

Ruminant sa douleur pendant quelques instants, il se releva finalement. Ouch... Ça c'était une chute... Il regarda autour de lui, tout en se massant la nuque. Personne. C'était une chance quand même ! Ou du moins, il ne voyait et n'entendait personne. Il en avait donc vite conclu qu'il était seul dans le bâtiment. La poisse ! Et sans mauvais jeu de mot ! Bon, le lieu n’était pas vraiment bien rangé. Et pour cause, quelques ballons trainaient par-ci, par-là. Dont un ballon de basket juste devant lui. Une "chance" que Félicité ne l'ai pas envoyé valsé dans sa chute. Oh ! Il commençait doucement a en avoir marre de cette situation. 13 ans qu'il supportait cette... euh... Malédiction ? Hmpf... Peu importe. Il en avait marre.

Il attrapa le ballon devant lui et le lança de toute ses forces sur le sol. Bon, ça n'arrangerait pas les choses, mais bon. Seul petit détail qu'il oubliait étrangement. C'était Félicité qui venait de lancer ce ballon. Félicité. La catastrophe ambulante. Celui qui n'avait pas du tout prévu que le ballon rebondisse si haut et si fort sous le coup de colère, qu'il alla frapper le panier juste au-dessus. Le bruit sourd fit sursauter le garçon qui en pu réagir. Le panier se décrocha et lui tomba dessus. Et heureusement qu'il n’était pas trop haut. Sonné par l'agression du panier, il repris ses esprits quelques secondes plus tard. AH ! Mais il était en plus complétement enroulé dans le filet. Ainsi, il commença a se débattre pour sortir de sa "prison de maille". Bordel ! Quelle magnifique journée de Printemps !
Help ! Please ! Agression par panier de basket, je répète, agression par panier de basket ! Féli need help !



® Caögan sur Libre Graph'





_______________________


Dernière édition par Félicité le Ven 11 Aoû - 18:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Martial arts club Leader day
Martial arts club Leader day
avatar


MessageSujet: Re: [Avril I+3] It's not my fault... Really... [ft. Jayden Adams]    Mer 26 Juil - 3:03

It's not my fault... Really !



Le soleil était brillant. De son éclat, il traversait les fenêtres du gymnase dans lequel se trouvait Jayden. C'est d'ailleurs ce même soleil qui réveilla la jeune femme qui dormait dans les vestiaires. Que faisait-elle à cet endroit, me demanderez-vous ? 
C'était devenu une vieille habitude. Quand il faisait un peu trop beau, l'esprit libre qui l'habitait se sentait entravé dans une salle de cours. Préférant avoir une totale liberté de mouvements, elle avait trouvé un endroit qui lui permettait de faire ce qu'elle désirait. Comme vous l'avez sûrement deviné, il s'agissait du Gymnase. C'était désormais son repère. Sécher, demeurait une seconde nature chez Jayden et selon celle-ci, il n'y avait pas meilleur endroit pour accomplir ce méfait ! Personne ne songeait à vous chercher ici, pas même le conseil des élèves, ou alors d'étranges professeurs... Personne. C'était calme. Cela permettait à notre Judoka de méditer. 

Sur quoi ? Tout et rien... Ou simplement, perfectionner son art de l'application du sommeil. Les cours étaient épuisants pour la jeune femme. Elle n'était pas de ceux qui arrivaient à tenir sur une chaise pendant une heure non-stop. Elle n'était pas non plus de ceux qui trouvaient un intérêt à ressasser l'histoire, ou apprendre des maths abstraites qui ne lui serviraient jamais à rien dans la vie. Après tout, jamais Ô grand jamais, personne n'avait eu besoin de se servir de fonctions dérivées pour échapper à un éléphant, une tornade, ou à un kidnapping. Les seuls moments de détente pour Jayden dans cet établissement étaient les pauses, et les activités de club. Nommée très récemment chef du club d'Arts martiaux au sein de la section diurne, elle savourait chaque minutes passées dans l'application de ses activités : c'était les moments où elle s'épanouissait le plus. 

C'était donc, depuis les vestiaires - des garçons - que Jayden venait de se réveiller. Bien que sportive, elle mit du temps à émerger du brouillard. Elle restait allongée sur le banc. Plus d'une heure passa. Ce fut assez long, mais assez rapide pour que le temps se couvre, et que l'averse remplace le beau temps. Elle entendit une foule d'élève. Mais qu'est-ce qu'ils racontaient ? Agile, la leader du club d'arts martiaux grimpa sur des casiers de manière à découvrir l'origine de tout ce raffut. Lorsqu'elle atteignit la fenêtre en hauteur, elle dût se maintenir au rebord comme seul appui. Ce que Jayden vit la laissa perplexe, des élèves qui ne se réfugiaient pas dans le bâtiment malgré le torrent de gouttes qui s'abattait sur eux. Pourquoi ? Y avait-il un problème ? Excitée par la curiosité, elle lâcha le rebord et retomba sur ses genoux solides. Au même moment, elle entendit du bruit qui était issu de l'extérieur des vestiaires. Etait-ce le conseil des élèves ? La sécheuse en herbe avait "trop" d'absences, et cela leur posait problème, apparemment. Ce fut la raison pour laquelle elle resta dos au mur, en tournant la tête pour observer le nouvel arrivant dans la salle.


Un membre du conseil enragé ? Une menace interstellaire à laquelle personne ne saurait faire face ? L’avènement d'un nouveau récit apocalyptique ? Rien de tout cela. Il s'agissait d'un gamin. Mais qu'est-ce qu'il fout là, lui ? Aussitôt que Jayden se posa la question... elle vit le garçon à la chevelure brun clair tomber, lâchant un objet. La jeune femme se retint de rire, quel empoté ! L'attention de celle-ci se dirigea alors vers la chose qu'il avait faite glisser : une clenche. Bien que parfois lente d'esprit, Jayden fit immédiatement le lien : il était la raison pour laquelle les autres n'avaient pas pu se protéger de la pluie. Mais pourquoi il a volé ce truc ? Ça sert à rien ? C'est pour un mauvais coup ? Toutes ces questions intriguaient la sportive. Mais le spectacle n'était pas fini ! Lorsque le garçon se releva... il ramassa l'un des ballons qu'il y avait par terre. Oups ! Jayden avait complètement oublié de ranger. Visiblement, pour calmer sa frustration, il le jeta de toute ses -ridicules- forces par terre. 


Ce qui suivit relevait de l'improbable. A la base, vu la trajectoire du ballon, il était impossible qu'il n'engendre la moindre réaction possible... et pourtant, le panier se décrocha, et il tomba sur le garçon qui se perdit dans les filets. Il se débattait inlassablement... What ? Jayden n'en revenait pas ses yeux, comment, ce qui venait de se passer était possible ? Se pourrait-il qu'en fait, ce garçon aux allures chétives, était un puissant combattant !? En tout cas, il n'était sûrement pas un aimant à catastrophes ! 


Bien que la jeune femme mourrait d'envie de le laisser se débattre, elle préférait aller le questionner. Discrète, d'une démarche pleine d'assurance et maîtrisée, elle rejoignit l'adolescent. Elle était juste devant lui, à une distance respectable et l'observait de ce qui pouvait sembler être très, très haut, un sourire arrogant à la figure. On aurait dit un chasseur qui venait de capturer sa proie. 


Quand Jayden se pencha, on aurait pu croire, au premier abord, que c'était pour l'aider. Il n'en était rien. Jayden saisit la clenche, et s'accroupit en faisant tourner l'objet dans sa main gauche.


            "-Alors comme ça, t'es un voleur ? demanda t-elle avec son éternel sourire supérieur. T'as pas vraiment la carrure pour ça ! 


Elle leva les yeux au ciel sans espérer de réponse de la part de ce garçonnet. Après quoi la jeune femme se laissa tomber sur son derrière, allongea ses jambes et gardait son appui avec sa main droite. L'objet tournant toujours entre les doigts de Jayden, ces mots sortirent de sa bouche. Elle levait les yeux au plafond.

             "-Quand j't'ai vu... Je t'ai pris pour un gringalet. Mais ce que tu viens de faire, c'était ouf. Tu m'expliques comment ça se fait ? 

Elle quitta alors les yeux du plafond, dans l'attente d'une réponse qui la satisferait.


Dernière édition par Jayden Adams le Jeu 27 Juil - 16:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Avril I+3] It's not my fault... Really... [ft. Jayden Adams]    Mer 26 Juil - 18:37


...It's not my fault...
Really...






Et le combat fut lancé ! Félicité contre le filet du panier de basket ! Le garçon semblait prendre l'avantage, mais le filet se resserrait sur son mollet. Qu'importe, il tenta de riposter en cherchant l'ouverture, mais cette fois-ci, son bras fut prisonnier. Il soupira. Mais pourquoi donc ce filet était si difficile a enlever ? Ce n'était certainement pas si dur que ça ! Bien que le contour de métal était toujours accroché autour dudit filet. Ça rendait la chose un peu plus compliqué. Et il n’osait pas le toucher. Avec sa "chance" il risquait juste de se couper. Et comment expliquer ce qu'il lui était arriver a l'infirmerie ? Agresser par un filet. Personne ne le croirait, c’était certain.

Alors qu'il se débattait encore avec le filet, Félicité fut interrompu par une silhouette qui venait d'apparaitre devant lui. Oh non... Ne dites pas que... Eh bah si ! Lui qui pensait être seul ici, ne l'était au final, pas du tout. Quelle galère ! Pour sûr, sa chute n'était pas passée inaperçue. Et encore moins, le coup du ballon. Ça aussi ça faisait parti de sa "malédiction" ? A la limite, les catastrophe, OK, il s'en accommodait. Mais se ridiculiser devant quelqu'un, ça non ! Il n'y arriverait simplement pas. Mais bon, comment le changer ? Il n'y avait pas vraiment de moyen en fait. Donc, celle en face de lui, devait bien rigoler intérieurement et le prendre pour un pitre. Mais... C'était pas sa faute ! Ou presque.... Ou carrément en fin de compte... Ou plutôt a cause de sa singularité... Qui lui était relié. Breeef. Là n'était pas la question. Pendant qu'il réfléchissait, la bataille n'avançait pas d'une maille.

Mais que... Elle venait de ramasser la clenche qui avait tentée de s'échapper juste avant ? Aïe... Ça partait mal là. Mais peut-être n'avait-elle pas-... Ah si. Apparemment, elle avait remarqué l’attroupement d'élèves devant les portes du bâtiment principal.  C'est vrai que de premiers abords, on pouvait croire que Félicité avait effectivement joué un sale tour aux autres. Et puis, ça voulait insinuer quoi "pas la carrure pour ça". Elle le voyait comme un faible, c'est ça ? Lui qui venait de démolir a moitié un panier de basket, saucissonné entre les mailles du filet. Il ne restait que le panneau au-dessus du panier qui résistait encore. Bon, dans sa position, il avait vraiment l'air faible et en détresse. Mais il l’était ! Et avec le sourire qu'affichait cette fille, il ne se sentait pas vraiment a l'aise, ni en sécurité.

"De qu-... Eeh ! Non ! J'suis pas un voleur ! Elle s'est.. Cassé dans ma main et je voulait essayer de la réparer...."

Bon, elle ne semblait pas vraiment l'écouter et préféra fixer le plafond. En même temps... Chercher a réparer une clenche dans un gymnase... C’était un peu gros comme excuse. Au final, il leva a son tour les yeux. Nan mais, qu’espérait-il encore ? Que de la chance tombe du ciel sur lui ? Nan. Il avait compris depuis longtemps que ce n'était pas possible. Puis, la fille reprit la parole. uh ? De quoi elle parlait ? De l’agression du panier ? Enfin, plutôt du ballon qui avait rebondit bien trop haut ? C'était juste, un poil trop compliqué a expliquer. Un simple "je sais pas" n'était certainement pas la réponse qu'elle attendait. Oh non.

"Euh... Bah en fait..."

Se souvenant en même temps qu'il était toujours prisonnier du filet, il reprit la bataille avec ce dernier. Il y alla un peu plus calmement qu'au départ et cela se révélait être la meilleure solution. Il en voyait enfin le bout ! Encore quelques mailles et il serait enfin libre ! Du moins, il l’espérait. Mais il n'oublia pas de répondre a la question qui lui avait été posée.

"Je suppose que ce panier devait forcement se casser a un moment ou un autre... ?"

Il lui adressa un sourire trèès léger. Il ne voyait pas d'autres façon d'expliquer ce qu'il venait de se passer. Après tout, il ne savait jamais ce qui allait se produire, ni comment. Il savait juste a peu près comment fonctionnait cette fichue loi. Mais sans plus. Et au final, a force de persévérer, il parvint enfin a sortir la tête du filet. Ah ! Enfin ! Et ce fut ce moment-là qu'attendit le panneau du panier pour tomber a son tour. Pile derrière Félicité, a quelques centimètres de son dos- Pouvait-on dire qu'il avait de la chance dans son malheur ? Sursautant, il resta figé sur place, n'osant même pas regarder en arrière alors que le panneau s'étalait sur le parquet dans un vacarme presque assourdissant. Pourvut qu'il n'y est personne d'autres dans ce gymnase... Sinon c’était plus que fichu.

".... Et... Ce truc aussi d'ailleurs...."

Nan mais quelle poisse !

® Caögan sur Libre Graph'





_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Martial arts club Leader day
Martial arts club Leader day
avatar


MessageSujet: Re: [Avril I+3] It's not my fault... Really... [ft. Jayden Adams]    Jeu 27 Juil - 5:05

 
It's not my fault... Really !

Même si Jayden ne donnait pas l'air d'écouter, toute son attention était concentrée vers l'adolescent. Apparemment... La clenche s'était cassée dans sa main.Ah bon ? Pensa Jayden. Ça fait une super idée de farce à réaliser. Je note ! En effet, à ses heures perdues, la demoiselle se livrait à tout genre d'expérience de manière à se distraire de la façon la plus satisfaisante possible. Sur l'échelle de contentement, les lutineries de Jayden atteignaient des sommets. Cependant, ces derniers temps, elle manquait d'ingéniosité et d'imagination. Et pourtant, grâce à ce garçon, elle allait pouvoir redorer son blason de ''Jayden la farceuse à mi-temps''. Enfin, qu'importe. Le petit continuait de lutter contre le filet. C'était marrant à voir. Si bien que l'extrémité des lèvres de Jayden s'étiraient, créant ainsi ce qu'on pouvait communément appeler un sourire. Il était doux. Et rafraîchissant. C'était l'une des rares expressions que Jayden offrait à ceux qui lui plaisaient bien.

Pourtant, ses sourcils furent tendus au moment où il répondit à la seconde interrogation de la jeune femme. Les paniers ne tombent pas comme ça, voyons. Et avant même que Jayden n'ait eu le temps de finir sa pensée, le panier tomba derrière le garçon (qui au passage avait réussi à libérer sa tête de l'emprise du filet démoniaque).

La sportive écarquilla les yeux, arrondis par la surprise. Ce qui restait du panier de basket (si on pouvait l'appeler ainsi) tomba au sol. Sans raison apparente. Sans rien. Comment etait-ce possible ?! Jayden questionnait d'un regard inquisiteur le gringalet. Celle-ci n'avait pas vraiment de mots à mettre dessus. Et l'adolescent... Non plus. Il se contenta d'affirmer que ces objets étaient destinés à se casser. Jayden commença à exploser de rire, à s'en tordre les côtes. Lorsqu'enfin, elle s'arrêta, elle prit la parole.

<< Tu sais, un jour, j'ai cassé une fenêtre de l'établissement. "L'addition" a été salée ! Lança t-elle, tout sourire.

<< Je pensais que t'étais secrètement fort, mais en réalité, t'as juste énormément de chance ! Continua celle-ci.

Il n'y avait pas une once d'ironie dans le ton de la jeune femme. Avec tout ce qui s'était passé depuis l'arrivée de l'adolescent dans le gymnase, Jayden aurait pu penser qu'il était un grand  malchanceux. Cependant, Jayden avait une façon autre de penser. Elle croyait fermement en sa destinée, et si le destin l'avait mit sur son chemin, c’est qu'il y avait bien  à une raison. Avant même de laisser le temps de répondre, la jeune fille se releva et lui tendit la main au passage.

<<Allez, il est temps que tu sortes de là !

Avec ces mots, Jayden faisait preuve de bonne foi. Elle le trouvait particulièrement curieux, mais à tout point de vue il s'agissait d'un garçon complètement normal et juste un peu maladroit. Notre sportive avait été de ces gens, mais la maîtrise du Judo demandait précision et droiture. C'est grâce a ceci qu'elle pu devenir la competitrice qu'elle était à l'heure actuelle. Mais... Bon, ce garçon avait visiblement encore beaucoup de chemin à faire avant de se débarrasser de ce défaut.


Dernière édition par Jayden Adams le Ven 28 Juil - 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Avril I+3] It's not my fault... Really... [ft. Jayden Adams]    Jeu 27 Juil - 18:44


...It's not my fault...
Really...






Bravo Félicité ! Quelle belle première impression ! Il n'y avait vraiment pas moyen de faire mieux. Sur le coup, il ne sentais pas grandement a l'aise. Bon, ça pouvait aisément passer pour un simple accident, tant que sa singularité ne se manifestait pas a nouveau. Et pourvu qu'elle reste calme pendant un petit moment... La clenche, le panier en deux fois... C'était déjà pas mal, non ? Alors s'il vous plait... Fichez lui la paix maintenant... Juste être tranquille un tout petit peu. C’était trop demandé ? Visiblement oui. Et il le savait. Forcément, ça n'allait pas s'arrêter là. Mais bon, tant que ça ne touchais personne d'autre, il fallait supposer que tout allait bien. Même venant d'un accident, il ne se le pardonnerais certainement pas. Oh oui, certains devait le prendre pour un fauteur de trouble. Il en était assez loin. Par chance, il n'avait pas encore eu d’énorme problème. Et il valait mieux que cela n'arrive jamais.

Il n'avait pas l'air d'être le seul surpris par la chute finale du panier. Bon point, il ne pouvait pas tomber plus bas. Enfin... Non ! il ne pouvait pas. C'était tellement imprévisible que ça pourrait éventuellement être possible. Mais il dégagea cette idée de son esprit. Non ! Pas de négativité ! Il en faisait preuve assez souvent. Heureusement, il fut tiré de ses rêverie par son interlocutrice qui riait aux éclats. Il avait dit quelque chose de tellement drôle ? 9A alors, il ne s'en était même pas rendu compte. Ou alors, elle se moquait de lui. Oui, ça devait être ça. Il fit un peu la moue avant qu'elle ne reprenne la parole. Ah ça... Si on devait le faire payer a chaque catastrophe... Il serait en chiffre négatif depuis... Toujours ? Il haussa les épaules.

"Tout ce qui est susceptible de mal tourner, tournera nécessairement mal"

Il n'avait rien d'autre a ajouter là-dessus. Ça expliquait très bien la situation.
euh.. Pardon ? De la chance ? Félicité ? Il manquait une étape là. Depuis quand avait-il de la chance ? Bon d'accord, il en avait vraiment un tout tout petit peu pour être toujours en vie après toutes les catastrophes qu'il avait provoqué involontairement. Nan. C’était une catastrophe ambulante. Rien de plus que cela. Et si elle ne le savait pas, elle allait certainement bientôt le découvrir. Il préféra ne rien dire là-dessus. Au final, elle se releva tout en lui tendant la main. Ah. Il ne refusait pas un peu d'aide pour achever sa bataille.

"Merci"

Dehors, la pluie commençait a tomber de plus en plus fort. De vrais rafales de vents soufflaient dans l’académie. Et avec la porte cassée, les élèves avaient dû trouver une autre entrée afin de se mettre a l’abri. Mais c'est que ça tournait presque a la tempête là-dehors. Et Non, Félicité n'y était pour rien ! Il n’influençait pas le temps. Le ciel s'était grandement dégradé. Heureusement, ils étaient au sec dans ce gymnase. Un petit coup de "chance" si l'on pouvait dire. La pluie redoubla de violence et un bruit sourd se fit entendre.

Mais la providence était-elle du côté de Félicité ? Bien évidemment... Que NON ! Il pouvait bien se demander ce qu'il avait bien pu faire pour mériter un tel acharnement. Car subitement, l'une des lumières au-dessus d'eux s'éteignit sans prévenir. Oh- Ça ne présageait rien de bon. Rien de bon du tout... Et son pressentiment s'avéra exact. Ladite lampe, vacilla quelques secondes avant de finalement se détacher du plafond. Les yeux écarquillés par la vision de l'objet se rapprochant, il ne pensa même pas a lui sur le coup. Il était toujours dans le filet, mais n'avait qu'une chose en tête. Cette fille devait partir. Et au plus vite.

"Sort d'ici !!"


® Caögan sur Libre Graph'





_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Martial arts club Leader day
Martial arts club Leader day
avatar


MessageSujet: Re: [Avril I+3] It's not my fault... Really... [ft. Jayden Adams]    Ven 28 Juil - 4:58

It's not my fault... Really !




L'adolescente fut surprise de la sagesse du garçon. Il l'était sûrement beaucoup plus qu'elle, et de toute façon, rares étaient ceux qui ne la surpassaient pas dans ce domaine. Elle lui accorda raison, mais ceci à moitié car ... Tout le monde était susceptible de mal tourner, mais tout le monde ne finissait pas dans le mauvais sens. Il accepta la poignée de main de Jayden. Au contact du garçon, elle mesura sa force. Rien. Elle s'était trompée, il s'agissait bel et bien d'un gringalet. Sa main était aussi douce que celle d'une personne qui n'avait jamais travaillé de sa vie, ou qui s'hydratait soigneusement après chaque bains. La comparaison était un peu étrange, mais ce fut ce à quoi pensa la jeune femme. Ils restèrent là, un instant, sans rien faire. Tout ceci n'était qu'apparence : Jayden était en train de réfléchir sur ce qui avait pu causer les incidents précédents. Peut-être que cet enfant... avait en fait, la poisse !? Lorsque cette idée traversa l'esprit de notre sportive, elle ne put s'empêcher d'être choquée. Mais c'était trop étrange, selon elle. Le plus probable aurait été que... Que... Ce garçon était le fils d'un riche mafieux que quelqu'un tentait désespérément de tuer !?  Malgré son jeune âge !? L'expression de choc qui s'était dessinée sur le visage de la jeune femme à la peau bronzée se transforma en un faussaire du tableau ''Le cri'' d'Edvard Munch. La peinture et Jayden étaient semblables en tout point à ce moment là. 

Quel monde impitoyable ! Pensa celle-ci. Il est si jeune ! Et il ne vivra pas longtemps, même si sa chance venait à le garder en vie pour encore un moment.

Pendant que Jayden faisait de nouveau travailler son imagination, la pluie s'intensifiait dehors. Le chamboulement de la météo tout au long de l'après midi était assez frustrant, car au départ, le soleil était vraiment éclatant. Il était si beau que les centres d'UV l'avaient jalousé, et que certaines personnes étaient parties bronzer... Pour au final, se retrouver à fuir une pluie battante et hargneuse, qui prenait sa revanche sur un soleil trop doux ! Elle s'acharnait alors contre les hommes pour les punir d'avoir profité ainsi de la chaleur de cette merveilleuse boule de feu à des années lumières de la terre. Satané nuages ! En tout cas, l'averse déferlait aussi rapidement que les paroles d'une chanson. Ce fut de pire en pire, le vent vint s'ajouter à la fureur de la pluie, pour ensuite devenir si violente qu'un bruit sourd se fit entendre. L'orage ? 

Ce son fit sortir Jayden de l'antre de son imagination. En réalité, la jeune fille aurait fait fureur sur des forums de théories conspirationnistes, avec toute la créativité dont elle disposait. Le réservoir à histoires farfelues de Jayden mit au point celle-ci ; le garçon était poursuivi par des personnes malveillantes qui avaient pour fin de le tuer, ou de le kidnapper. Quelle trist-

La lampe qui se trouvait juste au dessus de leur têtes s'éteignit. La sportive avait chacun de ses sens en alerte, prête à agir. C'est seulement quand un bruit sourd se fit entendre, que Jayden réalisa que la lampe n'était pas au-dessus d'eux, mais du garçon ! Et elle était en train de se décro-- 

La rapidité de la jeune fille fut incommensurable. Le fruit de ses entraînements était sa capacité à réagir vite dans de situations de danger extrême. C'était alors le cas. Cette fois, une vie était entre les mains de Jayden, le sort de l'adolescent dépendait de son temps de réaction. Il fut aussi rapide qu'attendu. Au moment même où elle avait entendu le bruit qui sonnait la fin de vie cette noble lampe, elle avait couru pour saisir le garçon, tout ceci en appuyant son pied sur le filet afin de l'en sortir. Une fois que c'était fait, elle se mit hors de portée de l'atterrissage de la lampe. Tout ceci, en une fraction de secondes. N’était-elle pas incroyable ? Parfois, Jayden avait la classe de ces actrices Hollywoodiennes. Si seulement elle se taisait.

Entre les mains de Jayden, porté à la manière d'une mariée, le jeune garçon qu'elle venait de sauver. Celle-ci n'était même pas choquée ou surprise de ce qui venait de se passer. Elle observait le garçon, avec un drôle de sourire. Il lui avait dit de fuir, sans se préoccuper de se sauver lui-même. C'était sûrement la raison pour laquelle l'adolescente était restée.

<< T'as vraiment de la chance, tu vois !? s'exclama t-elle.

Après quoi elle approcha son visage de celui de l'adolescent. Son regard resta plongé dans le sien un court instant, pendant lequel elle le fixa intensément.

<< Et en plus, t'es vraiment mignon !

Décidément, Jayden était imprévisible.  


Dernière édition par Jayden Adams le Ven 28 Juil - 21:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Avril I+3] It's not my fault... Really... [ft. Jayden Adams]    Ven 28 Juil - 16:14


...It's not my fault...
Really...







Félicité vit toute son existence défiler devant ses yeux. Sa famille et.... Et c'était tout. Car non, il n'avait pas vraiment d'amis à bien y penser. Bref ! Il pensait vivre ses dernières secondes. Au mieux, il serait blessé, mais avec sa "chance" il n'y croyait pas du tout. Bon, au moins, il ne pourrait plus causer de catastrophe. Mais quand même, qu'elle fin misérable. Attaqué d'abord par un panier de basket puis par une lampe sauvage. Là sur le coup, il n'avait eu aucun répit. Pas une seule seconde. Après, il serait forcément arrivé un moment où il ne pourrait réchapper à la loi qui lui collait à la peau. Ce qu'il appelait une malédiction devait forcément finir par le tuer. C'était un peu le principe d'ailleurs. Et sans lui, plus de catastrophe. Mais il en fut décidé tout autrement. 

Sans avoir le temps de comprendre ce qu'il se passait, il fut libéré de son filet et tiré à l'écart du point d'impact. Qu'est-ce que... Il ne comprenais plus rien. Un instant avant, il voyait la mort en face de lui, et l'instant d'après, il voyait la lampe s'écraser sur le parquet. Ce n'était vraiment pas passé loin. Tremblant de stress, son seul réflexe avait été d'agripper celle qui l'avait tiré d'affaire. Il devait sans doute rêver. Oui. Ça devait être ça. Il délirait à cause du coup qu'il avait reçu de la lampe. Du moins, c'était ce qu'il pensait. Comment aurait-il pu s'en sortir ? Impossible ! Et pourtant, c'était bel et bien réel. Il entendit la fille lui dire qu'il avait de la chance. Chance ? Plus ou moins ! Elle n'avait donc pas vu la lampe tomber ? Lui, estimait ne pas en avoir. Ou alors vraiment une once. Le pourcentage minimal attribuable à quelqu'un. En simple réponse, il secoua la tête, tentant de remettre de l'ordre dans ses pensées. Perdu. Voilà comment il se sentait. Mais bordel ! Comment pouvait-elle garder son sourire dans un moment pareil ? Elle le fixait avant de reprendre la parole. 

"Qu-... Ah ? ...mais.... Euh... En fait..."

Ah oui. Bien joué ! Il était "réveillé" a présent ! Les joues se teintant de rouge, Félicité lâcha d'un coup sa sauveuse pour retrouver le sol sous ses pieds. Il manqua d'ailleurs de tomber, toujours sous le choc de ce qu'il s'était passé. Ah oui ! Il se souvenait d'ailleurs qu'il lui avait dit de fuir. Et pourtant, elle était restée. 

"Pourquoi tu n'es pas partie ? Tu es en danger avec moi tu le vois bien ! Tu ferais mieux de partir tant qu'il en est encore temps !"

Il soupira. Ce fut destiné à lui-même. Après tout, elle venait quand même de lui sauver la vie. Il n'était pas fâché, loin de là. Il avait juste peur qu'elle ne soit blessée à cause de lui. Un accident est si vite arrivé... Et il en avait eu la preuve depuis qu'il était entré dans le gymnase. Il était dangereux. Une vrai catastrophe ambulante. Et s'il arrivait quelque chose par sa faute... Il ne se le pardonnerait jamais. Il la regarda dans les yeux. 

"Merci... Merci beaucoup..." 

Il ne voulait pas la froisser ou la vexée. Bien sûr, il lui était grandement reconnaissant. Mais il avait un peu de mal à l'exprimer. Il avait plus l'habitude de s'excuser pour ce qu'il provoquait. Dans tout les cas, il était content qu'elle soit restée au final. Il jeta un œil à la lampe, brisée a l'endroit même où il se trouvait quelques instants plus tôt. Wow... Quand même... Il ne faisait pas semblant quand il s'y mettait. Enfin... Façon de parler vu que c'était totalement involontaire. Il se massa la nuque avec sa main, sourire gêné aux lèvres.

"Eh bah... J'y suis pas allé de main morte..."

Après avoir dit tout haut ce qu'il pensait tout bas (et sans s'en rendre compte), il voulait se tourner a nouveau vers la jeune femme quand un nouveau bruit survint. Ce fut donc avec un cri pas du tout viril, qu'il s'accroupit au sol, les mains sur la tête. Ça y est ! Le plafond leur tombait dessus ! C'était définitivement la fin ! Ou pas. En réalité, il ne se passait rien de catastrophique. Mais le garçon s'attendait a n'importe quoi maintenant ! On était jamais trop prudent ! Surtout avec Félicité !L'odieuse branche qui avait causé ce vacarme semblait danser contre la vitre avant de retomber. Et tout redevint calme.


® Caögan sur Libre Graph'





_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Martial arts club Leader day
Martial arts club Leader day
avatar


MessageSujet: Re: [Avril I+3] It's not my fault... Really... [ft. Jayden Adams]    Ven 28 Juil - 21:50

It's not my fault... Really !




Les paroles de Jayden n'eurent pas un effet immédiat. Le pauvre, il semblait déboussolé. Cependant, la jeune femme ne comprenait pas pour quelle raison... Il venait de survivre, n'était-ce pas le principal ? Ah ! C'était sûrement parce que, cet enfant réalisait la menace qui pesait sur ses épaules. Pauvre enfant. Après quoi, il se rendit compte de la position dans laquelle il était et ce que Jayden avait osé dire. Le sang monta à ses joues. « Oh. My. God. So cute !!» Et voilà qu'il balbutiait. Etait-ce le combo de la "mignonnitude" ? Jayden se croyait immunisée contre ce syndrome, et la voilà qui s'étendait là-dessus comme une misérable fangirl de KPOP. Le garçon relâcha la jeune femme, et fut sur le point de perdre l'équilibre. Aux aguets, elle était prête à agir si jamais il tombait. Ça faisait longtemps que les sens de Jayden n'avaient pas étés autant sollicités. En fait, c'était depuis que la Judoka s'était battue contre une certaine Brook sur une rivière. Quel bon souvenir.
 Après quoi, l'adolescent se contenta de réprimander Jayden sur le fait qu'elle ne l'avait pas écouté. Il la regarda dans les yeux, puis la remercia, et observa la lampe en disant que c'était lui qui avait causé tout ceci. La jeune fille eût un moment d'interruption, quoi ? Il était donc la raison de cet enchaînement de problèmes !? C'était un véritable porteur de malchance ? Ou alors, il se pensait coupable de ce que la possible organisation qui le poursuivait réalisait afin de mettre un terme à sa vie ? La sportive n'eût pas vraiment le temps de réfléchir, car le garçon s'agenouilla brusquement en couvrant sa tête. Qu'était-ce donc que cela ? Ou plutôt, « What the hell is he doin' ?» pensa Jay. Un nouveau challenge tombé à l'eau comme le fameux « the floor is lava ? » ou alors, une sorte de DAB mystérieux ? En tout cas, il avait l'air inquiet et c'était peu dire. Jayden l'observa sans trop savoir quoi faire, avec une expression au visage qui transparaissait d'incompréhension.
«  Si c'est pour la facture que tu t'inquiètes, c'est... pas si grave, tes parents pourront payer ça, non ?
Il ne semblait pas l'entendre. Mais qu'importe, Jayden continuait.
« Si c'est parce que je t'ai dit que t'étais mignon, t'inquiètes, je suis pas une femme coug-...
Elle s'interrompit elle-même, comprenant ce qui se passait. Après quoi, elle se pencha sur le gamin apeuré qui fermait les paupières avec force.
« EEEEh-ohhh ! Tu m'entends ?
Jay secoua brutalement le garçon, qui sembla revenir à la réalité... Ou non ? Ne sachant pas trop, elle se contenta de monologuer.
« Hey, si je t'ai sauvé c'est parce que tu m'as dit de ne pas le faire. J'ai une fâcheuse tendance à désobéir. Cette phrase fut ponctuée d'une moue boudeuse de Jayden. Et puis, je laisserai personne crever devant moi. Je sais que je peux être insensible parfois, mais j'ai des limites... Puis, l'organisation qui te tend tout ces pièges est vraiment lâche ! Je t'aiderai, t'inquiètes, mais d'abord...
La jeune femme soupira, et pointa du doigt la clenche qui traînait, intacte, non loin de là.
« On la remet à sa place ? Demanda celle-ci.


Dernière édition par Jayden Adams le Ven 28 Juil - 23:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Avril I+3] It's not my fault... Really... [ft. Jayden Adams]    Ven 28 Juil - 23:23


...It's not my fault...
Really...






Un enchaînement un peu trop important aux yeux de Félicité. S'il avait su qu'un gymnase pouvait être si dangereux ! Il ne serait pas venu se "cacher" ici. Mais quelle idée ! La prochaine, il resterait dans un coin en PLS sans bouger. Étais-ce vraiment la solution ? Probablement pas. Mais là, il paniquait vraiment. Et savoir qu'il risquait la vie de quelqu'un d'autre n’arrangeait en rien la situation. Trois catastrophe. Si proche les unes des autres. C’était quoi la prochaine étape ? Y aurait-il encore un échappatoire ? Trop de question tourbillonnait dans sa tête. Si bien, qu'il n'entendait que vaguement ce que la jeune femme lui disait. Raah ! Pourquoi tout ceci devait arriver ? Et s'il y avait pire a venir ? Et que plus de monde en faisait les frais ? Il était perdu dans ses propres pensées les plus sombres, imaginant les pire scénarios possible. Quand soudain, il sursauta en sentant quelque chose d'étrange.

Elle l'avait secoué tellement fort qu'il s'était "réveillé" de sa pseudo crise de panique. Il se contenta de la fixer sans grande conviction. Woaw ! Son rêve avait l'air parfaitement réel ! C'était fascinant. Un instant- Ce n'était pas un rêve... Il se rappela alors subitement du panier de basket et puis de la lampe. Et.. Il aperçu le regard de son interlocutrice, et surtout, sauveuse. AH ! Qu'est-ce qu'il avait faite encore pour qu'elle face cette tête ? Ah mais... Non... Mais... Il ne voulait pas du tout la froisser. OH bordel ! Bravo Félicité ! Tu porte vachement mal ton nom ! Pensait-il intérieurement.

"Je... Je suis vraiment désolé... Je voulais pas te vexer... J'ai... Juste tendance a réagir de façon un peu trop... Impulsive ? Quand ce genre de chose arrive..."

Lui qui n'arrivait même pas a expliquer ce qu'il se passait réellement. La poisse ! Et c'était bien le cas de le dire !

"Je veux pas que tu sois blessée, ou pire même, par ma faute. Je ne le supporterais pas et je m'en voudrais pour toujours. C'est ma seule hantise. Je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose... Désolé... "

Puis, elle lança un truc étrange a propos... D'une organisation ? De quoi elle parlait maintenant ?

"... L'organisation... Mais qu'est-ce que.... Non mais... En fait c'est ma... Singularité qui a provoqué tout ça..."

Oh ! Il comprenais soudainement. Elle pensais réellement que quelqu'un voulait lui faire la peau ? Bon, on pouvait aisément y penser. Mais c'était un peu tiré par les cheveux... Plus qu'un gamin qui souffrait d'une malchance incroyable ? mouhai... En fait, c'était plausible. Mais... Comment était-elle arrivé a une telle hypothèse ? Parce que bon... Il n'y avait pas vraiment d'indice qui pouvait le laisser supposer. Mais bon, autant s'en assurer. Puis, elle lui montra la clenche. Ah oui ! Ça lui revenait maintenant. Quel idiot !

"... Oui.. Ça vaut mieux je pense. Mais... Je venais chercher de quoi la réparer a la base. Tu as une idée peut-être ?"

Il ne savait toujours pas si elle lui en voulait pour tout a l'heure ou pas. Pourvu que non... Après tout, il lui était redevable de ce qu'elle avait fait pour lui. Il réfléchirait a comment lui rendre service en retour... sans provoquer de catastrophe. Bon, c'était pas gagné du tout. Mais il trouverait ! Il lui fallait juste un peu de temps. Il alla ramasser ladite clenche avant de revenir vers la jeune femme... Dont il ne connaissait toujours pas le nom tiens.

"Au fait, c'est quoi ton nom ? Moi, c'est Félicité."

Elle avait libre choix de répondre ou pas. Pour lui, c’était fait au moins. Et puis, il aimerait bien savoir a qui il avait affaire. Clenche en main, il se rapprocha de la porte et regarda a l'extérieur. La pluie semblait se calmer peu a peu. Ça tombait toujours, mais moins qu'avant. Une bonne chose ! Il était donc temps de réparer sa bêtise initiale. Et dire que tout ça est parti d'une petite clenche de porte....



® Caögan sur Libre Graph'





_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Martial arts club Leader day
Martial arts club Leader day
avatar


MessageSujet: Re: [Avril I+3] It's not my fault... Really... [ft. Jayden Adams]    Sam 29 Juil - 19:18

 
It's not my fault... Really !



Vexer ? Jayden ? Ceci était une tâche presque impossible, et pourtant, le garçon s'excusa de ce fait. Pourquoi donc ? La jeune femme ne comprenait pas. Il devait vraiment être perdu pour dire ceci. Après quoi l'adolescent fit le héros de shonen manga empathique, en expliquant à Jayden qu'il ne voulait pas qu'elle soit blessée. Blessée ? La dernière fois que la jeune fille avait eu le malheur d'être vraiment meurtrie, c'était cette fois où son père l'avait abandonnée une année dans la jungle livrée à elle-même. Toutefois, il fit lumière sur cette nouvelle affaire en révélant que le coupable de tout ces pièges... n'était autre que lui-même ! En effet, sa singularité était la seule et unique raison de ce qui s'était précédemment passé. 


" What ? C'est donc, vraiment un porte-poisse ambulant ?"  L'expression de choc sur le visage de Jayden refit aussitôt surface. La jeune femme fut tellement perturbée qu'elle ne répondit pas tout de suite à la question du jeune garçon. Il avait demandé si Jay avait une idée pour réparer la clenche. Jayden ? Un plan ? La seule et unique stratégie que l'adolescente avait toujours respectée jusqu'à aujourd'hui, c'était, "Fonce dans le tas et survis !". Elle n'avait aucun talent en bricolage, en art, en musique ou en quelconque matière à cause de cette manière d'être : brutale. Le terme, beaucoup moins joli mais très exact pour la qualifier était "Bourrin". En effet, Jayden était de ceux-là. Pendant que notre sportive se remettait de la nouvelle et éradiquait ses fantasmes pour faire place à la réalité, ce qui la ramena définitivement fut le nom du petit garçon : Félicité. 


Elle eut alors un petit moment de réflexion avant de dire ceci :


"Ah, euh, mon nom, c'est Jayden ! Jay, si tu veux.


Ensuite, la jeune femme s'approcha de Félicité. On ne pouvait pas vraiment les voir, mais si on pouvait on aurait remarqué que son aura avait changé. C'était une aura sadique et malfaisante. Lorsque son visage fut vraiment proche de celui du petit garçon, elle prononça ces mots.


"Je t'ai sauvé la vie. Tu vas devoir faire tout ce que je te dit. En premier, je veux que t'arrêtes de t'excuser. Tu n'as pas choisi ta singularité, après tout. 


Voilà qu'elle rajoutait :


"Ah, et appelle moi Jayden-sama. Tu es mon disciple à partir de maintenant.


Un petit rire sournois s'ajouta à la fin de sa phrase, puis elle se redressa énergiquement, en s'étirant, tout ceci si vite sans laisser le temps au garçon d'en placer une.


"Un plan ? Pour remettre la clenche ? On l'enfonce dans la porte, c'est tout ! Allez, viens !


C'est sur ces mots que Jayden mit un grand coup dans le dos de Félicité pour le faire marcher avec elle. Il était si léger que celle-ci dû mesurer la force qu'il y avait dans son coup. "Tellement fragile... c'est du sucre ou quoi ?" La jeune fille marchait en direction de la sortie du gymnase.  Son plan ? Comme énoncé précédemment, elle allait seulement enfourner la clenche dans la porte en espérant que cela fonctionne. Elle n'était vraiment pas fin stratège, et n'espérait pas le devenir. La seule chose que celle-ci espérait, c'est qu'il n'y aurait personne qui soit resté malgré la pluie battante pour accuser Félicité d'être le coupable. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Avril I+3] It's not my fault... Really... [ft. Jayden Adams]    Sam 29 Juil - 22:10


...It's not my fault...
Really...






Il n'avait aucunement vu la surprise sur le visage de la jeune femme. Tout simplement car il savait parfaitement qu'elle le serait. Comme tout ceux a qui il indiquait sa singularité. De ce côté là, ce n'était pas du tout une surprise pour lui. Oui. Une catastrophe ambulante, c’était bien le mot qui le décrivait au mieux. Bon ! C'était pas tout ça. Il fallait s'occuper de cette fichue clenche. Avant qu'il ne se mette en route, elle lui révéla enfin son nom. Eh bien, il le retiendra. Et... oui, pour sûr, surtout avec la façon dont elle lui rappela les événements passés. Et enfonça bien le clou sur le fait qu'il n'avait pas choisis sa singularité. Si seulement c'était possible ! Tiens d'ailleurs... C'était quoi la sienne ? hn... Ce n'était peut-être pas le moment de lui poser la question. Elle venait de se rapprocher subitement et ce n'était pas spécialement rassurant.

Après tout, c'était légitime. Il lui était redevable bien évidemment. Il la regarda avec un regard perplexe. Il n'avait pas eu le temps de répliquer quoi que ce soit. Euh... Whut ? Attendez un instant... Ou pas. Elle venait juste de lui rappeler la clenche. Bon, il verrait ça plus tard. Le plus important, était la porte. Avec un peu de chance, cet accident serais vite oublié. Il hocha simplement la tête.

"O-Ouhai. Vite réparer ça"

Après quoi, il reçu un coup dans le dos qui faillit le faire tomber en avant. Heureusement, il réussi a se maintenir sur ses pieds. AH non, c'était bon maintenant avec les chutes ! Niveau force, on approchait du zéro. Peut-être même que ce chiffre tirait vers le négatif. A l'instar de Jayden, il n’était pas du tout sportif. Même pas un petit peu. Marcher dans l'établissement était son sport de tout les jours. Et c'était très bien comme ça. Il n'avait pas spécialement envie de faire plus. Et il n'en ferait pas plus d'ailleurs !

Marchant a l'extérieur du gymnase, Félicité pris la direction de la fameuse porte sur laquelle manquait actuellement une clenche. Il jeta un œil a gauche, puis droite. Il y avait quelques élèves un peu plus loin, mais avec un peu de chance, ils auraient le temps de tout remettre dans l'ordre avant de les alerter. Chance... Ce mot sonnait tellement mal quand même.

"Bon, allez. J'espère que ça va fonctionner !"

Il remit la clenche a sa place, en essayant de la bloquer dans le mécanisme. AH ! Ça semblait être bon ! Test rapide, il lâcha la clenche. Celle-ci lui fit un faux espoir en restant quelques secondes accrochée avant de retomber. Ah bien ! Avec le bruit de ferraille, ça n'allait pas du tout faire bizarre ! Il ramassa vite l'objet du crime pour retenter a nouveau de la remettre. Non. Le sort s'acharnait sur lui. La maudite clenche ne voulait pas coopérer. Il était presque prêt a la laisser par terre et fuir. Ce ne serait pas une mauvaise idée... Si ?

"J'vais finir par abandonner..."

Et comme si cela ne suffisait pas, madame Providence voulait encore s'amuser. Ainsi, il ne fallut pas longtemps pour que trois élèves, fort mécontents ne débarque près d'eux. Si certain avait trouvé une autre entrée, apparemment, d'autres attendait a quelques pas de là. Après tout, on revenait toujours sur les lieux de son crime, non ? Ça s'annonçait plutôt mal pour Félicité sur ce coup-là.

"On peux savoir pourquoi t'as piqué cette clenche ? C'était amusant de nous voir tous trempé comme ça ?"

... L’intéressé ne savait pas trop quoi répondre. Il avaient l'air quand même bien remonté. IL se doutait pourtant bien qu'il aurait quelques ennuis avec cette histoire.

"C... C'était juste un... Un accident... Rien de plus..."

"Il n'y a que les voleurs pour s'enfuir avec leur butin !"

Ouch. Il avait pas tord sur ce coup-là... Et même s'il remettait tout en place, il aurait surement des soucis par la suite. Fallait-il juste qu'il acquiesce ces fausses accusations ? Qui avouons-le, était quand même un peu fondée. Il s'était bien éclipsé avec cette clenche. Et même Jayden l'avait pris pour un voleur au départ. Mais là, ça paraissait un peu plus compliqué de les convaincre. Et pendant que les élèves rouspétaient, Félicité s'attela a tenter de remettre cette clenche au plus vite. Il ne voulait faire dégénérer la situation.





® Caögan sur Libre Graph'





_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Martial arts club Leader day
Martial arts club Leader day
avatar


MessageSujet: Re: [Avril I+3] It's not my fault... Really... [ft. Jayden Adams]    Ven 11 Aoû - 1:40

It's not my fault... Really !


Le vent avait délicatement effleuré le visage de la jeune femme lorsqu'elle avait mit un pied dehors. Ce fut doux, agréable. Après quoi, la pluie s'invita au rendez vous pour arroser celle-ci. Une fois face à la porte, elle laissa le petit garçon à son destin, bien qu'elle aurait pu t'aider. Quoi ? Du bricolage ? Elle risquait juste de briser la clenche en deux, au lieu d'arranger les choses. Et c'était ce qui risquait d'arriver si elle sortait la phrase qui trottait dans sa tête « Laisse moi faire ! » Cette phrase, dans le passé de Jayden, était synonyme de malheur. Toute les fois où elle avait tenté de faire quelque chose d'elle même : cuisine, ménage, etc... Elle devenait une espèce de Félicité... Mais seulement parce que celle-ci était trop brutale, vindicative et peu patiente. 

Certains pourraient penser que c'était une bonne chose, mais n'être douée que dans un seul domaine n'aidait pas vraiment dans la vie de tout les jours. Les points forts de son talent ? L'adolescente ne risquait pas de se faire agresser... racketter... frapper sans raison... malmenée... Et devenir elle-même le bourreau. Toutefois, le nombre d'éléments négatifs étaient largement supérieurs. Un tintement retentissant au sol sortit la tira de ce début de réflexion. Ce petit maladroit venait de faire tomber la clenche, il ne fallait pas s'attendre à ce que Félicité parvienne à son but. Celui-ci commença à dire qu'il allait abandonner. Abandonner ? Ce mot là ne faisait pas partie du vocabulaire de Jayden. Obstination et détermination étaient les maîtres-mots de son crédo, après d'autres comme « Impulsivité ». 

Malheureusement, Jayden fut interrompue dans son élan d'oratrice annonçant la bonne parole. Trois. Ce fut le nombres d'élèves qui l'encerclaient, elle, et Félicité. Le plus virulent d'entre eux l'accusa immédiatement. Une bagarre ? Jayden soupira intérieurement : ils étaient faibles, elle en aurait terminé avec eux en deux secondes. Le garçon semblait hésitant, voire même peureux. Bon sang, un peu de témérité ! Il était peu confiant, sûrement parce qu'il causait des catastrophes ? Sa vie avait dû être compliquée, dans le passé... Alors que les accusations tombaient en avalanche sur Félicité, il s'empressa d'essayer de réparer la porte. Au même moment, celle-ci s'avança vers le petit groupe d'élèves.

« Hey, fermez-la !

L'adolescente obtint aussi rapidement le silence que si elle avait sortit une arme. Elle souleva par le col celui qui avait pris la parole en premier, et qui était accessoirement le plus proche. L'expression faciale de l'individu changea du tout au tout.
« Tu veux que je letabasse pour toi ? Demanda Jayden en se tourna vers Félicité. Je les prends tous.

La peur se lisait dans les visages des deux autres personnes qui reconnurent la Judoka. La réputation d'une petite nouvelle qui semait peu à peu la terreur dans cette académie en avait justement fait le tour. En plus de s'attirer le respect de délinquants, elle était une redoutable combattante, et s'était déjà attiré des problèmes depuis qu'elle avait intégré l'école. Ceci expliquait donc leur réactions : la fuite.


« On... On a club ! Vous êtes excusés pour ce que vous avez fait !


Celui qui subissait l'emprise de Jayden s'en détacha en s'excusant, et courut plus vite qu'Usain Bolt. Elle fut aussi impressionnée qu'un juge à une émission du genre "Natsuyasumi à un incroyable talent", après une prestation qui semblait minable au premier abord mais qui au final se révélait grandiose. Etait-ce possible d'aller aussi rapidement ? N'y pensant même pas, la jeune fille observa de nouveau Félicité, après un soupir. 

« Tu sais je...
Et c'est soudain que son cerveau fut foudroyé. Elle se remémora les paroles de l'un des précédents assaillants-fuyards-bizarres. Son regard se posa alors sur l'horloge murale qui pouvait être vue depuis tout le campus. C'était l'heure !

« AAAAH ! S'exclama t-elle. LE CLUB !


L'adolescente saisi le jeune garçon par les épaules, et le secoua violemment. 

« J'AI CLUB ! J'AI CLUUUB ! J'AI FAILLIT OUBLIER ! Hurla celle-ci, pauvre Félicité. 

Il était sûrement sourd à l'heure qu'il est. Quel triste individu, il en avait bavé aujourd'hui. S'il savait que son quotidien tumultueux n'était pas sur le point de se terminer avec l'arrivée de Jayden dans sa vie. C'est sur ces paroles que Jayden partit en courant. Mais très vite, elle se retourna tout en continuant de courir sur place.


« Je te retrouverai. Et je t'entraînerai. Et on vivra plein d'aventures à deux, c'est une promesse.
L'adolescente ébourriffa les cheveux du petit garçon avec agitation, s'apprêtant de nouveau à partir. Voilà qu'elle lançait :

« Ah ! Et abandonne la clenche ! Quelqu'un finira par la réparer !


C'est sur ces mots et son sourire que notre jeune sportive au talent fou s'empressa de rejoindre les activités de son club. La pluie s'était arrêté, il faisait beau, maintenant. Et c'était loin d'être la fin. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Avril I+3] It's not my fault... Really... [ft. Jayden Adams]    Ven 11 Aoû - 18:13


...It's not my fault...
Really...






Galérer sur une clenche de porte. S'il avait imaginé un seul instant que c'était aussi difficile... Enfin, non, pas spécialement. Il devait certainement s'y prendre incroyablement mal. Oh, c'était même sûr ! Sa dextérité aussi était catastrophique. Et il n'avait jamais réparé de clenche jusqu'à présent. hn... Pathétique ? Oui. C'était la bonne définition. Et c’était encore pire vu qu'il "travaillait" sous la pression.
Avec les trois qui commençaient a s'impatienter, et Félicité qui était aussi efficace qu'un chaton pour se battre ou même se défendre, c'était difficile. En fait, des quatre, c'était sans doute lui le plus faible. Et puis, pourquoi se battre ? Il se battait déjà contre lui-même tout les jours. Et dans des circonstances comme celles-ci, bien évidemment, chère Providence n'intervenait pas ! Débrouille-toi mon petit. Cordialement. Merci infiniment ! La gouttière aurait pu lâcher et les faire partir. Mais nan. Ce n’était pas amusant sinon.

Il sursauta pourtant en entendant Jayden s'adresser aux opportunistes. D'un bond, Félicité se tourna vers elle. Wow ! Ouhai. Sa force l’impressionnait carrément. Lui, il serait pas capable de soulever quelqu'un. Sauf par coup du destin. Bah oui, on ne savait jamais ce qu'il pouvait se passer. Bon, il n'allait pas divaguer non plus. ow un instant... Elle lui demandait sérieusement si elle devait se battre avec eux ? Il en fut tout surpris.

"de... quoi .. ? N-non. C'est pas la peine..."

Non, vraiment pas. Surtout que les deux autre commençaient a trembler de peur. Décidément, elle était pleine de surprise. Un geste suffisait a les faire détaler comme des lapereaux. Quant au dernier, il s'excusa avant d'être relâché et de filer rejoindre ses potes qui devaient déjà être loin. Woaw- Ils devaient vraiment s'inscrire au club d'athlétisme ces trois là. Ils feraient de bonnes recrues a courir aussi vite. Après avoir vu le dernier disparaître, Félicité se tourna vers Jayden, voulant tout de même la remercier, mais celle-ci commença sa phrase en première. Ou du moins, elle tenta, car l’instant d'après, ce fut un rapide coup d’œil a l'horloge qu'elle se mit a hurler qu'elle avait son club qui l'attendait. Pas la peine de préciser que le garçon avait sursauté avant de se faire secouer. Quelle force ! Il n'arriverait pas a s'y faire- JAMAIS. Finalement elle le lâcha et encore sonné, il n'entendit qu'à moitié ce qu'elle disait. pardon ? Pouvez-vous répéter la question ?
Il secoua la tête avant qu'elle ne lui ébouriffe les cheveux. C'était bien la peine de tenter de les remettre en place ! Et après lui avoir dit d'abandonner la réparation, elle fila sans demander son reste. Le laissant planter là.

"euh... Ok... Et merci pour tout au fait ! et... A bientôt .. ?"

Elle était déjà trop loin. hn... Ils se reverraient ?  L'academy était petite, donc très certainement. Seul devant cette porte, Félicité regarda la clenche dans sa main. Devait-il encore s'acharner ? Nan ! Il la balança sur le parvis de la porte et parti. Oui, quelqu'un finirait bien par la réparer. Quelqu'un qui ne risquait pas de faire s’effondrer tout le mur rien qu'en le touchant.


® Caögan sur Libre Graph'





_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Avril I+3] It's not my fault... Really... [ft. Jayden Adams]    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Avril I+3] It's not my fault... Really... [ft. Jayden Adams]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 7 avril : 204e anniversaire de la mort de Toussaint
» Extreme Rules - 25 avril 2010 (Résultats)
» Haiti and Guyana - the two fault lines of the Caribbean
» 21 AVRIL 1971 /21 AVRIL 2010 DISPARUTION D'UN LEADER VISIONNAIRE !
» undi 27 avril 2009 FORCES OCCULTES, FORCES CULTURELLES A 969 mètres d’altitude

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natsuyasumi Academy  :: Campus de l'Académie :: Gymnase-
Sauter vers: