Créez un perso déjanté, zombie, super-pouvoirs, voyageur temporel, riche hériter... A l'Académie Natsuyasumi vous pouvez être ce que vous voulez! Tentez l'aventure!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Septembre I+2] Deux filles différentes, mais semblables dans le fond [PV Akemi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Martial arts club Leader
Martial arts club Leader
avatar


MessageSujet: [Septembre I+2] Deux filles différentes, mais semblables dans le fond [PV Akemi]   Lun 8 Mai - 14:55


Deux filles différentes, mais semblables dans le fond
Septembre I+2

Lauren marchait, lunettes de soleil sur le front, valise à la main et guitare sur le dos, elle venait tout juste d’arriver de Tokyo, laissant derrière elle sa famille et Ash, la gouvernante qui avait élevé toute la fratrie. C’était un univers différent dans lequel elle venait de débarquer, tout était si nouveau… Comme cette espèce de pouvoir qui lui brûle les yeux dès qu’ils entraient en contact avec la lumière solaire… Raison pour laquelle elle avait toujours des lunettes de soleil faite spécialement pour. Elle avait récupéré son uniforme, non en laissant échapper une certaine grimace. Super, elle ne pourrait pas s’habiller comme elle le voulait… Mais bon, Lauren essaierait de ne pas trop râler, elle devrait s’y faire vite, et puis, elle n’avait pas vraiment le choix.
 
Bon, ce n’était pas tout mais il fallait trouver sa chambre, chambre qu’elle devait partager avec une certaine Akemi Rei, sans doute une japonaise de naissance. Elle, Lauren Black, était typiquement Américaine, cela s’entendait surtout lorsqu’elle parlait, ayant gardé un léger accent… Le pire, c’est lorsqu’elle s’énerve… Mais cela fait bien rire les gens qui l’entendent. Cela ne la dérange pas spécialement sauf si ce sont des moqueries bêtes et méchantes, là elle peut s’énerver bien méchamment. Mais bon, mis à part ces possibles excès de colère, la jeune pouvait avoir un comportement très doux bien qu’en apparence, c’est plus une fille froide qui cherche à voir qui sera capable de s’approcher pour la connaitre un peu mieux. En général, l’américaine est relativement déçue car personne ne cherche à connaitre des personnes d’apparence froide, se disant que c’est peut êtres de gens potentiellement dangereux ou de mauvaise influence. Elle trouvait cela lamentable mais au moins, elle était tranquille, personne pour l’embêter mis à part son frère, Aaron, et sa petite sœur Lexie. Ces deux là allaient lui manquer mais au moins, ici elle pouvait prendre des cours de nuit pour éviter de devenir aveugle ou quelque chose du genre. C’était bien mieux pour elle, elle qui n’avait pu prendre que des cours par correspondance depuis leur arrivée à Tokyo.
 
Ce n’était pas tout mais cela faisait maintenant quelques longues minutes qu’elle marchait, entre toutes ses aura de couleur à la fois si semblables mais si différentes en même temps, à la recherche de sa chambre. A force, la jeune commençait à se demander si elle ne s’était pas perdue, vu son sens de l’orientation aussi. Tiens, elle est déjà passée par là ! Bon… Elle tournait en rond depuis dix bonnes minutes alors… Ce n’est qu’à ce moment qu’elle se rappela qu’elle avait noté ses instructions pour trouver la chambre plus facilement. Elle sortie le petit morceau de papier, le lu rapidement avant de percuter qu’elle était passé devant la chambre plusieurs fois. Elle soupire d’exaspération avant de s’approcher de la porte et de frapper. Même si c’était en quelque sorte sa chambre, Lauren savait que certaines personnes n’aiment pas être dérangée ou lorsque quelqu’un entre sans frapper, elle la première d’ailleurs. Elle espérait ne pas être trop décoiffée parce que le style « je me lève tout juste » niveau coupe de cheveux, c’était la championne, parce que oui, ses cheveux la martyrisent !
 

fiche codée par perry, modifiée par Lauren Black.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Night Drama club Leader
Night Drama club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Septembre I+2] Deux filles différentes, mais semblables dans le fond [PV Akemi]   Lun 8 Mai - 18:03

◄► Deux filles différentes, mais semblables dans le fond. [Septembre I+2] ◄►
Akemi était assise calmement à une de ces vastes tables qu'offrait la bibliothèque. La jeune femme appréciait le silence qui l'entourait, et même les voix en cet instant paraissaient avoir disparu. Tant mieux, Akemi avait besoin de repos et de silence, elle n'en pouvait plus de ce capharnaüm. En cet instant, elle lisait un énorme ouvrage d'un auteur français, Victor Hugo. Elle en était environ à la moitié, et elle trouvait ce livre juste passionnant. Les Misérables offrait une nouvelle vue du monde, et donc de nouvelles réflexions à apporter. Akemi s'identifiait facilement à Cosette, à cause de leurs caractères identiques et de leurs allures de poupées. Elle aurait bien voulu un père comme Jean Valjean, si attentionné et si bon. Chaque personnage lui offrait une nouvelle perspective de la vie. Javert lui inspirait du dégoût, mais elle éprouvait une pointe de compassion pour cet homme qui se trouvait être très solitaire. Akemi admirait le personnage principal de ce livre, qui malgré les épreuves ne fléchissait pas. 

Puis, après avoir lu une nouvelle page de cet émouvant ouvrage, la jeune femme jeta un coup d'oeil à sa montre pour voir l'heure. Elle décida qu'il était temps pour elle de regagner sa chambre. Elle allait découvrir sa nouvelle camarade de chambre. On l'avait prévenu il y a quelques temps, en lui donnant le nom de la jeune femme avec qui elle allait devoir partager sa chambre. Elle s'appelait Lauren Black, et vu son nom, Akemi pensa aussitôt qu'elle ne devait pas être japonaise, mais plutôt originaire d'un pays américain, voir anglophone. Malgré elle, la jeune femme avait une forte envie de découvrir sa colocataire. Elle espérait qu'elle serait gentille et agréable, qu'elle ne lui poserait pas de problèmes, et qu'elle ne chercherait pas à l'intimider. 

Bref, Akemi referma son livre en prenant bien le soin de déposer son marque-page à la page où elle s'était arrêtée. Elle prit l'énorme ouvrage dans ses mains, puis elle se leva et rangea sa chaise sous la table en silence. Elle sortit de la bibliothèque sans bruit, et au passage salua les bibliothécaires qui recouvraient de nouveaux livres. Elle partit en direction de sa chambre, toujours dans ce silence de plomb. Les voix commencèrent à se manifester, mais Akemi tenta de ne pas leur procurer d'attention. Elle ressentait une pointe de tristesse, car les voix étaient les seules à communiquer avec la jeune femme, mais  elles lui faisaient mal, et Akemi avait besoin de se reposer de tout ce vacarme. Elle prit donc le soin d'ignorer les suppliques des voix du mieux qu'elle le pouvait, tout en regagnant peu à peu sa chambre. Arrivée à celle-ci, elle l'ouvrit et y pénétra, toujours son ouvrage dans les mains. Elle déposa ce dernier sur son lit, puis elle referma la porte derrière elle. Akemi poussa un chaste soupir, toujours dans ses pensées, puis elle se coucha sur son lit et posa ses yeux sur le plafond. En temps normal, elle aurait continué sa lecture, mais vu que sa camarade allait arriver d'une minute à l'autre, elle préférait arrêter pour se préparer. Elle ne savait pas ce qu'elle allait lui dire. Elle plongea donc dans ses pensées, mélangée entre le stress et l'appréhension.

Puis quelqu'un toqua à la porte, tirant Akemi de ses pensées. Cette dernière prit une grande inspiration pour tenter d'évacuer cette peur de l'inconnu, puis elle se leva et se dirigea vers la porte. Elle ouvrit cette dernière, et jeta un coup d'oeil discret à sa future camarade. Lunettes de soleil, valise à la main et guitare sur le dos, c'est comme ça que se présentait la jeune femme devant Akemi. Celle-ci se sentait minable face à elle, et elle tenta de masquer cela en l'invitant à entrer et en lui adressant un quasiment inaudible :

"S-Salut."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Martial arts club Leader
Martial arts club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Septembre I+2] Deux filles différentes, mais semblables dans le fond [PV Akemi]   Lun 8 Mai - 18:53


Deux filles différentes, mais semblables dans le fond
Septemblre I+2

L’américaine était tout aussi stressée que sa camarade de chambre même si elle l’ignorait totalement et le temps qu’Akemi ouvre la porte, Lauren se balançait d’avant en arrière, essayant de faire disparaître son appréhension. Allez Lolo, elle ne va pas te mordre, respire un grand coup et tout se passera bien... Elle essaya de se rassurer tant bien que mal mais rien n’y faisait, elle était tellement perdue dans ces piètres pensées qu’elle sursauta en entendant la porte s’ouvrir sur sa nouvelle colocataire. Cette dernière était plus petite qu’elle d’une dizaine de centimètres tout au plus et semblait relativement timide vu son petit salut. Plusieurs couleurs semblaient émaner de la jeune femme qui lui avait ouvert la porte et cela l’intriguait fortement, c’était bien la première fois qu’elle voyait ça ! Lauren lui sourit, un sourire gêné mais pas moins sincère avant de lui répondre doucement.

Salut, excuse-moi pour le retard, je me suis un peu perdue dans ces bâtiments…


Elle  passa nerveusement la main dans ses cheveux, se grattant l’arrière du crâne avant de rentrer dans la pièce, la regardant d’un simple regard. Deux lits, une grande fenêtre à laquelle elle s’empressa de tourner le dos en laissant échapper un petit grognement de douleur, et tout le nécessaires pour des étudiantes. Saleté de soleil ! C’est qu’il fait toujours plus mal ! L’américaine posa ses affaires sur le lit vide, celui qu’elle jugea être le sien avant de s’asseoir dessus, abordant maintenant un grand sourire adressé à la jeune japonaise tout en retirant ses lunettes. Les lunettes noires retirées, les yeux de la jeune femme étaient maintenant mis à nu si elle pouvait dire ça comme ça, ses yeux autrefois d’un bleu relativement foncé s’étaient largement éclaircis à cause de la lumière, comme s’ils avaient étaient abîmés par la lumière émise par l’astre solaire.

Elle regarda attentivement la jeune fille, un petit air curieux au visage. Un peu comme un enfant qui voit un nouveau dans sa classe mais qu’il appréhende un peu leur rencontre, se demandant si c’est un gentil ou un méchant. C’était, en somme, un regard curieux mais pas méchant et vu l’aura de la jeune Akemi, Lauren savait qu’elles étaient toutes deux dans un état similaire, partagées entre cette curiosité et cette « peur » face au nouveau. De plus, cela peut être compréhensif à son avis, on met deux personnes dans la même pièce, deux personnes qui ne se connaissent pas et qui vont devoir cohabiter un long moment. Quand tout ce passe bien, y’a pas de problème, cela va de soit, mais quand il y en a, la cohabitation est réellement insupportable et l’ambiance électrique. Et puis, Lauren laissait apparaitre son apparence de bad girl, ce qui pouvait ne pas vraiment mettre en confiance tout de suite mais c’était comme une protection pour la jeune femme. Elle en avait besoin pour éloigner les personnes qu’elle jugeait mauvaises, c’était un peu son armure à elle. Malgré tout, l’américaine fit de nouveau un large sourire à la jeune femme aux multiples auras, se décidant, non sans avoir légèrement hésité, à briser ce silence.

- Au fait, je sais que l’administration à donné le nom de chacune à l’autre mais… Je préfère les présentations de vives voix, si cela ne te dérange pas.

 

fiche codée par perry, modifiée par Lauren Black.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Night Drama club Leader
Night Drama club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Septembre I+2] Deux filles différentes, mais semblables dans le fond [PV Akemi]   Dim 25 Juin - 15:12

◄► Deux filles différentes, mais semblables dans le fond. [Septembre I+2] ◄►
    Akemi fut légèrement déstabilisée lorsqu'elle vit le sourire gêné de l'américaine, qui lui réchauffa quelque peu le coeur. Elle fit la maigre tentative d'étirer ses lèvres pour rendre son sourire à sa nouvelle colocataire. Akemi appréhendait beaucoup la suite des choses. Elle avait peur que la plus grande la trouverait lassante et ennuyante. La jeune fille, étant en effet très timide, ne savait pas quoi dire, et elle doutait que se regarder dans le blanc des yeux soit très amusant. L'américaine prit elle aussi la parole, au plus grand plaisir et soulagement d'Akemi :



     - Salut, excuse-moi pour le retard, je me suis un peu perdue dans ces bâtiments…


     La jeune fille hocha légèrement la tête aux paroles de son interlocutrice. Pendant quelques instants, elle se remémora ses premiers débats au pensionnat. Avec son piètre sens de l'orientation, elle s'était honteusement égarée au beau milieu des couloirs, et avait tourné en rond jusqu'à que quelqu'un lui vienne en aide. Depuis, elle avait fait un léger repérage, histoire de ne pas subir une mésaventure humiliante comme celle-ci. 


     Puis Akemi, sortant de ses pensées, réitéra l'invitation pour entrer à sa nouvelle colocataire, rentrant dans la chambre. La japonaise laissa place à la plus grande, et referma la porte derrière elle avec délicatesse. Elle joignit ses deux mains pour les enlacer nerveusement, collées contre son vêtement. La pièce offrait deux lits, qui étaient aérés par la grande fenêtre qu'Akemi avait ouverte ce matin. À cette heure-ci, la jeune fille avait pris le soin de la fermer même si le soleil était toujours présent. Akemi remarqua aussitôt que sa colocataire tournait le dos à l'extérieur. Bien qu'elle était intriguée par ce comportement et le léger grognement de douleur de l'étudiante, la poupée japonaise ne posa pas de questions, probablement pour ne pas entrer dans l'intimité de son interlocutrice. Akemi vint s'installer sur son lit pour regarder l'américaine qui mettait ses affaires sur son lit. Le grand sourire de la plus grande installa peu à peu l'apaisement dans l'esprit d'Akemi. Cette dernière le lui rendit, bien que moins confiante et un peu tremblante. Puis l'autre jeune fille enleva ses lunettes, dévoilant deux yeux d'un bleu plutôt foncé, bien qu'éclairci, probablement à cause de la lumière du soleil. Akemi garda encore une fois ses questions pour elle, ne voulant pas embêter la plus grande avec un questionnaire, bien qu'elle se demandait quand même pourquoi sa colocataire portait des lunettes de soleil et paraissait vouloir éviter l'astre brûlant du jour.


     Akemi posa son regard léger et doux sur son interlocutrice pour la détailler. La "poupée" japonaise n'était pas si curieuse qu'on pouvait le croire, mais en cet instant, elle voulait connaître correctement la jeune fille en face d'elle. Après tout, elle allait passer une grosse partie de son temps en sa compagnie, étant sa colocataire. Cette dernière observait elle aussi la personne en face d'elle, avec un léger air de curiosité sur le visage. Par contre, Akemi appréhendait le fait de devoir parler avec l'américaine. Après tout, elles n'étaient que de simples inconnues. Et si la plus grande trouvait la japonaise trop nunuche ? Et si elle ne voulait pas avoir affaire avec la plus petite ? Cette dernière cligna doucement ses yeux en pensant à cela, et elle prit une petite inspiration pour tenter d'évacuer la peur qui la prenait aux tripes. La confiance d'Akemi était partie dès l'instant où elle avait vu sa nouvelle colocataire. Elle semblait si sûre d'elle, si drôle et décontractée, le genre de personne à être populaire après seulement une journée de cours, tout contrairement à Akemi. Celle-ci était discrète, personne ne faisait particulièrement attention à elle, et elle n'avait pas noué d'amitié depuis sa venue au pensionnat. Akemi ne se trouvait aucunement intéressante, et elle doutait qu'à part les voix quelqu'un voudrait lui parler sans en être obligé. Le large sourire de la jeune femme en face d'Akemi se brisa pour laisser passer des paroles, destinées à la jeune japonaise :


     - Au fait, je sais que l’administration à donné le nom de chacune à l’autre mais… Je préfère les présentations de vives voix, si cela ne te dérange pas.


     Akemi hocha la tête, et elle esquissa un faible sourire où se mêlait appréhension et douceur. Elle prit une légère inspiration, coupant court au sourire qu'elle venait d'afficher, aussi vite qu'il était apparut. Elle prit une mèche de ses cheveux pour la passer derrière son oreille, et elle laissa ses yeux voguer sur la jeune fille en face d'elle. Le visage laiteux de la japonaise, semblait pouvoir être brisé d'un seul coup, comme de la porcelaine. Akemi se décida enfin, après un léger silence, à répondre à son interlocutrice :


     - S-Si tu veux, cela ne me dérange en aucun cas. 


     Son visage à présent baissé, elle cligna des yeux, et un petit sourire revint sur son visage, ce qui ne l'empêcha pas d'être gênée. Un nouveau silence écrasant sembla vouloir s'installer dans la pièce, mais Akemi était bien décidée à laisser de côté sa timidité pour se présenter. Elle laissa échapper une petite expiration, puis elle releva la tête et entama les présentations :


     - J-Je m'appelle Akemi Rei. J'ai seize ans et je suis d'origine japonaise. Je suis en seconde nocturne, et je suis également la dirigeante du club de théâtre nocturne. J-Je suis ravie de te rencontrer, j'espère que nous passerons de bons moments ensemble.


     Le sourire qui s'afficha pour de bon sur le visage de la japonaise était dénué d'appréhension et de timidité : c'était de la pure franchise.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Martial arts club Leader
Martial arts club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Septembre I+2] Deux filles différentes, mais semblables dans le fond [PV Akemi]   Dim 25 Juin - 19:47


DEUX FILLES DIFFÉRENTES, MAIS SEMBLABLES DANS LE FOND 
Septembre I+2

Lauren était contente d’être là bien qu’elle n’était pas encore tout à fait à l’aise avec la jeune. Allez, elle n’est sans doute pas méchante. Bon, Lauren pouvait bien laisser sortir sa véritable nature avec la jeune vu qu’elle n’était sans doute pas mauvaise, au revoir l’armure de glace, bonjour la joie, la gentillesse et l’attention. Pas besoin de ça. Lauren s’étira doucement, faisant craquer ses bras par inadvertance.

Elle écouta la présentation d’Akemi qui était assez nerveuse, enfin, c’est un euphémisme, son aura est tellement perturbée que cela fait apparaître plein d’émotions différentes. L’américaine voulait la mettre à l’aise le plus rapidement possible, ne voulant pas qu’elle se sente mal à l’aise. Après tout, elles allaient cohabiter ensemble.    

-       J-Je m'appelle Akemi Rei. J'ai seize ans et je suis d'origine japonaise. Je suis en seconde nocturne, et je suis également la dirigeante du club de théâtre nocturne. J-Je suis ravie de te rencontrer, j'espère que nous passerons de bons moments ensemble.

A la fin de cette présentation, Lauren fit de même, se présentant tranquille à sa colocataire, non sans garder son grand sourire pour la petite japonaise. D’ailleurs, cette dernière à un adorable petit air de poupée.

-   Enchantée Akemi. Alors je m’appelle Lauren Black, j’ai 16 ans aussi mais je suis en première, nocturne aussi. Pour ma part, je suis d’origine américaine et suis la leader du club d’arts martiaux même si je suis encore toute nouvelle. J’espère aussi que nous passerons de bon moment aussi même si je ne vois pas pourquoi cela se passerait mal entre nous.


A la fin de cette phrase, la jeune s’arrêta. Elle avait aussi très envie de savoir de quel groupe elle faisait partie, de la raison de sa venue ici ou autre mais elle avait grandement peur de la déranger avec sa curiosité mais bon, sa curiosité, si elle ne posait pas la question maintenant, augmenterait de plus en plus. Pourquoi ne pas la satisfaire maintenant ? Mh ? Allez, comment faire pour ne pas être trop brusque ? Parce que la poser directement, comme ça, ça ne le fait pas trop. Mais avec l’autre façon, Lauren pouvait passer pour quelqu’un de très égocentrique. Que faire… ? Passer pour une rustre ou faire l’égocentrique ? Mince… Elle ne savait pas du tout, elle avait beau réfléchir qu’elle ne trouvait rien et un nouveau silence risquait de s’installer. Bon, Lauren pouvait faire comme ça, parler un peu de sa singularité et dire dans quel groupe elle est pour se présenter un peu plus en détail, elle avait remarqué les regards de la jeune japonaise.

 Sinon, je fais partie du groupe des anormaux, ma singularité étant de pouvoir voir les aura des gens, lorsqu’ils mentent aussi. C’est aussi à cause de ça que je suis dans cette fameuse section nocturne, mes yeux ne supportent pas le soleil, ou alors, à très faible dose. Et toi ? Tu es dans quel groupe et tu as quelle singularité ? Sans vouloir être trop indiscrète bien sûr… 


Et voilà, Lauren passa doucement la main dans ses cheveux, un geste qu’elle fait souvent lorsqu’elle appréhende une réponse quelconque. C’est comme ça, toujours ce genre de problème avec elle, elle n’est pas capable de voir quelle réaction vont avoir les gens avec telle ou telle question. C’est assez gênant par moment mais tellement naturel aussi… Un petit soupir discret lui échappa, réfléchissant à si elle avait, ou non, fait le bon choix à ce moment là. Après tout, Akemi n’avait sans doute pas envie de parler de ça ? Si cela se trouvait, elle préférait garder sa singularité

fiche codée par perry, modifiée par Lauren Black.






HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Night Drama club Leader
Night Drama club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Septembre I+2] Deux filles différentes, mais semblables dans le fond [PV Akemi]   Hier à 12:44

◄► Deux filles différentes, mais semblables dans le fond. [Septembre I+2] ◄►
    À la fin de sa courte présentation, Akemi mordilla sa lèvre inférieure avec une certaine douceur. Elle attendait patiemment, même si ce n'était pas nécessaire, que l'autre jeune fille fasse de même. La japonaise garda son léger mais tendre sourire pour tenter de se rassurer. Akemi ne voulait pas paraître pour la petite fille parfaite, la poupée si douce et timide que l'on retrouve dans les contes de fées. Mais elle savait que c'était peine perdue. Akemi plongea donc son regard dans celui de sa nouvelle colocataire pour mieux se concentrer sur sa présentation :




     -  Enchantée Akemi. Alors je m’appelle Lauren Black, j’ai 16 ans aussi mais je suis en première, nocturne aussi. Pour ma part, je suis d’origine américaine et suis la leader du club d’arts martiaux même si je suis encore toute nouvelle. J’espère aussi que nous passerons de bon moment aussi même si je ne vois pas pourquoi cela se passerait mal entre nous.


     Akemi sentait le soulagement monter en elle au fur à mesure des mots de Lauren. La japonaise trouvait que l'autre avait un réel don pour rassurer les gens. En l'écoutant parler, dès le début, Akemi avait reconnu l'accent américain, qui à vrai dire, ne lui déplaisait pas du tout. Elles avaient le même âge, un bon point commun même si elles n'étaient pas toutes les deux dans la même classe. La japonaise était heureuse de la fin de la présentation de Lauren : personne ne lui avait jamais parlé si gentillement, et bien qu'elles n'étaient encore inconnues, Akemi appréciait déjà l'américaine. 


     La japonaise avait repris un peu confiance en elle, et elle attendait avec une quelconque hâte la suite de la conversation. Bien que sa curiosité n'était pas très extravagante, Akemi voulait en savoir un peu plus sur l'américaine. Son malaise s'était légèrement dissipé, et les voix ne l'embêtant pas, la japonaise trouvait que c'était une excellente opportunité de mieux se connaître. De quel groupe venait-elle ? Quel était sa singularité ? La jeune fille garda ces questions au fond d'elle, ne voulant pas installer un malaise entre sa nouvelle colocataire et elle-même. De plus, elle savait qu'elle devrait elle aussi répondre à ces questions, et elle appréhandait la réaction de sa camarade. Et si celle-ci la prenait pour une folle, une schizophrène, comme sa mère ? Akemi gardait toujours ses yeux rivés sur Lauren, et cette dernière prit de nouveau la parole : 



     -  Sinon, je fais partie du groupe des anormaux, ma singularité étant de pouvoir voir les aura des gens, lorsqu’ils mentent aussi. C’est aussi à cause de ça que je suis dans cette fameuse section nocturne, mes yeux ne supportent pas le soleil, ou alors, à très faible dose. Et toi ? Tu es dans quel groupe et tu as quelle singularité ? Sans vouloir être trop indiscrète bien sûr… 


     La japonaise poussa un léger soupir à la demande de sa camarade. Cette dernière lui avait dit ce à quoi elle voulait avoir une réponse, et elle était elle-même soulagée de ne pas avoir eu à lui poser la question. Maudite timidité, maudite confiance en soi ... Akemi n'avait pas vraiment envie de parler de cette démoniaque singularité, ni de son groupe, mais elle se sentait obligée de le faire. Vis-à-vis de Lauren, elle ne voulait pas se montrer panoplie. Elle savait très bien que ce moment arriverait tôt ou tard, mais elle avait peur de la réaction de sa colocataire face à ses réponses. Du dégoût ? Des railleries ? De la pitié ? Akemi trouvait la nouvelle plutôt sympa jusqu'à là, et elle n'avait pas envie d'être déçue comme les autres fois. Malgré le peu d'assurance qu'elle avait rassemblée, elle prit son courage à deux mains pour formuler sa réponse : 



     -  M-moi aussi je fais partie des Anormaux ! Mais ma singularité ne m'est pas très utile, et est plutôt entravante ... 


     Akemi marqua une pause, réfléchissant par la même occasion pour pouvoir lui expliquer ce qu'il se passait dans sa tête. Elle arborait un sourire gêné qui ne passait pas inaperçu, elle ne savait pas vraiment comment lui dire. Elle, qui avait judicieusement les mots pour exprimer ses pensées, sèchait complètement sur ce coup-là. Lors du léger silence qui s'était installé, Akemi porta un doigt sur son front de porcelaine pour tapoter celui-ci, signe qu'elle cherchait. C'était une chose qu'elle faisait souvent lorsqu'elle était perdue dans ses pensées, ou bien lorsqu'elle réfléchissait. Après quelques temps, elle finit par reprendre la parole :



     -  En fait, c'est plutôt étrange. Je communique avec des voix, elles sont là, dans ma tête, et je ne sais toujours pas pourquoi. Elles réclament de l'aide, mais je ne sais pas réellement quoi faire. Quelques fois, c'est un véritable capharnaüm, et je n'arrive pas à les faire taire. Même si j'arrivais à le faire, je ne pourrai plus leur parler et je pense que ça me manquerait. La nuit, elles sont quasiment inaudibles, c'est pour ça que je suis en section nocturne. 


      Akemi reporta son regard sur les yeux de Lauren, appréciant encore une fois la couleur de ses iris. La jeune japonaise esquissa un sourire timide, avant de murmurer calmement :  


     -  En tout cas, même si tes yeux ne supportent pas le soleil, j'aime bien leur couleur. As-tu des loisirs ou des choses que tu aimes faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Martial arts club Leader
Martial arts club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Septembre I+2] Deux filles différentes, mais semblables dans le fond [PV Akemi]   Hier à 13:54


Deux filles différentes, mais semblables dans le fond
Septembre I+2

Lauren l’écouta répondre à ses questions mais remarqua que cela avait un peu l’air de la gêner mais l’américaine préféra ne pas le relever pour ne pas accentuer son malaise, elle s’en serait voulus. Donc, Akemi est aussi dans le groupe des anormaux et elle, entendait des voix dans sa tête ? Des voix lui demandant de l’aide ? Plutôt sympas mais le fait que cela doit être omniprésent doit la déranger, sans doute. Peut être que c’est douloureux ? Elle pencha doucement la tête, réfléchissant à toute allure. En aucun cas elle ne se moquerait la japonaise avec sa singularité, loin de là même. L’américaine n’avait aucune envie de lui faire de mal avec des moqueries quelconques. C’est la chose qu’elle déteste le plus, faire du mal aux autres et en aucun cas elle se le permettrait.

Après, c’est vrai que le fait de les entendre tout le temps, de leur parler, d’essayer de les comprendre doit faire partie de son quotidien alors si elles viennent à disparaitre, ce n’est pas étonnant que cela lui fasse bizarre, c’est même normal à son avis. Mais le fait qu’Akemi ne sache pas comment les aider la touchait beaucoup. Elle à l’air d’une fille gentille, attentionnée et à l’écoute, prête à aider les autres, ceux qui en ont besoin. Et si c’était pour ça que les voix l’avait choisis elle et pas une autre ? 
Face aux paroles de sa colocataire, Lauren ne put retenir quelques rougeurs, la remerciant timidement tout en essayant de les cacher bien que le rouge ressortait véritablement à cause de la couleur pâle de sa peau. Halala, le soleil lui manquait par moment, bronzer aussi tiens… Rhaaaa, cette sensation sur sa peau… Cela lui manque terriblement, qu’est ce qu’elle ne donnerait pas pour les ressentir à nouveau…

Elle hocha la tête à sa question. Des loisirs, des choses qu’elle aime faire, il y en a tellement que tout énumérer serait relativement long.

- Comme beaucoup de gens, j’ai mes loisirs et passions. J’adore plus que tout jouer de la guitare,

Elle la montra par-dessus son épaule. C’est vrai que la guitare est, et restera, malgré toutes les choses qu’elle peut aimer, son pêcher mignon, quelque chose dont elle ne pouvait absolument pas se passer. La musique est quelque chose d’impossible à ignorer. En plus, cela lui rappelle d’où elle vient, avec qui elle à grandit. Ca la défoule en cas de besoin, la détend, la transporte dans un univers où personne ne la dérange, ou personne ne peut lui faire de mal. Son jardin secret. Lauren finit par reprendre, toujours aussi calmement bien que brillait dans ses yeux une lueur étrange. Une lueur pleine de joie. On voyait bien que c’était sa plus grande passion. Elle rêvait même secrètement, de monter sur scène, au moins une fois dans sa vie…

- J’aime aussi les jeux vidéos, y jouer dans les salles d’arcades. Surtout les salles japonaises qui sont véritablement géniales ! Après, j’écris et dessines beaucoup mais passe aussi pas mal de temps dans les dojos…

Elle réfléchit un petit instant, jouant avec la mèche lui tombant devant les yeux, l’entortillant doucement avant de retourner la question à Akemi, lui demandant ce qu’elle aimait faire elle aussi. Peut être auraient-elles des centre d’intérêts commun, en plus de l’âge et du groupe. Cela pourrait être intéressant !

- Et toi ? Quelles sont tes passions, tes centres d’intérêt ?

En tout cas, cette idée de cohabitation avec la jeune japonaise plaisait de plus en plus à Lauren, elle qui appréhendait totalement de se retrouver avec une parfaite inconnue, la voilà rassurée. Elle ne se retrouvait pas avec une folle, une sociopathe ou autre cinglée du genre. D’ailleurs, Akemi était le contraire de ces personnes. Douce, calme, timide et attentive. Quelqu’un d’intéressant en somme. Cela aurait été fort dommage de devoir faire taire sa colocataire à coups de coussin pour espérer de la tranquillité, bien qu’une folle furieuse n’aurait pas hésité à lui sauter à la gorge pour l’affront. Cette pensée l’amusa. En regardant Akemi, Lauren était sûre et certaine qu’elle ne risquait rien. Son aura était quelque chose de très doux, de serin. Pas quelque chose de perturbé.

 

fiche codée par perry, modifiée par Lauren Black.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Septembre I+2] Deux filles différentes, mais semblables dans le fond [PV Akemi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Septembre I+2] Deux filles différentes, mais semblables dans le fond [PV Akemi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les différentes fourrures d'Ariena
» Galatéa > Parce que voir et savoir sont deux choses différentes (fiche terminé)
» Aimer ou être aimé. Ce ne sont que deux formes différentes de lâcheté. Hélène Holden | Gab & Kay
» Les relations double de deux personnalité différentes dans un même corps...
» Le Royaume perdu d'Arnor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natsuyasumi Academy  :: Pensionnat :: Chambres :: Chambre de Lauren et Akemi-
Sauter vers: