Créez un perso déjanté, zombie, super-pouvoirs, voyageur temporel, riche hériter... A l'Académie Natsuyasumi vous pouvez être ce que vous voulez! Tentez l'aventure!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Juin I+2] La queue à l'air pour être à l'aise [PV Eden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: [Juin I+2] La queue à l'air pour être à l'aise [PV Eden]   Mar 28 Fév - 21:25


Kentarô remonta l'allée reliant la gare au pensionnat avec une drôle de démarche, les jambes en carré. Sa queue de tigre avait une énième fois fait des siennes en surgissant à l'improviste, et il avait même dû quitter l'entraînement de baseball plus tôt tant elle le gênait. Et la rentrer dans son pantalon jusqu'à ce qu'il soit "en sécurité" au pensionnat lui causait un inconfort monstre.
En grommelant à propos de "cette saloperie de Singularité de mes deux", il entra dans le pensionnat avec un soupir et monta dans sa chambre avant de retirer pantalon et sous-vêtements pour ensuite se vautrer sur son lit, le visage enfoui dans son oreiller. En se tournant, son regard tomba sur un magazine de sport qu'il avait dû abandonner par terre et oublier de ranger. Machinalement, il l'attrapa et commença à le feuilleter, pensant attendre que sa queue de tigre disparaisse pour aller se noyer dans l'onsen. En tournant une page au hasard, il tomba sur un article concernant l'attirail des joueurs de football américain. Il sourit en se rappelant qu'il en avait lui-même fait pendant au moins trois-quatre ans avant de se lancer dans le baseball.

- Aah, ouais les protections qui faisaient des épaules bizarres! commenta-t-il avec un rire bref en parcourant les images du regard.

C'est alors que ses yeux descendirent sur une espèce de drôle de... sous-vêtement?

- C'est quoi ce truc? songea-t-il à voix haute en plissant les yeux pour lire les indications en-dessous de la photo. Un... "jockstrap"? Oh, tiens, ça me dit vaguement quelque chose... Mais attends une seconde, le mec a les fesses à l'air?! Mais ça cache le devant... Hmm... lâcha-t-il, pensif, en fronçant les sourcils. Oh mais! s'exclama-t-il soudain. Peut-être que ça pourrait carrément le faire! Avec ça, si ma queue de tigre sort, elle se coincera pas dans mon calebut! Trop cool! Faut que j'm'en trouve un!!

Sautant sur ses deux pieds, il renfila son caleçon et son pantalon en rangeant inconfortablement sa queue de tigre visiblement décidée à rester et sortit en trombe de la chambre. Est-ce qu'on pouvait trouver un de ces slips bizarres au centre commercial? Il comptait bien aller vérifier ça de ce pas!
Kentarô allait sortir du pensionnat quand il croisa un autre pensionnaire auquel il n'avait jamais vraiment fait attention jusque là. Lui adressant un sourire amical, il allait le dépasser quand, en passant à côté de lui, il remarqua une queue féline qui sortait du pantalon de l'autre gars.
...
Comment il avait fait pour avoir la queue à l'air ET un pantalon en même temps?! Est-ce que lui aussi il avait un... JOKES TRAP?!

- Hé, toi! l'apostropha le joueur de baseball. Dis, comment t'as fait pour faire passer ta queue dans ton pantalon?!


   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] La queue à l'air pour être à l'aise [PV Eden]   Ven 3 Mar - 23:48

Des bonnes journées, c'était rare. Alors oui, ça venait peut-être de mon caractère de merde, d'accord, mais la plupart du temps, les gens n'aidaient pas. Les gens sont con. Si y a bien une vérité dans le monde, c'est celle là.
 
Bref. 

Pour une fois, personne ne m'a cassé les couilles aujourd'hui. Rarissime. Du coup, j'ai pris un risque: Je suis sorti dehors. Oui, oui. Actuellement, je suis dehors. Pas trop loin de ma zone de confort mais quand même, je suis dans la cour de l'académie. 

Tout mes devoirs sont fait, je n'ai pas cours de la journée et je ne suis pas fatigué, du coup, je ne sais pas trop quoi faire. J'observe un peu les élèves, curieux. De tout les côtés, les élèves rient et parlent. Certains sont en club et je ne comprend pas bien ce besoin de se regrouper pour faire quelque chose. Ça me dépasse. J'aime les gens, j'aime le contact et la chaleur humaine. Mais putain, j'aime ça en groupe restreint. 

Cela dit, alors que j'observe les autres, je me rappelle que mes parents et mon frère m'ont conseillés de faire parti d'un club. Histoire de m'habituer aux autres et de rencontrer des gens. Je vois pas bien ou je pourrais aller...Le sport? No thanks. Lecture? Je vais dormir. Échec? Je suis trop con. Dessin? Pas assez patient. 

... 

Je me rends tout à coup compte qu'effectivement, je n'ai pas grand chose pour moi. Aucune passion et aucun talent particulier. Great. 

Je me rembruni.  

Aller, je rentre. Tant pis. Je viens de m'auto niquer mon moral. Alors là, c'est la loose suprême. Du coup, j'vais rentrer et pioncer, ça ira mieux. 

Blasé de moi même, je repart au dortoir quand je croise un garçon. Sur le coup, je ne fait pas trop attention, après tout, je ne suis pas vraiment observateur (Teh, encore une qualité...), mais le garçon m'interpelle. Du coup, je m’arrête et me retourne pour bien le remettre à sa place comme si il était responsable de ma nullité nouvellement mis à jour.
 
Bon. Par contre, quand j'avise sa taille, je me rétracte. Courageux mais pas téméraire. Faut pas exagérer non plus, le mec me décapite en une gifle à mon avis. 

-Passer ma queue quoi...je répète bêtement, pas trop sûr d'avoir saisi. 

Heureusement, pour une fois, la lumière s'allume. 

Ma queue! Pas ma queue...(C'était chelou aussi). 

Effectivement, je le vois se dépêtrer pas très à l'aise et j'avise les oreilles qui pointent haut sur son crâne. J'imagine donc très bien le problème dans les zones basses. Surpris, je regarde les deux triangles duveteux qui sortent des cheveux en bataille du garçon. C'est la première fois que je vois des oreilles animales sur quelqu'un autre que moi. Je comprends tout à coup la réaction des gens. 

J'ai une immense envie de les caresser et de papouiller le garçon comme s'il s'agissait d'un adorable chaton. Et pourtant, le mec n'a rien d'adorable. Plus dans le genre sexy et charismatique. Il ne me semble pas du tout japonnais mais je reconnais les mœurs japonaise dans son langage corporel. Étrange. 

Je décide de quitter des yeux le visage du garçon pour observer rapidement le problème qui semble s'opérer plus bas. 

Beau cul. 

Là n'est pas la question, mais ça mérite d'être souligné. 

-C'est nouveau pour que tu n'ais pas eu le temps d'adapter tes fringues? Je demande en désignant les attributs ... félin? Canin? Je sais pas trop...

-Ça doit être carrément chiant...Je me retourne pour lui montrer mon propre pantalon. J'ai fait un trou et j'ai cousu pour ne pas qu'il s'agrandisse. Je fait ça à chaque nouveau pantalon, c'est plus simple. Mais j'ai un ou deux baggy que je touche pas pour quand je sort de l’académie, dans ces cas là j'enroule ma queue autour d'une jambe et voilà. 

J'veux pas dire, mais je suis quand même hyper sympa! Le mec apostrophe avec un "Hé, toi!" et je lui répond quand même poliment tout en lui donnant des conseils. Je m'admire un peu. Pour un fois que je pète pas un câble. 

Du coup, c'est un peu une qualité ça, non?
Revenir en haut Aller en bas

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] La queue à l'air pour être à l'aise [PV Eden]   Dim 5 Mar - 1:31

Kentarô se frappa le front de la paume de sa main. Bien sûr, des trous, comment n'y avait-il pas pensé?! Cela dit, pour ce garçon, sa queue devait être toujours présente, alors que chez lui sa queue ne surgissait que de temps à autres et sans prévenir. Et enrouler sa queue autour d'une jambe... pas bête! Surtout que celle de Kentarô était quand même plutôt longue, donc ça ne devrait pas être si compliqué à faire.
Restait le problème des sous-vêtements... Il se voyait mal faire des trous dans ces caleçons car cela impliquait que quand il se changerait dans les vestiaires, les remarques idiotes fuseraient sans aucun doute. Alors que si le sous-vêtement était déjà "troué" à l'origine il ne devrait pas rencontrer ce genre de soucis. Et puis, les "jokes trap" ça faisait sportif et c'était cool. En plus le nom sonnait classe.
Bref, maintenant qu'il était sur sa lancée, il ne lâcherait pas l'affaire avant d'avoir trouvé ce qu'il voulait. Par ailleurs, bien qu'un bon vieux jean suffise amplement à son bonheur, peut-être qu'au centre-commercial il pourrait trouver des vêtements plus pratiques pour sa situation? Hmm, et le garçon-chat ici présent devait sans doute en connaître un rayon à ce niveau-là...

- Dis, repris Kentarô avec un grand sourire amical, j'allais justement au centre-commercial pour m'acheter quelques fringues. Tu veux venir avec moi? Tu pourrais me donner des conseils! Et puis, y aller tout seul, c'est pas franchement drôle...

Mouais, "pas franchement" c'était un euphémisme. Parce que maintenant qu'il y pensait, le joueur de baseball n'avait jamais aimé le shopping. Trop long, pas assez d'action... en un mot : ennuyeux. Même quand il y allait avec sa petite-sœur qu'il adorait il comptait les minutes. Mais peut-être qu'avoir un camarade de son âge avec lui changerait la donne? Et puis, contrairement aux filles, les gars n'avaient généralement pas besoin de passer des heures dans une boutique.
En tous cas, il aurait très vite sa réponse si son camarade du pensionnat acceptait l'invitation.


   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] La queue à l'air pour être à l'aise [PV Eden]   Dim 5 Mar - 2:11

Jamais vu un mec aussi familier. 

-On se connais depuis 2min et tu m'invite déjà en rendez-vous? J'attendez au moins de connaitre ton prénom avant, je répond ironique en exagérant mon ton, la main sur le cœur et l'air dramatique. 

J'aime bien mettre les gens mal à l'aise. C'est marrant. 

Enfin bon, j’espère que le mec va comprendre la blague, sinon...#Malaise. 

Cela dit, j'étudie réellement sa proposition. Non pas que j'ai une passion particulière pour le shopping, bien au contraire, mais l'idée de me promener ne me déplaît pas (Pour une fois...). Je ne pense pas lui être d'une quelconque utilité en matière de conseil cela dit...quoi, on est gay alors on aime la mode, le shopping et le vernis? C'est quoi ces préjugés! Nah meh oh. Je n'ai pas mis les pieds dans un magasin depuis la stagnation de ma croissance donc je ne suis pas trop au courant de la mode. M'enfin. Rien de mieux à faire. 

Le destin semble être de mon côté puisque je porte justement mon sweat spécial sorti! Bon, en vrai, c'est juste un immense sweat, mais comme il me va jusqu'au cuisse, je n'ai qu'a enroulé ma queue autour de mon torse et le tour et joué! Quand à mes oreilles, le sweat en question est muni d'une capuche à oreille de chat. Je vous l'avez dit: Sweat spéciale sorti. Enfin bon, je ne peut que me rendre à l'évidence devant ce petit coup du destin: je dois sortir un peu de l’académie. 

-Deal, mais j'te préviens, si y a trop de monde et que quelqu'un me touche, j'le mord et j'me casse!

Ça fait un peut homme de Neandertal mais mieux vaut prévenir que guérir. Après tout : c'est là la raison essentiel pour laquelle je ne fait pas de shopping. Les gens. Hss. Grouillants et bruyants. Ils gâchent toujours mes sortis. 

Ah, vous vous demandez si ils me parlent? Si ils m'abordent? Si ils me gênent? Non. 

Non...Ils sont là. Ça suffit à me faire chier. Bref, je regarde mon nouveau compagnon de shopping tout en mettant ma capuche pour me préparer à sortir et pointe du doigt un soucis qui me parait épineux. 

-Ta queue, ça se voit pas trop avec ton jean, donc ça va, mais t'es oreilles, tu compte en faire quoi une fois dehors? 

Parce que bon...c'est pas franchement discret!
Revenir en haut Aller en bas

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] La queue à l'air pour être à l'aise [PV Eden]   Mar 7 Mar - 0:50


Kentarô pencha légèrement la tête sur le côté à la réponse du garçon, qui n'était pas tout à fait ce à quoi il s'attendait.

- Euh... quoi? C'est pas vraiment un rendez-vous, vu que c'était pas prévu à l'avance... répondit le jeune homme sans avoir l'air de bien saisir. Ceci dit, tu as raison, j'ai oublié de me présenter! J'suis Kentarô, Kentarô Nishimura! J'suis en première et membre du club de baseball. Et toi, c'est quoi ton nom? reprit-il avec enthousiasme et assurance.

Le garçon-chat répondit, et accepta la proposition du grand sportif.

- Deal, mais j'te préviens, si y a trop de monde et que quelqu'un me touche, j'le mord et j'me casse!

- Youhou, yes!! s'exclama Kentarô en levant un poing victorieux en l'air. Tu vas voir, ça va être marrant! Enfin, pour autant que du shopping puisse être marrant...

Sur ces mots, Eden arrangea sa capuche, et fit une remarque à Kentarô sur ses oreilles de tigre.

- Oh, en fait elles ne sont pas là tout le temps. Elles apparaissent de temps à autres sans prévenir à cause de cette foutue Singularité... Mais sinon quand je sors en ville, j'ai une arme secrète! dit-il avec un clin d’œil complice.

Le sportif allait brandir sa casquette de baseball, quand il se rendit compte qu'il l'avait laissée dans sa chambre.
Oh flûte...

- Euh, bouge pas, je reviens! lança-t-il en piquant un sprint en direction de l'étage.

Heureusement qu'il avait croisé le garçon-chat, pour un peu il allait sortir en oubliant de couvrir ses oreilles cet idiot! Aaah, quel calvaire ce pouvoir, franchement...
Déboulant dans sa chambre, il attrapa sa casquette qu'il plaqua sur son crâne, en profita pour se changer et enfiler un tee-shirt, et quitta la pièce aussi sec.
Il dévala ensuite les escaliers et sauta les dernières marches en atterrissant lourdement sur le parquet, avant de courir vers Eden façon rhinocéros en train de charger. Il faillit rater son dérapage et se planta finalement devant son compagnon de sortie.

- Fiouu, donc, je disais : mon arme secrète! reprit-il en désignant sa casquette du pouce. C'est pas super confortable, voire pas du tout en fait, mais elles devraient pas rester là longtemps de toute manière. Bon, on y va?

Et sans attendre la réponse de son camarade, il ouvrit à la volée la vieille porte du pensionnat et marcha d'un bon pas le long du sentier qui menait à la gare, sifflotant d'un air insouciant. Aaah, au moins la fin de la journée s'annonçait plus sympa que le reste! Sortir lui permettrait d'oublier un peu ses soucis, et si en plus il arrivait à régler en partie les problèmes causés par sa Singularité, c'était déjà un sacré poids enlevé de ses épaules!
Arrivant à la gare, vide à cette heure, ils attendirent le train quelques minutes et sautèrent dans un wagon dès que le transport se fut arrêté. A l'intérieur, la lumière du soleil de fin d'après-midi filtrait au travers des vitres et créait une ambiance douce et chaleureuse. Kentarô se laissa lourdement tomber sur un siège et adressa un sourire à son compagnon.

- Alors, ça fait longtemps que t'as chopé ta Singularité? T'as dû en baver un max toi aussi, non?

C'était plus pour briser la glace que par réelle curiosité que Kentarô avait posé la question, mais à vrai dire il avait envie de savoir si les gens qui, comme lui, avaient une Singularité se manifestant de manière physique, trinquaient autant que lui au quotidien. Parce que d'apparence, Eden avait l'air de très bien s'en accommoder. Mais, qui sait? P'têt que lui aussi il maudissait l'Incident de temps à autres...


   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] La queue à l'air pour être à l'aise [PV Eden]   Lun 13 Mar - 23:44

Le mec ne semble pas comprendre ma blague mais je ne m'en formalise pas. Mon humour passe souvent au dessus de pas mal de gens, j'm'y fait à force. Souriant, il se présente et j'hausse un sourcil quand il me précise sa classe et son club. Il veut pas me filer son CV tant qu'on y est? Je garde ma remarque pour moi et me présente à mon tour, avec cela dit beaucoup moins d'entrain. 

Difficile d'avoir autant d'entrain d'ailleurs. Le mec vient littéralement de lever le point au ciel. Qui fait ça dans la vrai vie? 

Ce mec, apparemment. 

Je le regarde s'extasier et je me demande pendant une seconde si je n'ai pas fait une erreur. Les gens hyperactif m'hérissent le poil. S'il me fait courir partout, je vais finir par le tuer...Je prend sur moi et j'écoute d'une oreille distraite  ce qu'il me raconte. Ses oreilles ne sont apparemment pas toujours présente. Çà me semble encore pire que moi. 

J'ai peut-être loupé un truc, mais Kentarô vient de me fausser compagnie. What. Perdu, je regarde 
la forme du jeune homme s'éloigner vers les dortoirs à une vitesse admirable. Je louche distraitement sur son fessier et me perd dans mes pensées assez longtemps pour ne pas remarquer son retour. J'pense pas avoir loupé grand chose puisque, quand je reviens à moi, il me montre d'un mouvement victorieux une casquette de baseball qu'il met directement sur son crâne. 

Mais dans quoi je me suis embarqué moi? 

Ce mec est chelou. 

Il part sans vraiment me demander mon avis et j'hésite grandement à faire demi-tour pour aller somnoler dans un coin. Mais, miracle, je le suit en trottinant doucement derrière lui pour rattraper mon retard. Une fois encore, je me laisse distraire sans faire attention et quand je reprends mes esprits, nous sommes assis dans le train et Kentarô me parle. Faut que j’arrête de me laissé distraire. 

Je secoue la tête doucement pour remettre mes idées en place. 

-Quelques mois après l'incident, j'ai cru y avoir échappé au début ! Dommage...Le premier jour, c'était les blagues un peu vaseuses, mais en fait, c'était pas vraiment dur. J'ai vu des singularités bien plus contraignante que la mienne. 

Je ne peut m’empêcher de m'interroger sur ce "toi aussi". En aurait-il bavé après l'incident? Je vois mal les élèves se moquer de lui. 

-C'était dur pour toi? J'imagine que c'est pire que moi. Moi, au moins, je bataille pas à savoir quand elles seront là ou pas, je commence en touchant distraitement le bout d'un oreille sous ma capuche. Du coup, elles sortent quand exactement? Aléatoirement? 

Plus vite que je ne le réalise, nous arrivons a destination et devant nous se dresse le centre commercial et ses centaines de clients. 

Dear god. Qu'est ce que j'ai fait?!
Revenir en haut Aller en bas

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] La queue à l'air pour être à l'aise [PV Eden]   Mer 15 Mar - 23:49

Kentarô esquissa un sourire compatissant, et passant une main dans sa nuque avant de répondre à la question de son camarade.

- T'sais, quand t'es un gars baraqué et bourrin comme moi et que tu te retrouves un jour avec des trucs "mignons" comme ça sur le coin de la tronche, ben, ça fait beaucoup rire tes potes sportifs. J'en ai entendu des blagues nulles au club de baseball, haha! Enfin, maintenant j'en entends que quand elles se pointent. Et, ouaip, comme j'suis un boulet en maîtrise de Singularité, pour l'instant elles se pointent aléatoirement. J'arrive aussi à les faire sortir tout seul, mais je n'essaye que très rarement. J'les vois assez comme ça, pas franchement envie de les faire venir de moi-même, héhé!

Le train finit par arriver à la gare et les deux garçons sautèrent du wagon pour se diriger vers le centre-commercial. Le joueur de baseball y allait fréquemment, la plupart du temps pour acheter du matériel pour le club avec ses amis, mais il ne s'y rendait que très rarement pour faire du shopping. Parce que bon, passer des heures à regarder des vitrines et arpenter des rayons croulant sous les fringues, c'était pas vraiment son truc.
Le jeune homme poussa une des portes battantes et entra dans la galerie marchande en compagnie d'Eden. Il n'y avait que peu de monde à cette heure. Parfait, au moins ils n'auraient pas à affronter la foule juste pour quelques vêtements!

- Mh, euh, on commence par là? demanda Kentarô en désignant une boutique de vêtements de sport.

En réalité, c'était le seul magasin qu'il fréquentait régulièrement dans les environs. Le reste ne l'intéressait pas spécialement. Par ailleurs, s'il cherchait des jockstraps, c'était sûrement là qu'il en trouverait! Alors autant débuter cette séance de shopping par une valeur sûre. Pour ce qui était du reste, et bien, il se laisserait sans doute guider par Eden. Après tout, ce gars devait certainement s'y connaître bien plus que lui dans ce domaine!
Kentarô franchit les portes de la boutique de fournitures de sport en adressant un sourire à la caissière au passage. Par réflexe, il allait se diriger vers le rayon baseball, mais il pivota au dernier moment vers le coin dédié au football américain.

- J'espère qu'ils en ont, ça serait quand même franchement énervant de devoir trouer mes sous-vêtements, confia-t-il à son compagnon félin.

Se sentant comme un gosse dans un magasin de jouets, ce qui n'était pas loin d'être le cas pour lui, le jeune homme commença à circuler entre les rayons en sifflotant, fouillant dans les fournitures pour trouver son bonheur.


   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] La queue à l'air pour être à l'aise [PV Eden]   Dim 6 Aoû - 20:57

Oh.Mon.Dieu. 

Face à moi, des centaines de milliers de personnes grouillantes en train de parler, crier et hurler! Mais qu'est ce qui m'a pris? Je vais mourir étouffé dans cette antre de malheur et on ne retrouvera jamais mon corps!

...Bon. Ok. 

A vu d’œil, il n'y a que cinq ou six personnes. Et un bébé. J'exagère peut-être je l'admet mais, putain, j'ai pas du tout l'habitude de sortir de mon carton! Et en plus, je sais pas si je vous ai dit, mais y a un bébé. Un vrai. Je sais, vous vous attendez à ce que je cris, je rouspète et je me plaigne avant de sortir les griffes pour l'égorger mais non. Nooooon. Olalala. Ça va surprendre mais...j'adore les bébés. Ils sont choupinoupinet!

Du coup, un peu distrait par ce petit bout de chaton, j'en perds presque mon collègue. Heureusement, 80kg de muscle, ça ne ce rate pas facilement. Je le retrouve donc en une seconde et quitte des yeux le petit poupon pour rejoindre en trottinant mon accompagnateur. Sauf que le dit accompagnateur entre dans une boutique de sport. 

...

Vous voyez le problème n'est ce pas? 

Ne nous méprenons pas. Non pas que je ne sois jamais entré dans un tel magasin ou que je ne les aimes pas, au contraire: on y trouve souvent de jolie choses à regarder si vous m'suivez, mais j'avais la fâcheuse tendance de ne pas m'y sentir à ma place. Du tout. 

En revanche, Kentariirroo...euh...Kenta avait l'air d'y être né. Il avait la carrure et l'assurance qui allait avec ce genre d'endroit. Du coup, je le suit sans trop savoir ou aller. Je vois des trucs de sports étranges et je me dit que, dans un contexte donné, ça ne doit pas être aussi bizarre que ça en à l'air. Horrifié, je m’arrête une seconde devant un genre d'appareil de torture étrange qui sert probablement à la musculation. Duh. Sans trop savoir comment nous nous retrouvons au rayon football américain. 

Le sourire me reviens. Le rayon n'a qu'un autre visiteur mais je peut vous dire en un coup d’œil qu'il s'agit clairement d'un joueur. Quaterback peut-être? J'y connais rien mais les courbes de ses muscles et les deux/trois bleus que j’aperçois m'indiquent que le Monsieur a du jouer il n'y a pas si longtemps. Je l'admire d'un œil distrait avant que la voix de Kenta ne me ramène à la réalité. Loin du rêve que j'étais en train de me faire avec ce jeune homme très bien fait de sa personne. 

Damn. 

Je reporte mon attention sur Kenta tout en jetant un coup d’œil sur les objets et vêtements autour de moi. 

-J’espère que tu trouvera aussi, je répond sans même me souvenir de la raison de notre venu. 

Après tout, comment voulez vous que je me concentre avec ce jeune homme à côté? J'essaie de l'oublier et me concentre sur mon accompagnateur. Il est comme un poisson dans l'eau, clairement, il connais le magasin comme sa poche et sait ce qu'il cherche. Je m'approche de lui et prend dans le fouillis d'objet un truc au hasard. 

Intrigué, je le soupèse et l'observe sans vraiment réussir à déterminer son utilité. Bizarre. Je continue mon inspection en soulevant et touchant plein de chose. Les maillots me paraissent tous gigantesque. 

-WTF? Il faut mesurer 1m80 et faire 90kg minimum pour faire ce sport ou quoi? T'as vu les tailles?!

Puis, fatigué de fouiller au hasard, je me tourne vers Ken.

-Rappelle moi ce que l'on cherche? 
Revenir en haut Aller en bas

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] La queue à l'air pour être à l'aise [PV Eden]   Mar 15 Aoû - 15:58


Kentarô, trop concentré sur sa recherche pour remarquer le gros travail d'observation et d'analyse qu'Eden effectuait sur des spécimens notables de la gent masculine, rit néanmoins à la remarque de son compagnon de shopping.

- Haha, ouais, quand on fait du rugby ou du football américain, il vaut mieux avoir la carrure qui va avec! répondit le jeune homme avec un large sourire. Puis tant mieux quelque part, je pourrais pas me fringuer avec des tailles plus petites!

Le joueur de baseball souleva des piles avec un regard circonspect, et soupira en ne trouvant pas son bonheur. S'il y avait une boutique qui vendait ce genre de choses à Shisaido, c'était bien celle-là! Et hors de question de prendre le train pour Tokyo ou une autre grande ville juste pour acheter des sous-vêtements... Mais trouer ses habits n'était pas non plus une franchement bonne idée. Sa mère dirait sans doute que ça ferait "voyou" ou "clochard", et il se sentait déjà assez jugé comme ça au sein de sa famille pour ne pas avoir envie d'en rajouter.
Eden intervint alors en posant une question, et le jeune homme répondit sans quitter les rayonnages du regard.

- On cherche des "jokes trap". Tu sais, les espèces de... euh... slips (?) bizarres que portent les sportifs. Pour que je puisse faire passer ma queue sans que ça me gêne!

La réponse de Kentarô fit tourner les têtes des autres clients qui le regardèrent avec un air... euh, disons, plein de jugement. Et un peu de dégoût. Et de mépris, aussi, tiens.

- Euh... Bah quoi? lâcha l'intéressé en se rendant compte des regards qu'on lui lançait.

Mais sa confusion laissa vite place à un sourire rayonnant quand il trouva ce qu'il cherchait sur un rayon dans le fond du magasin.

- Eden, j'ai trouvé, là-bas!!

Se précipitant sur les fameux sous-vêtements avec la grâce d'un éléphant ayant un peu abusé sur la malbouffe, il en attrapa un d'un geste rapide et le tendit sous ses yeux.

- Mmmh... ça ne ressemble à rien de connu... fit-il remarquer comme s'il se prenait pour un enquêteur du paranormal. Votre opinion sur ce vêtement, cher coéquipier? demanda-t-il en se tournant vers Eden. J'devrais p'têt en essayer un...

D'ailleurs ça tombait bien, il y avait des cabines d'essayages pas loin. Il suffirait juste qu'il force son pouvoir, pour une fois, afin de tester en toute discrétion la compatibilité de ce vêtement avec sa Singularité.


   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Juin I+2] La queue à l'air pour être à l'aise [PV Eden]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Juin I+2] La queue à l'air pour être à l'aise [PV Eden]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Juin I+2] La queue à l'air pour être à l'aise [PV Eden]
» Phrases phylosophiques sans queue ni tête pour vos signatures
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» superbe reportage sur notre saut du 4 juin 2010 sur FRESVILLE
» Capitol Punishment nouveau PPV Juin 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natsuyasumi Academy  :: Corbeille :: Archives des RPs-
Sauter vers: