Créez un perso déjanté, zombie, super-pouvoirs, voyageur temporel, riche hériter... A l'Académie Natsuyasumi vous pouvez être ce que vous voulez! Tentez l'aventure!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Carnet de mission de Nazi-chan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

War club leader
War club leader
avatar


MessageSujet: Carnet de mission de Nazi-chan   Mar 21 Fév - 2:39

Du soldat
  • Zweinher
  • Evangeline
  • 16 ans
  • Nazie cryogénisée
  • Améliorés
  • Fiche
Mon véritable nom est Emilia Zweinher, je suis née en 1929 dans une famille chrétienne disposant d'un statut élevé au sein du troisième Reich grâce à mon père, un haut dignitaire du parti nazi. J'ai toujours su que ma mission sur Terre était d’œuvrer au nom de Dieu pour créer un monde meilleur, et c'est tout naturellement que j'ai souhaité marcher dans les pas de mon père pour servir notre apôtre Hitler. L'avenir de mon pays écrasé par la crise et la guerre me tenait, et me tient encore aujourd'hui, beaucoup à cœur, et je suis prête à tous les sacrifices pour donner à l'Empire nazi la gloire qu'il mérite. J'avais deux fidèles amis, Franz et Leonhardt, avec qui j'ai participé activement aux jeunesses hitlériennes afin de me faire un nom et d'obtenir un bon poste dans la célèbre Schutzstaffel, plus connue sous le nom de "SS". J'ai même été envoyée au Japon par mes supérieurs qui plaçaient de grands espoirs en moi afin d'être formée pendant près de deux ans au maniement de la dague traditionnelle. Mes efforts ont fini par payer, et à mon retour en Allemagne j'ai été remarquée par le Führer lui-même qui m'a offert un poste de garde du corps et assassin personnel auprès de lui, et m'a donné comme "nom de code" "Evangeline" dont j'ai fait mon nom d'usage. J'ai immédiatement accepté, honorée d'une telle reconnaissance et comblée de me retrouver plus proche du Seigneur que je ne l'avais jamais été.
Malheureusement, la guerre a joué en notre défaveur, et monsieur Hitler m'a fait cryogénisée alors que nous étions encerclés par l'ennemi, réfugiés dans un bunker. Avant de m'endormir, il eut le temps de me confier une mission : poursuivre son oeuvre dans le futur afin que je fasse de ce monde la terre pure, prospère et lavée de tous péchés dont nous avions toujours rêvé. Je ne me suis réveillée que soixante-dix ans plus tard, sur la plage de Shisaido. Mes pas m'ont conduit jusqu'au pensionnat de Natsuyasumi, où j'ai été accueillie par monsieur Moriyama qui m'a brieffée sur ma situation et m'a octroyé une chambre dans son ryokan. Par la même occasion je me suis inscrite à la fameuse académie Natsuyasumi dont il m'avait parlé, espérant pouvoir faire de cette école le tremplin qui me permettra de réaliser les objectifs confiés par mon Führer.
A présent, je suis une simple élève de seconde qui bataille constamment en territoire corrompu par le vice, mais je ne désespère pas de rappeler à ce monde la voix du Seigneur et les grandes valeurs nazies auxquelles je serai toujours fidèle.
Hmm, je vais avoir du pain sur la planche...
  • Fanatique
  • Implacable
  • Pieuse
  • Impitoyable
  • Honnête
  • Disciplinée
  • Courageuse
  • Sociable
  • Impulsive
  • Réfléchie
  • Déterminée
  • Loyale
à l'armée
[1/3] Fidèles alliésDes camarades de croisade à qui Eva ferait totalement confiance afin de restaurer le Reich et éradiquer l'hérésie.

[0/2] ProtégésDes personnes auxquelles Eva serait dévouée corps et âme et prête à affronter le monde pour les protéger.

[0/X] AmisParce que malgré ses travers, Evangeline reste une jeune fille amicale et sociable qui est aussi capable de se faire des amis (pour peu que des gens veuillent être amis avec elle...).


[1/3] RivauxDes gens à la hauteur d'Eva dans les domaines de prédilection de cette dernière face à qui elle pourrait persévérer pour s'améliorer et les dépasser.

[1/X] EnnemisParce qu'il est clair qu'Eva se fera bien plus facilement des ennemis que des amis...

[0/X] CamaradesUn peu plus que des amis, plutôt des compagnons d'armes à qui Eva ferait confiance et desquels elle attendrait dévouement et loyauté.

[0/X] AutreParce qu'Eva a encore beaucoup à apprendre de la vie et des relations...


Evangeline Zweinher
En cours
Rencontre stratégique...?Avec le club de Sciences et histoire militaires
RPAvec ...
RPAvec ...
Achevés
Comme en l'an 40Avec Lauren Black
Abandonnés


Mes badges









Dernière édition par Evangeline Zweinher le Sam 25 Aoû - 15:27, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

War club leader
War club leader
avatar


MessageSujet: Re: Carnet de mission de Nazi-chan   Ven 24 Aoû - 17:55



MA FAMILLE

M. ZweinherPère

Mon père, Friedrich Zweinher, est un officier haut-placé dans le Parti nazi. Patriote, dévoué et implacable, il n'a eu aucun mal à prendre du galon et à s'attirer le respect aussi bien de ses subordonnés que de ses supérieurs. M. Hitler a d'ailleurs rapidement vu en lui un homme de confiance, et c'est en partie grâce à mon père que notre Führer s'est intéressé à moi et à mes capacités. Même s'il a toujours été très strict, mon père a toujours été un homme aimant et soucieux du bien-être de sa famille, même s'il ne le montre pas toujours par des marques d'affection. Il s'est toujours démené pour nous offrir le meilleur niveau de vie possible et un avenir radieux, et c'est grâce aussi bien à ses enseignements qu'à ses réprimandes que je suis devenue celle que je suis aujourd'hui. Même s'il a toujours été plus tourné vers sa carrière et le futur de notre pays que vers sa famille, il était pour nous plus qu'une figure irréprochable. Pour moi, mon père était un héros. Je sais que la guerre a eu raison de lui, mais aujourd'hui encore je sais qu'il est, après M. Hitler, l'homme que j'admire et que j'estime le plus au monde. Je t'aime, papa.

Mme ZweinherMère

Marlene Zweinher, ma mère, était une épouse modèle, et aucune autre femme aurait pu aller aussi bien avec mon père. Comme on dit, "Derrière chaque grand homme il y a une grande femme", et cet adage n'a jamais été aussi bien illustré que par le couple que formaient mes parents. Pure, pieuse, aimante et attentionnée, elle a voué sa vie à s'occuper de notre famille du mieux qu'elle pouvait et à se montrer charitable envers tous ceux qui étaient dans le besoin. L'Eglise l'adorait, de même que son mari et ses enfants. C'est grâce à elle que j'ai pu découvrir l'éclatant chemin du Seigneur, et que je me bats chaque jour pour la vertu et le Salut, celui de ceux qui m'entourent ainsi que le mien-propre. Discrète et fragile, elle n'en restait pas moins forte, et aujourd'hui encore sa vaillance m'inspire. Maman, j'espère que tu veilles sur moi depuis le Paradis, et que tu es fière de moi.

Ulrich ZweinherGrand-frère

Mon grand-frère, Ulrich, de quatre ans mon aîné, était un jeune homme droit et juste, et même s'il avait parfois des doutes quant à la légitimité et au bon fondement de la cause nazie (ce qui a plusieurs fois déclenché des disputes en mon père et lui), il a toujours été pieux et vertueux. Fervent défenseur des démunis et de faibles, il se dégageait souvent une lueur très forte dans son regard, et je pense qu'il a toujours été beaucoup plus solide et déterminé qu'il ne le laissait paraître. Sans être les frère et sœur les plus proches du monde, nous avons partagé beaucoup de choses pendant notre enfance, mais ses doutes et mon départ au Japon nous ont un peu éloignés au fur et à mesure du temps qui passait. Maintenant qu'il n'est plus là et que je ne le reverrai sans doute jamais de mon vivant, j'ai des regrets vis-à-vis de lui et j'aurais préféré être plus longtemps à ses côtés.


Amalia ZweinherPetite-soeur

Amalia Zweinher est ma soeur cadette et le troisième enfant de la famille. Nous avions trois ans d'écart, mais malgré cela elle a toujours paru presque aussi mature que moi. Profondément pure et croyante, elle avait une grande aversion pour la guerre et aurait voulu sauver notre pays pacifiquement. Honnêtement, je n'ai jamais pu lui en vouloir d'avoir un avis différent du mien tant il était bienveillant. Comme moi à son âge, elle voulait prendre le voile et vouer sa vie à Dieu, mais je sais que contrairement à moi elle n'aurait jamais pris les armes pour se battre pour l'Allemagne, et aurait préféré nous accompagner par des prières. Je ne sais pas ce qu'il est advenu d'elle, mais j'ai eu vent après mon arrivée à Natsuyasumi d'une espèce de légende de guerre, dans laquelle une fillette s'était dressée sur un no man's land et s'était mise à prier pour que les chars cessent leur marche funeste, et que les hommes redeviennent des frères et non plus des ennemis. Cela n'est sûrement qu'une rumeur, mais au fond de moi j'ai l'étrange sensation que si cette légende est vraie, Amalia était sûrement cette enfant. Ma petite-soeur, si jamais tu as rejoint notre Seigneur, que ta vie ait été écourtée par la guerre ou que tu aies vécu très âgée, je veux que tu saches que ta grande-sœur t'aime et qu'elle aurait bien besoin de tes prières pour la guider...

Rudolf ZweinherPetit-frère

Rudolf, Rudolf, Rudolf... que dire de mon impossible petit-frère? Plus jeune membre de la fratrie, et de six ans mon cadet, Rudolf était un petit garçon plein de vie qui brillait par ses facéties et son optimisme légendaire. Il y avait un tel décalage entre le contexte morne de la crise et de la guerre et lui-même qu'on aurait pu croire qu'il appartenait à une autre époque. Il ne tenait jamais en place et mes parents n'en pouvaient plus, mais il était très apprécié dans le quartier. Passionné par les bateaux et la marine, il voulait lui aussi marcher dans les traces de notre père et, comme mon frère et moi-même, entrer dans l'armée. Il parlait tellement des bateaux que mon père avait officiellement promis à la famille qu'il ferait son possible pour lui dégoter une bonne place dans la marine allemande. Vue sa passion et sa détermination, il serait sûrement très vite monté en grade et aurait sans doute dirigé ses hommes avec fougue et bienveillance. A vrai dire, tout comme Amalia et mon frère, je ne sais pas ce qu'il est advenu de lui. Mais je suis persuadée que quelqu'un d'aussi pur et bon que lui n'a pu que vivre une vie longue et belle. Où que tu sois Rudolf, mon amour et mes pensées vont vers toi, et j'espère que tu as rendu tout un tas de gens heureux au cours de ton existence.



A L’EXTÉRIEUR

M. HitlerIdole

Hitler, saint apôtre du Seigneur, messie divin, guide et leader qui devait mener l'Allemagne vers le Salut et la toute-puissance... Je pourrais réfléchir pendant des années que je ne trouverai jamais d'adjectifs assez grandioses pour le décrire à sa juste mesure. M. Hitler m'a remarquée aux jeunesses hitlériennes et a également entendu parler de moi, notamment via mon père, et après avoir eu un aperçu de mon potentiel m'a proposé de devenir son garde-du-corps et assistante secrets ainsi que son assassin personnel. Ce fut un immense honneur pour moi qui n'avait jamais espéré voir arriver dans ma vie une chance aussi extraordinaire, et j'ai ainsi accepté derechef. Les quelques années que j'ai passé à ses côtés ont été les plus exceptionnelles de ma vie, chaque jour était rempli d'enseignements précieux et de leçons de vie empreintes de sagesse. Malheureusement, malgré le soutien de Dieu et les exploits de l'armée allemande, la guerre tourna en notre défaveur et ce fut lorsque nous fûmes tous les deux repoussés dans nos derniers retranchements qu'il décida de se sacrifier pour me cryogéniser et me confier la mission de poursuivre son oeuvre à mon réveil, dans un futur éloigné. Aujourd'hui encore il ne passe de journées sans que je pense à lui et que je sente qu'il veille sur moi depuis les cieux. Mon très cher Führer, à qui j'ai dédié mon âme et ma vie, je vous jure sur mon honneur et mon Salut que j'accomplirai la sainte mission que vous m'avez confiée!

LeonhardtMeilleur ami

Leonhardt Gottwald était l'un de mes deux meilleurs amis que j'ai rencontré aux jeunesses hitlériennes. Bien qu'il était assez insouciant et indiscipliné, il tenait très à cœur les intérêts de notre patrie et était un fervent défenseur de ce dernier. Son petit côté héroïque m'a toujours beaucoup plu chez lui, et c'était souvent lui qui avait les idées les plus loufoques, mais aussi les plus amusantes. Sans lui, nos vies à Franz et moi n'auraient jamais été aussi animées... Même si j'avoue que de devoir constamment le rappeler à l'ordre me fatiguait plus qu'autre chose. Malgré ses petits travers et ses petits manquements à la discipline, il restait un bon soldat et un ami très précieux. Tu me manques, Leo...

FranzMeilleur ami

Franz Engelberg est mon second meilleur ami. Je l'ai rencontré à peu près au même moment que Leonhardt, mais même en étant tout aussi proche de lui que je l'étais de Leo, il n'avait absolument rien en commun avec ce dernier au niveau du caractère. Calme et réfléchi, discipliné et sérieux, il était une force tranquille et contrebalançait bien Leonhardt sans pour autant rencontrer plus de succès que moi quand il s'agissait de calmer les ardeurs de celui-ci. Il était parfois difficile de savoir ce qu'il pensait, mais son amour pour nous transparaissait dans le moindre de ses sourires et de ses regards. Je ne sais pas ce qu'il est advenu de lui, mais je suis sûre qu'il s'est battu pour l'Allemagne et qu'il a fait un excellent soldat. Franz, si tu n'es plus de ce monde, j'espère que tu veilles sur moi du Paradis et que tu as eu une vie longue et heureuse...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

War club leader
War club leader
avatar


MessageSujet: Re: Carnet de mission de Nazi-chan   Sam 25 Aoû - 1:49



A L’ACADÉMIE

L'HérésieNémésis

Ce... démon putride et maléfique venu des tréfonds du Tartare... Je ne sais pas quel procédé machiavélique il a utilisé pour obtenir un poste d'enseignant dans cette Académie, mais je sais que tant qu'il sera ici et en vie, mes plans de reconquête du Reich seront constamment compromis. Il prend indubitablement un malin plaisir à me provoquer et à semer la discorde autour de lui, mais jamais il ne parviendra à me corrompre! Je me débarrasserai de lui coûte que coûte! Quitte à devoir au préalable faire profil-bas quelques temps...

Lauren BlackRivale

J'ai rencontré Lauren en faisant un tour des clubs, et c'est dans le dojo réservé au club d'arts martiaux que je l'ai affrontée. Ce que j'en retiens? Une valeureuse adversaire et une très bonne combattante! Je suis contente d'avoir croisé la route d'un adversaire à ma mesure, et j'espère pouvoir continuer à progresser à son contact.

Tenshi NakanoSœur d'armes

Tenshi est arrivée comme un miracle inattendu dans ma sainte croisade contre l'hérésie. Je n'aurais jamais espéré rencontrer une camarade tueuse de démons dans cette Académie pleine de corruption, mais je remercie le ciel de m'avoir fait croiser sa route! Même si nous venons de nous rencontrer, je sens déjà que je peux lui faire confiance et qu'elle fera une excellente camarade dans ma noble mission! Tenshi, continuons de débarrasser le monde des démons, ensemble!


???Camarade fugitive

Une mystérieuse jeune fille que j'ai croisé à la cave alors que j'allais mettre à exécution mon plan génial intitulé "Les hérétiques au bain-marie" (consistant à monter la température du onsen pour faire cuir les pécheurs) et que le surveillant m'est tombé dessus. Nous avons fui ensemble le dangereux psychopathe communiste, et j'attends à présent une accalmie pour pouvoir faire plus ample connaissance.

NOM Prénomrelation

...

NOM Prénomrelation

...

NOM Prénomrelation

...

NOM Prénomrelation

...

NOM Prénomrelation

...


NOM Prénomrelation

...

NOM Prénomrelation

...

NOM Prénomrelation

...







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Carnet de mission de Nazi-chan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carnet de mission de Nazi-chan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carnet de mission de Nazi-chan
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natsuyasumi Academy  :: Vie à l'Académie :: Carnets de bord-
Sauter vers: