Créez un perso déjanté, zombie, super-pouvoirs, voyageur temporel, riche hériter... A l'Académie Natsuyasumi vous pouvez être ce que vous voulez! Tentez l'aventure!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [avril I+3] Autour d'un thé [Lauren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Katherine Brown


MessageSujet: [avril I+3] Autour d'un thé [Lauren]   Mar 8 Jan - 13:00

Le mois d'avril s'étirait doucement. Cela faisait environ deux semaines que Lauren avait rencontré pour la première fois la professeure d’anglais. L'adolescente avait pu apprendre par un message destiné au club le départ de leur professeur référent et la nomination d’une remplaçante. Le nom de Katherine Brown y était inscrit. Peu après, Lauren reçu un message la priant de fixer, sans tarder, un rendez-vous avec elle pour parler du club.

Katherine observa la bibliothèque poussiéreuse. Elle passa un doigt sur le dos d’un livre et y laissa une trace sombre. Vraiment très poussiéreuse. Elle souffla sur son doigt. Elle avait pris ses quartiers dans le petit bureau qui servait au professeur responsable dans le dojo d’arts martiaux il y a quelques jours, mais elle n’avait pas encore fait le tour de son contenu. Il n’était pas immense, mais raisonnable pour l’activité qu’elle aurait à accomplir ici. L’ensemble était à l’image du mobilier et du lieu. De jolis meubles en bois, un peu trop massifs pour être moderne, les tableaux et autres décorations avaient tous un lien avec les arts martiaux et la tradition japonaise.

Outre un bureau, cette belle bibliothèque poussiéreuse, la salle possédait une table entourée de quelques chaises où il était visiblement d’usage de recevoir. Elle ouvrit l’armoire où étaient rangées quelques tasses. Elle y avait trouvé de quoi faire du thé. Elle avait été amusée d’y trouver une bouilloire électrique et de voir qu’il y avait tout de même une prise électrique vers le bureau. Les installations avaient été faites en toute harmonie avec le lieu. Elle prépara donc le thé et déposa la théière en fonte sur la table. Elle continua d’observer les ouvrages et se promit d’en lire certains, enfin... d’en déchiffrer péniblement. Quelle idée de se servir de caractères aussi compliqués.

Lorsqu’on toqua à la porte, elle sursauta légèrement, tirée brusquement de ses pensées.

« Entrez » Lança-t-elle à la volée.

Elle se tourna pour voir la porte s’ouvrir sur l’adolescente aux étonnants cheveux blancs.

« Bonjour Lauren. »
Elle sourit poliment. « Merci d’être venue. » Elle s’avança et fit un geste de main en direction de la table. « Asseyez-vous seulement. »

La professeure était vêtue d’un tailleur élégant. Cette apparence changeait beaucoup de l’habit de sport dans lequel elles s’étaient rencontrées auparavant. La professeure enseignant aux heures diurnes, elle ne dispensait pas de cours à Lauren. L'ensemble était constitué d’une jupe crayon grise, d’une veste également grise à la texture tissée en croisillon. La chemise était simple, blanche, pourvue de boutons noirs ronds.  Les cheveux détachés retombaient en une masse lisse et ondoyante sur ses épaules. Seule leur teinte violacée qui parachevait le dégradé des mèches apportaient une nuance moins sévère. Elle s’assit à l’une des chaises et servit deux tasses de thé.

« J’ai conscience que ce n’est pas idéal avec vos horaires nocturnes, j'en suis navrée. Pour les prochaines fois, je me lèverai volontiers plus tôt. Ça ne me dérange pas, je suis souvent éveillée aux aurores. Je n’avais simplement pas réalisé cette problématique. »


Les heures qu'elle lui avait proposé avaient été faite en fonction de son horaire. Les particularités de cette Académie n'étaient pas encore tout à fait acquise. Elle poussa la tasse devant l’élève et reposa la théière. Les excuses présentées en préambule, elle pouvait passer au sujet plus sérieux qui concernait la cheffe du dojo.

« Je vous ai fait venir, puisque désormais nous allons travailler en collaboration. J’aimerais que nous discutions de vos attentes et de la manière de le faire. Je sais que je m’occupe principalement de l’administratif, mais il est important pour moi de vous épauler dans la gestion quotidienne également pour mener le club à son meilleur potentiel. »

« J’espère avant toute chose que ma présence vous convient ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Martial arts club night Leader
Martial arts club night Leader
Lauren Black


MessageSujet: Re: [avril I+3] Autour d'un thé [Lauren]   Sam 12 Jan - 0:29

ft. Lauren

ft. Katherine

「 Autour d'un thé 」
Deux semaines s’étaient écoulées, assez rapidement à vrai dire et Lauren avait fait tout un tas de chose : commencé une chanson pour l’anniversaire de sa petite sœur, fait du tri dans la totalité de ses vêtements. Les plus petits étaient dans un sac, attendant les prochaines vacances pour les donner à sa petite Lexie qui pourrait sans doute rentrer dedans. Bon dieu qu’elle lui manquait ! Tout comme son  grand frère, sa mère et Ash. Non, pas son père pour des raisons évidentes pour elle. Depuis son arrivée ici, elle n’avait pas vu sa colère diminuer à son égard, et plus Lauren essayait d’oublier tout ceci, plus cet homme occupait son esprit. C’était logique mais cela avait la fâcheuse tendance à la mettre hors d’elle en fonction de son état de fatigue parfois… Important. Pourquoi son corps refusait de prendre le rythme nocturne ? Ce n’était pas une chose de compréhensible à ses yeux sachant qu’elle était déjà plutôt nocturne à San Diego…

La jeune femme avait de nouveau les doigts marqués par les cordes de nylon. Depuis combien de temps n’avait-elle pas joué au point d’en garder les marques plusieurs longues heures ? Même après avoir posé cet instrument qui la suivait peu importe le pays où elle se rendait ? Cet instrument était important pour elle ! Mais peut être pas au moins d’avoir mal longtemps aux doigts.

Elle avait reçu un message de Miss Brown, l’invitant au club d’arts martiaux pour parler un peu de la nouvelle fonction de l’adulte. La jeune Lauren ne s’était pas faite prier et avait vite accepté l’invitation, se rendant au club avant ou après les cours en fonction des points de vue des personnes qui la croisait. Oui, certains diurnes finissaient pas la connaître, même de vue tellement elle passait de temps à l’académie ou dans ses alentours. Un eu étrange et paradoxal pour une personne sensible au soleil mais bon, elle faisait attention tout de même… Au moins un peu.

Même s’il faisait relativement bon, la pseudo albinos s’était vêtue de sa veste en cuir, d’un pantalon noir et d’un tee shirt tout con blanc. Sa tenue était plutôt basique mais c’était ce qui lui plaisait. Son habituelle mèche cachait totalement son œil gauche, comme lors de son arrivée ici. Elle le laissait à peine entrevue par les autres. Cela entretenait le mystère autour de ses yeux glace et l’amusait même fortement ! Tout le monde ne connait pas sa singularité, et dire qu’elle en joue parfois serait mentir !

Arrivée devant la porte, elle toqua et attendit à peine d’entendre la permission pour entrer, pour s’engouffrer dans la petite pièce où une seule présence se faisait sentir.

- Bonjour madame.

Fidèle à elle-même, un fin sourire était affiché sur son visage alors qu’elle alla s’installer à la table, tirant tranquillement la chaise avant de poser sa veste sur son dossier.

- Ne vous en faites pas, ce n’est pas un problème. Je ne dors pas beaucoup donc ça ne me dérange pas de venir, peu importe l’heure.

Lauren ne s’était pas gênée pour rapidement parcourir la professeur du regard, restant tout de même plutôt discrète.

- Merci pour le thé et l’invitation.

Ses mains entourèrent la tasse, profitant de la chaleur qui en émanait. Cela procura un léger frisson à  la jeune américaine.

Eh bien, tout dépend des élèves diurnes, de leur façon de faire. Je vous avoue que je ne vois pas souvent ma camarade diurne, donc connaitre son fonctionnement est difficile. Je sais qu’on essaye de mettre en place de petites rencontres inter-section histoire d’avoir un peu de changement dans nos entraînements mais c’est assez compliqué. Même niveau papier. Néanmoins, une fois de plus, tout dépend des personnes. Vous pouvez juste faire la paperasse bien que je doute que cela soit pour cette raison que vous êtes là, ou aider les élèves avec les bases, en les aidants à ne pas se faire mal. Un peu comme vous avez fait pour moi. Sans ça, je ne sais absolument pas comment vous fonctionnez en cours, je ne connais pas votre façon d’enseigner.

Elle prit doucement une gorgée de la boisson chaude avant de reprendre, légèrement taquine.

- C’est toujours mieux de savoir ce que savent et valent les adultes qui nous supervisent je trouve. Votre présence est parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Katherine Brown


MessageSujet: Re: [avril I+3] Autour d'un thé [Lauren]   Sam 12 Jan - 23:10

Le regard soutenu de l’élève ne fut visiblement pas remarqué par l’adulte. La discrétion du reluquage fut donc performante.

En s'asseyant à son tour, la professeure se promit d’adapter leurs entrevues aux horaires nocturnes. Elle ne poursuivit pas sur ce sujet, estimant qu’il n’était pas nécessaire de s’appesantir sur son erreur gênante.

« J’ai déjà pris la liberté de parler à votre acolyte diurne. Je la croise bien plus souvent que vous et nous avons mis en place quelques éléments. »

« Notamment, sur la dispense de cours me concernant. Vous avez raison de souligner que la paperasse ne me contenterait pas. »


Elle but une gorgée.

« J’ai décidé de donner deux cours réguliers par semaine. Un diurne et un nocturne. En fonction du résultat, de la demande et de la motivation, je pourrais éventuellement doubler ce chiffre. Je baserais les enseignements sur le ju-jitsu qui correspond le plus à ce club dans mes capacités. J’ai validé ma 1er dan officiellement. Même si finalement, j’ai plus fait de Krav par la suite, ce me semble un choix adéquat. Je sais que vous pratiquez plus volontiers le Karaté, mais cela ne fait pas partie de mes compétences. »

Elle ne s’appesantit pas sur les raisons de ces formations. Ni sur le complément à ces arts martiaux qui lui avaient appris un nombre incalculable de maîtriser un ennemi, bien souvent, de manière mortelle.

« Par ailleurs, je compte surtout améliorer votre condition physique. Comme vous le savez, plus le corps est en forme, mieux c’est. »


La confiance affichée par la jeune était quelque peu rassurante. Plutôt gratifiante. Le mot rassurante n’était pas adéquat puisque Katherine ne se faisait pas de soucis sur ses capacités personnelles à enseigner ou organiser les élèves de ce club.

« Ma question principale, était surtout d’adapter l’horaire du cours pour vous, les nocturnes. J’avoue que l’inversion de votre vie de rythme ne m’est pas familière, alors je tenais à m’assurer que cela joue dans vos plannings respectifs. »


« Et puis, de sincèrement savoir ce qui vous motiverait, ce qui vous plairait, c’est le moment de vous exprimer si vous avez un avis à donner… même si ma porte sera toujours ouverte, il vaut mieux partir du bon pied ! »


Elle sourit, de manière polie, mais engageante. Ayant terminé, elle  pencha légèrement la tête pour boire une seconde gorgée, pour ne pas faire déborder la tasse qu’elle avait trop remplie pour elle. Elle reposa sa tasse puis, repoussa une mèche qui avait glissé devant son épaule. La professeure reporta ensuite toute son attention sur l’élève. Ses yeux gris-verts observèrent Lauren avec attention. Elle était curieuse d’observer ses réactions et avis.

La couleur blanche de ses cheveux était vraiment étonnante. A l’observer de plus près, elle se fit la réflexion qu’il ne s’agissait pas d’une teinture, mais d’une pigmentation naturelle. Enfin, absence de pigmentation. Elle se demanda si elle était albinos, mais pourtant, elle n’avait pas les yeux rouges. Ah, mais ils étaient sensibles, se souvint-elle. Donc, cela pouvait être une forme d’albinisme. En réalité, ça devait complètement l’être, il lui semblait que les yeux pouvaient être clairs et non rouge comme pour les lapins. Comme il n’était pas très poli de se renseigner à ce sujet, elle conclut à cette probabilité et se contenta d’écouter sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Martial arts club night Leader
Martial arts club night Leader
Lauren Black


MessageSujet: Re: [avril I+3] Autour d'un thé [Lauren]   Dim 13 Jan - 0:00

ft. Lauren

ft. Katherine

「 Autour d'un thé 」
Le fait que l’adulte ne remarque son rapide reluquage avait ce petit quelque chose de rassurant. Comment s’expliquer par la suite ? Certes, elle ne devait pas être la seule à regarder ses professeurs mais quand même, se faire choper n’est pas très agréable. Déjà qu’elle à la mauvaise habitude d’être trop proche des professeures qui ne sont pas les siens, évitons de lancer de fausses rumeurs.

L’initiative de miss Brown avait été plutôt bénéfique, cela retirait un léger problème qui aurait pu augmenter au fur et à mesure que le temps passait. Ce n’était pas étonnant que ces deux se croisent plus souvent. Facilité liée à la section, tout ça, tout ça.

- Je vois… Mais cela ne m’étonne pas dans un sens. Sur le côté paperasse. Vous ne semblez pas vraiment du genre à être dans un dojo pour remplir des papiers et rester totalement… Etrangère à ce qu’il s’y passe.

Faire un cours diurne et un nocturne… Il fallait être plutôt motivé. En théorie, les activités de club commencent à quatre heures mais il n’est pas rare qu’il y ai cinq voir dix minutes de battement entre l’heure de début officielle et celle où l’activité commence réellement. Elle murmura, plus à elle-même qu’à la nouvelle responsable diurne « Motivée », avant de planter son regard abîmé dans celui de l’adulte.

- Eh bien, je ne vois aucun problème à un peu de changement. Ce n’est pas parce que le sport change en lui-même que cela ne sera pas bénéfique. Et je doute être la seule de cet avis. Cela pourra aider certaines personnes comme en attirer d’autre si jamais cela fonctionne de façon positive.

Améliorer la condition physique ne ferait pas de mal non plus… Si ce n’était pas trop violent… Si les membres étaient encore assez en forme pour continuer juste après. Elle se contenta d’hocher la tête avant d’aller chercher une feuille et un crayon, gribouillant rapidement ce que l’adulte venait de lui dire. Ce n’était peut être pas réellement utile mais bon, sait-on jamais ?

- Pour nos activités, c’est de quatre à six heures du matin. Peut être un peu trop tôt pour vous mais je peux voir avec les membres et l’administration par la suite si l’on peut déplacer un de nos cours à un jour qui pourrait arranger tout le monde. Je ne pense pas que le mettre plus tard que six heure en semaine soit très bon. Entre certains qui ont des devoirs, d’autres qui vont travailler en ville un peu… C’est assez compliqué.

Lauren esquissa un léger mouvement de la main, commençant à approcher le crayon de ses lèvres pour doucement mordiller dedans avant de vite se raviser, se rappelant que ce n’était pas le siens. Elle le posa donc sur la feuille avant de rapidement organiser ses pensées. Là, elle s’apprêtait à juste donner son avis, ne sachant pas spécialement ce qui pourrait mettre tous les membres du club d’arts martiaux d’accord, ou tous les réjouir. De toute façon, tout le monde ne peut pas toujours être satisfait d’une décision. Peu importe sur quoi elle porte. Peu importe de quoi il est question.

- Eh bien… Je sais que ce n’est pas la motivation qui manque au club, cependant, la victoire est ce qui semble en motiver beaucoup. Après tout, nous avons les compétitions et les championnats pour nous aider à rester bien motivés. Néanmoins, je pense que travailler un peu plus la technique, les positionnements pourrait en intéresser plus d’un. La technique mais aussi… Heum… Pas les réflexes à proprement parler mais l’attention ? Avec ce que vous m’avez expliqué la dernière fois, j’ai essayé de regarder mes camarades et nous sommes assez nombreux à avoir ce défaut à cause de la fatigue. On fait beaucoup moins attention à ce qui se passe et nos gardes sont beaucoup moins bonnes et efficaces.

Doucement, Lauren souffla sur sa mèche. Même si miss Brown lui avait expliqué dès leur première rencontre, le vouvoiement était un peu difficile à bien accepter dans ce sens. Elle essaya de ne pas trop en tenir compte, se concentrant sur l’aura de l’adulte qui avait légèrement été modifié. Très peu pour qu’elle ne le remarque tout de suite mais assez pour qu’elle le voit désormais.

- On dirait que quelque chose vous préoccupe, d’une certaine façon.

Presque détachée, elle prit une gorgé de la boisson chaude, restant tout de même attentive à la réponse donnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Katherine Brown


MessageSujet: Re: [avril I+3] Autour d'un thé [Lauren]   Dim 13 Jan - 0:21

Il était appréciable de voir que Lauren était une élève participative et motivée. Elle avait un rôle très important afin de fédérer le club. Bien plus que celui que la professeure venait de prendre. C’était une bonne chose que de responsabiliser certains élèves et elle n’avait aucun doute sur les compétences de la jeune qui était assise à côté d’elle. On lui en avait d'ailleurs dit du bien aux détours de certains couloirs.

« Non, de quatre heure à six heure c’est parfait, ça n’empiètera pas sur mes cours comme ça, j’aurais plus de souplesse. » Elle aurait le temps de bouger, se doucher et commencer sa journée de bonne humeur comme cela. Une fois par semaine, c’était un horaire tout à fait raisonnable. Elle avait fait tellement pire que cela lui semblait quelque chose de normal en réalité. « Je vous l’ai dit, ça ne me dérange pas de commencer tôt mes journées. » Elle observa la feuille. « Je pense que j’afficherais de toute manière une feuille avec différentes heures, de manière à ce que chacun puisse noter celles qui les arrangent et nous ferons en fonction de la majorité. »

Elle cligna légèrement les yeux, pensive, concernant sa dernière question. « Je suis préoccupée ? » Elle n’avait pas l’impression de l’être. Elle prit le temps d’y réfléchir, car la question la surprit légèrement. Les choses s’organisaient doucement, mais surement, elle n’avait aucune raison d’être tendue. « Je ne crois pas. Pourquoi cette question ?»

Elle posa son coude sur la table et appuya sa joue contre sa main. Les sourcils légèrement plus hauts qu’à leur habitude, elle jaugea Lauren. Il n’y avait pas besoin de lire les auras pour savoir que la réponse qu’elle lui donnerait l’intéressait et l’intriguait. Il y avait dans la moue qui dessinait le coin de ses lèvres un brin d’amusement. Comme une mère qui considère tendrement les facéties de son bambin, une sévérité qui peine à rester à flot devant la spontanéité de la question.

En réalité, elle pouvait être préoccupée par un millier de choses. Cela dit, sa vie courante n’était pas une source de stress ou de tension. Elle se déroulait paisiblement et elle n’avait pas spécialement eu de soucis avec ses élèves ou collègues. Elle pouvait prétendre à une reconversion réussie et elle adorait découvrir le Japon. Les seuls sujets de tensions occupaient ses cauchemars et elle ne leur laissait pas de place la journée.

Cette albinos-là était décidément une fille curieuse. Elle pouvait donc se targuer d’avoir attiré la curiosité de l’adulte à cet instant et de l’avoir sortie du cadre très scolaire de leur entrevue initiale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Martial arts club night Leader
Martial arts club night Leader
Lauren Black


MessageSujet: Re: [avril I+3] Autour d'un thé [Lauren]   Dim 13 Jan - 0:55

ft. Lauren

ft. Katherine

「 Autour d'un thé 」
Lauren ne prit pas vraiment la peine de cacher sa surprise en apprenant que ce n’était pas un problème pour Miss Brown de se lever aussi tôt. Bordel… Quatre heures du matin quoi. C’est pas rien tout de même… Sachant qu’elle devrait se lever un peu avant pour être prête, elle n’arrivait pas à comprendre cette motivation. D’ordinaire, les gens n’aiment pas spécialement se lever trop tôt et ainsi avoir une longue journée.
 
-          Plus de souplesse… C’est même plus de la souplesse à ce niveau là. Sinon, c’était plus histoire de me faire un pense bête au cas où. J’aime bien avoir les renseignements directement sous la main et je me voyais assez mal prendre des notes avec mon portable.
 
C’était un de ses principes, un que certains élèves ne comprenaient pas. Prendre des notes sur un bout de papier volant alors qu’un portable occupait actuellement sa poche arrière. C’était juste une question de respect, sortir son portable et pianoter dessus comme si c’était normal n’était pas ce qu’il y avait de plus respectueux à ses yeux.
 
Un petit sourire amusé étirait les lèvres de l’adolescente. Le terme était quelque peu fort pour ce qu’elle voyait mais elle n’avait pas su trouver un mot plus soft sur le moment. D’ailleurs, elle ne l’avait toujours pas trouvé, ce satané mot.
 
-          J’ai peut être un peu exagéré avec le mot choisis, je l’avoue, mais j’ai l’impression que des interrogations ont traversé votre esprit. C’était peut être un peu trop indiscret de demander, non ?
 
Lauren passa la main sur sa nuque, persuadée d’avoir un peu gaffé en disant ceci. Mais elle avait tellement l’habitude de le faire avec les personnes de son âge que lorsqu’elle se trouvait face à un adulte, hors du contexte de cours, ce genre de question avait la fâcheuse habitude de lui échapper. Tout comme le fait qu’elle ne devait pas se conduire ainsi avec une personne plus âgée et hiérarchiquement supérieure.
 
-          Ma singularité me pose parfois ce genre de problème. Quelque chose m’interpelle et sans que je n’ai le temps de me retenir, les questions m’échappent…
 
La main de sa nuque s’était approchée de la tasse, la serrant très légèrement dans sa main tandis que son regard fuit l’espace de quelques secondes l’adulte qui lui faisait face pour se porter sur la bibliothèque. Un bref regard en biais la fit se remettre en place, la sensation d’avoir été un peu trop loin fut chassé lorsqu’elle perçu le léger sourire aux coins des lèvres de l’adulte. Il la détendit doucement bien que  la jeune américaine se maudissait un peu d’avoir posé cette question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Katherine Brown


MessageSujet: Re: [avril I+3] Autour d'un thé [Lauren]   Dim 13 Jan - 15:23

« La franchise ne me dérange pas, généralement. Cela dit, c’est un peu différent comme situation. Vous étiez donc en train d’analyser mes pensées ? »

Cette idée lui déplaisait. Même si visiblement, elle n’obtenait pas de résultat précis, quelle puisse sonder son humeur ou ses occupations cérébrales lui semblait très invasif. Il est vrai que Lauren lui avait dit qu’elle pouvait savoir ce que ressentait les gens et s’ils mentaient. Elle avait noté cela distraitement dans un coin de sa tête, mais n’avait pas envisagé qu’elle puisse faire l’objet d’une analyse de la sorte. Il était naturel qu’elle utilise ce talent, il était possible d’ailleurs qu’elle ne puisse pas contrôler ce qu’elle percevait. Il n’en restait pas moins, que la sensation d’avoir été espionnée dans son intimité était déplaisante. En cet instant, pensa l’adulte, si elle m’observe, elle doit remarquer que je suis contrariée. Si elle avait l’habitude d’être franche, il y avait des choses qu’elle voulait garder à l’abri de sa boite crânienne.

Elle voyait bien que la jeune était gênée, mais n’avait rien à dire pour la rassurer. En tout cas, ce fut sa première impulsion. Ce n’était en réalité pas bien grave. Elle chassa d’une expiration l’embryon de colère et préféra s’amuser de l’impair commis par l’adolescente contrite.

« Si vous pouvez contrôler cette sensibilité, il me serait plaisant que vous évitiez de vous plonger dans mes sentiments. Sinon, il serait une bonne chose que vous appreniez la retenue. Sans pourtant sacrifier votre spontanéité, mais il y a un équilibre à trouver. Bien des personnes pourraient vous en vouloir… »


Elle se pencha vers l’adolescente, de manière proche et créant clairement une intrusion dans sa sphère personnelle. Les doigts de Katherine capturèrent l’une des longues mèches blanches et vinrent l’agiter sous son nez, doucement. Leurs visage n’étaient éloignées que d’une quarantaine de centimètres.

« Je me suis dit qu’avez votre apparence, vous deviez être albinos. Ça ne m’a pas préoccupée. Je me suis dit que l’organisation serait aisée puisque vous êtes des responsables assez sérieuses et impliquées. Ça ne m’a pas préoccupée. J’ai pensé à ce que je voulais manger ce soir. Ça ne m’a pas préoccupée. J’ai imaginé brièvement une articulation de cours qui soient une plus-value. Ça ne m’a pas préoccupée. Je me sens très bien. Il m’est confortable d’être ici. Je n’ai pas apprécié être analysée. Mais ça m’est un peu égal finalement… »

Elle libéra la mèche soyeuse et s’éloigna, reprenant sa position initiale.

« Voilà, comme ça nous sommes à égalité. Je me suis imposée dans votre sphère personnelle. Les compteurs sont à zéro. »

Elle prit sa tasse et bu à nouveau.

« A présent que vous voilà rassurée sur mon état, avez-vous une envie, un besoin par rapport au club et son fonctionnement ?  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Martial arts club night Leader
Martial arts club night Leader
Lauren Black


MessageSujet: Re: [avril I+3] Autour d'un thé [Lauren]   Dim 13 Jan - 16:18

ft. Lauren

ft. Katherine

「 Autour d'un thé 」
Lauren secoua vivement les mains devant elle.
 
-          Non, non, j’essaye de ne pas analyser mais la moindre perturbation attire le regard. Même sans vouloir, je vois tout. Et… Et… Et je suis totalement consciente que ça peut être réellement dérangeant… On… les gens n’aiment pas qu’on s’introduise dans leur esprit de la sorte… Désolée... !
 
Paniquée ? C’était sans doute le cas. Elle n’était plus à l’aise du tout à cause de tout ceci et la gêne se faisait de plus en plus voir sur son visage. Cela créait un contraste assez amusant entre la couleur rouge que prenait ses joues et la blancheur de ses cheveux. Son regard se déporta de nouveau, cette fois vers la feuille qu’elle avait été cherché quelques instants auparavant. Si elle voyait tout, taire ces choses était plus compliqué avec un adulte qu’avec un élève. Enfin, les adultes lui en tenaient plus rigueur. Plus rapidement du moins. Elle prit soin de noter ceci dans un coin de son esprit. Espérant ne pas l’oublier trop vite. Enfin, ne pas l’oublier du tout serait la meilleure alternative tout de même.
 
Néanmoins, elle préféra ne pas relever la tête tout de suite, ayant peur d’à nouveau lire quelque chose et de le laisser s’échapper. C’était la première fois que quelqu’un lui disait clairement qu’il ne voulait pas qu’elle se plonge aussi ouvertement dans ses sentiments et les ressentis. C’était logique et totalement normal après tout.
 
-          J’essayerai à l’avenir… Ne vous en faites pas…
 
Son regard s’était levé pour répondre mais elle fut surprise de voir que l’adulte s’était avancée, pénétrant dans son espace personnel. Si n’importe qui aurait esquissé un mouvement de recul, Lauren s’était légèrement crispée, ne sachant pas du tout ce que l’adulte avait en tête. Ses dents mordirent l’intérieur de ses joues alors qu’elle suivait le mouvement de la main de miss Brown. Regardant une de ses mèches s’éloigner de sa position originale.
 
La voir aussi proche avait ce quelque chose de plutôt intimidant, la faisant presque couper sa respiration. Non, rectification. Sa respiration s’était coupée. Juste l’espace de quelques secondes avant qu’elle ne prenne une très légère inspiration en la voyant reculer, reprendre sa position initiale. Lauren s’accorda un léger soupir de soulagement, s’adossant au dossier de la chaise.
 
-          Comme si rien ne s’était produit…
 
Elle secoua doucement la tête. Une envie ? Non, pas spécialement, un besoin ? Tout avait déjà été énoncé un peu plus tôt et c’était la seule chose qui lui avait traversé l’esprit jusqu’à maintenant. Elle pouvait y réfléchir un peu mais sans garantir trouver quelque chose de plus pour le moment. Il lui fallait voir comment les choses se dérouleraient pour se faire un avis un peu plus construit.
 
-          A vrai dire, je ne sais pas quoi ajouter à ce que nous avons déjà dit jusque là. Je pense que voir la tournure que vont prendre les choses pourrait nous aiguiller un petit peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Katherine Brown


MessageSujet: Re: [avril I+3] Autour d'un thé [Lauren]   Dim 13 Jan - 18:15

« C’est pour cela que vos yeux sont si fatigués je suppose… faites au mieux, mais je vous permets tout de même de me poser des questions si une réaction non-visible vous perturbe réellement ou semble incohérente. Je ne voudrais pas que cela crée de malentendus… » C’était un peu contradictoire, mais elle préférait laisser une porte ouverte en cas de soucis. Il était réellement compliqué de composer avec des personnes possédant un tel don.

Elle observa sa tasse. Concernant le sujet du dojo, il avait été en effet traité. Si l’élève n’avait rien à ajouter, la concernant, il n’y avait plus rien à dire. Il fallait en effet jauger de la situation sur la durée. Ce serait le moyen le plus efficace de noter ce qui pouvait être amélioré ou non. De plus, il valait mieux ne pas arriver avec trop de projet, imposer sa vision des choses n’était pas un signe de management performant. Si elle était trop brusque, elle en échauderait plus d’un et ce n’était pas son intention. Commencer par ces deux cours, ce serait déjà une bonne chose. Les laisser ouvert sur volontariat et ce sera bien. Même si elle ne devait aider qu’une poignée, cela lui convenait.

« Je pensais aller manger en ville tout à l’heure. Peut-être voudriez-vous m’accompagner, si votre horaire le permet ? Vos cours commencent à quelle heure aujourd’hui ? Ce repas du soir pour moi, fait office de déjeuner pour vous en règle générale ? »


La transition était faite de but en blanc. Elle reprit donc pour y apporter une précision utile. Il ne fallait pas qu'elle perde son interlocutrice sur ses intentions.

« Je pense que nous avons terminé là pour la discussion sérieuse. Je vous propose cela, si vous avez envie de pouvoir discuter de manière moins … enfin détendue. Je pense que ça peut être positif que nous fassions un peu connaissance. Sinon, nous pouvons continuer à discuter ici. »

A tout réfléchir, c’était certainement mieux de le faire ici. L’adolescente n’avait certainement pas envie de se coltiner un professeur à l’extérieur. Ni le temps. On ne doit pas être trop proche de ses élèves, en théorie, mais il n’est pas interdit de s’intéresser à leurs parcours. Qui plus est, Lauren était désormais avec tous les élèves du club des étudiants avec qui elle aurait naturellement plus de liens et de manière plus informelle. Dans tous les cas, pratiquer un sport créait des liens. Il serait en réalité naturel puisqu’elle y occuperait toujours une position d’enseignante. Elle n’aurait pas la prétention de se considérer comme un maître, mais cela lui faisait vraiment plaisir de pouvoir lier le sport à sa vie académique, de manière officielle.

« D’où venez-vous ? J’ai reconnu votre accent américain. Vous êtes californienne, non ? »


Elle aimait la rondeur de cette manière de parler qui lui rappelait d’agréable souvenir. Il existait, fort heureusement pour elle, des moments très agréables dans sa vie qui lui rendait tolérable son existence. Elle avait grandi une partie de son enfance en Californie, tout le début de son existence en réalité. Sa mère y avait déménagé après avoir découvert qu’elle était enceinte et avait mis entre parenthèse sa carrière d’astronaute.

Katherine avait émigré au Japon par besoin de reconstruction et d’éloignement, mais elle appréciait toujours son pays d’origine. Même si ses sentiments restaient mitigés à certains égards et qu’elle n’était pas la plus chauvine des citoyennes, cela restait ses racines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Martial arts club night Leader
Martial arts club night Leader
Lauren Black


MessageSujet: Re: [avril I+3] Autour d'un thé [Lauren]   Dim 13 Jan - 20:46

ft. Lauren

ft. Katherine

「 Autour d'un thé 」
Lauren haussa les épaules. La faiblesse et l’état de ses yeux n’était qu’un effet secondaire de sa singularité. Sans ça, elle ne savait pas du tout comment s’était réveillé ce pouvoir, ni même dans quel but. Tout ce qu’elle se souvenait, c’était que la perte de se sens n’était pas agréable. Se retrouver plongée dans le noir, ne pas savoir ce qui l’entour ni même qui était grandement désagréable. Perdre un sens tel que celui là n’était pas la chose qu’elle souhaitait. Une fois, mais pas deux ! Ce souvenir, bien que loin derrière elle n’était pas le plus agréable. Il n’était pas un des pires mais elle ne le portait pas pour autant dans son cœur.
 
-          Je ferai plus attention à ça. Mais je ne pense pas arriver à ça. J’ai encore beaucoup de mal avec ma singularité et un rien risque de m’attirer et de me faire réagir comme vous avez pu le voir.
 
Elle bu le reste de la tasse de thé très rapidement avant de la reposer en douceur sur la table de bois, croisant les jambes sous la table. L’adolescente était bien ici, l’atmosphère qui parcourait cet endroit était particulièrement relaxante et sereine.
 
-          Je ne vais pas dire non à un repas !
 
Et hop, un large sourire s’était de nouveau scotché au visage de Lauren, l’ensemble de son corps étant désormais totalement détendu. Comme si tout ce qu’il s’était passé quelques instants auparavant n’était pas arrivé. Comme si tout ceci n’était pas arrivé bien que les paroles de l’adulte restèrent en place dans son esprit.
 
-          Aujourd’hui… 21 heures il me semble, elle réfléchit quelques secondes avant de reprendre. Oui c’est ça, 21 heures pour ce soir. Ce repas fait plus office de petit déjeuner que de déjeuner qui est entre minuit et une heure.
 
Lauren ne voyait aucun problème à ce qu’elles restent ensemble pour discuter encore un peu. C’était agréable après tout. Et la présence des adultes était assez bénéfique. Pourquoi s’en priver ? C’était quelque chose d’idiot sachant qu’il y avait toujours des choses à apprendre et à découvrir à leur contact. Certains parlaient un peu de leurs expériences, d’autres donnaient des anecdotes plus ou moins loufoques où d’autres étaient tout simplement ouvert au dialogue. Autre qu’en simple relation « prof-élève »
 
-          Je ne suis jamais contre le fait de faire connaissance.
 
Face à la question de l’adulte, un sourire nostalgique remplaça le précédent. C’était bien ça, la Californie. Elle était bel et bien originaire de là bas.
 
-          Vous avez tapé juste, je viens de San Diego plus précisément. Un endroit génial pour certain, un véritable enfer pour d’autre. Surtout si la chance fait défaut. Enfin, vous me direz que c’est un peu la même chose partout. Peu importe l’endroit où nous sommes.
 
Ses doigts attrapèrent le crayon avant de doucement jouer avec, n’aimant pas garder ses mains inoccupées trop longtemps. Il y avait fort à parier qu’elle commence à gribouiller des formes totalement abstraite sur la feuille de la même manière qu’une personne au téléphone gribouille en parlant.
 
-          J’avoue que cette ville me manque beaucoup mais pas trop à la fois… Allez savoir pourquoi. Vous, d’où venez vous ? Sans indiscrétion aucune.
 
C’était inconscient mais la peur de croiser son père y était sans doute pour quelque chose. C’est peut être à cause de ça qu’elle ne senti pas la pointe de colère encercler son cœur l’espace de quelques instants de plus. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Katherine Brown


MessageSujet: Re: [avril I+3] Autour d'un thé [Lauren]   Lun 14 Jan - 0:07

« De plusieurs endroits, je suppose. » Elle sembla s’arrêter sur cette réponse laconique, mais continua malgré tout. « Ma mère était originaire de Californie, mais elle est partie pour la Floride pour son travail, au centre spatial Kennedy. Lorsqu’elle est tombée enceinte par accident, elle a interrompu sa fonction d’astronaute pour faire de la recherche et a regagné la Californie. Lorsqu’elle est décédée, j’ai été confiée à mon père qui logeait à Washington. J’ai donc fini ma scolarité là-bas. J’ai suivi une formation en Caroline. Puis j’ai travaillé dans plusieurs régions du monde. Enfin, concernant les USA, je ne saurais pas dire si je me sens plus californienne, ou de Washington, ou … » Elle agita une main en guise de conclusion. « Ça n’a pas beaucoup d’importance pour moi. Je ne serais pas partie à l'autre bout du monde si je tenais réellement à mon pays d'origine. »

Elle observa sa montre en levant son poignet et se leva.

« Bien, ne trainons pas, puisqu’il y a le trajet. Je ne voudrais pas que vous arriviez en retard pour vos cours. »


Elles avaient largement le temps de faire l’aller et retour et de manger, mais il n’était en effet pas raisonnable d’attendre à l’Académie plus longtemps. Katherine attrapa sa serviette et sortit de la pièce. Elle referma la porte à clé derrière Lauren.

« Retrouvons-nous d’ici une quinzaine de minutes à la gare. Je dois déposer quelque chose à la salle des maîtres avant. »

Elle laissa donc Lauren pour regagner le bâtiment principal. Elle déposa le dossier qu’elle devait rendre à un collègue dans la case convenue, puis récupéra son manteau qui était pendu à un crochet, ainsi que son foulard. Elle les avait abandonnés là ce matin. Bien qu’il fasse beau et plutôt agréable en journée, le soir, les températures chutaient et elle ne voulait pas attraper froid stupidement. Elle vérifia qu’elle avait son porte-monnaie, son téléphone et ses clés du pensionnat, puis repris la route en direction de la gare.

Son sport avait été fait ce matin, elle avait terminé ses corrections et ses leçons de la semaine était globalement préparées, elle avait donc décidé qu'elle sortirait ce soir. C'est aussi pour cette raison qu'elle avait sur un coup de tête proposé à Lauren de l'accompagner dans cette escapade. Elle ne savait pas si c'était une bonne ou une mauvaise idée, mais elle était certaine qu'il allait ressortir quelque chose de ce repas, que ce soit positif comme négatif.

La professeur ne tarda pas à arriver à la gare, peu avant qu'un train n'arrive. Elle y retrouva Lauren comme convenu et elles prirent le chemin de la ville. Beaucoup d’élèves utilisaient visiblement cette tranche horaire pour gagner la ville, aussi, le wagon était plutôt plein et elles ne trouvèrent pas de places assises. Cette situation, bruyante et inconfortable, ne favorisa pas la conversation. L’enseignante resta plutôt silencieuse jusqu’à leur arrivée à destination où elle put respirer un bon bol d’air frais. Elle détestait la proximité directe et les lieux aussi bruyants. N’étant pas très familière des lieux, elle offrit à Lauren le choix du lieu. Son niveau de japonais étant un peu faible, son exploration avait été un peu fastidieuse et elle n’était jamais sûre de vraiment tout comprendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [avril I+3] Autour d'un thé [Lauren]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[avril I+3] Autour d'un thé [Lauren]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Extreme Rules - 25 avril 2010 (Résultats)
» Premier Avril
» Banner Saison 2 - 4 Avril 2011
» 21 AVRIL
» PROSPER AVRIL AVAIT RAISON !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natsuyasumi Academy  :: Campus de l'Académie :: Dôjos :: Club d'arts martiaux-
Sauter vers: