Créez un perso déjanté, zombie, super-pouvoirs, voyageur temporel, riche hériter... A l'Académie Natsuyasumi vous pouvez être ce que vous voulez! Tentez l'aventure!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La nouvelle prof un peu space débarque. [FICHE FINIE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Violante Ivaldi


MessageSujet: La nouvelle prof un peu space débarque. [FICHE FINIE]   Sam 5 Jan - 10:17




Violante Ivaldi


Tout peut être brisé, tout peut être reforgé















• Identité

Nom : Violante Ivaldi
Âge : 74 ans mais en paraît une vingtaine.
Origine/nationalité : Plan alternatif de Vocchia
Classe/poste : Prof de sport
Section : Selon les besoins, mais il serait plus probable qu'elle soit nocturne, vue son hybridation louve
Année d'arrivée : I+3 
Club : Si il est possible d'en créer un je voudrais bien être gérante d'un club de forge, sinon bah rien du tout. '3'
Singularité :  Possession dominée
Groupe : Anormale
Pensionnaire : Oui.


• Physique


Je n'aime pas m'épancher sur mon apparence, aussi serai-je brève. Je suis ce que vous considérez comme une hybride. La surface de mon corps, alliance de fourrure et de peau nue, n'est pas lisse à vos yeux. Chez moi c'est un trait commun.




Pour ce qui est de la carrure je n'appartiens pas aux canons de beauté de mon peuple. Nous préférons les femmes bien en chair, tandis que je suis un roseau, souple et ferme, mais trop mince pour attirer autre chose que les regards déviants. J'ai cru comprendre qu'il en va autrement dans votre monde mais mon credo ne changera pas. Me toucher sans permission c'est s'exposer à ce que je vous touche en retour, sans délicatesse. Je suis plutôt grande comparée aux autres ici, et encore plus comparée aux miens, un trait que je dois à ce qui m'a rendue si particulière. je mesure un mètre quatre-vingt-seize en omettant mes oreilles, et même si je ne me distingue pas par des épaules carrées ni un buste de bovin ma stature suffit souvent à m'imposer. 
Pour ce qui est des lapalissades ; j'ai les yeux carmins, la chevelure d'un bleu changeant sous la lumière, de même pour ma fourrure.
Enfin pour ce qui est de la remarque la plus stupide : oui, ce sont bien mes mains avec les coussinets et les griffes, je ne m'amuse pas à porter des gants qui seraient aussi pratiques que des moufles. il en va de même pour mes jambes, ma queue, et mes oreilles bien évidemment.



• Caractère


Se décrire soit même est un exercice des plus inutiles selon moi. La pièce inspectée étant aussi l'observateur il ne peut en ressortir, au mieux, qu'une vérité tronquée. Mais je tâcherai de m'appliquer au mieux.




Je suis quelqu'un de franc. Je n'aime pas que l'on tente de me marcher dessus, je n'accepte pas le fiel ni les sournoiseries, et je soigne les cas de stupidité aggravés d'un aplomb infaillible par le plus pur des dédains.
Après tout, comme le dit un dicton entendu en mon monde : on ne peut repprocher aux idiots de l'être, mais il ne faut pas oublier de s'en méfier.


Pour ce qui est de ma vision du monde elle est extrêmement simple. Je vois d'un côté ceux que je n'apprécie pas, et de l'autre ceux qui me laissent au pire indifférente. Les quelques individus que j'apprécie réellement seront toujours privilégiés à mes yeux, mais cela signifie aussi que je serais plus franche encore avec eux.

[size=10]L'éternelle ritournelle des sentiments me laisse à peine tiède. Il est évident que j'éprouve, je ne suis ni une pierre ni un glaçon, en revanche je ne me pâme pas dans les grandes effusions de sentiments, et chez moi leur expression claire est rare. Je ne comprendrais certainement jamais ce qu'il y a de mal à cela, et la seule raison que je connaisse qui pousse les gens à se récrier d'être mal aimés c'est leur jalousie à l'égard de ceux qui méritent réellement les sentiments qui leurs sont accordés. Alors que ce soit clair, jouer les chiots battus dans mes pattes est le chemin le plus court pour que j'élimine votre existence de ma vision du monde.


Concernant ma pédagogie, je ne veux pas sembler violente, mais il est clair que je ne porte pas les trouble-fête dans mon cœur, et si les punitions autorisées sont sans effets sur eux ce n'est pas grave, je me contenterai de les infliger en telles quantités qu'ils n'auront d'autre choix que de laisser le reste de la classe en paix le temps de les réaliser. Évidemment, le jour de l'examen, je ne leur ferait aucun cadeau, et je n’essuierais aucune larme.
[/size]


• Histoire et Singularité

Vous ne connaissez pas mon monde, pour la simple raison que je suis la seule personne à en venir. J'y ai quelques rares amis, si rares qu'ils se comptent tous sur une mai, à l'échelle de continents entiers. Là bas, je suis une créature honnie. Sur mon passage les gens signent, crachent, prient ou crient. Je suis une figure d'opprobre, un exutoire public pour toute la colère et la tristesse contenues dans les cœurs. Mais ce n'est pas sans raison, et même si je le déplore, la raison est bonne.


L'endroit d'où je viens exactement n'a aucun intérêt pour cette histoire. Ce n'est pas celle de la jeune fille de tel village ou de telle cité. Ça les gens s'en contrefoutent. Mon histoire c'est celle d'une jeune fille et d'une créature si abjecte que mille ans après sa mort, son nom n'existe plus dans la mémoire des gens que pour être haït de toutes leurs forces.


Là bas, dans le monde qui m'a vu naître, il existe aussi des créatures particulières, que nous appelons les istvials. Ce sont des êtres qui ont réalisé l'impossible, et dépassé si largement ce dont les simples mortels sont capables qu'ils ont versés dans le pécher et la domination. Il ne reste d'eux que des souillures et des blessures encore vives, mais longtemps après que les dernières aient été reconstruites ou abandonnées à la nature au point de disparaître. De grands noms que les leurs, ils traversent l'histoire, porteurs de douleur et de haine. Mais ce qui pose véritablement problème, c'est que ces engeances existent toujours.
De tels êtres se sont forcément prémunis contre la mort, et l'on dit même parfois que c'est la mort qui les refusent. Ils errent alors, et font des apparitions sporadiques. Il n'est pas si rare de rencontrer un cas de possession de leur part, parfois ces gens sont enfermés en attendant la mort, mais souvent ils sont abattus sommairement, sans discussion ni jugement, par mesure de précaution.
Un cas extrêmement rare en revanche, et celui d'une domination. Parfois un istvial choisit le mauvais hôte, quelqu'un avec une telle volonté qu'il est capable de le combattre, voir de l'écraser. Ce fut mon cas. J'ai toujours eut du caractère semble-t-il, et l'idée que l'on puisse me tuer sans que j'ai droit au chapitre m'a mis dans une telle rage que j'ai broyé cette mauvaise pousse cherchant à s'approprier mon corps et à détruire mon âme.
Je suis alors devenu la deuxième créature la plus détestée de tous.


Quand un istvial possède un corps il est dangereux. Souvent le corps meurt rapidement car il ne résiste pas au traitement que lui fait subir l'engeance l'habitant, une engeance si habituée à sa puissance perdue qu'elle ne parvient pas à se contrôler et consume la chair qu'elle habite. Pendant ce cours laps de temps ils tentent de se préparer à revenir encore et encore, et rappellent au monde pourquoi ils sont si infâmes. Il en va de même pour les individus comme moi. Ils sont eux aussi dangereux mais pour une autre raison. Si un istvial possédant un corps peut le plier à sa volonté jusqu'à ce qu'il brise, un corps habité par une volonté suffisante pour dominer ce même istvial possède lui aussi une part des pouvoirs et des connaissances de son parasite. La différence est que ceux comme moi peuvent se contrôler pour demeurer discret, pour ne pas se détruire eux même, et bien souvent ils profitent de leur malheur en utilisant ces pouvoirs à de mauvaises fins.
Dans tous les cas, les possédés sont à peine moins haïs que ceux qui les possèdent, c'est pour cela qu'ils sont appelés les porte-peine. Ce sont les stigmates d'âges révolus qui s'accrochent encore au présent et cause à tous des souffrances terribles chaque fois qu'ils apparaissent. Il est normal que le monde les détestent, je n'en ai jamais voulut à quiconque pour cela. Je ne dois jamais en vouloir à quiconque pour cela. Car bien que j'ai dominé ma possession, il reste quelque part en moi cette graine noire qui attend son heure pour lancer ses vrilles à l'assaut de mon cœur.


Voici ce que je suis devenu le jour où j'ai été possédée. J'étais encore jeune, très jeune même, et tout s'est brouillé dans ma mémoire autour de cet événement. Je n'ai de point de repère que plusieurs années après, probablement en raison des événements que j'ai vécu. L'esprit est une chose magnifique, il sait se protéger en effaçant ce qui pourrait lui causer du tort. Ces années existent probablement encore quelque part en moi, mais jamais je ne chercherai à raviver leur souvenir.
Toujours est-il que mon point de repère temporel arrive au sortir de ces années troubles. Je me rappelle très distinctement une procession d'une fête bien particulière qui se produit rarement et dont la date est décidée des années à l'avance.
Le soucis c'est que cela ne m'a pas permit de découvrir mon âge. Les istvials ont de gros problèmes avec les corps âgés, ils préfèrent s'en prendre aux jeunes, si possibles aux adolescents, quand le corps croît et qu'il est malléable. La raison de ma taille se trouve là, et il m'est impossible de savoir en combien d'années je l'ai acquise. J'estime donc mon âge à soixante-quatorze ans, avec une marge d'erreur de dix années.


Si je ne sais plus très bien ce qui se passa durant ces années perdues de mes souvenirs je constate en revanche un fait très clair qui me vient de la mémoire que je garde ensuite. J'avais apprit à me défendre, et à user des pouvoirs de mon hôte, du moins dans leur aspect le plus brut. Je suis tombée sur l'une des créatures les plus bizarres parmi les istvials. La plupart sont connus pour leurs méfaits de grande envergure et les carnages commis à l'aide de pouvoirs d'une brutalité sans nom. Il n'est pas étonnant d'entendre qu'untel a retourné une ville, qu'un autre a fait pleuvoir le feu du ciel pendant plusieurs jours, ou encore ramené la mer en haut des plus grands pics.
Celui que je tiens en cage cependant est plus pervers que cela. C'était un maître esclave, traitant les peuples qu'il a asservit comme du bétail pour servir à ses pouvoirs. Je peux voler l'espérance de vie et la force vitale des individus. Ce sont deux choses différentes, mais les deux conduisent à la mort de la cible si je pousse l'acte trop loin, et les deux me renforcent physiquement.
Avec les années j'ai découvert des subtilités du processus. Voler l'espérance de vie ne peut se faire que dans un sens : depuis la plus vieille année potentielle jusqu'à la seconde présente. Je ne peux pas forcer quelqu'un à vieillir, mais lui voler la possibilité de vieillir. Je vis alors ces années à sa place, au fil du temps, ce qui signifie que j'additionne la force qu'il aurait potentiellement eut à ce moment précis à la mienne au même moment.
Voler l'énergie vitale c'est totalement différent. Il faut voir cela comme un combustible. L'espérance de vie est un charbon qui brûle lentement, l'énergie vitale c'est du salpêtre, une énergie détonante et brutale.
Petit à petit j'ai découvert d'autres choses au sujet des capacités de mon parasite, à mesure que je devait trouver des moyens de survivre et, si possible, en tuant le moins d'individus possible, ce qui ne fut pas toujours aisé.
J'ai découvert mon don d'animisme après celui de feu. Je ne maîtrise pas le feu, que ce soit clair, mais il ne m'atteint absolument pas, et entre mes mains le métal est facilement malléable. Les autres matières produites par le feu se façonnent toujours facilement lorsque je les travaillent. C'est ainsi, et c'est pour cela que j'ai longtemps fait profil bas, cachée dans les pics karstiques du Sud, là où vit le peuple Nagaen. J'y ait longuement travaillé les matériaux facilement disponibles. Du minerais de fer et de cuivre, des pierres semi-précieuses, de la glaise, même de la boue et du sable, ainsi que le bois. Ce mode de vie simple m'a redonné de l'espoir, et la solitude des lieux m'a permit d'oublier un temps ce qui faisait de moi une créature réprouvée de tous.


Pour résumer très simplement le vaste pouvoir que je puise dans l'istvial qui m'habite, c'est celui de maîtriser la vie elle même, dans son potentiel vital. Grâce à cela je peux prendre, mais aussi donner, c'est pour cela qu'à mon retour dans les régions civilisée j'ai été surnommée Le Forgeronne d'Âmes. Je peux créer de toutes pièces une vie, ou en revivifier une avec l'énergie acquise. Elle ne ressemblera jamais à une vie naturelle, elle n'aura jamais de véritable libre arbitre, mais l'objet dans lequel je l'obligerait à demeurer sera doué de vie, comme une marionnette.
Là encore certaines règles cloisonnent mes possibilités. Je peux travailler certains matériaux une fois qu'ils sont morts, mais pas les animaux. Il m'est possible de retravailler les os, mais je ne peux en aucun cas ranimer un cadavre entier, ni même animer un morceau de chair. En tentant de forcer cela j'ai aussi découvert une autre particularité. Lorsque je vole l'espérance de vie, le résultat me coûte plus d'énergie sur des êtres possédant une conscience, un esprit pour ainsi dire, et plus il est puissant plus il perçoit le danger, plus il est capable de se défendre.
En règles générales, les entités possédant la conscience d'elle même la plus développée sont les plus difficiles à flouer. De même ce sont elles qui fournissent les meilleurs matériaux organiques, comme si un souvenir de leur vivant subsistait dedans, mais évidemment ce sont ces matériaux qui demandent le plus d'énergie à animer.
Il existe bien d'autres règles encore, qui offrent autant de possibilités qu'elles en détruisent, et je les ai rarement découvertes en me contentant d'une vie paisible. Le sang, la peur, l'instinct une fois acculée, voilà ce qui nourrit l'imagination et la créativité, mais jamais je n'ai désiré me stimuler de cette façon, et c'est cette fuite en avant qui m'a permit de rencontrer une véritable bienfaitrice.


Si les istvails sont les manse impies d'être au delà de la mortalité et capables des pires atrocités, j'ai découvert un groupe dont je ne soupçonnais pas l'existence. Il existe un cercle très restreint de personnes ayant le potentiel des istvails, mais eux sont encore bien vivants. Ils ont aussi dépassé les limites des mortels, cependant personne ne les connaît, et ils s'emploient à ce que cela continue. Ils n'utilisent leurs pouvoirs que pour cacher leur société au reste du monde et, parfois, intervenir discrètement lorsque les jours sont sombres.
Celle qui m'a contacté l'a fait pour me sauver. Sans le savoir je me trouvais sous leur surveillance depuis ma possession, et si leurs craintes avaient faillit me voir tuer de nombreuses fois durant mes années oubliées, ils avaient décidé de me laisser une chance. Plus tard, en voyant le chemin que j'avais choisit, ils s'étaient intéressés à moi. Je suis la première à ne tenter de maîtriser ses pouvoirs que pour contenir la bête dont ils provienne et survivre paisiblement semble-t-il. Cela les a conquis.
L'une des membres du cercle a toutefois décidé que même si je devais devenir un espoir et rejoindre un jour leur cercle, je ne méritais pas ma vie de pénitence en ce monde. Elle m'a proposé quelque chose de fou, tellement fou que je n'ai pas cru son sérieux, et pourtant . . . C'est elle qui m'a envoyé dans ce monde ci. C'est elle qui l'a choisit, après en avoir scruté plusieurs durant de longues années, dans l'hypothèse où ce jour viendrait. Et moi, je lui dois une vie désormais plus saine. Je suis certes restreinte à l'établissement mais au moins je vis réellement, je ne me cache plus. J'avais oublié ce que cela signifiait, je ne la remercierai jamais assez.




• Derrière l'écran

Pseudo : [votre pseudo sur internet]
Avatar : Fenrir
Code Règlement :
Comment avez-vous connu le forum ? : Top-sites
Un petit mot ? : Les bananes sont très nourrissantes. Mangez des bananes.



️ Code Anéa - N-U


Dernière édition par Violante Ivaldi le Dim 6 Jan - 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Katherine Brown


MessageSujet: Re: La nouvelle prof un peu space débarque. [FICHE FINIE]   Sam 5 Jan - 16:23

Bienvenue !


Joli personnage en devenir ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Baseball club Leader
Baseball club Leader
Kentarô Nishimura


MessageSujet: Re: La nouvelle prof un peu space débarque. [FICHE FINIE]   Sam 5 Jan - 19:11

Bienvenue à toi Violante! Très joli avatar, j'aime beaucoup! ^^ Je m'occupe de ta fiche dès que possible, mais n'hésite pas à me contacter d'ici là si tu as besoin de quoi que ce soit!






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Violante Ivaldi


MessageSujet: Re: La nouvelle prof un peu space débarque. [FICHE FINIE]   Sam 5 Jan - 22:58

Merci à vous deux, et oki. '3'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Directeur
Directeur
M. le Directeur


MessageSujet: Re: La nouvelle prof un peu space débarque. [FICHE FINIE]   Mar 8 Jan - 21:42

Hohoho, bienvenue Violante! Voilà un personnage et une histoire des plus intéressants! Son caractère et son parcours nous donnent envie de savoir ce qu'il va se passer pour elle à l'avenir, et donc à l'Académie, mais avant de pouvoir voir tout cela certains points nécessitent quelques révisions. Rien de bien conséquent, mais cela risque de devoir revoir l'histoire à plusieurs endroits.
Le principal souci est le pouvoir de voler l'énergie vitale ainsi que l'espérance de vie d'autrui. Dans les faits tu as très bien intégré et expliqué cette Singularité, néanmoins ce pouvoir reste trop puissant, d'autant plus que tu le couples à d'autre capacités. A mon sens, il serait tout à fait raisonnable de ne garder que la "maîtrise" du métal et/ou le pouvoir de donner vie à une marionnette pour quelques temps. Puiser dans l'espérance de vie ou l'énergie vitale d'être non-conscients ou d'animaux uniquement pourrait également être une bonne alternative. Je te laisse trancher à ce sujet, tant que ton personnage reste moins puissant que la potentielle arme de destruction massive que tu en as fait, hohoho!
Pour son groupe et au vu de son physique et de sa nature, elle aurait plus sa place chez les Monstres que chez les Anormaux.
Enfin, il te manque deux morceaux du Règlement, je t'invite à relire ce dernier pour trouver les parties oubliées.
C'est tout pour les modifications à faire, si tu as besoin d'aide pour les mettre en place ou si tu as des questions, n'hésite pas à te tourner vers moi. Sur ce, bienvenue encore une fois et à bientôt, hohoho!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://natsuyasumi-academy.forumactif.com

Rang Akil
Rang Akil
Akil Lloyd


MessageSujet: Re: La nouvelle prof un peu space débarque. [FICHE FINIE]   Mar 8 Jan - 23:17

Salut Salut, bon courage pour la finition de la fiche et bienvenue surtout  wave wave wave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Violante Ivaldi


MessageSujet: Re: La nouvelle prof un peu space débarque. [FICHE FINIE]   Jeu 10 Jan - 0:00

Hop hop hop, je reviens pour la correction :3

1 ) "Puiser dans l'espérance de vie ou l'énergie vitale d'être non-conscients ou d'animaux uniquement pourrait également être une bonne alternative."


En fait, comme ma fiche le dit, je peux déjà puiser dans l'énergie vitale de tout ce qui vit. Cela comprend les animaux et les plantes. J'ai précisé qu'il y a deux formes d'énergies. Celle de l'espérance de vie donne moins de puissance directe mais dure bien plus longtemps, et celle de l'énergie vitale d'une entité à un instant T donne plus d'énergie, mais elle ne dure que le temps de la dépenser entièrement.
Dans les deux cas cependant j'ai précisé que plus le niveau de conscience de l'entité cible est élevé, plus il est difficile de lui voler son énergie, car elle se rend compte du danger. Donc vampiriser un arbre y a pas de soucis. Vampiriser un verre de terre ok aussi. Vampiriser un phoque ça commence à se compliquer. Vampiriser un loup c'est encore plus difficile. Le niveau de conscience c'est surtout le sens de l'individualité. Plus l'entité à conscience d'elle même, en temps qu'individu unique, plus il est difficile de lui arracher son énergie, car elle ressent d'autant plus cette agression, et des réactions instinctives dans son corps font que mon pouvoir est combattu.
Évidemment c'est en considérant des entités qui n'ont pas de capacités contrant la mienne ou leur donnant un avantage contre. Donc le risque que je tue tout le monde est limité, de plus il faut un contact direct pour vampiriser une cible.


2 ) "tant que ton personnage reste moins puissant que la potentielle arme de destruction massive que tu en as fait, hohoho!"


Bah justement, j'ai un gros potentiel, mais il faut considérer ce potentiel comme une ligne de production. Si je pouvais monter une industrie m'approvisionnant en quantités folles d'espérance de vie et d'énergie vitale instantanée, ainsi qu'en matériaux de construction, avec en plus toute l'infrastructure pour faciliter la création de corps physiques dans lesquels placer une âme, oui, je serais incroyablement balèze.
Mais dans le contexte d'une académie je vois mal les responsables me regarder construire des géants d'acier qui remplissent la cour en levant un pouce pour m'encourager quand ils écrasent un élève par mégarde. D'ailleurs ça n'est absolument pas le but.
Dans les faits, si je dois produire quelque chose de dangereux, ce sera à l'échelle de n'importe qui d'autre ayant deux bras, deux mains, et des connaissances. Je ne risque pas de sortir une armée invincible du néant en deux jours. x)


3 ) "ce pouvoir reste trop puissant, d'autant plus que tu le couples à d'autre capacités."

Et puis de ce côté là, comme je le montre dans ma fiche, je joue un personnage dont le pouvoir sert surtout à façonner. Ça le rend plus fort, plus résistant, mais surtout, ça lui donne du potentiel à insuffler à des objets. Je comprends que le fait que ça permette beaucoup de choses puisse en donner l'idée d'un personnage pété, mais d'un autre côté, il y a ici un personnage qui peut se permettre "d’induire un [...] changement sur la masse des molécules". Il suffirait d'une mauvaise pensée de sa part pour que toute sa classe meurt. Et ça c'est bien plus direct que mes capacités.
Le mien trouve son intérêt dans le fait de permettre une grande diversité de création et de personnalisation. De plus, à chaque possibilité j'associe une règle qui empêche pas mal de choses, justement pour éviter de dire "yolo j'peux tout faire ! %D".
Si je retire la moitié du pouvoir il ne sert plus à rien, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Katherine Brown


MessageSujet: Re: La nouvelle prof un peu space débarque. [FICHE FINIE]   Jeu 10 Jan - 14:23

Je vais juste me permettre une précision puisque tu cites ma fiche, n’y voit aucune intention de polémique, mais une clarification.  Wink

La citation que tu relèves explique le processus scientifique qui définit la capacité de Katherine à influencer la matière. C'est donc une théorie physique des champs gravitationnels et électromagnétiques. Ça ne veut pas dire qu’elle peut déchiqueter une montagne et soulever des immeubles. En effet, à cette théorie physique, s'applique les limites biologiques.

Si elle abuse de ses pouvoirs, elle meurt tout simplement, car son système nerveux surcharge et son énergie (glucose) est épuisée. Donc grosso modo, extinction du cerveau.

Lorsqu’elle les utilise plus que pour des petites choses, elle doit absorber beaucoup d’énergie et dormir, sans parler des céphalées. Ce qui est un gros handicap et qui limite le pouvoir qu’elle a. Donc non, elle ne peut pas décimer une classe entière sans mourir elle-même... (c'est surtout ce point qui m'a décidée à intervenir)  

Par ailleurs, la psychologie de Katherine, humaine, l’empêcherait de nuire à quoique ce soit. Légitime défense omise évidemment. Sans oublier le fait, que le traumatisme de l’anormalité l’ont toujours habituée à la dissimulation. Donc non, l’Académie ne devrait pas voler en morceau dans un acte kamikaze de mon personnage.

Voilà, c'était juste pour ce qui me concernait. Si tu veux qu'on papote de ta fiche, je suis dispo, sur le Chat ou MP, ici je vais laisser les staffeux faire leur job sans plus marcher sur leur pelouse, bien vertes.

bisoute Kent et Lau

Bref, je m'éclipse et vous laisse ! Sinon, des bisous et je suis sûre que tu vas trouver comment adapter tout ça !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Violante Ivaldi


MessageSujet: Re: La nouvelle prof un peu space débarque. [FICHE FINIE]   Jeu 10 Jan - 15:16

Je ne comptais pas te montrer du doigt, ne t'inquiètes pas Katherine. '3'
Ce que je pointe du doigt c'est que, objectivement, tu peux agir sur un tout petit point, mettons par exemple le centre gérant les mouvements dans le cerveau. C'est à peine la taille d'une bille même si j'en ai oublié le nom. Il suffit d'augmenter le poids de cette bille, et pouf, plein de gens incapables d'utiliser leur corps et qui seront handicapés à vie, si ils ne meurent pas à cause d'une hémorragie. :D

Ce que je voulais montrer c'est qu'il y a un potentiel qui est aussi affreusement pété, et très facilement, mais que ça n'est pas pour autant que ça va déraper, surtout si on veut rester jouer sur le forum. '3'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Directeur
Directeur
M. le Directeur


MessageSujet: Re: La nouvelle prof un peu space débarque. [FICHE FINIE]   Dim 13 Jan - 15:28


Bonjour Violante!
Certes, je comprends bien ton point de vue, mais le fait est que j'ai déjà demandé à de nombreux membres dans des cas similaires d'abaisser leurs capacités car le potentiel qu'elles offraient étaient bien trop monstrueux, et si je l'ai demandé aux autres je ne peux pas faire d'exception pour toi.
J'ai bien compris que le niveau de conscience influait sur la difficulté à utiliser ton pouvoir d'absorption, mais dans les faits tu ne dis jamais que tu ne peux pas l'utiliser sur des humains. Katherine est déjà intervenue sur ce point (d'ailleurs ne t'en fais pas Katherine, tu peux tout à fait clarifier des éléments de ta fiche de la sorte, ça ne nous gêne pas du tout Lauren et moi ^^), mais même si effectivement son pouvoir pourrait avoir un potentiel létal énorme, elle a bien spécifié dans sa fiche que son personnage ne pouvait s'en servir que pour une forme de télékynésie inoffensive, ce qui n'est pas ton cas.
Quand j'ai dit "puiser dans l'espérance de vie ou l'énergie vitale d'être non-conscients ou d'animaux uniquement pourrait également être une bonne alternative", le mot-clé était "uniquement". Ce que je proposais était que tu te cantonnes à l'absorption de l'espérance de vie et de l'énergie vitale des animaux et des plantes, sans pouvoir toucher aux humains ou créatures du même niveau de conscience que ces derniers (et tout en pouvant garder la maîtrise du métal et l'insufflation de vie en parallèle si tu le souhaites).
Je suis tout à fait conscient que ça peut être embêtant et même frustrant de se voir imposer de telles limites, mais il faut garder à l'esprit que tous les persos doivent également avoir sensiblement le même niveau, sinon ça ne serait pas juste. Après, on peut effectivement choisir d'avoir un personnage faiblard ou à l'inverse plutôt costaud, mais il ne faut pas que le fossé soit trop grand, et je suis sûr que même en bridant plus ta Singularité tu pourra tout autant t'amuser et avoir un large champ d'action.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://natsuyasumi-academy.forumactif.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La nouvelle prof un peu space débarque. [FICHE FINIE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nouvelle prof un peu space débarque. [FICHE FINIE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle prof de Chimie... avec un fouet ?
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natsuyasumi Academy  :: Bienvenue à l'Académie ! :: Entrer à l'Académie :: Formulaires d'inscription-
Sauter vers: