Créez un perso déjanté, zombie, super-pouvoirs, voyageur temporel, riche hériter... A l'Académie Natsuyasumi vous pouvez être ce que vous voulez! Tentez l'aventure!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 2 guys naked in hotsprings [Pv Kenta - Novembre I+2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: 2 guys naked in hotsprings [Pv Kenta - Novembre I+2]   Dim 5 Fév - 0:43

Pwa…
Tu avais la tête comme une bétonnière à force de coder pour reconfigurer un vieux pc qu’un élève t’avait filé. Tu étais doué en informatique légiste, tu pouvais lui récupérer tout ou presque tout, quand personne ne pourrait le faire autrement que par magie. Comme pour le disque dur, qui était mort. Tu l’avais ouvert et tu avais bricolé deux ou trois trucs dedans, tu avais arrangé l’aiguille et nettoyé l’humidité qu’il y avait sur le chip avant de le tester via un adaptateur externe. Ce n’était qu’un dépannage provisoire : il était trop vieux pour être récupéré totalement mais tu pouvais prendre les données et les mettre dans un nouveau, plus performant. Après tout, on t’avait payé pour rendre fonctionnel ce vieux grille pain qui se prenait pour un avion de chasse. Après l’avoir démonté entièrement, nettoyé pièce par pièce et changé tout ce qui était endommagé ou grillé, tu remontas l’ordinateur et t’empressas de reconfigurer le BIOS et les partitions avant de lui avoir ajouté la dernière version d’un certain OS que tu ne tenais pas à mentionner – tu ne l’aimais pas mais il était léger, rapide et utile pour un boulet qui avait plus de porno gay dans son disque dur que de logiciels. D’ailleurs, ça ne t’étonnait même pas que le disque dur ait claqué… il avait plusieurs virus, dont une dizaine de troyans… il n’avait jamais nettoyé les cookies, non plus, et son historique avait été effacé à l’arrache.

Bitch please.
Ce n’est pas la peine de l’effacer quand on a l’ordi pété de porno...

Tu avais séché les cours pour pouvoir faire ça, n’allant qu’aux activités du club – histoire de pouvoir emprunter des outils sur place. Le reste du temps, tu est resté enfermé dans ta piaule. De plus, il faisait plutôt froid, donc tu n’avais pas trop envie de traîner d’une classe à l’autre et, encore moins, de te coltiner deux heures de sport – d’athlétisme, qui plus est… Quoi qu’il en soit, tu avais fini et tu comptais bien réclamer un extra pour cette réparation exprès parce qu’elle t’avait bien fait chier. Puis, tout ce que tu avais viré du pc, les hardwares endommagés, tu comptais pas les lui rendre ou les jeter. Non. Tu allais les recycler, comme d’hab. Tu trouvais une utilité à tous ces vieux trucs – genre, pour récupérer des petites quantités de matériaux divers (surtout des métaux rares).

Poussant un long soupir, tu as retiré tes lunettes et massé la base de ton nez. Tu n’avais pas cessé de grignoter mais tu crevais la dalle. Tu avais acheté quelques bentos XXL au club de cuisine avant de rentrer au dortoir donc, une fois que les derniers logiciels furent installés, tu éteignis le pc et le rangeas à l’intérieur la housse dans laquelle on te l’avait confié. Ensuite, sans bouger du bureau, tu te penchas et ouvris ton sac pour récupérer deux gros bentos et une bouteille de gazeuse au citron.

Pendant que tu dévorais les bentos, te sifflant le litre et demi de soda entre temps, tu regardas l’heure dans ton portable : 22h35. Il n’était pas trop tard, l’abruti du club de natation devait être toujours débout. Tu pouvais passer le lui refiler avant d’aller prendre un bain – pourquoi pas dans le onsen ? Ça te détendra. Tu posas tes lunettes sur le bureau, silencieusement avant de te lever de ta chaise. Un sourire plein de satisfaction fendit tes lèvres : tu avais le bide plein et tu étais de bonne humeur parce que tu allais toucher une bonne somme pour avoir réparé cet engin – encore est-il, tes services étaient moins chers que la plupart des techniciens, d’où ta clientèle fleurissante.

Sans daigner t’habiller, tu quittas la chambre – housse et affaire pour le bain entre les bras. Une fois dans la chambre de ton kohai, un ondin, l’échange fut vite fait : l’ordinateur contre le pognon, avec un plus pour lui avoir récupéré vidéos cochonnes en un temps record. Il rougit fortement et ne te paya pas seulement pour la rapidité mais pour ton silence aussi : il ne voulait pas qu’on sache qu’il matait du XY, lui qui était aussi populaire et qui traînait avec des types un peu homophobes sur les bords. Tu ne comptais rien dire maaaaais, puisqu’il t’avait donné le fric, tu n’allais pas le lui refuser.

Normalement, tu ne devrais plus avoir de problèmes, je t’ai mis un nouvel anti-virus et un cleaner. Si tu as une alerte pour un truc en zone de quarantaine, tu n’as qu’à vider la zone et lancer le cleaner après. lui expliquas-tu, rangeant l’argent dans l’une des poches de ton pyjama. Accessoirement, si ya un souci avec ton ordi ou autres, tu sais où je suis. C’est un plaisir faire des affaires avec toi, Laagi-kun ! terminas-tu, esquissant un rictus.

Après lui avoir tapoté l’épaule, tu quittas la chambre et te dirigeas à l’onsen. Tu n’aimais pas quand il y avait beaucoup de monde, tu n’étais pas à l’aise – même si tu n’étais pas pudique. Tu te déshabillas, passas ta serviette autour de ta taille et attachas tes cheveux avec une pince, derrière ta tête. Ensuite, tu laissas tes affaires dans un casier, le verrouillant avant de t’en éloigner – vu que tu avais du fric dedans.

Heureusement, il n’y avait pas beaucoup de gens – des petits groupes d’amis assez éparpillés et qui ne faisaient pas attention au reste ; par contre, le côté des filles était plein et elles étaient bruyantes... Heureusement que les mecs étaient moins chiants, tu n’avais pas envie de taper la causette à quelqu’un, pour l’instant. Tu voulais juste te détendre et souffler un bon coup. Sur cette pensée, tu te glissas dans l’eau, loin des gens, confortablement adossé contre une pierre chaude. Qu’est-ce qu’on était bien, là dedans… Ces japonais étaient malins, ils savaient ce qui était bon !

Soupirant d’aise, tu posas la tête contre la pierre avant de lever les yeux au ciel.
Il risquait de faire encore plus froid dans la nuit et le lendemain aussi, il n’y avait pas un seul nuage et on voyait très bien les étoiles… Qu’allais-tu faire ? Sécher encore ou te résigner à aller en cours ? Tu devrais peut-être y aller, tu as un exam d’histoire que tu ne peux malheureusement pas rater.

Quel chiotte... juras-tu, t’enfonçant un peu plus dans l’eau.

Le professeur est relou, vaut mieux que tu t’y rendes ouais…
Tu ne tenais pas à te coltiner une retenue avec lui.


Dernière édition par Jason B. Smith le Ven 4 Aoû - 18:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: 2 guys naked in hotsprings [Pv Kenta - Novembre I+2]   Dim 5 Fév - 22:24


Kentarô frappa de toutes ses forces dans la dernière balle de la journée et la regarda se perdre dans le ciel avant de retomber en piquet à quelques mètres de lui. La chaleur étouffante de l'été avait laissé place à un automne frais mais pas désagréable, bien que les températures baissaient de plus en plus ces temps-ci. Autrement dit la météo était parfaite pour de longues séances d'entraînement, et même si le batteur doutait que l'équipe remporte les championnats d'automne, il fallait au moins mettre du cœur à l'ouvrage et profiter de tout son temps libre pour se donner à fond dans le baseball. C'est précisément pour cette raison que le jeune homme continuait de taper dans des balles deux heures après que tous les autres membres du clubs aient quitté le terrain pour rentrer chez eux.
Sentant la fatigue et l'acide lactique envahir le moindre de ses muscles, il finit par plier bagage et quitter l'Académie, sac jeté sur l'épaule, son uniforme de baseball toujours sur lui. Il aurait bien pu prendre une douche dans les vestiaires du club, mais là tout de suite il rêvait de se jeter dans le onsen et tant pis si ça impliquait de se traîner jusqu'au pensionnat en suant comme un bœuf. Attendant le train en sifflotant, il entra dans le wagon quand celui-ci s'arrêta à sa hauteur et resta debout car tous les sièges étaient pris. Des jeunes filles qui étaient collées à lui à cause de la foule firent la grimace et jouèrent des coudes pour s'éloigner de lui le plus possible. Le garçon haussa les sourcils et avança son nez balafré en direction de son aisselle.
Eeeerh... Okay, bah, c'était "l'odeur entraînement", hein... Ceci étant ça ne lui empêcha pas de baisser la tête, gêné. Déjà qu'il avait pas une tête de winner, si en plus il reniflait... Bye bye les chances de trouver un jour une fille qui voudra de lui. Cette pensée lui fit d'autant plus baisser la tête. Pas que l'amour soit la première de ses préoccupations, loin de là même, mais bon... La discrimination au faciès dont faisaient preuve ses propres parents le faisaient s'interroger parfois sur ce genre de sujets, quoi.
Les rails crissèrent alors que le train ralentissait, et Kentarô quitta le wagon en s'étirant, laissant échapper au passage un bâillement sonore.

- Allez, direction l'onsen, lâcha-t-il en se frottant les yeux et en se grattant la poitrine en passant une main sous son t-shirt trempé.

Le batteur fit un bref détour vers sa chambre pour attraper une serviette et son nécessaire de bain et se dirigea d'un bon pas vers la source d'eau chaude. Le coin des filles était, comme toujours, plein à craquer, et des rires clairs assortis de quelques gloussements s'en élevaient, arrachant un rougissement au jeune homme qui déglutit et commença à se déshabiller. Urgh, les courbatures commençaient déjà se faire doucement ressentir, et un bain chaud ne serait pas de refus pour les apaiser.
Il y avait quelques garçons présents dans le onsen, mais la plupart quitta le onsen alors que Kentarô allait les saluer.

- Bah... vous partez déjà? leur demanda-t-il avec un petit air déçu.

- Désolés Kenta, mais euh, on est restés déjà longtemps dans l'bain, et euh, c'est mauvais pour la circulation sanguine, 'fin tu vois l'genre quoi...

- Oh, okay... répondit l'intéressé en arquant un sourcil.

Les gars quittèrent les lieux en  parlant entre eux à voix basse et en riant, et le joueur de baseball haussa les épaules.
Dommage. Remarque, ça laissait l'endroit désert...
Le jeune homme esquissa un sourire de comploteur, et pris de l'élan, serviette autour de la taille... avant de foncer vers le bassin et de sauter aussi haut que sa Singularité le lui permettait, pour atterrir comme une bombe dans l'eau chaude en poussant un cri de guerre.
Il sortit ensuite de l'eau en lâchant un gros "Pfouaaaah!!" et s'ébroua, projetant une seconde salve d'éclaboussures tout autour de lui. En tournant la tête, un sourire béat alors scotché sur son visage, il remarqua une présence masculine qu'il n'avait pas vu avant de plonger comme un barbare.
Son expression de gamin se fissura légèrement.
Le type n'avait visiblement pas l'air content.
Pas. Du tout.


   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: 2 guys naked in hotsprings [Pv Kenta - Novembre I+2]   Mar 7 Fév - 15:40

Lentement ais sûrement, tu te détendais dans l’eau.
Tu ne prêtais pas vraiment attention à ce qui t’entourait mais tu entendais les gars parler et commencer à quitter l’onsen. Les filles étaient toujours aussi bruyantes mais leur cacophonie ne te parvenait qu’en bribes : la petite musique débile qui tournait en boucle dans ta tête couvrait le bruit fastidieux des autres êtres vivants – et pas si vivants que ça. À cette chanson, Spooky Scary Skeletons, s’ajoutaient diverses idées que tu ancrais dans ton esprit comme des post-it : des choses à ne pas oublier, plus ou moins importantes, à faire et/ou à rappeler à des gens – des dettes qu’on avait envers toi, entre autres. Regardant la voûte céleste, pensif, tu fredonnais les paroles de cette musique, tapotant tes genoux avec tes doigts – sous l’eau.

Puis, soudainement, une ombre éclipsa les lumière du bâtiment, accompagnée d’un cri de guerre et mouvement brusque qui te coupa le souffle – c’était trop tard pour agir : un abruti avait fait une bombe dans l’eau et tu étais comme soupe. Tes cheveux dégoulinaient et la pince te tirait sous le poids de ta tignasse mouillée. Les sourcils froncés, tu te redressas lentement, détachant tes cheveux – à quoi bon les attacher, maintenant qu’ils étaient trempés ? Tu serras les poings sur ta serviette, te retenant de hurler sur le type – qui faisait plus ou moins ta taille. Son air niais t’énerva encore plus : il ne t’avait même pas calculé avant de sauter à l’eau comme un barbare.

T’es con ou tu bouffes des pierres, mec ?! t’exclamas-tu, passant une main sur ton visage pour le dégager, plaquant les mèches dégoulinantes d’eau sur ton crâne – vers l’arrière.Le soufre de l’eau encrasse vachement les cheveux, ça les aplati et les colle. Ça fait un truc trop dégueu.. Je les avais lavés hier, putain… Je vais en chier pour les relaver !

Peu à peu, ton air en colère devint blasé.
De tes grands yeux bleus tu fixas ton cadet – un tic nerveux sur l’un de tes sourcils.

C’est quoi cette tronche que tu m’tires, là ? Si tu oses me dire de me couper les tiffes ou un truc du genre, je t’étrangle. lanças-tu, retirant rapidement ta serviette d’atour de ta taille pour l’essorer. Tu n’étais pas du tout pudique, encore moins en face d’un autre individu de sexe masculin. Aussitôt, tu enroulas la serviette et l’utilisas pour fouetter ton kohai. HA ! On va dire qu’on est en paix – ou presque –, maintenant. ajoutas-tu, balançant la serviette par dessus ton épaule. Tu récupéras ta pince et l’utilisas uniquement pour attacher tes cheveux en queue de cheval basse – tu étais capable de la paumer et il vaudrait mieux pas, tu n’en avais qu’une seule. Ça t’apprendra à faire plus attention la prochaine fois, baka.

Toi, faire preuve de politesse ?
Pas toujours. Tu parlais comme tu parlerais en Amérique et tu ne te gênais certainement pas.


Dernière édition par Jason B. Smith le Ven 31 Mar - 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: 2 guys naked in hotsprings [Pv Kenta - Novembre I+2]   Mar 7 Fév - 23:00


Le visage de Kentarô se décomposa sous les réprimandes de la victime. Il avait déjà croisé ce gars quelques fois dans le pensionnat et il lui semblait que c'était un élève de première. Un... senpai...
ARGH!!!
Le colosse surgit de l'eau droit comme un piquet pour exécuter une série de courbettes d'excuses précipitées et confuses.

- Pardon pardon pardon!! J'vous avais pas vu senpai!! Désolé désolé!! s'exclama-t-il en joignant les deux mains tout en continuant de s'incliner à répétition.

Argh la guigne!! Décidément la fin de cette journée était catastrophique! En relevant la tête, le malheureux coupable vit avec horreur le grand blond se saisir de sa serviette en la roulant, avec des airs de contremaître de mine de sel.

- Euh, non non non! J'allais faire aucune remarque sur vos cheveux, je vous l'jure senpai!! Et, euh, qu'est-ce que vous comptez faire... avec ça...? bafouilla le joueur de baseball, sa voix vacillant tandis que le type s'approchait.

Le pauvre Kentarô eût vite sa réponse alors que la serviette lui claqua brutalement sur les épaules et le dos.

- Gyaaah, mais arrêtez senpai!! beugla-t-il en se protégeant de ses bras. Aouch, ça fait mal!

Sous la surprise et la douleur, les attributs félins du jeune homme firent leur soudaine apparition sans que ce dernier ne s'en rende compte. D'ailleurs, heureusement pour lui la correction fut sévère mais brève. Quand le type effarouché en eût assez, il balança sa serviette sur son épaule et lui lança une pique qui acheva le malheureux joueur de baseball.
Ce dernier leva les yeux vers son interlocuteur en se frottant la tête, une moue contrariée sur le visage. C'était que quelques éclaboussures, pas besoin d'en faire tout un plat...
Kentarô s'enfonça jusqu'au nez dans l'eau en jetant un regard de gosse qui boude à son tortionnaire. A moitié volontairement, son pouvoir de maîtrise du feu se déclencha autour de sa tête ce qui fit chauffer l'eau qui commença à bouillonner autour de lui. Il aurait presque pu paraître intimidant, sauf qu'avec ses oreilles de tigre qu'il n'avait toujours pas remarqué il avait plus un air "mignon" qu'autre chose. Bon, en même temps il ne faisait pas véritablement la tête, parce qu'après tout il l'avait cherché. Sauter comme un bourrin dans un onsen ça ne se faisait pas, techniquement... Mais c'était pas une raison pour que l'autre le frappe! Meuuuh...
Le jeune homme continua de faire bouillir l'eau autour de lui sans y faire attention, jusqu'à ce qu'il s'ébouillante tout seul comme un demeuré et se relève soudainement en criant un "GWAAAAAAAH!!!" retentissant. Sa serviette se détacha alors qu'il se mit à courir partout dans le bassin, le visage et les épaules quasiment littéralement en feu.

- ARGH ça fait mal ça fait mal ça fait MAL BORD*L!!!! hurla-t-il avant de s'entraver sur sa queue de tigre et de se vautrer dans l'eau chaude avec un "Bwarf!" pathétique.

Après être resté quelques secondes à plat ventre sur l'eau à émettre des bulles, afin de ne pas croiser le regard de l'autre type qui devait être sérieusement en train de le juger, il finit par se redresser avec le regard du gars qui est en train de mourir à l'intérieur. Et c'était d'ailleurs presque le cas.
Foutue Singularité, foutue journée et foutu tout!! ragea-t-il mentalement. Se taper la honte dans le train : fait. S'humilier devant son senpai : fait. Et avec panache.
Bravo Kenta, dix sur dix niveau nullité...


   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: 2 guys naked in hotsprings [Pv Kenta - Novembre I+2]   Dim 19 Fév - 17:03

AH HA !
Il faisait moins le malin, ce gars. Tu ne l’avais fouetté que deux ou trois fois mais il se plaignait comme une gamine. La façon dont il te demandait d’arrêter et tout, ça te gêna. Si tu n’avais pas été là et que tu entendais deux mecs, seuls, comme ça, tu te demanderais ce qu’ils pouvaient bien être en train de foutre – et c’est bien le cas de le dire... Puis, quelque chose à laquelle tu ne t’attendais pas eut lieu : deux oreilles et une queue de tigre apparurent sur ton cadet. Silencieusement mais intensément, tu fixas le sportif qui frottait sa tête visiblement contrarié. Vos regards se croisèrent avant qu’il ne s’enfonce dans l’eau jusqu’au nez. Tu suivis du regard ses oreilles, un peu crispé.

Pas y toucher.
Pas y toucher, Gigi
TU NE DOIS PAS Y TOUCHER.

Il était trop chou~♥
Cet idiot te boudait, comme un chat à qui on avait piétiné la queue sans faire exprès. Ça te donnait encore plus envie de lui tripoter ces merveilleux attributs tous doux – he. Sa queue et ses oreilles, rien de plus. Sans trop comprendre, l’eau commença à chauffer un peu trop autour. Tu reculas, observant la scène de plus loin… jusqu’à ce que l’eau commence à bouillir. Tu te couvris les oreilles, voyant le moment où il allait gueuler. Et il ne tarda pas à hurler, se relevant en même temps. Sa serviette se détacha et… il se mit à courir à poil partout dans le onsen.

ARGH ça fait mal ça fait mal ça fait MAL BORD*L!!!! s’écria-t-il, trébuchant avec sa queue avant de se rétamer dans l’eau.

Ce qui s’en suivit, était digne d’un anime stéréotypé à mort et où le level humoristique ne volait pas bien haut. Tu te pensais maladroit, ouais. Tu pensais gagner le Nobel de la connerie mais lui, ce type, il allait te le voler et, certainement, il finira pas mourir à cause de ça. S’il ne gagnait pas un Darwin Award, il y sera quand même nominé. Le must, c’est que tu n’as pas pu t’empêcher de te foutre de sa gueule tout le long. Et tu continuais de le faire, plié de rire. Lui, il mourrait de honte, ouais, mais toi, tu mourrais de rire : tu avais même du mal à respirer.

Quel connard tu fais à rire du malheur et de la détresse d’autrui !
Tu ris aussi de ton propre malheur mais quand même.

Une fois qu’il se eut redressé, tu t’approchas, faisant de ton mieux pour arrêter de rire, au moins, pour pouvoir respirer. Tu tapotas son épaule avant poker ses oreilles, ne te gênant certainement pas pour les tripoter.

T’es con mais t’es mignon, en même temps. Rigoler rallonge la vie alors, merci de m’avoir offert quelques minutes de plus. commentas-tu, ricanant.

Tes ricanements moururent dans ta gorge progressivement : sa fourrure était douce, mais celle de ton coloc l’était plus. Tu aurais bien continué si un courant d’air frais ne t’ait pas donné la chair de poule… Tu te retins d’éternuer mais… tu finis par le faire, te transformant en lapin avant de tomber dans l’eau : la différence de température entre tes jambes qui étaient dans l’eau et le reste qui était en dehors, était trop grande.

Tu n’étais plus qu’une petite boule de poils toute mouillée.
Maintenant, c’est toi qui as l’air con.

Holy shit. grommelas-tu, nageant du mieux que tu pouvais jusqu’au bord. Tu t’extirpas difficilement, glissant plusieurs fois avant de t’ébrouer, éclaboussant de l’eau partout. TOI. C’est ta faute, tout ça. terminas-tu, plissant les yeux tout en t’adressant à ton kohai sans être sûr qu’il te comprenne… Si ça se trouve, tu étais juste en train de faire plein de petits bruits adorables et tu pouvais rager autant que tu voulais : ça ne servirait à rien.
Revenir en haut Aller en bas

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: 2 guys naked in hotsprings [Pv Kenta - Novembre I+2]   Lun 20 Fév - 2:42


Kentarô s'attendait effectivement à ce que son senpai se paie sa tête.
En revanche il ne s'attendait absolument pas à ce qu'il lui tripote ses oreilles de tigre. Il releva le regard et croisa celui de Jason qui s'était approché, et écarquilla les yeux, éberlué, quand ce dernier porta ses mains à ses oreilles pour les frotter.
Euh...
Euuuuh...
Euh quoi?!
Le garçon rougit violemment, et ce n'était sûrement pas à cause de l'eau chaude. Il aurait voulu repousser son senpai, pas trop brutalement bien sûr, mais tout ce qu'il pu faire c'est se tortiller et essayer de couvrir sa tête de ses mains.

- A... A-arrêtez sen-senpai... bafouilla-t-il, le feu aux joues.

La sensation était agréable, l'idée d'avoir l'air d'un animal de compagnie beaucoup moins. Il devait être ridicule au possible!! Si quelqu'un entrait... il pouvait dire adieu à sa réputation, et bonjour aux moqueries quotidiennes! Aaaaargh...!! Il allait essayer de s'écarter quand Jason asséna une remarque qui le bloqua dans son élan.

- T’es con mais t’es mignon, en même temps. Rigoler rallonge la vie alors, merci de m’avoir offert quelques minutes de plus.

Bon, passons le "t'es con" pour se concentrer sur le deuxième adjectif.
"Mignon".
...
Mignon?!
Kentarô failli s'étrangler, et rougit d'autant plus, du moins si c'était possible. On ne l'avait jamais qualifié de "mignon". "Débile", "bourrin", "viril" à la limite, ok. Mais "mignon"?! Comment était-il censé réagir à ça?! Son coeur manqua un battement et il bafouilla avec un rire gêné :

- Qu-quoi? B-bwahaha, dîtes pas n'importe quoi senpai! Allez, arrêtez ça maintenant avec que quelqu'un n'ent...

Il ne put finir sa phrase car ledit senpai commença à inspirer de manière caractéristique, et Kentarô eut tout juste le temps de lever les mains devant lui avant que le grand blond aux cheveux longs n'éternue.

- A vos souhaits sen... pai... commença le sportif avec un grand sourire, sourire qui s'effaça en voyant un lapin à la place du top model.

Un... lapin...?!
Le joueur de baseball écarquilla les yeux, scotché par ce qu'il venait de voir, puis les coins de sa bouche se relevèrent en un sourire, sourire qui se mua en gloussement, puis en rire sonore.

- Pff... pffrr... Héhé... héhéhé! Bwahahahaha!! C'est quoi ça?! C'est vot' Singularité senpai?! Bwahahaha, j'ai jamais vu de truc aussi énorme!! Hahaha j'en peux plus, c'est trop géant!!

Kentarô, plié en deux, riait tellement qu'il frôlait l'asphyxie. Son rire s'arrêta petit à petit alors qu'il croisait le regard du lapin, trempé et affalé sur le bord du onsen. Il avait beau être "mignon", son regard de boule de poil semblait lancer des éclairs meurtriers qui achevèrent de calmer le tigre.

- Hahaha, désolé senpai! Hrm, euh, z'avez b'soin d'un coup de main p'têt...? demanda-t-il en s'approchant et en se baissant pour se mettre à la hauteur de Jason. J'vous proposerai bien ma serviette mais elle doit être trempée, haha... ha...

Wait. La serviette.
L'était où la serviette?!
Le garçon tourna la tête et la vit flotter un peu plus loin, l'air de dire "jé souiiis oune médouuuuuse ~". Il rougit en se rendant compte que du coup, ben, il était nu comme un ver, mais après tout c'était le cas tous les jours dans les vestiaires avec ces potes de club, alors bon. Tiens d'ailleurs pourquoi ça le "dérangeait" maintenant du coup?
Hmm, sûrement parce qu'il était avec un senpai. Et que bien que ce dernier soit à l'heure actuelle un lapin angora mouillé, il avait quand même un regard perçant qui le jugeait jusqu'à la moelle.
Gloups!


   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: 2 guys naked in hotsprings [Pv Kenta - Novembre I+2]   Sam 1 Avr - 16:23

Si tu avais pu rougir de colère et de gêne, tu l’aurais fait. Au lieu de cela, tu te renfrognas, fusillant du regard ton cadet pendant qu’il se fendait la poire face à cette situation des plus absurdes. Ce n’était pas le premier ni le dernier à se foutre de ta gueule en te voyant changer de forme… à cause d’un maudit éternuement. Tu espérais qu’il s’étouffe à force de rire pour que tu puisses te foutre de lui aussi et le laisser agoniser dans l’eau mais… ça n’arrivait pas.

Hahaha, désolé senpai! Hrm, euh, z'avez b'soin d'un coup de main p'têt...? demanda-t-il, s’approchant du bord du bassin avant de se mettre à ta hauteur. J'vous proposerai bien ma serviette mais elle doit être trempée, haha... ha...

Ouais, c’est ça.
Qu’il en rajoute encore, même ses excuses étaient bidon. Tu grommelas à ta façon, retroussant tes babines avant de t’ébrouer pour éclabousser de l’eau sur le visage de ton kohai – une sorte de petite vengeance. Mais non, tu n’allais pas lui dire comment te faire reprendre ton apparence humaine. Y manquait plus qu’il s’amuse à te faire éternuer exprès pour te tripoter après et pouvoir recommencer. Nein. Sans façons.

Si j’étais toi, je mettrais rien à ma portée. Je pourrais très bien te griffer ou t’arracher la queue à coups de dents… Que ce soit celle de derrière ou celle de devant. Peu importe. lanças-tu, lui donnant un coup de patte sur la joue.

Tu ne faisais pas mal et même si tu te voulais menaçant, plissant les yeux, tu avais surtout l’air adorable. Tu reculas, regardant aussi ta serviette, pas trop loin : elle flottai aussi. Tu regardas ensuite en direction des vestiaires… tes affaires étaient là bas et sous cette forme tu n’allais pas pouvoir les récupérer… Tu t’en foutais de laisser ta serviette dans la flotte mais tu voulais pas laisser tes affaires dans l’onsen. Que faire ? Lui dire de te tripoter les oreilles ou fuir et revenir plus tard, quand tu auras trouvé quelqu’un qui te retransforme ? Par fierté, tu aurais opté pour le second choix alors… pourquoi hésitais-tu ? Évidement, parce qu’il y avait du pognon dans ton casier.

Ranafoutre des serviettes ! Grouille-toi et caresse-moi les oreilles, histoire que je puisse me tirer. terminas-tu, te voulant autoritaire.


Dernière édition par Jason B. Smith le Sam 10 Juin - 15:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: 2 guys naked in hotsprings [Pv Kenta - Novembre I+2]   Lun 10 Avr - 18:26


Kentarô, qui s'était approché, eu un petit mouvement de recul lorsque lapinou-senpai l'éclaboussa, sûrement volontairement. Le joueur de baseball esquissa un sourire à la fois amusé et désolé. Il comprenait que le garçon ait pu être vexé, après tout lui aussi était souvent moqué par ses camarades à cause de sa Singularité, qui était en fait plus ou moins du même genre que celle de Jason. Comment être pris au sérieux quand en une seconde toute ta virilité disparaît sous un rouleau compresseur de mignonnerie?

- Si j’étais toi, je mettrais rien à ma portée. Je pourrais très bien te griffer ou t’arracher la queue à coups de dents… Que ce soit celle de derrière ou celle de devant. Peu importe.

...
Bon, d'accord, peut-être pas toute la virilité en fin de compte. La menace atteint sa cible et Kentarô déglutit. Certes, il avait devant lui un lapin. Un gros lapin angora. Mais il pourrait être fatal d'oublier que ledit lapin était en fait un type plus âgé que lui qui n'hésiterait sans doute pas une seconde à lui en faire baver. La dernière trace de sourire présente sur le visage du tigre disparut instantanément et il s'enfonça dans l'eau pour protéger ses attributs humains et félins, sait-on jamais...
Il allait se mettre à nager vers la serviette quand son senpai l'arrêta d'un ordre cinglant.

- Ranafoutre des serviettes! Grouille-toi et caresse-moi les oreilles, histoire que je puisse me tirer.

Kentarô arqua un sourcil.

- Caresser... vos oreilles...? répéta-t-il, perplexe.

Drôle de blague. D'autant plus cocasse que le grand blond n'avait pas l'air d'être très porté sur ce genre de plaisanteries...
Attends une seconde, c'était pas une blague?!

- C'est sérieux?! s'exclama le joueur de baseball en écarquillant les yeux. Woh, euh, ok... fit-il en se grattant la nuque, avant de s'approcher du lapin.

Un peu hésitant et avec une moue dubitative, Kenta approcha ses doigts des longues oreilles avant de les frotter sans vraiment saisir la situation. Cette rencontre dans le rotenburô avait jusqu'à présent été une succession de scènes étranges et embarrassantes, au point qu'il se demanda si l'Incident n'était pas passé par là. Cela dit ce genre de choses bizarres arrivait fréquemment à l'Académie et au pensionnat, et à côté de certains évènements survenus ces deux dernières années leur face à face n'était pas si extravagant.
Drôle de Singularité que celle du senpai, tout de même. Kentarô le plaignait et compatissait grandement à son sort... tout en espérant que personne ne décide de se pointer dans les prochaines minutes sous peines d'être témoin d'une scène des plus... originales.


   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: 2 guys naked in hotsprings [Pv Kenta - Novembre I+2]   Lun 10 Avr - 23:15

Craignant que tu mettes tes menaces à exécution, ton cadet s’enfonça progressivement dans l’eau – au cas où. Sa réaction de fit pouffer cyniquement mais ça passa inaperçu. Même si ce type était un boulet, au moins, il te comprenait. Ça aurait pu être pire… il aurait pu faire partie des gugusses qui ne comprenaient pas les animaux et tu aurais été dans la merde pour lui faire comprendre comment te rendre ta forme d’origine et, à défaut d’y être parvenu, tu aurais été blasé, tu aurais certainement laissé tomber et tu serais revenu aussitôt que possible pour récupérer ton pognon et tes affaires. Au lieu de ça, il posa une question stupide en haussant un sourcil :

Caresser... vos oreilles...?

Ben ouais, parce que ce n’était pas assez clair ?
Tu le fixas, sans dire un mot.
Tu ne rigolais pas du tout alors…
Pourquoi se surprenait-il ?

C'est sérieux ?! s’exclama-t-il, les yeux ronds comme des soucoupes. Tu roulas ds yeux, soupirant audiblement. Ce n’est pas quelque chose de bien complexe, si ? C’était trop pour son petit cerveau de sportif ? Meh. Il était long à la détente, Mister Frosties. Woh, euh, ok...

Il se gratta la nuque, gêné.
Hésitant, il s’approcha de toi et… faisant la moue, il approcha l’une de ses mains de tes oreilles. Il agissait comme si tu étais une araignée, un serpent ou peu importe quel autre bestiole venimeuse, voire radioactive. Tu étais un foutu lapin… Une boule de poils trempée… Tu avais des dents et des griffes mais rien de bien signifiant, en soi. Tu n’allais pas lui niquer la main, sinon, tu allais rester en lapin plus de temps que tu ne le désirais. Enfin, quand il frotta tes oreilles, qu’il les tripota, tu repris ta forme humaine et, of course, inutile de dire que tu étais complètement à poil et affalé sur le bord du bassin.

ENFIN ! Il n’était pas trop tôt, Tony ! lanças-tu, levant les mains au ciel, théâtralement et… presque dépité du temps que ça avait prit à ton kohai pour faire ce que tu lui avais demandé.

Marquant une courte pause, pendant laquelle tu t’assis correctement, tu détaillas à nouveau ton cadet - passant une main dans tes cheveux pour te recoiffer. Avec une arrogance et un cynisme non dissimulés, tu poursuivis – un rictus au coin des lèvres :

Ah ben, heureusement qu’il faut pas qu’on me masse les testicules pour que je reprenne mon apparence normale… Toi, c’est clair que tu fais trop de sport : tu es en rave de neurones.

Toi, remercier quelqu'un ? Jamais.
On pouvait toujours courir, idem pour avoir des excuses.
Revenir en haut Aller en bas

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: 2 guys naked in hotsprings [Pv Kenta - Novembre I+2]   Dim 23 Avr - 22:00


Kentarô s'écarta d'un pas en arrière lorsque Jason reprit forme humaine et siffla d'admiration. Décidément, c'était une Singularité pour le moins originale!

- ENFIN! Il n’était pas trop tôt, Tony! lui lança son senpai avec une pose dramatique.

- "Tony"...? répéta l'intéressé en haussant les sourcils. J'm'appelle pas Tony... Ah, ça me rappelle que je ne me suis pas présenté! Je m'appelle Kentarô, Kentarô Nishimura! Enchanté senpai! reprit-il avec enthousiasme.

Mais sa bonne humeur retrouvée fut une nouvelle fois vite balayée, cette fois par le ton cynique et cassant du jeune homme.

- Ah ben, heureusement qu’il faut pas qu’on me masse les testicules pour que je reprenne mon apparence normale… Toi, c’est clair que tu fais trop de sport : tu es en rave de neurones.

Pour le coup, le pauvre Kenta en resta scotché. Il ne s'attendait pas réellement à ainsi en prendre pour son grade, d'autant plus qu'à peine deux minutes plus tôt le type était un lapin à l'air inoffensif.

- J'suis pas "en rave de neurones"! contra le joueur de baseball en fronçant les sourcils et en faisant un mouvement en avant. Et le sport c'est bon pour la santé! ajouta-t-il avec un sourire confiant en bombant le torse pour faire ressortir ses impressionnants pectoraux.

Bon, en réalité il aurait largement voulu faire autre chose que du sport dans sa vie. Faire de la musique et du patinage, par exemple. Mais on ne lui avait pas laissé le choix, alors il s'en était accommodé. Et puis, finalement, le baseball était devenu une passion, même si aujourd'hui encore les branches artistiques l'attiraient toujours autant.
Mais on s'en fichait de tout ça! Pourquoi est-ce qu'il le traitait de débile ce typ... ce senpai?! Grr, ça lui apprendrait à donner un coup de main...!

- Vu votre tête z'auriez besoin d'faire plus de sport senpai, répondit Kenta. J'suis sûr que vous êtes de mauvais poil parce que vous bougez pas assez! Si vous faisiez plus d'exercice vous seriez vachement plus relax, j'vous l'garantis! On pourrait p'têt faire du jogging ou des entraînements de baseball ensemble si vous voulez!

En plus, il n'y avait vraiment rien de mieux que l'activité physique pour se faire des amis et renforcer les liens! C'était comme ça que Kentarô avait connu la plupart de ses amis. Tenez, Sylphide par exemple! C'était grâce au baseball qu'il l'avait connu, et maintenant il étaient de très bons amis! Peut-être que ce gars se montrerait vachement plus sympathique s'ils faisaient du sport ensemble, qui sait?
Cela dit il n'avait pas du tout l'air enclin à ce genre de pratiques...


   






Dernière édition par Kentarô Nishimura le Mar 30 Mai - 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: 2 guys naked in hotsprings [Pv Kenta - Novembre I+2]   Lun 15 Mai - 18:30

Ce type était vraiment un boulet.
Comment pouvait-il ne pas connaître la célébrissime marque de céréales Frosties et sa mascotte le tigre Tony ? Tu en achetais même ici, au Japon – c’était moins cher qu’au Texas. Tu n’allais certainement pas retirer ton commentaire quant à sa déficience neuronale. Bon. Au moins, il t’avait donné son nom – ce qui pouvait t’être utile, tôt ou tard.

J'suis pas "en rave de neurones"! contra le joueur de baseball en fronçant les sourcils et en faisant un mouvement en avant. Et le sport c'est bon pour la santé! lança-t-il avec un sourire confiant, tout en bombant son torse comme un de ces piafs hideux avec un grosse poche rouge sur le poitrail – les frégates, ou un truc du genre. Tu voyais ses muscles, certes. C’était presque sexy si tu n’avais pas en tête la gueule de cet oiseau tout moche avec la poche gonflée en tain de se pavaner devant les femelles. De ce fait, tu te retenais de ricaner et de lui dire qu’il avait l’air con. Vu votre tête z'auriez besoin d'faire plus de sport senpai. ajouta-t-il, suite à quoi tu fixas ton kohai, presque inexpressif – blasé, même – avec une lueur de moquerie dans ton regard. Tu allais taire le commentaire qui t’était passé par la tête jusqu’à ce que tu entendes le reste de son discours : J'suis sûr que vous êtes de mauvais poil parce que vous bougez pas assez ! Si vous faisiez plus d'exercice vous seriez vachement plus relax, j'vous l'garantis ! On pourrait p'têt faire du jogging ou des entraînements de baseball ensemble si vous voulez !

Écoute, Tony, Kentuky ou peu importe comment tu t’appelles. Le seul altéré de la vie, ici, c’est toi. J’suis relax, moi. J’ai deux de tension la plupart du temps et... commenças-tu, te redressant pour poser une main sur l’épaule de ton cadet avant de poursuivre : Je fais du sport mais nous avons des notions très différentes de ce genre d’activités. Mes seuls sports sont avec les neurones, les pouces et, à la rigueur, si je veux une batte et des boules, j'fais du sport de chambre. Capisci ?

Tu ne te gênais pas pour le moins du monde, contrairement aux nippons. Parler de sexe, faire des jeux de mots pervers et être tactile ne te gênait pas – ce dernier, ça dépendait des gens, of course. Soudainement, le coin de tes lèvres remonta, formant un rictus aussi taquin que vicieux – pourtant, malgré les apparences, tu n’étais pas sérieux au sujet de ce que tu allais lui avancer :

Donc, si tu veux faire quelque chose avec moi, tu n’as pas beaucoup de choix. T’as vraiment l'air d'avoir moins de neurones qu’un organisme unicellulaire alors le premier sera ennuyeux pour tous les deux. Tu peux choisir entre une partie de jambes en l’air ou une de League of Legends – ou peu importe quel autre jeu vidéo, en fait. rétorquas-tu, donc, très cash. Tu ne mâchas pas tes mots, les lâchant tels qu’ils t’étaient venus en tête. Tu lâchas l’épaule de ton cadet pour t’étirer, faire craquer ton dos puis masser ton cou. Détournant ton regard de lui pendant le processus. À toi de voir, Kent mais Barbie n’est pas invitée : assure-toi qu’elle reste chez-elle parce que je ne fais de trios qu’avec des mecs.
Revenir en haut Aller en bas

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: 2 guys naked in hotsprings [Pv Kenta - Novembre I+2]   Mar 30 Mai - 22:52

Pour le coup, Kenta en resta bouche bée. Pas qu'il n'avait pas compris, après tout des jeux de mots et blagues grivoises de ce genre il en entendait souvent dans les vestiaires du club de baseball, mais il y avant quand même un contraste franchement frappant entre le senpai classe et charismatique et ce qui sortait de la bouche dudit senpai...
D'autant plus qu'il venait encore d'enfoncer le clou et de le traiter d'abruti, ce dont il n'avait absolument pas besoin après la sale journée qu'il se traînait. Le joueur de baseball n'étant pas du genre à s'énerver, d'ordinaire il lâchait l'affaire et allait voir à l'ailleurs quand les choses sentaient mauvais, il allait aborder une expression contrariée quand les derniers propos de Jason percutèrent son esprit.
Il l'avait... "invité" à faire du... "sport de chambre" avec... lui?!
Wut?
WuuuuuuUUUUUT?!
Un frisson remonta le long de la colonne vertébrale du jeune homme et il se sentir rougir, mais ce devait sûrement être à cause de l'eau chaude. Huumm, il ne savait absolument pas quoi dire ou comment réagir dans ce genre de situation... Est-ce que c'était sérieux au moins? Le senpai avait pas l'air d'être ce genre de gars pince-sans-rire.
Sa serviette flotta dans sa direction et il l'empoigna vivement avant de la remettre fébrilement autour de sa taille, oreilles de tigre sur la tête et queue féline jaillissant sous sa serviette.

- Euh... vous êtes, euh... s-sérieux, là, senpai...? bafouilla Kentarô.

Il n'avait jamais été confronté à ça... Déjà qu'on ne lui avait jamais fait de déclaration d'amour, alors le niveau au-dessus... Comment refuser poliment? Que dire? RAAAAAH!!!
Oh, mais! il lui avait aussi proposé autre chose! C'était sa porte de sortie!!

- J'veux dire, euh, ouais, une partie de jeux vidéos, haha, ça pourrait être sympa, euuuh, je crois! Héhé... hé...

Le garçon se râcla la gorge, se passa une main hésitante dans les cheveux, remarqua au passage les oreilles de tigre, fit la grimace, et reprit :

- Par contre j'suis pas très doué avec les jeux vidéos...

Mince, c'était quoi ces réactions bizarres? L'ambiance était devenue vachement "awkward" d'un coup...
C'était l'eau chaude, à tous les coups. C'est jamais bon de rester trop longtemps dans le rotenburô.



hrp:
 


   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: 2 guys naked in hotsprings [Pv Kenta - Novembre I+2]   Dim 9 Juil - 12:02

C'est bon, il a juste fallu que tu lui balances une replique fallacieuse et salace pour l'achever. Ce gars t'avait vraiment pris au sérieux, en plus ! Ou, du moins, il hésitait. Tu t'étais fait violence de ne pas rire, tu contenais même un sourire mauvais et moqueur, mordant l'intérieur des commissures des lèvres pour éviter qu'elles ne s'étirent.

Le pire, c'est qu'il négociait avec toi !
Gosh, c'était terrible.

Il hésitait pour le sport de chambre et il était naze avec les JV mais il voulait quand même tenter de jouer avec toi. Nan mais, il y a cru, lui ! Tu ne joues pas avec des gens qui ne soient pas tes amis - ou ton coloc, à la rigueur. Du moins, en dehors des parties en ligne parce que tu n'étais pas du genre social et tu n'appréciais pas les visites... Ça te faisait carrément chier, même.

Les secondes et les mots stupides se succédèrent, au point que tu ne puisses plus contenir ni ton sourire narquois ni ton rire, bizarre et bruyant - mais... plutôt mignon, malgré tout. Tu étais plié, tu t'étouffais à moitié. Ce gars avait eu, au moins, le mérite de te faire rire comme un idiot, Jay'. Tu pouvais bien le lui accorder, ça.

OMG, c'est la meilleure ! T'y as cru, toi. J'suis pas une salope, t'sais ? Je te disais ça pour t'emmerder, Kentuky. lanças-tu, tout en riant. Tu avais parfois du mal à articuler et tu te devais de faire des pauses. Tout en te marrant, tu as tapoté la tête de ton kohai avant de t'éloigner. Si un jour on joue ensemble, je pense pas que ça te plaise ! Bref, je me casse, j'ai mieux à faire - quelques bidules à réparer et je veux bédaver un peu. Allez, bye Mr. Frosties !

Sur ces mots, tu allas récupérer tes affaires et, sans même prendre la peine de te rhabiller, tu ne fis qu'enfiler ton calbut et retourner au dortoir. Tu devais te grouiller pour éviter d'éternuer encore en chemin. C'était certain que le seul endroit où tu risquais d'inviter ce gars (comme tant d'autres), c'était au labo pour pouvoir en faire ton cobaye.

Sacrée soirée.
T'en pleurais de rire.
Revenir en haut Aller en bas

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: 2 guys naked in hotsprings [Pv Kenta - Novembre I+2]   Ven 4 Aoû - 18:09

Kentarô regarda sans comprendre son senpai se tordre de rire à sa réponse maladroite. Ben quoi? Qu'est-ce qu'il y avait de drôle là-dedans?
Le sportif avait la désagréable impression que Jason riait sur son dos, mais pas forcément de lui. Et le fait qu'il rie de quelque chose qu'il n'avait pas capté tout en le sachant pertinemment le contrariait légèrement... mais Kentarô étant Kentarô, il se contenta de rester planté bêtement devant son senpai mort de rire.
Et attend... "une quoi"?!
...
Oooh, oui, clairement, le pauvre Kenta n'avait vraiment rien pigé de tout ce délire...

- Bref, je me casse, j'ai mieux à faire - quelques bidules à réparer et je veux bédaver un peu. Allez, bye Mr. Frosties! lança soudain Jason avant de quitter le rotenburô.

- Euh, hein? Ah, ouais, okay, euh... à plus senpai! bafouilla le sportif en haussant les sourcils.

Il suivit quelques secondes du regard la silhouette de son aîné, puis finit par lâcher un profond soupir et se laisser tomber en position assise dans le bassin, propulsant une gerbe d'eau alentours.
Kentarô, serviette pliée sur la tête et visage enfoncé dans l'eau chaude jusqu'au nez, commença à faire des bulles en réfléchissant. Il avait décidément la sensation qu'ils venaient d'aborder des sujets... pas banals sans qu'il n'y comprenne rien. Au final, son senpai aussi s'était moqué de lui, sans vraiment se moquer de lui.

- Raah, j'y comprends rien à tout c'bordel!! s'exclama le jeune homme en sortant brusquement de l'eau.

Mais Jason était parti après avoir précisé qu'il s'agissait de taquinerie... ce qui faisait de lui quelqu'un de plutôt sympa, au fond, non? En plus, il ne s'était pas moqué de ses oreilles et de sa queue! Faut dire, avec une Singularité comme celle de Jason, ç'aurait été tendre le bâton pour se faire battre que de l'attaquer sur ce sujet...
Mais bon. Au moins, tout ce désordre avait été assez amusant, quelque part, et la perspective de croiser Jason de nouveau n'était pas si ennuyeuse.
Kenta esquissa un sourire.
Comme quoi, à Natsuyasumi, il y avait vraiment de tout, mais surtout du n'importe quoi!


   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: 2 guys naked in hotsprings [Pv Kenta - Novembre I+2]   

Revenir en haut Aller en bas
 
2 guys naked in hotsprings [Pv Kenta - Novembre I+2]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2 guys naked in hotsprings [Pv Kenta - Novembre I+2]
» 29 novembre 1987 : 19 ans déjà !
» 18 novembre, fête de l’Armée d’Haïti.
» 18 novembre 1803, les idéaux de Vertières
» Iron Sky (nouveau film qui sort en novembre 2011)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natsuyasumi Academy  :: Pensionnat :: Onsen-
Sauter vers: