Créez un perso déjanté, zombie, super-pouvoirs, voyageur temporel, riche hériter... A l'Académie Natsuyasumi vous pouvez être ce que vous voulez! Tentez l'aventure!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Septembre I+3] Les joies de la colocation [ft. Hokuto sano]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


MessageSujet: [Septembre I+3] Les joies de la colocation [ft. Hokuto sano]    Mar 24 Juil - 21:07

Les joies de la colocation

Comme tout élève de l'académie venant de loin, Gil avait eu le droit de séjourner au pensionnat. Comment refuser ? Avec sa taille, une simple chambre se transformerait en palace a ses yeux. Au départ, il bénéficia même de cette dernière pour lui tout seul, en attendant d'avoir un colocataire. Oh mais voilà qui était génial ! Et il n'avait d'ailleurs pas hésité a s'installer bien comme il le fallait. Autant en profiter. Bien sûr, il n'avait pas besoin d'énormément de place. A la limite, un coin de la pièce aurait largement suffit. Mais pourquoi renoncer au confort qu'on lui offrait ? Ainsi, il avait ramené un peu de terre afin de faire pousser du lierre qui lui servait d'échelle jusqu'au lit. Non, pas de panique, il ne s'était pas encore perdu dedans. Aussi avait-il choisis le côté le plus proche de la fenêtre, tissant également une sorte de pont, prévoyant le jour où il ne serait plus seul en ces lieux, histoire qu'il puisse se barrer tranquille s'il le voulait. Après tout, il ne savait ni quand, ni sur quoi il tomberait. Il s'attendait donc a tout.

Au début, c'était plutôt sympa. Mais au final, se retrouver seul, c'était un peu la loose. A quoi bon n'avoir personne a embêter ? La compagnie de Kochen était parfaitement dispensable et peut-être qu'avec un coloc, il serait moins occupé a courir après Gil. C'était du moins ce que ce dernier espérait. Et puis bon... Il voulait s'amuser un peu quoi. Déjà que le chemin jusqu'au pensionnat était plus ou moins une épreuve, autant y allier un peu de fun au bout du compte. Mais aujourd'hui, oui, ce jour même précisément, les choses allaient enfin changer ! Enfin, on lui avait attribué un colocataire !

Autant dire qu'il n'avait pas traîné pour trouver le moyen de rentrer cette fois-ci. Il lui arrivait parfois de ne même pas essayer et de se trouver un coin quelque part a l'académie. Mais là, c'était une occasion unique. Peut-être allait-il se retrouver avec une victime de plus a embêter ou au contraire, allait-il trouver un allié de choix pour foutre le bordel partout où ils passeraient. Pas de conclusion hâtive en tout les cas. Il devait tout d'abord tâter le terrain. N'importe qui le connaissant serait d'ailleurs bien étonné de le voir attendre sagement, sans aucun plan préalable. Sait-on jamais ce qui pourrait passer le pas de la porte.

Il resta ainsi, tranquillement dans un coin, attendant de voir la porte s'ouvrir. Avec sa petite taille, on ne le remarquait même pas. Si seulement cet abruti de Sigil n'apparaissait pas entre temps...

ft. Hokuto sano
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Septembre I+3] Les joies de la colocation [ft. Hokuto sano]    Mer 25 Juil - 9:26

Hokuto se faisait transporter de sa planque provisoire qui était une maison abandonnée, en dehors de la ville, au pensionnat. Pour se faire, une âme charitable faisant partie du monde surnaturel faisait le chauffeur, conduisant un petit camion. En effet, comme le transport commençait quand le soleil était encore présent, Hokuto ne pouvait pas être autre part que dans son cercueil. Donc, le vampire était tranquillement dedans. Il était réveillé depuis le début du trajet, pour une bonne raison.

C'était le grand jour, celui qu'il attendait avec impatience, sa rentrée en quelque sorte. Ce soir-là, il allait planter ses racines dans le pensionnat. Hokuto en était content, tout allait assez vite. Il avait une partie de sa nuit de libre pour tâter le terrain et prendre ses repaires au pensionnat. C'était tout nouveau pour lui, il espérait que tout allait bien se passer. Surtout qu'il allait devoir être en colocation avec un autre garçon. Ce n'était pas le fait de partager une pièce qui lui faisait peur. Mais c'était plutôt d'essayer de croquer son compagnon de chambre qu'il le faisait angoisser.

Durant le trajet qui fut d'un temps un peu court, le jeune adolescent éternel avait vidé une gourde entière de sang par simple angoisse. Il était gentil, il ne voulait faire de mal à personne. Le camion avait fini par s'arrêter et on était venu toquer à la porte de sa boite de bois décorée d'autocollant à l'effigie de papillons et de fleurs. Le soleil était en train de disparaître au loin et Hokuto avait pu sortir de son cercueil pour voir le bâtiment dans lequel il allait pouvoir vivre. Le vampire s'était aidé d'un reflet pour remettre de l'ordre dans ses cheveux et dans sa tenue. Ses cheveux étaient détachés et il n'était pas en uniforme, mais plutôt avec un débardeur qui laissait voir son épaule gauche.

Il avait laissé les adultes se charger de monter le cercueil à sa chambre, les suivant avec un petit sourire content. Lui, il portait sans grand effort un sac de cours et une valise. Hokuto était resté dans le couloir, laissant les humains se charger d'échanger son cercueil avec le deuxième lit déjà présent dans la chambre. Une fois ceci fait, le vampire avait remercié les adultes et était rentré dans la chambre avec une petite appréhension.

Il n'y avait personne, en tout cas l'androgyne ne voyait aucun colocataire. Il s'était délaissé de ses affaires, non loin de son cercueil. Fermant les yeux, Hokuto s'était mit à humer l'air, attentif aux odeurs. Automatiquement, son visage s'était tourné vers un coin de la pièce, ouvrant délicatement les yeux pour tomber sur un petit bonhomme pas très grand. Un grand sourire gentil et attendri avait étiré ses lèvres tandis qu'il venait se pencher vers l'individu qui lui faisait penser a une poupée. Sa voix aiguë, semblable à celle d'une fille, était doucement sortie de sa bouche.

"- Oh, tu es trop trop mignon !"

Hokuto s'était mit à rougir de ses propos, penchant la tête sur le côté avec une tête d'excuse.

"- Pardon, ce n'est peut-être pas une bonne approche. Je suis Hokuto Sano, enchanter de faire ta connaissance."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Septembre I+3] Les joies de la colocation [ft. Hokuto sano]    Lun 30 Juil - 20:08

Les joies de la colocation

En fin de compte, il n'avait pas eu a attendre très longtemps. Enfin, pour lui qui n'avait aucune patience, c'était quand même un poil trop. Bon, en comparaison de tout ce qu'il avait attendu jusqu'à présent, ce n'était rien de dramatique non plus. Et pourtant il s'impatientait. Il commença alors a imaginer celui qui franchirait la porte. Il passa par la banalité absolue pour finir sur des idées plus que farfelue. Et sans aucune corrélation bien sûr. Il se perdit ainsi dans ses pensées.

Jusqu'à ce que la porte s'ouvre soudainement, faisant sursauter le lutin qui retrouva ses esprits immédiatement. Il tourna alors la tête vers l'individu qui l'avait en quelque sorte "réveillé". hn... N'avait-il pas l'air un peu... âgé pour être a l'école ? Et en plus, ils étaient plusieurs ? Mais qu'étais-ce que tout ceci ? Il vit alors les hommes sortirent le lit restant, le laissant dans une incompréhension totale. S'il s'attendait a un tel spectacle. Finalement, ils revinrent déposer a la place du meuble... Un cercueil ? Wow. Qu'est-ce que c'était que cette histoire ? Ils ne se seraient pas gourées par hasard ? La morgue du coin, c'était pas ici. Ah moins que...

Après un bref instant, il vit finalement entrer, ce qui semblait être plus ressemblant a un élève. Bien qu’au premier abord, il avait pensé que c'était une fille, avant de finalement se rappeler que malheureusement, les chambres n'étaient pas mixtes. Qui avait donc inventé ce principe ? Et alors qu'il se posait ce genre de question existentielle, il fut surpris de voir que le nouveau venu s'était approché de lui. Comment avait-il fait pour le trouver aussi vite ? Il verrais cela plus tard, parce que le qualificatif qu'il venait de recevoir, ne lui plaisait pas des masses.

"Pardon ? Comment ça "mignon" ? Comment ose-tu ? Je suis pas mignon !"

Pour soutenir ce qu'il disait, il accompagnait ses paroles de grands gestes désapprobateur. Pas sûr que ceci soit d'une quelconque utilité. A la limite, avec beaucoup de centimètres en plus, ça passerait surement mieux. Mais bon, finalement il repris rapidement son calme, après que son camarade ne se soit excusé. Pour une première approche, c'était un peu loupé des deux côtés. Mais ça mettait un peu d'ambiance. Gil trouvait ça plus intéressant qu'une simple présentation.

"Bon ok. J'veux bien laisser passer cette fois. Mais ne dis plus ça ! Je suis pas "mignon", je suis "Gil" !"

La politesse ? Que nenni. Lui, ne s'embêtait pas le moins du monde. D'ailleurs, son regard glissa sur l'objet qui avait été précédemment déposé dans la pièce. Après tout, ils se trouvaient a Natsuyasumi.

"Hey ! Au fait, t'es quoi au juste ? Tu doit avoir un truc spécial pour avoir atterri ici, j'me trompe ?"

ft. Hokuto sano
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Septembre I+3] Les joies de la colocation [ft. Hokuto sano]    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Septembre I+3] Les joies de la colocation [ft. Hokuto sano]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» Faut-il fêter le 30 septembre ?
» 11 SEPTEMBRE AUGUSTO PINOCHET OU RAROUL CEDRAS ?
» a propos du 11 septembre 2001

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natsuyasumi Academy  :: Pensionnat :: Chambres :: Chambres des garçons-
Sauter vers: