Créez un perso déjanté, zombie, super-pouvoirs, voyageur temporel, riche hériter... A l'Académie Natsuyasumi vous pouvez être ce que vous voulez! Tentez l'aventure!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Avril I+3] Père Décimus, raconte nous une histoire ! [Terminale / Nocturne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

War club Teacher
War club Teacher
avatar


MessageSujet: [Avril I+3] Père Décimus, raconte nous une histoire ! [Terminale / Nocturne]   Mer 25 Jan - 20:32

Le cycle se poursuivait à merveille. En effet, c'était une nouvel année scolaire, ce qui signifiait bon nombres de choses et certainement pas toutes identiques pour tous. De fait, si certains se lamentaient jusqu'à s'en arracher les cheveux, d'autres ne pouvaient tenir en place tant l'impatience était grande de retrouver.... De retrouver quoi au juste ? Ah oui, amis, professeurs... Le nécessaire social pour les mortels. Enfin peu importe, tout cela pour dire que cette symphonie invariable était au rendez-vous comme il se devait en ce mois d'Avril. Et étrangement, tous mes homologues adeptes de l'histoire à la pleine lune, enfin homologues plus ou moins, ne s'étaient toujours pas montrés. Tous éclipsés ou peut être retenus pour diverses raisons ailleurs... En vacance à végéter devant Hélios probablement. Oh mais que dis-je... C'est vrai que je dois être moins médisant.

Toujours est-il qu'évidemment, étant le seul disponible, je devais par conséquent prendre la place des absentéistes ne serait-ce qu'au moins pour un cour. Enfin, cour... De manière générale, les premières séances de matières différaient grandement du reste de l'année, de fait elles étaient plus légères, très certainement pour ne pas apeurer les nouveaux arrivants. Ce n'est pas comme si j'avais le choix de procéder ainsi d'ailleurs, après tout l'administration avait du comme qui dirait établir quelques systèmes temporaires et exceptionnels pour cette journée par rapport à cette rupture de stock flagrante de personnel...

Les mortels... Moi prévoyais à l'origine de concocter quelques... Stratégies... Je devais désormais traîner mes superbes soieries d'ébènes dans une salle quelconque qui aurait dû se trouver vide. Qu'à cela ne tienne, tout peut être utile pour peu que l'on sache comment retourner des situations, et celle ci était une occasion parfaite pour.... Et bien disons faire ce dont j'avais eu l'idée il y a quelques temps de cela...

Après tout, tant qu'à faire autre chose que déblatérer des faits passés d'un autre monde toute une année, ne serait-ce pas légitime que pour une fois l'on puisse se pencher sur d'autres lieux que ceux habituellement observés ? Si. Ce n'était que justice quelque part, après tous, la période du Sengoku Jidai ou cette "Seconde guerre mondiale"... Ces périodes ci sont toutes aussi intéressantes et digne d'attention que le sauvetage spectaculaire de l'empire lors des invasions barbares en mon univers.

Au diable Nobonaga et Hitler pour une fois. Place à l'histoire dans sa dimension véritable.
Du moins pour cela fallait-il encore attendre que les mortels daignent se présenter. Ah.... Trônant sur ce trône qu'est ma chaise, je n'ai plus qu'à patienter... Ou peut être pourrais-je invoquer quelque chose... Juste pour passer le temps. Huehuehue.

Oh mais attendez, je crois que quelques uns approchent.


Dernière édition par Decimus Sentius Regillia le Mer 25 Jan - 21:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Avril I+3] Père Décimus, raconte nous une histoire ! [Terminale / Nocturne]   Mer 25 Jan - 21:23

C’était la première leçon a laquelle Astrane allait assister depuis sa très récente admission a l’académie. Elle se tenait contre le mur, dans le couloir. Elle était nerveuse, cela se voyait, ses deux queues se nouaient. De temps a autre, elle se retournait, les démêlait, pour recommencer pas plus de cinq minutes plus tard.

D'habitude, elle apprécie le silence. Pas ici. Le silence était lourd. Organisée et méthodique comme elle était, elle n'a pas eu le bon sens et la logique de se renseigner sur le déroulement d'une classe. Est ce que cela se faisait par télépathie ? Par méditation collective peut être ? Ou alors elle était tout simplement complètement a coté de ses pompes. Et sa petite intuition, aussi faible soit-elle, lui disait que c’était plutôt la dernière option.

Elle n'osait vraiment pas se rapprocher de la salle de classe. Mais elle devait y aller. Mais elle avait peur. Mais elle devait y aller. Mais elle avai- STOP. Elle devait y aller et c'est tout.
Alors elle prit une grande inspiration, tout son courage, et s’avança vers la classe dont la porte était entrouverte... pour revenir sur ses pas aussi tôt, les oreilles aplaties en arrière, en grognant comme une espèce de sauvage. Puis elle revenait, pour reculer encore.

Elle avait l'air bien fine a faire les cent pas devant la porte pour sa première leçon... Bon. Il fallait vraiment le faire. Alors elle ferma les yeux, les trois, oui. Et elle tenta de toquer a la porte. Elle se rate, elle toque dans le vide. Mince. Encore une fois, mais plus loin.

BONK !

ZUT elle ne voulait pas frapper aussi fort !!!! Qu'est ce qui va se passer ? Elle a une expression complètement vide sur son visage, mais a l’intérieur c'est toute son âme qui agonise.
Bon. C'est fait. C'est extrêmement gênant pour Astrane. Mais d'une voix, affreusement enrouée par le stress, elle finit par dire tout bas :


".... Je peux entrer ??"

Oh non. On aurait dit une grenouille centenaire qui prenait la parole. Chaque catastrophe en entraîne une autre. Elle commence vraiment a paniquer, et attend la réponse du professeur...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Avril I+3] Père Décimus, raconte nous une histoire ! [Terminale / Nocturne]   Sam 28 Jan - 14:28


Adamir laissa de côté la paperasse et sortit d'un pas vraiment pas pressé de la salle du conseil étudiant. Le premier cours d'histoire de l'année avec un professeur qu'il ne connaissait pas. Cela valait le coup de jeter un œil. Les premiers cours étaient toujours déterminants. En effet il permettait à Adamir de décider s'il assisterait au cours toute l'année, ou s'il rattraperait sur des amis. Et l'histoire était sans doute la matière pour laquelle ce choix était le plus aisé. La plupart des profs récitaient le cours de l'éducation nationale, basé sur des connaissances déjà vues et revues au cours des années précédentes. Pour faire court, Adamir n'avait pour ainsi dire jamais suivi sérieusement un cours d'histoire durant ses années lycée. Il ne doutait pas que cette année serait pareille. C'est pourquoi il n'était pas pressé, sa décision étant quasiment déjà prise. Il arriverait tout de même à l'heure par respect pour le professeur qui enseigne cette matière répétitive durant toute sa carrière à des gamins qui n'en ont rien à faire.

Le vampire fit quelques détours histoire de s'assurer que l'académie allait bon train. Et puis le temps était magnifique. Un ciel dégagé dévoilant une infinité d'étoiles. Il avait l'impression que certaines manquaient depuis l'incident, mais n'étant pas un expert en astronomie et cartographie du ciel, il laissait ça aux passionnés. Il n'empêche que sans ces lampadaires, on les verrait mieux, et il ne serait pas surpris si quelqu'un venait détruire ces tiges de fer qui vous balancent une horrible lumière à chaque fois que vous vous en approchez. Le pire c'est qu'à chaque fois que vous vous en éloignez, vous vous approcher d'un autre. Le vampire shoota dans l'un d'eux et poussa un petit cris pas très viril. Il se retourna et remarqua que le vieux balayeur le regardait, avec ça tête flippante de pédophile. Ce sur quoi, Adamir s'empressa de revenir vers les bâtiments de cours.

Il arriva enfin au couloir de la salle de cours d'histoire et vit de loin une silhouette s'en approcher et revenir sur ses pas, répétant plusieurs fois ce mouvement. Il s'imagina qu'il s'agissait du fameux dernier modèle de robot espion du club de sciences. Le dernier avait bousculé un élève du premier étage, et par chance il ne subit que des blessures légères, si l'on peut dire que se casser les deux jambes constitue un mal mineur. En s'approchant il s'aperçut qu'il ne s'agissait non pas d'un androïd hyper développé mais d'une sorte de chat ? Enfin, si l'on admet qu'un chat puisse être bipède et avoir trois yeux et deux queues... Elle semblait intimidées et n'osait pas entrer. Elle ne remarqua pas sa présence quand elle frappa vraiment trop fort puis demanda la permission d'entrer avec une voix étrange qui était sans doute due à sa morphologie atypique. Adamir arriva par derrière et poussa la porte à sa place en lui faisant signe d'entrer.

- Je suis Adamir, conseil des élèves, enchanté. Tu peux entrer, le prof ne va pas te tuer.

Au moment où il dit ces mots, il ne fut plus sûr du tout de les penser réellement. Une aura de chaos émanait de la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Avril I+3] Père Décimus, raconte nous une histoire ! [Terminale / Nocturne]   Mar 31 Jan - 14:05

Astrane entendit une voix qui venait de nulle part lui adresser la parole. Tel le chat qu'elle était, elle fit un bond, feulant et postillonnant tout ce qu'elle avait, griffes dehors et queues hérissées comme des balais brosses. Il lui fallut quelques secondes pour remarquer que cette voix ne venait pas de nulle part, mais qu'il s'agissait juste d'un (présumé ?) camarade de classe qui tentait de la rassurer.
L'embarras se fit ressentir. Et d'une voix, cette fois qu'elle prit soin d’éclaircir avant de prendre la parole, elle s'excusa :

"Oh... Je suis navrée, veuillez excuser mon comportement quelque peu... étrange, je suis un petit peu nerveuse..." un petit peu, complètement oui. Elle en tremblait de partout. Et elle était incapable de définir si elle était rassurée ou encore plus affolée maintenant que quelqu'un d'autre était avec elle.

Bon. Si c'est un camarade de classe, qu'elle n'a bien sur jamais vu avant, elle se demanda si il n’était pas un peu plus judicieux de se présenter a son tour.


"Je suis Astrane. Je suis une nouvelle élève, terminale session nocturne. Je suis enchantée de faire votre connaissance."
Hm. Ouais passable cette présentation. Un peu trop formelle et coincée mais pour un début c'est potable.

Oh il y a aussi cette coutume de serrer la main, a ce que l'on dit. Alors elle retroussa sa manche ridiculement longue qui recouvrait sa patte, et la tendit au vampire. Elle n'avait jamais serre la main a qui que ce soit avant, donc elle ne sait pas du tout quelle sensation cela va avoir sur ses coussinets délicats. Elle plissait les yeux, en craignant et en anticipant le pire, comme d'habitude, telle la grande nerveuse qu'elle est.
Revenir en haut Aller en bas

War club Teacher
War club Teacher
avatar


MessageSujet: Re: [Avril I+3] Père Décimus, raconte nous une histoire ! [Terminale / Nocturne]   Mer 15 Fév - 16:50

Si l'on pouvait être certains d'une chose, c'est que le divin pouvait devenir un véritable tyran pendant une minute, et à l'inverse être totalement impassible celle d'après. Ainsi était l'arbitraire incarnation du chaos. Changeant au grès de ses envies... Oh il avait été patient... Le temps que la salle se remplisse... Certains étaient venus... D'autres pas... Il en manquait encore... Et l'heure n'était toujours pas.... A point... Oui, disons cela ainsi, soyons original.
Toujours est-il qu'il avait subitement décidé qu'il nécessitait quelques distractions pour se distraire... Aussi se mit-il en tête de redécorer au plus vite les alentours pour passer le temps.
Bon, de manière générale, avec la plupart de ses grands pouvoirs aux abonnés absents puisqu'ils étaient employés à maintenir ses privilèges de divinité, il arrivait tout de même à invoquer quelques objets... La plupart du temps aléatoires et originaux certes... Mais de temps à autre, avec assez de volonté, il arrivait à avoir ce qu'il voulait pendant le temps que la chose demeurait...

Cette fois ci ce fut une boîte. Mais pas une simple boîte... Oh non... Pas une simple boîte... C'était une boîte ! Mais, elle contenait, de superbes bannières et autres enseignes... Bon d'accord c'était un carton... Mais c'est plus ou moins la même chose et là n'est pas le sujet.

Nous disions donc, des enseignes... De bannières pourpres verticales avec en leur centre un aigle brodé en or sous lequel se retrouvait la fameuse devise des légions... SPQR... Oui, le divin adorait invoquer ça à l'occasion pour bien établir son territoire temporaire. Oh bien sur l'assortiment ne serait pas complet sans une figurine d'aigle sur le bureau... Avec ça au moins, les lieux avaient une certaine classe... Et sa seigneurie jubilait... Ou du moins elle jubila jusqu'à ce que l'on frappa et que la porte s'ouvrit...

"Ah, sans doute vos derniers homologues que nous attendions... Entrez donc..."


Dis alors l'entité supérieure d'une voix plus proche de celle d'une banshee qu'autre chose tandis que les lueurs rouges passant au travers de son masque se fixait sur l'entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Avril I+3] Père Décimus, raconte nous une histoire ! [Terminale / Nocturne]   Dim 5 Mar - 18:58


C'était de la terreur à l'état le plus brut qui saisit le vampire dont la pâleur était encore plus prononcée qu'à son habitude. Et encore ça ne suffirait pas à décrire l'état réelle dans lequel Adamir se trouvait. l'homme, si l'on pouvait appeler ça comme ça, devait être la définition même du mal ultime. Le gars qui avait promis au monde de réduire l'entropie de l'univers ne devait pas connaître cette entité comme il conviendrai sans doute de l'appeler, car elle était purement la concrétisation du chaos.

Dans un premier geste, sans doute dû à ses responsabilités du conseil des élèves, Adamir se plaça entre la créature maléfique et la pauvre fille qui était déjà en panique quelques secondes plus tôt. Il est nécessaire de dire qu'il ne s'agissait pas d'un réflexe, car s'il s'écoutait, le cadavre vivant qu'il était à cette instant précis aurait déjà pris ses jambes à son cou.
Adamir tenta de se calmer.

-Bonjour, désolé d'être en retard.

Ils avaient deux minutes d'avances, mais il s'agissait ici bien d'un réflexe de stress.
Pour se soulager, il balaya la salle du regard en quête d'une place où s'assoir, si possible au fond, le plus éloigné possible de cette indescriptible incarnation du chaos. Le vampire n'omettait pas de jeter des coups d'œil derrière lui afin de vérifier que sa camarade était toujours vivante.
La salle était décorée de façon remarquable, même s'il sembla étrange de trouver ce matériel à disposition à l'académie ? En tout cas cela créait une atmosphère propice pour un cours de torture sectaires, sans doute à cause de la présence du professeur. Mais c'était le point de vue d'Adamir, une personne malsaine d'esprit n'y verrait sans doute qu'une décoration au thème de la glorieuse Rome...

Il restait quelques places toutes devant. Le membre du conseil des élèves pris ses responsabilités et son courage dans chaque main et s'assit au bureau le plus à l'avant, comme pour s'interposer entre une zone de ténèbres hostiles et le reste des élèves envers lesquels il avait un devoir de protection...
Il espérait juste survivre à ce cours. Il était encore incapable de le dire...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Avril I+3] Père Décimus, raconte nous une histoire ! [Terminale / Nocturne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Avril I+3] Père Décimus, raconte nous une histoire ! [Terminale / Nocturne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Père Castor, raconte-nous une histoire
» Père Castor, raconte nous une histoire! - Neal
» Père Castor, Raconte-moi une histoire !
» Père Lochon, raconte-nous une histoire, père Lochon~~♫
» Raconte-moi ton histoire. Je te dirais quelle est ta voie et qui tu deviendras. [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natsuyasumi Academy  :: Corbeille :: Archives des RPs-
Sauter vers: