Créez un perso déjanté, zombie, super-pouvoirs, voyageur temporel, riche hériter... A l'Académie Natsuyasumi vous pouvez être ce que vous voulez! Tentez l'aventure!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Anyone but me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


MessageSujet: Anyone but me   Lun 22 Jan - 22:22




Haru Yukihara


Anyone but me












• Identité

Nom : Haru Yukihara
Âge : 16 ans
Origine/nationalité : Né à Tôkyo, nationalité japonaise
Classe/poste : Elève de seconde
Section : Diurne
Année d'arrivée : I+3
Club : Club de théâtre
Singularité : Super cosplayer
Groupe : Espoirs
Pensionnaire : Non


• Physique


Décrire Haru, décrire Haru... ça dépend, vous désirez quelle version? Commençons par celle que vous aurez le plus souvent devant vous!
Haru est une très jolie jeune fille, aux yeux ambrés possédant de jolis reflets roses, à la taille fine et aux courbes très avantageuses. Ses cheveux qui n'atteignent ses épaules que de peu sont d'une singulière couleur oscillant entre l'orange et le rose pâle, et l'on peut généralement les voir désordonnés, souvent accolés d'une couette anarchique sur le côté. Ni grande ni petite,
la jeune fille a une taille dans la moyenne et ne s'en plaint pas. Une voix franche et énergique, un sourire tantôt encourageant, tantôt aguicheur, tantôt provocateur, et des poses enthousiastes complètent le tableau d'une fille enjouée, pas franchement réfléchie mais qui a tout de la coqueluche de la classe.
Mais, dans le cas de Haru, jamais l'expression "ne vous fiez pas aux apparences" n'a eu autant de sens...
En effet, bien que le déguisement soit réussi de manière prodigieuse, ce n'est pas une jeune fille qui se cache sous cet uniforme à la jupe raccourcie et à la chemise ouverte en décolleté, mais bien un garçon! Tel est le secret pas si secret que ça du jeune Haru Yukihara. Sans maquillage et artifices, Haru est un jeune homme au physique tout ce qu'il y a de plus banal.
Ni attirant ni repoussant, il a cependant un regard naturellement effrayant et acéré qui dissuade la plupart des gens de l'aborder. Pas très grand pour un garçon, il n'est néanmoins pas spécialement petit, et cache même un peu de muscle, restes d'un de ses cosplays passés pour lesquels il s'était beaucoup entraîné. Ses cheveux sont coupés courts, voire même très courts, et sont d'un châtain-blond clair, souvent hérissés. Malheureusement pour lui, sous ses vrais traits il n'a aucun charisme particulier et n'attire absolument pas l'attention tant il a une apparence banale et passe-partout. Enfin, son regard vous fera néanmoins sans doute changer de trottoir si vous le croisez...

Concernant sa tenue vestimentaire... et bien, disons que lorsqu'il ne se cosplay pas, ce qui est très, très rare, il porte son uniforme de manière très classique. Néanmoins, en "mode fille", il remonte ses manches, ouvres quelques boutons de son col, et raccourci sa jupe, tout ça pour coller au rôle de "Haruna", la jeune fille pétillante et un brin sexy. Le week-end et les jours de congés, Haru ne porte que des vêtements banals qui ne sortent pas du lot.
Ces derniers sont souvent dans les tons bruns, peut-être car cela lui rappelle les couleurs de l'automne qu'il affectionne? En mode fille, quand il n'a pas cours, il porte des vêtements féminins plutôt tendances, qui savent parfaitement bien mettre son physique en valeur.


• Caractère


Cette fois, commençons par le caractère du "vrai" Haru. Et bien, pour dire les choses simplement, il a plutôt un caractère de cochon. Pas franchement avenant ni agréable, il a une forte tendance au sarcasme et au cynisme, et préfère rester dans son coin plutôt que de se mêler aux autres. Etrange, pour quelqu'un qui adore briller dans la foule des conventions d'anime et de jeux vidéos, n'est-ce pas? En réalité, ce sale caractère et ce désir de solitude possèdent une raison très simple : Haru ne s'aime pas. Conscience d'avoir un physique particulièrement banal et le charisme d'un porte-manteau, il a un complexe d'infériorité et un manque de confiance en lui très marqués, mais c'est quelque chose qu'il ne révélera pas aux autres. Souhaitant éviter de s'exposer aux autres par crainte d'être jugé ou de jouer le rôle de vilain petit canard, il s'isole de son propre chef et rembarre, pas forcément volontairement, les gens qui essayent de l'approcher. Toutefois, cette apparente austérité dissimule un bon fond et un désir de s'ouvrir plus aux autres. Mais comme ce n'est pas quelque chose qui s'avoue facilement, il a tendance à se montrer désagréable et revêche lorsque l'embarras se fait sentir ou lorsqu'on lui témoigne des marques d'affection. Le rougissement et les bafouillages ne manqueront cependant pas de le trahir dans ces moments-là. D'ailleurs, si vous lui dîtes que vous l'appréciez ou si vous lui faîtes des compliments alors qu'il se trouve en "mode normal", il croira systématiquement que vous plaisantez ou que vous vous payez sa tête, tant cela lui paraîtra inconcevable.
Otaku jusqu'au bout des ongles, il regarde dès qu'il en a le temps un nombre incalculable d'animes et lit un nombre astronomiques de mangas, de tous les types. On peut d'ailleurs parfois le voir répéter les répliques des personnages lorsqu'il regarde des animes ou lit des mangas. Néanmoins, sa véritable grosse passion, celle qui est pour lui toute sa vie, c'est le cosplay! Pour Haru, le cosplay est à la fois un moyen de matérialiser les personnages qu'il apprécie, et à la fois un moyen de ne plus être ce "lui" si banal et dénué d'intérêt. Pour quelqu'un d'aussi "normal" que lui, le cosplay est à la fois son plus grand talent et sa plus grande fierté, et il aura fortement tendance à se montrer fier, voire orgueilleux lorsqu'il en sera question.
D'autre part, Haru a également un petit côté pervers, et même s'il ne prendre pas forcément l'initiative d'aller commettre des actes répréhensibles tels que mater les demoiselles dans l'onsen, il n'hésitera pas à y participer s'il juge qu'il n'y a pas grand-risque. Attendez-vous cependant à ce qu'il fasse porter le chapeau à quelqu'un d'autre s'il se fait prendre sur le fait.
En revanche, quand il est en fille et qu'il a besoin d'obtenir quelque chose de quelqu'un, sa vraie personnalité prend le pas sur son personnage, et il n'hésitera pas à jouer la carte de la séduction pour obtenir ce qu'il veut. Car, oui, la jeune et jolie lycéenne enthousiaste et fonceuse est, pour Haru, un personnage comme les autres dans son univers de cosplayer.
La seule différence, c'est qu'Haruna est un personnage de sa création. Pétillante, fêtarde,
dynamique et très féminine, telle est la façade que vous aurez chaque jour sous les yeux.
La "Haru fille" est l'exact opposé du "Haru garçon" renfrogné et solitaire. Relativement puérile et pas douée en classe, la jeune fille répond cependant toujours à l'appel quand il faut être là pour ses amis ou pour plaisanter, quitte à sacrifier un temps précieux qu'elle pourrait utiliser pour réviser et remonter ses notes. Haruna est tout simplement une jeune fille de seize ans qui veut tirer le maximum de ses années lycée afin de n'avoir aucun regret plus tard. Toutefois, elle peut se montrer étonnamment mature quand il s'agit de draguer ou de séduire les garçons (et parfois les filles aussi, Haru étant amateur de yuri, cela ne le dérange pas le moins du monde, au contraire...), adoptant une attitude plus sensuelle et sulfureuse pour obtenir ce qu'elle veut. Et comment dire non à ce joli minois?
Tel est le personnage qu'Haru joue sans aucun mal au jour le jour. Mais... est-ce vraiment un personnage? Ou "Haruna" n'est en fait qu'un Haru totalement désinhibé et naturel, tel qu'il serait sans son complexe et son mur d'austérité, auquel s'ajouterait la vision de la fille parfaite selon le cosplayer? C'est une question légitime à laquelle même Haru ne saurait pas répondre, du moins, pour l'heure. Mais l'on peut sans doute affirmer sans se tromper qu'Haruna est la matérialisation du bon fond du jeune homme, un "vrai lui" un peu exagéré mais privé de toutes les barrières qu'il s'est lui-même posé.
En tous cas, dans certaines situations, le Haru garçon fait surface derrière le maquillage, et si vous tendez l'oreille et ouvrez l'oeil, vous le verrez peut-être malencontreusement lâcher une remarque sarcastique ou un soupir excédé.


• Histoire et Singularité

Haru est né d'un père mangaka et d'une mère présentatrice de télévision. Improbable rencontre que celle de M. et Mme Yukihara, direz-vous, mais ils se sont en fait trouvés au lycée et ont toujours été ensemble depuis, réalisant leurs rêves respectifs côte à côte.
Enfin bref, ce n'est pas là le sujet! Désirant que ses enfants connaissent le monde merveilleux du show-business et la lumière des projecteurs, Mme Yukihara les incita à suivre une voie similaire à la sienne depuis leur plus jeune âge, mais face au cruel manque de charisme d'Haru et à son physique des plus banal, elle renonça à son projet. Haru ne s'en sentit pas franchement vexé, car après tout, le monde de la télé ne l'intéressait que lorsqu'il s'agissait de dessins animés et rien d'autre. Le monde de son père le passionnait bien plus, et il passait la plupart de son temps à la maison à le regarder dessiner ses planches tranquillement (ce qui contrastait de manière très comique avec l'animation constante qui régnait dans l'atelier), une expression d'admiration rayonnante sur le visage. La famille vivait heureuse et paisiblement, et Haru grandissait comme tous les garçons de son âge. A la différence près qu'il s'ennuyait de ce monde si banal et ennuyeux, et que sa passion pour l'univers de la japanimation et du jeu vidéo grandissaient en même temps que lui, pour devenir au bout de quelques temps une quasi-obsession. Bien que sa mère désapprouvait légèrement cette passion, son père profita d'un jour qu'il avait de libre pour emmener son fils à une convention à laquelle il tenait un stand, et c'est là que le garçon tomba amoureux du cosplay.
Dès lors il s'entraîna à reproduire ces personnages si extraordinaires qui le faisaient rêver,
et commença à apprendre la couture. Sa grande-soeur lui donna un coup de main, mais il n'eût bientôt plus besoin d'aide, et il devint évident que le collégien avait un talent certain pour la confection de costumes. Cependant, il n'avait encore jamais incarné de rôle comme le faisaient les cosplayers. Jamais il n'était devenu le personnage. Et l'occasion ne tarda pas à venir...
Haru avait un ami d'enfance qui habitait dans le même quartier. Un ami d'enfance amateur de jolies filles, qui désespérait d'avoir un jour une copine. En fait, il avait même prétendu devant toute sa classe qu'il avait une petite-amie, et lorsqu'on s'était moqué de lui, il avait promis de la présenter à tous. Sauf qu'évidemment il avait menti, et il se retrouvait à présent dans une impasse... Il vint alors requérir l'aide d'Haru qui, influencé par les animes, eût une idée loufoque. Disant simplement à son ami de l'attendre à l'entrée du collège le lundi suivant, il demanda à sa sœur de l'aider et il s'entraîna tout le week-end à endosser un rôle bien spécifique. Il comprit rapidement les ficelles du maquillages grâce à son talent, et à force d'avoir répété les répliques et imité la gestuelle de ses personnages préférés pendant une grande partie de son enfance, il avait acquit un grand talent pour le doublage et le jeu, au point qu'il surprit sa grande-sœur comme jamais lorsqu'il parvint à imiter une voix féminine qui ne lui ressemblait absolument pas.
Et le lundi suivant, lorsqu'il arriva au collège, c'est la petite-amie parfaite qui se présenta aux yeux ébahis de son ami d'enfance. Personne ne le reconnût, bien sûr, et lorsqu'il rentra à la maison, ses parents faillirent avoir une attaque. A partir de ce moment-là, Haru prit conscience de ses capacités et s'adonna avec plus de ferveur que jamais à sa passion.
Il enchaîna les conventions et se fit rapidement un nom dans le milieu du cosplay, et comme il aimait le fait d'être quelqu'un d'autre au quotidien, il continua de se travestir. Sa mère y vit soudain un potentiel imprévu et particulièrement intéressant, et essaya de convaincre son fils de se lancer dans la télé. Elle était sûre qu'avec ses relations, son statut et le déguisement de son fils, ce dernier n'aurait aucun mal à faire une entrée fracassante dans le show-business. D'autant plus que plusieurs journalistes et chaînes de télé avaient repéré Haru et son talent et lui avaient proposé de passer dans diverses émissions de télé dédiées au cosplay ou à la japanimation. Propositions qu'Haru avait systématiquement refusé. Pourquoi? Parce que la passion du jeune homme, c'était le cosplay. Pas de devenir une star et un produit de plus dans l'industrie du divertissement. Créer des costumes et jouer ses personnages favoris lui suffisaient amplement, et il fut ainsi soulagé lorsque toute la petite famille déménagea à Shisaido. Au moins, dans cette bourgade perdue dans la campagne, il ne serait pas la proie de tous ces tordus de journalistes tokyoïtes!
Il fit donc sa rentrée au lycée à Natsuyasumi avec un fardeau en moins sur les épaules et une détermination plus forte que jamais à persévérer toujours plus dans le cosplay!


Précisions sur la Singularité d'Haru :

Le talent d'Haru de super cosplayer lui permet non seulement de confectionner de superbes et impressionnants costumes, mais également de pouvoir jouer les rôles des personnages qu'il incarne de façon excellente. Il parvient même à modifier sa voix et son visage (grâce au maquillage) de manière stupéfiante jusqu'à devenir méconnaissable. Néanmoins, ce talent ne s'applique qu'aux personnages fictifs, et il ne parvient pas à imiter et à endosser le rôle et l'apparence de personnes réelles. Et de toutes façons, ça ne l'intéresse pas.



• Derrière l'écran

Pseudo : Kenta, Oscar, Haru, comme vous voulez!
Avatar : Yui Yuigahama, de "Yahari ore no seishun love come wa machigatteiru".
Code Règlement :
Comment avez-vous connu le forum ? : J'en suis le fonda ~
Un petit mot ? : Vive le cosplay et les animes! (/^3^)/~


©️️ Code Anéa - N-U







Dernière édition par Haru Yukihara le Sam 17 Mar - 3:39, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Directeur
Directeur
avatar


MessageSujet: Re: Anyone but me   Lun 22 Jan - 23:40

Hohoho, le retour de la schizophrénie (encore)! Une jeune fill- Mmh... Un jeune homm-... Une jeune personne très intéressante que voilà, hohoho! Et un talent qui a du potentiel, avec ça! Comme quoi, l'habit ne fait pas le moine! Ou peut-être que si, justement?

Conseil des élèves : Le dirlo s'est tellement perdu lui-même qu'il n'arrive même plus à faire de jeu de mots, pas même des médiocres... Si c'est pas malheureux!

Hohoho, c'est la crise pour tout le monde, jeunes gens! Enfin bref, bienvenue chez les Espoirs, monsieur Haru! Nous vous encouragerons du mieux que nous pourrons à développer votre talent, et espérons que malgré vos réticences, vous assisterez pleinement aux cours de business de votre groupe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://natsuyasumi-academy.forumactif.com
 
Anyone but me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natsuyasumi Academy  :: Bienvenue à l'Académie ! :: Entrer à l'Académie :: Formulaires validés-
Sauter vers: