Créez un perso déjanté, zombie, super-pouvoirs, voyageur temporel, riche hériter... A l'Académie Natsuyasumi vous pouvez être ce que vous voulez! Tentez l'aventure!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


MessageSujet: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Mer 18 Oct - 17:25



Et si on regardait les Étoiles ?

_____________________________________________

Un calme parfait. Les lumières commençaient a devenir tamisées tandis que d'autres s’allumaient pour permettre d'y voir plus clair dans la nuit sombre qui arrivait a grand pas. Le vent frais soufflait calmement, sans pour autant être glacial. Pour une nuit d’hiver, c’était tout à fait supportable. L’Académie se vidait petit à petit et laissait place à la relève nocturne. Et à toutes ces lumières artificielles.
Il n’arrivait décidément pas à s’y faire. Cette lumière surpuissante le jour et celle qui n’avait rien de naturel la nuit. Tant de changement en si peu de temps. Qu’importe où il allait, il y avait toujours cette lumière. Parfois plus supportable.

Sirius errait dans les couloirs, cherchant à se repérer. Il n’avait pas encore l’habitude et ne savait pas s’il devait se rendre à un endroit précis ou s’il était libre de faire ce qu’il voulait. Tout ceci était encore très obscure dans son esprit. Tout ce qu’on faisait ici, il ne le faisait jamais. La vie au Jardin Céleste était tout de même bien plus simple. Pourquoi tout devait être si compliqué ici ?

Perdu, il finit néanmoins par trouver des escaliers qu’il emprunta avec beaucoup de prudence. Il ne savait pas ce qu’il allait découvrir là-haut. Mais en poussant la porte, un sourire vint s’afficher sur son visage. Beaucoup moins de pollution lumineuse. Et surtout, une vue imprenable sur le ciel.
Et cette nuit-là, on voyait très bien les Étoiles. C’était magnifique. Il les entendaient un peu mieux, mais ça ne restait toujours que des murmures incompréhensible. Il s’avança un peu pour avoir une vue plus globale. Levant les yeux au ciel, il replaçait déjà toutes les constellations visible. C’était facile pour lui. Finalement, il avait bien fait de se perdre dans l’établissement.

Ainsi il était là. Debout en plein milieu du toit. Les yeux aux ciels, écoutant les murmures de ses amies. Le vent soufflait légèrement, sans le déranger. Il ne ressentait pas le froid de toute façon.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Outdoor activities club leader
Outdoor activities club leader
avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Mer 18 Oct - 18:18


Cette soirée était une belle soirée. Oscar, assis sur un banc à la gare du pensionnat, avait attendu que la nuit tombe, écharpe remontée sur le nez, sac à dos sur les épaules, thermos de chocolat chaud entre les mains. Avant de prendre le train pour se rendre à l'Académie, il avait voulu s'assurer que le ciel serait assez dégagé cette nuit pour faire du repérage à l'école en vue d'une future soirée d'observation des étoiles avec le club de loisirs en plein air. Mais il ne s'en faisait pas trop : son "sixième sens" naturel acquis lors de sa transformation en centaure lui avait soufflé l'intuition que la voûte céleste serait claire aujourd'hui. Il patienta donc quelques minutes, tripotant son appareil photo qui pendait à son cou, jusqu'à ce que les lumières du vieux train lui fasse lever la tête. Il se leva donc, pénétra dans un des wagons et se rendit à Natsuyasumi.
Comme toujours à cette heure, le train était calme, bien qu'il était un peu rempli par les élèves de la section nocturne qui se rendaient en cours, et le voyage fut agréable. Les lumières de Shisaido au travers des fenêtres projetaient à intervalles réguliers des bandes jaunes diaphanes sur les boiseries du wagon, et le son régulier des roues du train sur les rails donnaient presque envie de dormir au garçon. Le trajet se poursuivit dans une atmosphère douce et rassurante.

A peine arrivé sur le campus de l'école, Oscar commença son repérage par le choix d'un endroit d'où observer les étoiles. Il fallait un lieu dégagé... le parc, par exemple? Mais les bâtiments risquaient de leur boucher une partie de la vue. Le mieux serait bien sûr d'être en hauteur. Et pour ça, le toit du bâtiment principal était sans doute le meilleur choix. Surtout qu'à cette heure-ci, les élèves de la section nocturne étaient en cours, et ne risquaient donc pas de se rendre sur le toit.
Vérifiant une fois de plus que son banaliseur, un bracelet en tissu solide, était actif et à son poignet, il entra dans l'établissement et commença à monter les marches. Un étage, deux étages, trois étages... Quand il parvint au sommet des escaliers, il poussa lentement la porte du toit et balaya les lieux du regard. A priori, personne. Il poussa alors une nouvelle fois la porte pour l'ouvrir en grand, mais cette dernière émit alors un grincement déchirant qui lui arracha une grimace et le fit plaquer ses mains sur ses oreilles. Urgh, les joies d'être un centaure, et d'avoir les sens bien plus fins qu'un humain normal...
Relevant la tête, son regard fut attiré par une silhouette qui émettait une lueur singulière. Constatant qu'il s'agissait d'une personne, il rougit, embarrassé par son entrée en scène pour le moins bruyante, et s'excusa vivement.

- O-oh, excusez-moi, je n'avais pas vu qu'il y avait quelqu'un...! D-désolé de vous avoir dérangé!

Il allait faire demi-tour et partir en quête d'un autre endroit, quand devant ses yeux défila soudain une myriade d'étoiles étincelantes. Le ciel nocturne s'était changé en un magnifique tableau aux multiples nuances de bleu sombre, parsemé de milliers de points scintillants.
Cette vue saisissante le figea sur place.
Cela devait être ici.
Il ne trouverait pas de meilleur endroit que celui-là.
Son regard descendit vers la personne déjà présente sur le toit. C'était un enfant... Un enfant qui luisait d'une étrange mais ensorcelante lumière, semblable à celle des étoiles brillant fièrement dans le firmament.

- Hm, excuse-moi, mais... est-ce que ça te dérange si je reste ici quelques temps...? demanda Oscar, un sourire paisible sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Mer 18 Oct - 20:08



Et si on regardait les Étoiles ?

_____________________________________________

Et Sirius s'était perdu a nouveau, mais cette fois, dans ses pensées. Ses yeux étaient rivés sur le ciel, mais son esprit vagabondait complétement. Il se remémorait des choses, repensant au jardin. Comment ça se passait là-haut ? Que pensait Galaxie de sa disparition ? Si ce n'était pas elle qui l'avait banni, bien évidemment. Il n'arrivait pas du tout a se situer actuellement. Trop de questions et trop de suppositions. Mais aucune réponses. Aussi, était-il le seul a être tombé ? D'un côté, il l’espérait, mais de l'autre, il préférait se sentir moins seul. Difficile situation que voilà.
Il se "réveilla" et jeta un œil en contrebas de où il était. Il n'y avait vraiment pas grand-monde la nuit. Visiblement un peu moins que la journée. Ce n'était pas déplaisant. Il appréciait ce calme. Il n'avait pas encore l'habitude de ces changements soudain. Des heures précises pour une chose, et une pour une autre... Il fallait faire attention a quasiment tout. Il n'avait pas le choix, et bien que désireux de s'adapter, il se disait qu'il n'y arriverait peut-être jamais. D'autant plus qu'il n'avait aucun vrai point de repère. Il se débrouillait du mieux qu'il le pouvait.

Un bruit tira l’Étoile de ses réflexion. Un bruit énorme qui le fit sursauter et reculer de quelques pas. Qu'est-ce que c'était ? Non, il n’avait jamais entendu une porte grincer. Il s'était imaginé bien des scénarios quand a ce son inconnu. Pas du tout sympathique. Naïf et perdu, ses réactions pouvait être digne d'un jeune enfant qui découvrait le monde. Ce qui était le cas en réalité. Mais certainement personne ici ne s'en douterait au premiers abords. La tête tourné vers l'origine du bruit, il constata que quelqu'un venait d'arriver a son tour sur le toit. Il s'excusait d'ailleurs. Donc il était certainement a l'origine de ce boucan. Qu'importe, ce n'était pas si grave que ça. Plus de peur que de mal comme on dit. Il tenta de lui faire comprendre par les gestes qu'il n'y avait aucun problème... S'il avait eu le temps de les voir.

L'inconnu s’apprêtait déjà a partir, mais il fut comme figé sur place pendant quelques instants. Sirius l'observait, se demandant si tout allait bien. Il fixait le ciel sans bouger, un peu comme lui juste avant. Pourtant, il osa s'avancer un peu pour agiter la main devant lui. Tout va bien... ?. Il ne se risquait même pas a tenter de prononcer un mot. Du moins, pour l'instant. Au final, le regard du jeune homme se reposa sur lui. A première vu, tout allait bien. Il lui demanda ensuite s'il pouvait rester. Pourquoi donc lui demandait-il la permission ? Il pencha légèrement la tête sous la confusion. Et au final, il hocha simplement la tête en souriant. Bien sûr qu'il pouvait rester. Il n’était pas le maître du toit.

Mais il ne voulait pas le déranger non plus. Peut-être cherchait-il le calme. Bon, avec Sirius, il l'aurait sans trop de problème. Mais parfois, on aimait être seul. Et puis, ce n’était pas comme s'il brillait aussi. Mais bon, il l'aurait certainement fait dégagé si c'était le cas. Ses yeux scrutèrent a nouveau le ciel avant de revenir sur le nouveau venu. Venait-il regarder le ciel lui aussi ? Il réfléchi un instant avant de se lancer dans un semblant de discussion. Il le désigna d'une main avant de la ramener a ses yeux pour finalement montrer le ciel. Après quoi, il pencha la tête sur le côté.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Outdoor activities club leader
Outdoor activities club leader
avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Jeu 19 Oct - 14:57

Les mimiques du jeune garçon surprirent Oscar, qui ne s'attendait pas à ce qu'on lui réponde de cette façon. Affichant une expression intriguée, il tenta de comprendre ce que l'enfant essayait de lui dire et réfléchit un instant.

- Tu me demandes si je viens regarder les étoiles? demanda-t-il finalement avec un sourire doux. Et bien, en fait, je cherche un endroit pour observer les étoiles avec mon club, en effet. Je pensais que le toit serait idéal, et apparemment... je ne m'étais pas trompé. La vue est magnifique!

Sur ces mots, il balaya une nouvelle fois la voûte céleste étoilée du regard, profitant du splendide spectacle que lui offrait la nature. Sa mission pour ce soir était accomplie. Du moins, en grande partie... Tant qu'à faire, il pouvait peut-être aussi apporter le matériel d'astronomie sur le toit et faire les réglages du téléscope. Ce serait ça de fait pour la prochaine fois, et ils ne perdraient pas de temps au moment de commencer la soirée d'observation! Et puis, tant qu'à être là, autant faire un peu d'observation aussi...
Baissant le regard vers son jeune interlocuteur, il proposa, son sourire apaisant caractéristique sur le visage :

- Je vais aller chercher le matériel d'astronomie au local du club. Est-ce que tu veux m'accompagner? On pourrait peut-être... regarder les étoiles ensemble, après?

Une grande partie de l'équipement qu'il devait ramener ici était lourd et encombrant, aussi il préféra ne pas demander de l'aide au jeune garçon, afin de ne pas le déranger et de lui faire courir le risque de se faire mal. Mais ils pourraient discuter un peu en chemin, et puis...
A vrai dire, l'expression profondément mélancolique qu'il avait aperçue sur le visage de l'enfant, l'espace d'un instant, en arrivant sur le toit, l'avait touché et inquiété. Qu'est-ce qui pouvait bien peindre un tel sentiment sur des traits si jeunes...? Certes, tout le monde avait ses problèmes. Oscar lui-même vivait des moments de joies et de peines, et sa Singularité lui causait pas mal de soucis en plus de régulièrement le déprimer. Mais il trouvait ça triste qu'une personne à l'air aussi innocent puisse avoir elle aussi ce genre d'ennuis et ressentir elle aussi ce genre de tristesse. Peut-être que s'ils passaient un moment ensemble, ils pourraient discuter, et le centaure pourrait peut-être l'aider? Si tant était qu'il avait besoin d'aide et qu'Oscar pouvait être d'une quelconque utilité. Cela étant, regarder les étoiles avait toujours eu un effet apaisant sur le jeune photographe. Sans doute les constellations pourraient-elles leur apporter paix et sérénité ce soir, et leur souffler des mots rassurants dont seuls les deux garçons et la nuit se souviendraient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Sam 21 Oct - 0:23



Et si on regardait les Étoiles ?

_____________________________________________

Un sourire illumina le visage de Sirius. Par chance, il avait réussi a se faire comprendre. Il commençait a prendre l'habitude petit a petit. Et il se sentait fière de lui-même, de tout ses efforts qui servaient au final. Alors comme ça, il venait effectivement regarder les étoiles. Ah oui, pour sûr ! Le ciel était vraiment magnifique, il n'irait jamais dire le contraire. A son tour, il releva les yeux vers celui-ci. Il était content de savoir qu'il appréciait le spectacle. Comment ne pas l'aimer d'ailleurs ? Il soupira, silencieusement. Juste avant d'être tiré de sa rêverie par l'inconnu. Il tourna la tête pour le fixer, écoutant attentivement. Il ne comprenait pas de quoi il parlait, mais se doutait qu'il y avait un rapport avec le ciel.

Alors, il hocha la tête avec un léger sourire. Une petite inquiétude naissait quand même en lui. Qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir ramener ? C'était quoi ce matériel ? Pourvus que ce ne soit pas trop compliqué... Ou pire un de ces machins bizarre dont tout le monde se sert. N'importe quel objet technologique pouvait potentiellement l'effrayer. Vraiment, il avait beaucoup de mal. Et il avait d'être obligé de s'y confronter un jour. Ces choses, comme les lumières éclairant la nuit, n’étaient pas du tout naturelles. Il ne les comprenaient pas et risquait de ne jamais les comprendre. Mais même avec cette appréhension, il était quand même curieux. Ça pouvait peut-être être amusant ? A vrai dire il n'en savait rein du tout, mais faisait défiler des tas de scénarios dans sa tête. Et qui sait, peut-être avait-il quelque chose qui pouvait le renvoyer là-haut ? Oui, c'était un peu gros, mais il voulait y croire tout de même. Ne disait-on pas que l'espoir fait vivre ?

En tout les cas, il était prêt a le suivre. Il ne savait où il irait chercher ledit matériel, mais il irait volontiers avec lui. Et puis... Ça lui faisait de la compagnie. Tout en espérant que son mutisme, s'il ne se débloque pas a un moment, ne le gênerait pas. La communication serait très difficile, sans aucun doute, mais il donnerait tout les efforts possible pour y arriver. Et peut-être qu'il pourrait apprendre certaines choses. Il irait avec lui et l'aiderait si nécessaire. Autant se montrer utile s'il en avait l'occasion. Et puis... Il voulait bien regarder les étoiles après.


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Outdoor activities club leader
Outdoor activities club leader
avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Ven 27 Oct - 18:20


Oscar se dirigea vers la porte du toit et jeta un coup d'oeil par-dessus son épaule pour s'assurer que le garçon le suivait. Un sourire attendri sur le visage, il ouvrit la porte métallique et s'arrêta en constatant qu'il avait oublié de se présenter. Il se retourna donc vers le collégien luisant et lui tendit une main avenante.

- Au fait, mon nom est Oscar, Oscar Westwood. Et toi?

Il attendit une réponse, un sourire doux sur les lèvres, avant de se souvenir que son interlocuteur était visiblement muet.

- Tu pourras peut-être me l'écrire plus tard, si tu ne parviens pas à le dire, ajouta le centaure avec une expression rassurante.

Tout le monde avait ses soucis et ses faiblesses, après tout, et brusquer les gens ou insister quand ils avaient du mal avec une chose n'était vraiment pas correct. Ce genre de pensées ne venaient d'ailleurs jamais à Oscar, tout spontané qu'il était dans la compassion et la gentillesse.
Laissant passer son intriguant compagnon et refermant la porte derrière lui, il descendit les escaliers d'un bon pas, pressé de pouvoir profiter pleinement du ciel étoilé.
Il resta assez silencieux sur le trajet du toit au local du club de Loisirs en plein air, ne désirant pas déranger ou embêter le jeune garçon, et fit attention à ne pas marcher trop vite pour ne pas le distancer. A chaque fois qu'ils passaient dans des endroits sombres, Oscar ne pouvait s'empêcher de jeter un coup d’œil à son compagnon. Cette lumière à la fois diffuse et ensorcelante captivait son regard et lui donnait une étrange sensation d'apaisement. En fait, c'était comme quand il observait les étoiles : une lueur douce qui lui réchauffait le cœur. Cela lui donnait envie d'en savoir plus sur la nature et le passé de ce singulier garçon. Apparemment, il était chez les Monstres, lui aussi. Ils auraient donc sûrement l'occasion de se voir fréquemment, et ce serait peut-être plus facile pour eux de se confier l'un à l'autre. Cela serait bien, en tous cas...
Finalement, le jeune photographe s'arrêta devant la porte du club de Loisirs en plein air, pour l'instant vide à cette heure. Il sortit les clés et les fit tourner dans la serrure, avant de laisser entrer le collégien et de pénétrer à l'intérieur après lui.

Depuis qu'il était le leader du club, Oscar avait fait en sorte de garder un semblant d'organisation et de rangement dans le local, qui avait tendance à vite devenir un bazar monstre. Il ne lui fallut ainsi pas longtemps pour mettre la main sur le matériel d'astronomie, mais, comme il s'y attendait, le tout était vraiment lourd et encombrant... Impossible de transporter tout ça en un seul voyage. Et pas question de demander son aide à Sirius, ce serait sans doute vraiment trop pour son petit gabarit et  le centaure ne voulait pas qu'il prenne le risque de se faire mal.
Faire plusieurs allers-retours entre le toit et ici semblait donc être la seule solution, mais à ce rythme la pause déjeuner des classes nocturnes arriverait avant qu'ils ne commencent leur séance d'observation, et le toit serait envahi d'élèves venus prendre leurs repas en compagnie de leurs amis. Ce n'était pas réellement des conditions rêvées pour regarder les étoiles tranquillement...

Oh. Une idée venait d'apparaître dans sa tête. Mais ça ne l'enchantait guère...
Sous ce qui était à présent sa véritable forme, le centaure pouvait porter des charges lourdes et encombrantes sans beaucoup de mal. Certes, il avait encore du mal à marcher normalement et il ne saurait sans doute pas maîtriser les escaliers avec brio, mais... au moins, ils n'auraient qu'un seul voyage à faire, et ils auraient bien plus de temps pour leur séance d'observation.
Oscar réfléchit un instant, pesa le pour et le contre, et conclut sa réflexion par un soupir. Le garçon brillant n'était encore qu'en enfant... Il pouvait au moins faire une exception devant lui.

- Excuse-moi, tu peux te retourner un instant? demanda gentiment Oscar, les joues légèrement rougies par l'embarras.

Ce ne fut que lorsque son jeune compagnon se fut retourné que le lycéen enleva ses chaussures et son pantalon, avant de désactiver son banaliseur, dévoilant aux yeux de l'enfant brillant son apparence de centaure...


Dernière édition par Oscar Westwood le Sam 11 Nov - 16:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Mar 31 Oct - 19:07



Et si on regardait les Étoiles ?

_____________________________________________

D'un pas lent au début, Sirius commença a le suivre. Juste avant que l'autre garçon ne s'arrête et se présente tout en lui tendant la main. l’Étoile hocha légèrement la tête pour indiquer qu'il avait entendu et qu'il le retiendrais. Pourquoi avaient-ils tous deux noms ici ? Bon, ce n'était trop le moment de se poser ce genre de question. Il le regardait puis regardait la main tendu vers lui. Il pencha légèrement la tête, n'ayant jamais été confronté a cette situation. Sirius regarda alors sa propre main. Devait-il faire pareil ? Et si c'était mal vu ? Pourtant, Oscar lui souriait. sans trop savoir, il tendit la main aussi, mais sans toucher l'autre. Décidément, il n'avait pas du tout l'habitude de ce genre de choses. Il espérait juste que ça ne soit pas mal pris par son interlocuteur. Quand a lui dire son nom... Bien sûr il essaya, mais ce fut le même résultat que d'habitude. Aucun son ne daigna sortir de sa gorge. Il baissa la tête, un peu déçu de ne pas avoir réussi a se faire entendre. Ça par contre, il en prenait l'habitude sans problème. L'écrire... Ce n'était pas possible non plus. Mais il trouverait bien un moyen en temps et en heure. Et peut-être que d'ici là, il pourrait se faire entendre ? Pour seule réponse, il hocha a nouveau la tête. Que pouvait-il faire de plus ?

Il avança doucement, passant la porte et regardant si Oscar suivait bien aussi. Après tout, il ne savait pas où ils allaient. Puis, il le suivit, tentant de ne pas trop trainer. Mais il observait tout ce qu'il pouvait voir. Ses yeux balayait le paysage, comme s'ils avaient peur de louper quelque chose. Tout était silencieux. Mis a part ces murmures que Sirius entendait. A l’intérieur du bâtiment, il les entendait moins, mais en plein air... Après, ce n'était pas non plus trop handicapant pour l'instant. Même si c'était parfois difficile de se rendre compte qu'il ne pouvait pas parler avec eux. Encore moins qu'avec les habitants de cette planète. Il baissa la tête a un moment, nostalgique. Pourra-t-il seulement les revoir un jour ? Secouant la tête, il se concentra sur Oscar qui l'avait un peu distancé. Sirius accéléra le pas pour revenir a sa hauteur. Il ne manquerait plus qu'il se perde maintenant... Il ne s'était pas vraiment posé de question a propos de lui. De toute façon, il ne pouvait pas être entendu. Il ne pouvait pas poser de question. Du moins pour l'instant. Enfin, peut-être.

Ils arrivèrent finalement près du local. Sirius s'arrêta un instant, observant la petite bâtisse. Que pouvait-il y avoir là-dedans ? Oscar ouvrit la porte et l'incita a entrer. Ce fut a pas feutré qu'il s'en approcha, jetant d'abord un œil a l'intérieur. Oui. Il avait un peu peur de ce qu'il allait trouver. Il n'était pas très rassuré en fait. Il jeta un œil a l'autre garçon avant de finalement avancer doucement a l'intérieur. Il se posta à côté de l'entrée, n'osant pas avancer plus que cela. Pourtant il observait tout. Absolument tout ce qui se trouvait. Qu'est-ce qu'il était venu chercher ici en rapport avec les Étoiles ? Sa curiosité était mêlée a sa peur. Difficile de s'y retrouver. Il ne savait pas trop où se situer entre ces deux sentiments. Il attendait qu'Oscar réunisse tout le matériel dont il avait besoin. Il observa tout ce qu'il prenait. Qu'est-ce que c’était que tout ça ? Il n'en avait aucune idée. Et il avait pas mal de chose en fait. Comment allaient-ils transporter tout ça ? Car oui, il se comptait pour aider a tout ramener. Tant que ce n’était pas du méchant matériel.

Puis Oscar lui adressa a nouveau la parole, lui demandant de se retourner. Sirius hocha la tête sans demander son reste et s’exécuta. C'était quelque chose qu'il pouvait faire sans aucun problème. Il attendit un petit moment avant d'entendre un léger bruit. Il se retourna finalement pour le voir complétement transformé. Ou du moins a moitié. Il l'observa, sans bouger. Il lui rappelait une étoile sur le coup. Mais il savait que ce n'était pas lui. Comment arrivait-il a faire ça ? est-ce que tout le monde pouvait se transformer ? Et lui, il pouvait aussi ? Oh ça le tentait d'essayer, mais il ne savait pas comment faire. Il tenta de lui demander, avec un sourire illuminant son visage avant de se rappeler qu'il était bloqué dans son mutisme. Bon, ça devait être comique d'avoir l'image sans le son a cet instant. Mais il se calma vite. Désignant Oscar d'une main, il se désigna avec l'autre en penchant la tête. Ce n'était certainement pas si facile que ça. Il s'en doutait mais posait tout de même la question. Sait-on jamais.

Il avait tant de question a lui poser. Mais il y avait plus important aussi. Ils étaient venu chercher ce fameux matériel a emmener sur le toit. Il n'osait pas trop y toucher, de peur de faire une bêtise. Il regardait tout ce qu'il avait sorti. Il voulait l'aider. Mais comment lui faire comprendre ? Comme il essayait déjà depuis tout a l'heure. Il se désigna d'une main pour montra le matériel. Il pouvait aussi porter quelque chose. Il n'allait quand même pas rester les bras croisé, sinon, autant rester sur le toit a attendre. Et puis, il voulait savoir a quoi pouvait servir tout ceci.


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Outdoor activities club leader
Outdoor activities club leader
avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Lun 13 Nov - 14:33

Oscar essaya de cacher son embarras derrière son écharpe, mais en voyant l'expression de l'enfant qui se rapprochait plus de l'émerveillement que de la surprise ou du dégoût, il se ravisa. Bien sûr, il avait tout à fait conscience que des personnes aux apparences et Singularités bien plus étranges que la sienne passaient chaque jour le portail de l'école, mais il ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter de ce que les gens pensaient ou ressentaient en le voyant sous sa véritable forme. Le garçon brillant exécuta quelques signes de mains que cette fois le centaure ne saisit pas. Il pencha lui aussi la tête sur le côté en réfléchissant au sens que les paroles muettes de ce singulier collégien pouvaient avoir. Lui demandait-il s'il voulait être son ami? Mmh, contexte un peu étrange pour une telle question... Le lycéen aurait pu continuer à se creuser les méninges encore longtemps si l'enfant n'avait pas enchaîné avec une deuxième série de gestes, que cette fois le jeune centaure comprit.

- Ah! Tu demandes si tu dois ou peux aussi porter du matériel? formula Oscar à voix haute avec un sourire. Mmh, et bien, pour le moment, est-ce que tu pourrais m'aider à charger les objets lourds sur mon, euh, dos? Celui-là, précisa-t-il en tapotant sur son flanc de cheval. Tout seul je n'y arrive pas bien...

Sur ces mots, il fit quelques pas pour se saisir du télescope rangé dans une grande housse et demanda son aide à son cadet pour la hisser sur son dos. Il prit également soin de ramasser son pantalon, ses chaussettes, ses sous-vêtements et ses chaussures pour les ranger dans son sac. Car quand il reprendrait sa forme humaine, par le froid qu'il faisait dehors, mieux valait qu'il ait quelque chose à se mettre. Et puis, les élèves des classes nocturnes, s'ils en croisaient, n'apprécieraient pas forcément de le voir se promener les fesses à l'air dans les couloirs de l'Académie.

Une fois le télescope installé sur son dos, il attrapa une seconde sacoche contenant les lentilles pour la lunette astronomique ainsi que quelques autres petits objets, et demanda une nouvelle fois à l'enfant brillant de l'aider à l'accrocher. Une fois fait, il avait un peu l'impression d'être une mule, mais le fait que dans cet accoutrement il ressemblait à son meilleur ami centaure Rhal, qui avait l'habitude de trimbaler tout un tas de sacs sur son dos pour collectionner tous les objets humains qui lui tombaient sous la main, lui arracha un sourire amusé.
En tous cas, maintenant ils avaient tout le matériel nécessaire. Ah! Non, il faillit oublier!
Se dirigeant vers une étagère, il attrapa une poche dans laquelle il fourra plusieurs livres sur l'astronomie, et la confia à son cadet.

- Si tu veux, tu peux porter ça. Ce n'est pas lourd, lui indiqua-t-il avec un sourire bienveillant. Et avec ça, nous sommes parés!

Une fois tout leur attirail en main (et sur le dos), Oscar les guida jusqu'à la porte du local, laissa l'enfant passer devant lui avant de fermer la porte à clé, et repartit en direction du toit en faisant attention à ne pas trébucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Mer 15 Nov - 23:47



Et si on regardait les Étoiles ?

_____________________________________________

Sa première question passa visiblement a la trappe. Néanmoins, Sirius n'était pas fâché. Il savait que parfois, il pouvait être incompréhensible. Ce n'était pas comme s'il avait toujours été muet. Il avait dû s'adapter du jour au lendemain. Bon, il verrait cela plus tard. Ce n'était pas là, le plus important. Au moins, Oscar avait compris la deuxième partie de ses gestes. L’Étoile acquiesça pour affirmer que c'était bien ce qu'il avait demandé. Et enchaîna aussi pour lui dire que oui, il était prêt a l'aider.

Le centaure alla donc prendre un grand sac au contenu inconnu pour Sirius. Qu'est-ce qu'il pouvait bien y avoir là-dedans ? Entre impatience et crainte, il n'y avait qu'un pas. Et il se situait actuellement pile entre ces deux sentiments. Mais au fond... Pourquoi s'amuserait-il a prendre des objets dangereux ou autre ? Laissant de côté ses réflexions, il l'aida a positionner la housse sur son dos bien correctement pour que ça ne tombe pas. Il était prudent dans ses gestes, de peur de tout faire tomber ou de faire une plus grosse bêtise encore.

Il l'aida également avec un autre sac et diverses petites choses. Il penchait de temps en temps la tête. Il voulait savoir. Qu'est-ce que tout ceci avait a voir avec les Étoiles ? Trop de mystère qui entouraient trop d'objets a son goût. Il fixait le matériel avec autant d'incompréhension que de doute. Si ces choses venaient l’attaquer, il riposterait. Mais ça n'avait pas l'air méchant. Hey ! Peut-être qu'il pourrait entrer en contact avec les autres Étoiles ? Ou même, retourner chez lui ? Oui, l'espoir faisait également vivre les astres visiblement. Il était convaincu qu'un jour, il pourrait retourner dans le ciel avec les autres.

Mais dans l'immédiat, il fut tiré de sa rêverie par Oscar qui lui tendait encore un sac, mais remplis de livre cette fois-ci. Sirius sourit. Enfin quelque chose qu'il connaissait ! Il avait compris que ces choses pouvait être utile et n'étaient pas méchantes. C’était plein d'image et de dessin parfois. Mais aussi remplis de symboles incompréhensibles. Par contre, impossible de se souvenir du nom de ces objets. Pourtant il l'avait entendu le jour même encore ! Il pesta silencieusement contre lui-même pour avoir oublié cette information. Bon, il verrait aussi cela plus tard. Oscar avait déjà ouvert la porte et Sirius sorti du local tout en fixant encore ce qu'il avait en main.

Et puis, il suivis le Centaure, levant parfois une main vers la housse du télescope qui semblait,a ses yeux, menacer de tomber et peut-être même de s'enfuir. Et comme apparemment, ils en avaient besoin, il gardait un œil dessus. D'ailleurs, c'est surtout lui qui faillit trébucher car il ne regardait pas où il allait. Mais il se redressa bien vite, tenant fermement la sacoche contre lui. Pourtant, il ne pouvait s'empêcher de lancer des regards sur le dos d'Oscar. Tout surveiller ! C'était important. Il était attentif a tout. Comme si un monstre allait sortir de nul part pour les attaquer. Mais il défendrait ce qu'on lui a confié !


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Outdoor activities club leader
Outdoor activities club leader
avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Lun 20 Nov - 1:30

Quand ils arrivèrent au niveau des escaliers, Oscar déglutit en levant des yeux pleins d'appréhension vers les marches. Ce passage serait une épreuve... difficile. Il prit une inspiration et entreprit la périlleuse ascension avec prudence et concentration. Ce ne fut pas aisé, surtout avec toute la charge qu'il avait sur le dos, mais il persévéra, et s'autorisa même quelques coups d’œils en direction de son kôhai. L'air concentré que ce dernier avait sur le visage lui arracha un sourire amusé, et ils à force d'efforts ils finirent par arriver sur le toit.
Oscar poussa la porte pour laisser passer le jeune garçon, puis il le suivit à l'extérieur en refermant la porte derrière lui. Les étoiles étaient bien visibles dans le ciel et elles brillaient avec une intensité ensorcelante.
Le centaure ne sût dire si c'était à cause de sa Singularité et de ses nouveaux sens, mais l'éclat infiniment pur des astres dans la voûte céleste l'émouvait.
Tournant la tête vers son compagnon d'observation, il sourit et commença à détacher le matériel de son dos.

- Tu veux bien m'aider à déballer tout ça? Quand ce sera fait, je te montrerai comment on installe le télescope et nous pourrons voir encore mieux les étoiles!

Le jeune homme avait l'habitude d'utiliser ce matériel, ainsi, la partie la plus difficile serait de décharger son dos et non de monter l'appareil astronomique. Il essaya de se tourner pour défaire les sangles, mais il ne parvint qu'à atteindre celles qui étaient les plus proches de sa partie humaine. Il en vint à se demander comme Rhaleil, son meilleur ami centaure, pouvait se balader en permanence avec toute une panoplie de sacoches sans avoir des problèmes de dos... L'habitude, sans doute.

C'est donc aidé de l'enfant luisant qu'il se défit de tout son attirail, lâchant un soupir de soulagement en s'étirant une fois la tâche accomplie. Demandant une nouvelle fois à l'enfant de se retourner, il réactiva son banaliseur et reprit forme humaine avant de renfiler sous-vêtements, pantalon et chaussures. Quand ce fut fait, il fit signe à son camarade de s'approcher, un sourire doux sur le visage, et s'attaqua à l'installation du télescope.

- Tu vois, il faut emboîter ça ici, puis après tu accroches la partie principale à cet endroit, et ensuite il ne reste plus qu'à choisir les lentilles que tu souhaites utiliser et à les insérer ici, expliqua-t-il en joignant les gestes à la parole. C'est vrai que ça demande de l'entraînement avant de se souvenir par cœur comment cet appareil fonctionne, mais ça vaut le coup, tu verras, ajouta-t-il avec un sourire complice et un clin d'oeil.

Oscar adorait partager son savoir, et c'était toujours un plaisir pour lui que d'initier ses camarades et les enfants aux activités en plein air, telles que l'astronomie ou l'étude de la nature. Quelque part, cela le rapprochait de ses compagnons centaures, qui lui enseignaient tout ce qu'ils savaient petit à petit... Mais eux étaient plutôt sévères, bien que très pédagogues.

Les explications se terminèrent au bout d'une ou deux minutes, une fois que le télescope fut fin prêt. Le jeune homme effectua quelques réglages, puis il jeta un œil dans la lunette pour vérifier que tout était bien paramétré. Il ajusta la mise au point et l'angle de vue, puis hocha la tête avec un sourire satisfait, avant de se tourner vers l'enfant.

- Tu veux essayer? lui demanda-t-il avec un sourire doux. Il suffit de regarder dans cette lentille. Tu vas voir, je suis sûr que ça va te plaire.

Et pour cause! La vue était tout simplement magnifique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Mer 29 Nov - 19:00



Et si on regardait les Étoiles ?

_____________________________________________

La partie délicate de l'opération arrivait. Ce n'était pas du tout le moment d'abandonner. Sirius été concentré sur sa mission. Peut-être trop ? En tout cas, même si ce fut difficile, ils parvinrent tout de même en haut de l'escalier. Mission accomplie sans encombre ! Matériel toujours en place ! Du moins pour l'instant. Oscar lui ouvrit la porte et le garçon sortit tout en gardant un œil sur tout ce qui se trouvait sur le dos du centaure. Une fois la porte refermée, Sirius leva les yeux au ciel. On voyait vraiment très bien les Étoiles. Tant de points lumineux qui pour un œil novice ne voulait rien dire. Les constellations étaient présentes, magnifique. Quel dommage que la sienne ne soit pas visible dans cet hémisphère.

Il fut tiré de ses réflexions par la voix d'Oscar qui lui demandait de l'aide. Bien sûr qu'il allait l'aider ! Et il tacherais de ne pas faire de bêtises. Posant la sacoche pour avoir les deux mains de libres, il s'attela a défaire les sangles. Avec du mal, certes, mais il y parvint. Si seulement il était habitué a tout cela. Mais il ne cassa rien et ne semblait pas avoir fait la moindre erreur. Donc tout allait bien. Il se retourna comme on lui demandait, laissant au centaure le temps de se retransformer. Nan vraiment, Sirius aimerait bien pouvoir faire pareil. Sans doute étais-ce impossible. Il n'oublierais pas de le demander quand il pourrait enfin se faire entendre. Si cela arrive un jour... Il s'était très bien habitué au mutisme, mais niveau compréhension, c'était mieux de pouvoir parler.

Oscar lui fit signe de s'approcher alors qu'il s’attelait au montage de ce qu'il appelait un "télescope". Il resta a une petite distance de sécurité, ne sachant pas comment cette chose pouvait réagir. Il la fixait avec un regard a la fois inquiet et curieux. Il en fit le tour, observant sous toutes les coutures. Quel objet étrange. Il osa le toucher du doigt a un moment pour finalement le retirer comme s'il venait de se bruler. Difficile de aire confiance a ce qu'il ne connaissait pas. Mais voir Oscar si intéressé lui donnait envie d'essayer malgré tout. Il prenait le temps de tout lui expliquer. C'était vraiment gentil de sa part. Et si en effet, ça valait le coup, alors il été partant. De temps en temps, Sirius hochait la tête pour dire qu'il comprenait et qu'il écoutait attentivement. Il le vit alors regarder a travers le petit embout du télescope. Alors il se posait la question. Que voyait-il là-dedans ? Le Jardin ? Voyait-il les étoiles tel que Sirius les voyait tout les jours quand il était encore parmi elles ?

Il allait vite le savoir. Oscar lui laissa l'occasion d'essayer. Il approcha a pas lent tout de même, n’étant pas encore en réelle confiance avec l'appareil. Mais si son ami ne s'était pas fait dévoré par cette chose, alors lui, ne risquait pas grand chose. Du moins en théorie. Avançant prudemment, il se plaça comme il l'avait vu faire juste avant et après un petit temps d'hésitation, il osa regarder a travers le télescope.

Alors, c'était comme ça qu'ils voyaient les Étoiles, même a travers cet appareil qui était censé permettre de mieux les observer ? Pour sûr, c'était beau. Le scintillement de chaque étoile lui paraissait plus proche. A tel point qu'il tendit même la main, comme pour s'en rapprocher encore plus. Mais ça ne servait a rien. S'il se sentait plus proche grâce a sa vision, son corps était toujours au même endroit. Il n'entendait toujours que des murmures incompréhensibles. D'un geste vif, il tourna le télescope, mettant de coté peur et inquiétude pour placer la constellation de la Petite Ourse droit dans sa ligne de mire. Surtout pour y voir Polaris. Il lança un appel silencieux en sa direction. Des mots que jamais elle n'entendrait. Le télescope n'amplifiait pas sa voix. Celle que seul Sirius entendait. Il releva la tête, fixant l'étoile de là où il était. Il en conclut que ce n’était pas par ce moyen qu'il pourrait rentrer chez lui.

S'inquiétait-elle seulement de ce qui lui été arrivé ? Ou s'en fichait-elle ? Après tout, Sirius n'était qu'une étoile parmi tant d'autres. Une étoile qui s'était perdue. Perdue aussi bien dans l'espace, que dans ses propres sentiments. Se ressaisissant soudainement, il se tourna vers Oscar et lui fit un sourire. C'était magnifique comme vue, oui. Puis, il l'invita a regarder de nouveau a travers le télescope. Il fallait juste un peu de temps pour qu'il accepte sa condition. Condamné a regarder ses amis d'ici, sans aucun moyen de les rejoindre. Mais il n'allait pas laissé cette nostalgie gâcher ce moment non plus. Il fixa Oscar avec un sourire et désigna le ciel. Il pouvait lui montrer plein de choses. Mais il était également curieux de ce que le jeune homme pouvait connaître lui aussi. Après tout, s'il voulait voir les étoiles, il devait y connaitre quelque chose, non ?

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Outdoor activities club leader
Outdoor activities club leader
avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Lun 11 Déc - 21:06

Oscar regarda Sirius observer le ciel au travers du télescope avec un sourire. Il semblait que l'expérience lui plaisait... tant mieux! Le centaure était toujours heureux de partager ses passions avec des personnes qui les appréciaient. Discrètement, il sortit son appareil photo et immortalisa la scène du jeune garçon qui, les yeux tournés vers la voûte céleste, admirait les constellations avec une expression mélancolique.
Un magnifique tableau qui saurait sûrement toucher quiconque verrait cette photographie, bien que ce dernier était sans doute plus saisissant en vrai.

Le garçon brillant tourna ensuite la tête vers le photographe et lui adressa un sourire, avant de désigner le ciel nocturne du doigt. L'intéressé ne comprit pas ce qu'il voulait dire, alors il répondit simplement :

- Oui, c'est beau, n'est-ce pas? A cette période de l'année, on peut voir plusieurs constellations très belles. Attends une minute, je cherche ça... dit-il en attrapant un de ses livres et en le feuilletant pour chercher les informations qu'il cherchait. Ah oui! Il y a Orion, par exemple... On devrait aussi pouvoir voir le Taureau et les Gémeaux.

Oscar se positionna derrière la lentille du télescope et fit pivoter ce dernier pour dénicher les trois dessins stellaires. Orion ne fut pas difficile à trouver, mais les deux constellations astrologiques lui donnèrent plus de fil à retordre.
Une fois qu'il eût trouvé et retenu les positions de chacune d'elles, il se tourna de nouveau vers son cadet avec un sourire chaleureux.

- J'ai trouvé trois constellations célèbres, tu veux les voir? Certaines d'entre elles ont des éclats très particuliers, très forts ou très faibles, mais leurs lumières parviennent toutes à nous atteindre. C'est une belle leçon de courage, n'est-ce pas?

Se rendant compte qu'il avait encore dit quelque chose d'étrange sans réfléchir, il rougit d'embarras et tourna la tête, avant de toussoter discrètement et de farfouiller dans son sac. L'air se rafraîchissait encore plus, et une tasse de chocolat chaud ne serait certainement pas de trop! En hiver, le jeune homme ne sortait jamais sans un thermos de cette fameuse boisson chaude intemporelle, et n'hésitait jamais à en proposer à ses amis, compagnons, ou camarades. C'est pour cette raison qu'il tendit à Sirius une dose de chocolat, avec un de ses sourires en prime.

- C'est du chocolat chaud, tu en veux? Avec ce froid ça te fera du bien, proposa-t-il.

Et puis, que serait une excellente soirée d'observation des étoiles sans un bon chocolat chaud et quelques couvertures? Certes, le deuxième manquait, mais le premier ayant été préparé avec amour, cela rattrapait largement l'absence du confort des couvertures...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Lun 18 Déc - 16:30



Et si on regardait les Étoiles ?

_____________________________________________

Bien évidemment, il n'avait rien remarqué de la photo prise par Oscar, ni même de son regard posé sur lui. Trop occupé a regarder le ciel, tout avait disparu autour de lui pendant quelques secondes. Regardant le jeune homme réagir a son geste, ce dernier commença a lui parler de certains constellations. Il attendit simplement sans aucun commentaire, le voyant alors feuilleter un livre où se trouvait des photos des différentes étoiles et constellations. Sirius écarquilla les yeux en voyant cela. Voilà un objet qui allait lui être bien utile. Rien que pour enfin répondre a une question laissée précédemment sans réponse. Son nom. Et ce qu'il était en même temps. L’Étoile avait vu qu'Oscar pouvait a moitié se transformer. Il allait aussi pouvoir lui montrer ce qu'il est vraiment. Mais pas dans l'immédiat. Il n'allait quand même pas arracher le livre de ses mains.

Oscar lui parla de trois constellations qu'évidemment, il connaissait très bien. D'un regard, il les repéra dans le ciel. Ce n'était pas compliqué pour lui. Il le laissa régler son télescope, observant simplement. En attendant, il replaçait d'autres constellations dans le ciel.  Puis, Oscar l'invita a nouveau a regarder a travers l'appareil juste avant de parler de l’éclat des étoiles. Sirius le fixa un instant, sans le moindre geste. Il baissa la tête après quelques instants. Et d'ici, son éclat pouvait-il les atteindre en retour ? Probablement pas. Il n'était qu'une petite lueur perdue. Rien de plus.

Le centaure se retourna alors vers son sac pour fouiller a l'intérieur. Sirius en profita pour jeter un œil rapide a travers le télescope. Magnifique oui. C'était quand même bien plus visible comme ça. Du moins, de là où il se trouvait actuellement. Il regarda a nouveau vers Oscar qui semblait avoir posé le livre. En voilà une chance ! Sirius alla s'en saisir et tourna rapidement les pages. Fascinant ! Il y avait vraiment toutes les constellations répertoriées. Et même... Canis Majoris. Et lui surtout. Même s'il ne savais pas lire les étranges symbole autour du dessin, il la reconnaissait. N'importe quel prétentieux aurait été fier de se retrouver dans un livre. Lui, il ne s'en rendait pas vraiment compte. Il avait juste un moyen de dire son nom. Enfin, de le montrer du moins. Encore fallait-il que la personne connaisse la constellation. Si seulement il pouvait déchiffrer ces symboles. Il tourna l'ouvrage dans tout les sens, comme si la réponse allait en tomber.

La question d'Oscar le tira de sa rêverie. Il regarda alors la tasse qu'il lui proposait. Qu'est-ce que c'était donc que cela ? Il la pris en main, l'observant sous toutes les coutures. Puis jeta un œil au jeune homme pour voir ce qu'il en faisait. Encore un étrange objet que voici. Tenant toujours le livre de l'autre main, il le lui tendis, a la page de Canis Majoris. Il ne savait pas trop s'il pouvait lâcher la tasse il ne pouvait donc pas montrer son étoile. Mais déjà lui montrer et ensuite, entrer dans les détails. Et puis... Il pouvait aussi voir ce que savais Oscar de sa constellation. Ce n'étais un mal, non ? Et puis avec sa tasse dans les mains dont il ne savais absolument pas quoi faire, c'était un peu compliqué.


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Outdoor activities club leader
Outdoor activities club leader
avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Ven 12 Jan - 18:58

Oscar esquissa un sourire amusé en voyant la confusion de son cadet, alors il prit le livre afin de lui donner un coup de main. Il constata alors que le bouquin était ouvert à la page de la constellation du Grand chien, et que l'enfant semblait la regarder avec insistance.

- Tu aimes cette constellation? demanda Oscar avec beaucoup de douceur, en se servant du chocolat chaud dans une tasse en plastique. J'avoue ne pas bien la connaître, mais ce livre possède sans doute des renseignements, si tu en cherches.

Le jeune photographe leva les yeux au ciel pour fouiller les étoiles du regard. Il y en avait tellement... Et à Shisaido, on les voyait si bien! A Tôkyô, les seules lumières qui brillaient dans le ciel nocturne étaient celles des hélicoptères... C'était un des changements bienvenus qui le rendaient heureux d'avoir quitté la capitale japonaise, même si ç'avait été au prix de l'unité de leur famille. Mais ce n'était pas le moment de penser à ça!
Il secoua brièvement la tête, et reporta son attention sur Sirius, qui brillait toujours de cette curieuse lueur lunaire. D'où lui venait une telle Singularité? Etait-ce de naissance, ou dû à l'Incident? A vrai dire, Oscar penchait plutôt pour la première option. Le jeune garçon avait quelque chose de spécial qui dépassait son apparence, et la partie centaure du lycéen titillait ce dernier. Son sixième sens lui insinuait avec une rare intensité que comme Mlle Béryl ou lui-même, cet enfant avait un lien étroit et très particulier avec la nature. Mais qu'est-ce que cela pouvait-être? Pour être franc, il n'osait pas demander. On ne savait jamais, cela pourrait peut-être embarrasser le collégien... Et hors de question de gâcher ce bon moment.

- Qu'est-ce qui te plaît dans la constellation du Grand chien? demanda alors Oscar avec un sourire.

Il n'avait pas vraiment posé cette question pour briser le silence, car après tout ce dernier ne le dérangeait pas le moins du monde, mais plutôt parce que la réponse l'intéressait. Le regard qu'avait le garçon quand il tournait ses yeux vers cet ensemble d'étoiles avait l'air terriblement mélancolique. Et un enfant si jeune ne pouvait pas ressentir ce genre d'émotions sans une bonne raison. Y'avait-il quelque chose de plus qu'un simple intérêt, dans cette relation singulière que l'enfant brillant avait avec les astres...?


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Mer 7 Fév - 21:15



Et si on regardait les Étoiles ?

_____________________________________________

Enfin ! Sa main fut libéré du livre. Avec les deux mains prises, difficiles de faire un quelconques signes pour espérer se faire comprendre. Sirius hocha vivement la tête lorsqu'Oscar lui demanda s'il aimait la constellation. Oh que oui. C'était peut-être prétentieux ? Qu'importe. Légèrement déçu par la méconnaissance du jeune homme, il pourrait toujours rattraper cela plus tard. Pas de quoi lui en vouloir, après tout, Canis Majoris n'était pas vraiment visible dans cet hémisphère. Quel dommage. Au moins, il y avait toujours Polaris. D'ailleurs, qu'est-ce qu'il se passait actuellement au Jardin Céleste ? Il aimerait bien le savoir.

Mais pour l'heure, on venait de lui poser une nouvelle question. Sirius se tourna vers Oscar en souriant. Une simple raison. Qui répondrait a deux interrogations a la fois. Il se rapprocha du livre et pointa son étoile avant de se désigner en plaçant sa main contre sa poitrine. Puis, au final, il pointa le ciel. Difficile d'en dire plus sans aucun mots. Ah... Ce mutisme handicapant. en fait, il n'essayait même plus de parler. Il voyait cela voué a l'échec total. Et pour l'instant, il n'avait pas envie de s'acharner. sa voix se débloquerais toute seule de toute façon. Il ne le contrôlait pas. Un jour peut-être trouverait-il un moyen de contourner ce handicap.

Il se retourna subitement, semblant entendre quelque chose. Son regard balaya le toit mais ne décela rien. Hn... Non, il n'était pas encore assez habitué a son changement d'environnement. Il avait encore tant de choses inconnues a découvrir. Comme par exemple... Cet objet qu'il avait encore dans la main. Il se sentait quelque peu perdu, mais ces quelques instants le lui faisait lentement oublier. C'était plaisant. Très plaisant en fait. Il reporta son regard sur le livre. Il voulait tant demander a Oscar quelle était sa constellation préféré. Mais comment faire sans prononcer un seul mot ? Il soupira simplement. Y avait-il seulement un moyen simple de communiquer ?

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Outdoor activities club leader
Outdoor activities club leader
avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Mer 21 Fév - 0:56

La nouvelle série de gestes fit une nouvelle fois s'interroger Oscar. L'enfant avait désigné la constellation du chien sur le livre, puis lui-même, et enfin le ciel. Que voulait-il dire par là? Que c'était sa constellation préférée? Non, ce ne devait pas être ça... Le jeune homme se creusa la tête avec beaucoup de concentration, puis eut une idée. Les centaures avaient, à l'instar des animaux, une sorte de sixième sens très développé, une sensibilité et une intuition très aiguisée, surtout quand il s'agissait de choses naturelles ou du danger. Par ailleurs, étant très proches de la nature, ils avaient également un rapport très privilégié avec le ciel et les étoiles, qu'ils étudiaient et interprétaient avec le plus grand sérieux. Un savoir ancestral dont Oscar était dorénavant un des héritiers. Avec l'enseignement de ses pairs et sa nouvelle nature, peut-être parviendrait-il à mieux comprendre les sentiments de cet étrange garçon brillant...

Le jeune photographe se releva et retira alors son banaliseur. Sa forme de centaure remplaça rapidement sa forme humaine, et il regarda attentivement et fixement son cadet, en silence, sans penser une seule seconde que la scène pouvait avoir quelque chose de très étrange et embarrassant. Oui, il avait bien remarqué quelque chose de particulier chez cet enfant, outre la lumière diffuse qu'il émettait. Une sensation d'évanescence, d’insaisissabilité, qui le faisait paraître à la fois si loin et si proche... mais qu'est-ce que cela pouvait-il bien être? Oscar repensa aux gestes du garçon. Il avait désigné plusieurs fois le ciel, et la dernière fois il avait montré la constellation sur le livre, puis lui-même, puis une nouvelle fois la voûte céleste... Et cette étrange luminosité qui émanait de lui...
Oscar porta une main à son menton et demanda, avec hésitation :

- Tu... est-ce que tu aurais un rapport avec les étoiles...? Au niveau de ta Singularité, je veux dire...

De toutes façons, qu'avait-il à perdre à demander? Rien du tout. Et puis, dans cette Académie, ce genre de questions n'avait rien de ridicule. De toute façon, si Oscar voulait mieux connaître cet enfant et l'aider, il devait d'abord en apprendre plus sur lui, et le comprendre. Et ainsi pourrait-il peut-être parvenir à égayer le regard de ce garçon si mélancolique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Ven 9 Mar - 1:03



Et si on regardait les Étoiles ?

_____________________________________________

C'était évident. Il n'avait pas réussi ses explications. Après tout, a quoi s'attendait-il réellement ? croyait-il vraiment pouvoir se faire comprendre aussi facilement. Oui. Il l'avait espéré. Un peu trop peut-être. Il soupira, a nouveau devant cet échec. Et il n'avait aucune idée de comment contourner cette difficulté. En fait, il avait juste envie de fuir a l'instant présent. Voyant que ça ne mènerais certainement a rien. Mais pour faire quoi ? De toute façon, il était coincé. Il leva encore une fois les yeux vers le ciel. Non. Bien sûr, il n'aurait aucune réponse a ses questions. Aucune aide. Il ne pouvait compter que sur lui même. Mais fuir n’était peut-être pas non plus la solution. En réalité, avant de décider quoique ce soit, il avait vu rapidement quelque chose se produire du côté d'Oscar. Il tourna alors la tête vers le jeune homme qui venait de reprendre sa forme de centaure. Et... Qui le fixait longuement sans rien dire... Sirius ne pu rien faire d'autre que de soutenir son regard, non sans une pointe d'incompréhension. A sa question, il hocha simplement la tête.

"Je..."

Léger moment d'hésitation. Est-ce que vraiment... Non, ça ne devais pas être ça. Mais... Et si... Il regarda autour de lui, quelque peu nerveusement, comme si une idée ou une aide quelconque allait subitement jaillir du sol.

"Je..."

Et puis flûte ! Il se ressaisit d'un coup, portant a nouveau son regard sur Oscar. Autant tenter le tout pour le tout.

"Je... Je suis Sirius. Alpha de la constellation du Grand chien. Et.."


Il baissa les yeux vers le sol pendant un instant. Si seulement ça fonctionnait réellement. Un regard rapide vers le ciel, puis il reporta son attention sur le centaure. Cette sensation étrange. Et si...

"Est-ce que.. Tu peux m'entendre... ?"

Il le regarda, avec de l'espoir plein les yeux. Mais au fond, il se disait que c'était a nouveau un échec. Après tout, peu de personne pouvaient entendre les étoiles. Par précaution, il tenta de nouveaux gestes. Mettant ses mains autour de ses oreilles et désignant sa bouche avant de pointer Oscar. Nul doute que c'était des gestes maladroits. Mais au moins, il essayait.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Outdoor activities club leader
Outdoor activities club leader
avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Ven 16 Mar - 19:27

Si Oscar ne répondit pas de suite, ce n'était pas parce qu'il n'avait une nouvelle fois pas compris le garçon. Mais au contraire, justement parce qu'il l'avait compris. Le fait d'entendre la voix lointaine de son kohai le surpris au point qu'il en resta bouche bée plusieurs longues secondes.
Puis finalement, l'effet de surprise retomba, et un sourire doux remplaça la mine stupéfaite.

- Oui... je t'entends. Mais alors, tu peux parler? Moi qui pensais que tu étais muet, on dirait bien que je m'étais trompé...!

Est-ce que cela avait un rapport avec le fait qu'il avait pris sa forme de centaure? C'était la raison la plus plausible, pourtant il l'avait déjà adoptée plus tôt et aucun changement ne s'était produit du côté du mutisme de son jeune compagnon. Mais à ce moment-là, l'avait-il vraiment "écouté"? Sans doute qu'un vrai centaure aurait réussi du premier coup à entendre la voix de cette étoile tombée du ciel.
Une étoile... Oscar n'aurait jamais crû tomber si juste avec sa supposition. Il se sentait d'un seul coup tout petit face à cette silhouette pourtant fluette et d'une apparente fragilité.

- Sirius, donc... répéta Oscar, encore un peu sous le choc, avant de tendre une main assortie d'un sourire rassurant à l'enfant luisant. Enchanté Sirius, c'est un véritable honneur.

Il était content de pouvoir enfin faire les présentations en bonne et due forme. Malgré la distance interstellaire qui était censée exister entre eux, le centaure se sentit alors un peu plus proche de son cadet. Une porte venait peut-être de s'ouvrir...
En tous cas, rien que pour ce genre de rencontres magiques, Oscar était content d'avoir ce lien si particulier avec la nature, et peut-être même d'être devenu un centaure.
Cette école lui avait permis de vivre de belles choses, et cet événement extraordinaire en faisait partie. Néanmoins, se trouver ici ne devait pas être au goût de tout le monde, et peut-être que le regard si mélancolique de Sirius était justement dû au fait qu'il était tombé sur terre? En tous cas, c'était ce que lui inspirait l'image de l'enfant en train d'observer tristement le ciel étoilé.

- Est-ce que tu... es arrivé ici contre ton gré? Ou alors tes amis te manquent? Si tant est que tu aies des amis là-haut... demanda Oscar avec un air attristé.

Peut-être avait-il besoin d'aide? Oscar n'était pas sûr de pouvoir faire quelque chose pour lui, mais en tous cas, si Sirius avait des soucis, il voulait à tout prix essayer de l'aider. Un enfant si jeune ne devrait pas avoir l'air si triste et esseulé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Jeu 12 Avr - 20:43



Et si on regardait les Étoiles ?

_____________________________________________

Le silence n'était pas de bon présage aux yeux de Sirius. Bien évidemment, ça n'avait pas fonctionné. Il s'en doutait. Qui donc pouvait l'entendre ici ? Personne. Pourtant, après le silence, vint la voix d'Oscar... Qui lui répondait. L’Étoile leva les yeux vers le centaure, avec un regard mêlant espoir et incompréhension. Il... L'entendait ? Un sourire vint s'afficher sur son visage, montrant la joie qu'il éprouvait a être compris. Non, il n'allait pas sauter dans tout les sens. Ce n'était pas son genre. Mais il aurait pu, aisément.

"Peu sont ceux... Qui peuvent entendre les étoiles..."


Explication simple et clair. A priori, Oscar faisait parti de ceux qui pouvaient. Et ça ne déplaisait pas a Sirius, au contraire. Enfin il pouvait parler normalement. Sans avoir a réfléchir a quel geste faire pour espérer être compréhensible. Comme pour appuyer que ce n'était pas une illusion, son interlocuteur répéta son nom. Il hocha la tête pour confirmer avant de voir une main se tendre face a lui. Ah oui. Encore cette manie étrange qu'avait les gens. Il avança donc sa main, imitant ce qu'il avait vu jusqu'à présent et toucha celle d'Oscar, sans pour autant en faire plus. Il baissa les yeux un instants.

"Je... Ne connait pas toute vos coutumes... Je dois sûrement... Faire beaucoup d'erreur..."

Au moins, cela pourrait excuser son comportement. Comment savoir si c'était correct sans pouvoir en parler ? Peut-être qu'Oscar pourrait lui apprendre des choses sur ce monde. Et puis, il continua de parler. Le questionnant sur sa présence ici. En vrai, on en voyait pas des étoiles dans la rue tout les jours. Il était normal qu'il se pose des questions. Et Sirius en avait certainement bien plus a poser. Mais dans l'immédiat, il se contenterait de répondre simplement.

Il laissa planer le silence quelque seconde, regardant vers l'immensité stellaire. Et finalement, il baissa la tête avant de répondre.

"Je... Je ne sais pas pourquoi je suis ici... Je ne sais pas ce qu'il s'est passé... Je suis tombé, par accident. Je crois ? J’espère. Galaxie... Ne m'aurait pas exilé, non ? elle ne ferait pas ça"

C'était plus des réponses a lui-même qu'il se donnait. Et qui pouvait répondre a Oscar en même temps. Tout ce qu'il savait c'est qu'il était perdu dans ce monde, ironiquement, bien trop vaste pour lui. Il se tourna a nouveau vers le ciel, pointant l’Étoile polaire qui brillait comme jamais dans le ciel.

"Ma meilleure amie est là. Je la voie et je l'entends. Mais je ne sais pas comment la rejoindre. Peut-être qu'elle m'a oublié ?"

Il reporta son regard sur le centaure, laissant a blanc a ses paroles. Assez parlé de lui, son attention se reportait sur son interlocuteur. Comme oubliant en une fraction de seconde ce qu'il venait de dire, il passa a autre chose.

"Tu as des amis, toi ?"

Généralement peu bavard, il semblait avoir un regain d'énergie soudain depuis quelques minutes.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Outdoor activities club leader
Outdoor activities club leader
avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Dim 15 Avr - 23:47


Partagé entre la tristesse pour ce pauvre garçon perdu et esseulé et l'affection qu'il sentait grandir en lui pour cette étoile tombée du ciel, Oscar se contenta de sourire avec douceur. Il était content de pouvoir entendre enfin la voix de l'enfant, mais maintenant que ce dernier pouvait exprimer ses peines et tourments avec des mots, la mélancolie de Sirius le frappait en plein cœur. Et plus que jamais, il ressentait l'envie, non, le besoin, de l'aider.

- Je suis désolé Sirius... Je n'ai pas les réponses à tes questions, s'excusa Oscar avec un sourire triste. Mais si elle est réellement ta meilleure amie, je suis sûr qu'elle ne t'a pas oublié. L'on n'oublie jamais les gens auxquels on tient vraiment, même avec tous les efforts du monde.

Il fut surpris que la question suivante lui soit adressée, mais il y répondit tout de même avec toute la sincérité dont il savait faire preuve.

- J'en ai quelques uns, oui. D'abord, il y a Rhal... dit-il en songeant à son meilleur ami centaure. Mais j'admets n'avoir jamais été quelqu'un de particulièrement sociable. Je passe peut-être trop de temps avec la nature et pas assez avec mes pairs, avoua-t-il en riant.

Le jeune homme marqua ensuite une pause, puis il ajouta avec un regard tendre :

- Mais... on peut devenir amis, si tu veux. J'en serais honoré, en tous cas.

Etait-ce trop abrupte? Oscar avait parlé avec son cœur, sans réfléchir. Peut-être était-ce sa sensibilité de centaure face à la nature, ou simplement sa personnalité innocente et généreuse. Ou peut-être n'y avait-il en réalité aucune explication. Il lui proposait d'être son ami parce qu'il le voulait, et parce qu'il voulait voir la gaieté remplacer la tristesse dans le sourire de Sirius.
Maintenant qu'il y pensait, il existait un bon moyen pour que ce garçon soit entouré d'amis et pour qu'il trouve éventuellement un moyen de rentrer chez lui... ou même pour qu'il puisse se rapprocher un tant soit peu de ses compagnons stellaires.

- Est-ce que ça te dirait... de rejoindre le club de loisirs en plein air? suggéra le centaure. Tu pourrais t'y faire plein d'amis, et au vu de la sensibilité et de la proximité avec la nature qu'ont les autres membres, peut-être y en aura-t-il parmi eux qui pourront entendre ta voix. Tu pourrais aussi regarder les étoiles dès que tu le souhaiterais avec le télescope. Ah, mais, je ne veux pas te forcer, ne te sens pas obligé surtout! Tu peux prendre du temps pour y réfléchir, le rassura Oscar avec un sourire doux.

Venant d'Oscar, la proposition n'avait pas été formulée par intérêt, mais simplement pas altruisme. Le club était un peu comme une seconde famille pour lui, et il en appréciait chacun des membres. Que ce soit leur professeur responsable elfique, Mlle Béryl, ou même Jin et son tempérament de chat... Il était certain qu'en si bonne compagnie, Sirius pourrait retrouver le sourire, et commencer à apprécier ce monde.

- En attendant, si tu as des questions sur ce monde, ou si tu as besoin d'aide pour t'adapter, n'hésite pas à te confier à moi, dit ensuite le photographe en regardant dans la lunette d'astronomie. Je serais ravi de pouvoir t'aider.

Peut-être auraient-ils la chance de voir une étoile filante ce soir? Car l'un des deux garçons avait certainement un vœu à formuler, et besoin d'un coup de pouce pour le réaliser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   Sam 24 Nov - 1:12



Et si on regardait les Étoiles ?

_____________________________________________

Sirius parvint alors a se taire pour permettre a Oscar de répondre. Si tant est qu'il en ai a lui apporter. Malheureusement, cela semblait plutôt compromis. Comment pouvait-on seulement l'aider ? Il en demandait peut-être trop, sans pour autant s'en rendre compte. Pourtant, malgré les événements, son interlocuteur parvint a trouver les mots rassurants qui apaisait ses angoisses. Oscar semblait avoir des amis. Ou du moins, un déjà. Étais-ce comme pour l’Étoile ? Etait-il séparé de son ami ? Il se ravisa de poser la question, se contentant simplement de cette réponse.

La suite le surpris quelque peu. Il voulait vraiment être son ami ? Sirius pencha légèrement la tête sur le côté, puis, le fixa en souriant. Et non pas un sourire timide cette fois-ci. Oh oui qu'il le voulait. Il avait enfin trouvé quelqu'un qui pouvait l'entendre. Et qui en plus était fort sympathique.

"Oui... J'aimerais beaucoup"

Ensuite, Oscar enchaina sur sa proposition. Il voulait lui faire rejoindre le club de loisir en plein air  Qu'est-ce que c'était, un club ? Mais ce n'était pas là le plus important. Il semblait être un rassemblement de personne qui pouvait possiblement l'entendre aussi. Il n'en fallait pas plus. Quoique... S'il avait a nouveau l'occasion de regarder dans le télescope, ça l’intéressait encore plus. Il pourrait même peut-être apprendre des choses et en apprendre aux autres en échanges. Enfin... Il avait tellement a découvrir qu'il n'aurait rien a donner en remerciement, mais bon. Il trouverait bien. Il acquiesça simplement par un signe de tête. Il sentait ses soucis s'amoindrir depuis quelques minutes. Et il en était ravi.

"Merci... Merci beaucoup ! Je t'aiderais aussi. S'il le faut."

Comment, il ne savait pas. Et il devait également trouver un moyen de le remercier pour tout ceci. Peut-être pas dans l'immédiat, mais... L'occasion finirait bien par se présenter. Puis comme pris d'un certain élan d'affection, il vint enlacer Oscar -ou ce qu'il pouvait du moins-. c'était déjà un bon début de remerciement.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Décembre I+3] Et si on regardait les Étoiles ? [ft. Oscar Westwood]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» WWE TLC - 13 décembre 2009 (Résultats)
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» 17 Décembre 2015
» 10 Décembre 2015
» 30 Décembre 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natsuyasumi Academy  :: Bâtiment principal :: Toit de l'école-
Sauter vers: