Créez un perso déjanté, zombie, super-pouvoirs, voyageur temporel, riche hériter... A l'Académie Natsuyasumi vous pouvez être ce que vous voulez! Tentez l'aventure!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Décembre I+3] Nuit, belle nuit [ft. Akemi Rei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


MessageSujet: [Décembre I+3] Nuit, belle nuit [ft. Akemi Rei]    Dim 8 Oct - 19:05


Nuit, Belle nuit
_____________________________________________

Une nuit magnifique. Encore une. Elle venait tout juste de s'installer et déjà, quelques étoiles scintillaient timidement dans le ciel. Bercées par un quart de lune qui n'émettait que peu de lumière, elles avaient champ libre pour être bien vu ce soir-là. Le vent soufflait lui aussi timidement, mais faisait bien comprendre que l'hiver était encore là. D'ailleurs, il faisait vraiment très froid cette nuit là. Qui donc voudrait se trouver ailleurs qu'emmitouflé dans une couette bien chaude ? Peu de monde certainement.

Sirius avançait d'un pas lent dans la cours de l'établissement. Le froid ne le gênait aucunement et n'avait ainsi pas pris la peine de s'habiller chaudement. De toute façon, ça ne ferait pas grande différence, a part qu'on pouvait le prendre pour un fou présentement. Il était là, seul dans le froid de cette nuit d'hiver. A part lui, aucune grande pollution lumineuse. Les yeux rivés au ciel, il les observaient. Tout ceux qui étaient encore là-haut, au Jardin Céleste. Il les entendaient aussi. Ces murmures qui lui venaient du ciel et qu'il ne pouvait comprendre.

Il était complétement perdu ici et ne comprenait pas grand chose. Pourtant, il faisait des efforts ! A croire que ça ne suffisait pas. Après tout, changer comme ça après 250 millions d'années d'existences, ce n'était pas donné a tout le monde. Encore moins a lui. Soupirant silencieusement, il s'assit sur un rebord près d'un arbre qui ne gâcherait pas sa vision du ciel. A côté de lui, une branche qu'il prit machinalement dans ses mains. Quel monde bizarre quand même... De là où il vient, tout est moins compliqué. Arriverait-il seulement a s'intégrer pleinement ? Il en doutait grandement mais voulait se donner au maximum pour y arriver.

Mais pour l'instant, il était là. Assis sous cet arbre a écouter les murmures des autres Étoiles. Se demandant ce qu'il ferait par la suite. Le vent soufflait doucement. Le calme régnait. C'était presque reposant. Peut-être allait-il rester un peu là tout compte fait...


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



Dernière édition par Sirius le Mar 17 Oct - 19:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Night Drama club Leader
Night Drama club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Nuit, belle nuit [ft. Akemi Rei]    Lun 9 Oct - 7:40

Nuit, Belle nuit
Akemi était enfin sortie de ses cours nocturnes. Enfin pour le moment, car si elle se dirigeait désormais vers la cour, c'était pour profiter de la pause. Elle savait qu'elle y serait tranquille, sans personne pour l'importuner. Qui voudrait aller dehors par un temps si froid ? Personne. Elle était sereine, elle voulait aller observer les étoiles ; et ce même si le froid devait la congeler des orteils aux oreilles.

Akemi prit une bouffée d'air frais, une fois à l’extérieur, qui lui glaça les poumons. Comme elle l'avait prédit, il n'y avait qu’ombres et lumières. Elle releva la tête en cours de route, et observa quelques instants les étoiles alors qu'elle continuait à marcher. Magnifiques. C'était le mot pour décrire les étoiles qui scintillaient doucement dans le ciel, baignées par le peu de lune qui faisait office d'astre de la nuit. Les yeux de l’Asiatique brillaient d'émerveillement, et son coeur se gonflait sous le bonheur. Rien que de poser son regard sur ce spectacle la revigorait.

Il faisait si froid que son corps se frigorifiait de plus en plus. Aussi décida-t-elle de frictionner ses mains, dans le maigre espoir d'alimenter son corps de chaleur. C'était déjà une bonne chose que les voix furent plus silencieuses la nuit. Cela permettait à Akemi d'étudier sans problèmes. Le seul hic, c'était que lors de son sommeil diurne, elle était souvent secouée par les chuchotements incessants dans sa tête. Elle ne dormait donc pas beaucoup, et c'était avec des cernes énormes sous les yeux, qu'elle se réveillait le soir pour aller prendre son petit déjeuner. Un léger bâillement s'échappa de ses lèvres alors que la japonaise s’avançait plus profondément dans la surface bétonneuse qu'était la cour.


L’adolescente aperçut une source de lumière qui composait la lune. Elle était contre un arbre, baignant la clairière de sa clarté immaculée. Akemi fut tout de suite intriguée, et son esprit curieux se mit en avant. Son coeur fit un grand bond dans sa poitrine. Ce n'était pas la bonne manière à adopter, ce serait malpoli de s'aventurer au-delà et loufoque de parler à de la lumière. Les sourcils de l'Asiatique se froncèrent, puis elle s'avança encore un peu. D'où elle était, on pouvait voir la silhouette quelque peu androgyne d'un enfant. Était-ce un élève de l’Académie ? Les lèvres auparavant scellées d’Akemi  s'entrouvrirent pour lâcher un petit hoquet de surprise. Comment pouvait-il être si … Lumineux ? Tout en veillant à ne pas le déranger dans une probable activité qu'il serait entrain de faire, la jeune fille se mit silencieusement assise à un bon mètre de lui. Dans le vent, un murmure s'échappa :

Tu aimes ce spectacle, toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Nuit, belle nuit [ft. Akemi Rei]    Mar 10 Oct - 20:47


Nuit, Belle nuit
_____________________________________________

A cet instant précis, on pouvait envier toutes les personnes ayant un rythme de vie nocturne. Pouvoir profiter de ce spectacle, mais aussi de ce calme. Même si les cours étaient exactement pareil que ceux des diurnes. Et puis les cours, c'était compliqué. Du moins, pour Sirius qui avait débarqué comme une mauvaise herbe au milieu d'un magnifique champ de fleur. Il ne savait absolument rien. Et bien moins que tout ceux qui était avec lui, dans la plus petite classe de l'académie. Il s'y sentait perdu. Encore plus que d'habitude. Pourrait-il seulement réussir a s'intégrer ? Il était quelque peu partagé entre le désir de rentrer immédiatement chez lui et d'en apprendre d'avantage sur ce monde inconnu.

Nouveau soupir silencieux avant de relever les yeux vers le ciel. Ah. Bonsoir Polaris. Comment vas-tu aujourd'hui ? Il les avaient déjà toutes repéré. Toutes les constellations potentiellement visible cette nuit-là se dessinaient devant ses yeux. Nostalgie quand tu nous tiens. Il ferma les yeux pendant un instant. Un instant de répits a se perdre dans ses pensées. Ce moment qui profita a cette élève qu'il n'avait pas encore remarqué jusqu'à présent. Il avait compris que les autres préféraient rester a l'intérieur, profitant de la chaleur offerte. Jamais il ne se serait douté que quelqu'un viendrait a lui. Ou plutôt, qu'il se trouverait sur le chemin d'une autre.

Il rouvrit les yeux et fut surpris de voir la jeune fille non loin de lui. Peut-être ne devrait-il pas se trouver ici ? Est-ce qu'il dérangeait ? Il n'y avait toujours pas un bruit dans la cour. A vrai dire, on pouvait même avoir peur de briser ce silence magistral. Sirius se demandait même s'il pouvait se risquer a tenter de parler. Serais-ce... Une bonne réaction ? Les interactions sociales étaient encore un gouffre a ses yeux. Surtout qu'il n'était même pas certains de se faire entendre.

Ses yeux dévièrent sur le sol. Et le silence fut brisé. Enfin, pouvait-on vraiment dire brisé ? Ce n'était que faibles mots. Un échos se baladant dans la nuit. L’étoile releva la tête et la fixa pendant un instant avant de regarder a nouveau vers le ciel. Oh que oui il l'aimais. Machinalement il voulut lui répondre, mais comme il s'en doutait, aucun son ne sorti de sa bouche. Le problème se posait encore et toujours. Alors tout simplement, il hocha vivement la tête. Mais... Comment lui retourner la question ? Ah ! Si seulement il savait au moins écrire, ce serait beaucoup plus facile.

A la place, il tenta autre chose. Tant pis s'il passait pour un idiot. Il se contenta ainsi de la fixer avec ses yeux brillant après un bref mouvement de tête voulant dire "Et toi ? Tu aime aussi ?". sait-on jamais. Peut-être venait-elle pour autre chose. Cela lui semblait inconcevable cependant. Mais il espérait juste réussir a se faire comprendre.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Night Drama club Leader
Night Drama club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Nuit, belle nuit [ft. Akemi Rei]    Mer 11 Oct - 19:28

Nuit, Belle nuit
Akemi laissa ses yeux monter vers le ciel lorsque son murmure vint voguer dans l'air frais de cette belle nuit. Elle se noyait dans la noirceur de ce spectacle, se gavait du néant illuminé d'étoiles. Elle aimait la nuit. C'était un concentré de nostalgie et de magie qui venait l'enchanter le temps d'une demie-journée. Le vent vint caresser de sa brise fraîche la peau pâle d'Akemi, soulevant au passage quelques unes de ses mèches châtain foncé. Ses yeux se fermèrent alors qu'elle huma l'air. L'oxygène glacial entrait et sortait de ses poumons à vive allure, alimentant au passage ses organes et ses muscles.

Puis elle entendit un froissement, qui provenait de la lumière du garçon. L'Asiatique avait regardé avec inquisition le hochement furtif et vif de son interlocuteur. Il lui disait 'oui'. Il ne l'avait pas articulé à proprement parlé, mais ses gestes le lui avaient démontré. Akemi se demanda un instant s'il était muet. Mais elle était timide, et elle savait ce que cela faisait. Alors, tout simplement, peut-être était-il juste un peu trop introverti ? Justement, elle l'avait probablement gêné. Honteusement, la tête de l'adolescente se baissa. Quelle idiote faisait-elle !

Il y eut encore un autre mouvement. Juste un geste de la tête qui semblait vouloir dire quelque chose à Akemi. Que pourrait-il me dire ? J'y pense, peut-être qu'il ne parle dans la même langue que moi ! La japonaise fronca les sourcils alors que les yeux brillants du jeune garçon la scrutait. Elle ne savait pas comment interpréter son signe, alors elle allait tenter de continuer la conversation comme si les deux parlaient. Elle allait faire comme si elle l'entendait.


"Moi aussi j'aime bien tout ça, c'est apaisant. Les étoiles semblent vouloir nous saluer, mais elles ne parlent jamais à voix haute. Tu crois qu'elles s'expriment entre elles ?"

Une lueur pétillante vint prendre place dans les iris d'Akemi qui attendait pour une réponse de l'autre, les mains l'une contre l'autre en silence. L'être lumineux intriguait grandement l'Asiatique. D'où venait-il ? Savait-il écrire et lire le language des humains ? Un léger sourire s'esquissa sur les lèvres rosées de la jeune femme qui continuait d'inventer des dizaines de scénarios différents dans sa tête. Ce ne la dérangerait pas qu'il ne lui réponde pas, chacun faisait ce qu'il voulait avec ses propres moyens.

"Tu viens souvent ici ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Nuit, belle nuit [ft. Akemi Rei]    Jeu 12 Oct - 22:21


Nuit, Belle nuit
_____________________________________________

La fraicheur de la nuit s'abattait sur la cours, enveloppant l'air. Pas de doute, l'hiver était bel et bien là. Mais Sirius ne le ressentait pas. Le froid n'avait aucune incidence sur lui. Il ne savait même pas ce que c'était. Comment quasiment tout ce qui se trouvait autour de lui. Perdu sans aucun moyen de communiquer. Ou du moins, essayait-il comme il le pouvait. C'était très difficile. Et la plupart du temps, les personnes en face de lui ne cherchait même pas a essayer avec lui, et partait rapidement avoir s'être rendu compte de son mutisme. Mais quelque chose lui disait que ce ne serais pas la même aujourd’hui.

Pourtant, cette fille semblait prête a tenter l'expérience. Elle semblait l'avoir compris, malgré la maladresse de son geste. Il ne savait pas encore trop comment se comporter. il espérait également ne rien "dire" d'inconvenable. C'était déjà assez compliqué comme ça. Alors s'il faisait encore des erreurs... Pourquoi donc se retrouvait-il dans cette situation ? Ce n'étais peut-être pas le moment de réfléchir a cela. D'autant plus que son interlocutrice continuait la conversation.

Et elle posa LA question. Un sourire s'afficha sur le visage de Sirius. Au vu de la lueur dans les yeux de la jeune fille, il voulait lui dire de vive voix "Mais bien sûr qu'elles parlent ! Même si on ne les entends pas !". Bien évidemment, sa voix était encore scellée. Même après avoir essayé, toujours aucune son ne sortait de sa bouche. Comment lui répondre ? Il ne pouvait pas parler. Il ne savait pas écrire. Il prit un instant de réflexion, cherchant un moyen de se faire comprendre simplement. Et finalement, il ne vit qu'une seule solution.

Et s'il se prêtait a un jeu tout simplement ? Il allait tenter de lui expliquer par les gestes. Il ne savait pas écrire, il n'avait donc pas d'autres moyens. Il pris cependant le temps de bien réfléchir, les mains jointe et collée a sa bouche comme s'il attendait une lumière divine pour lui montrer la marche a suivre. Peut-être que... Finalement, Il leva les yeux vers le ciel d'où justement, il entendait toujours les murmures de ses compagnes lumineuses. Oui, elles parlaient entre elles. D'abord, Sirius hocha la tête, puis posa sa main contre sa poitrine pour se désigner. Lui, il les entendaient. Et pour tenter de lui faire comprendre il plaqua ses mains autour de ses oreilles, regardant toujours le ciel. Son sourire était revenu et il ferma les yeux pendant un instant. Si seulement il pouvait aussi comprendre ce qu'elles disaient... Puis, après quelques instants, il retira ses mains pour fixer le sol. Oui, il les entendaient. Mais seul lui le pouvait. Et pourtant, il était incapable de communiquer a présent. Il devait se débrouiller pour être compris. Ce n'était pas facile du tout.

Il espérait avoir réussi a se faire comprendre. Il fixa la jeune fille, attendant un signe ou quelque chose qui confirmerait que ses efforts n'étaient pas vains. Le vent soufflait doucement, glissant dans le silence qui enveloppait la cours. Ce silence reposant, baigné par la lueur tout aussi apaisante des Étoiles dans le ciel. Communiquer était difficile sans pouvoir prononcer ne serais-ce qu'un seul mot. Mais il y croyait tout de même. Après tout, il n'avait pas le choix. Ainsi, a sa deuxième question, il hocha simplement la tête.

Elle avait l'air de vraiment apprécier le ciel étoilé. Alors il se tenta un dernier exercice. L'une de ses mains vint a nouveau se plaquer contre sa poitrine et de l'autre, il désigna le ciel. Puis il la regarda avec un léger sourire.



CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



HRP:
 


Dernière édition par Sirius le Lun 16 Oct - 19:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Night Drama club Leader
Night Drama club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Nuit, belle nuit [ft. Akemi Rei]    Sam 14 Oct - 12:04

Nuit, Belle nuit

Akemi avait de nouveau décroché son regard de celui du garçon pour observer de nouveau le ciel. Elle voulait en profiter avant qu'il ne soit trop tard, elle voulait rester pour apprécier la paix et la séreinité qui en émanait. Elle trouvait cela poétique, et à cet instant, elle était inspirée. De part la nuit étoilée qui couvrait le dome au-dessus d'eux, mais aussi grâce à la source de lumière à côté d'elle. S'il y avait bien une personne qui savait parler, Akemi l'aurait désigné tout de suite. Bien qu'aucun mot ne sortait de sa bouche, il tentait de se faire comprendre avec des gestes, et c'était beau. Il y avait un réel effort, ce n'était pas une personne lasse d'échouer. L'adolescente était intriguée par son interlocuteur. Elle voulait en savoir plus à son sujet, mais elle ne voulait pas l'importuner ou le gêner en lui demandant d'évoquer certaines choses. Comment pourrait-il lui dire de toute façon ? Comment arriverait-il à lui dire son nom ? En écrivant, peut-être, mais elle n'avait pas de stylo sous la main, et ce n'était pas en tentant d'écrire sur le sol avec un bâton que le résultat serait lisible.

La jeune fille ne s'en était pas allée quand elle avait remarqué qu'il ne lui répondrait pas à proprement parler. Elle ne voulait pas le prendre en pitié et mal le regarder à cause de ce handicap. Elle voulait essayer de le faire se sentir comme les autres. Parce qu'elle avait elle-même du mal à être bien dans sa peau, et que ce spectacle qui s'offrait à elle la rendait un temps soit peu heureuse. Alors même si elle ne comprenait pas tout à fait ce que l'être de lumière tentait de lui faire passer, elle allait faire de son mieux pour tenir une conversation. Akemi espérait ne pas faire peur au garçon. Mais comment pouvait-elle l'effrayer avec ses allures de poupée en porcelaine qui pourrait se casser à n'importe quel moment ?

Lorsqu'elle avait posé sur la table sa réflexion sur les étoiles, elle avait vu le sourire du petit se décrocher de ses lèvres. Il voulait lui dire quelque chose, n'est-ce pas ? Elle attendait, le coeur battant et la bouche légérement étirée pour l'encourager à s'exprimer. Il ressemblait à une étoile. Il ne parlait pas, mais il tentait de faire passer un message avec détermination, et Akemi se prit à rassembler l'être humain, et les entités vivantes dans le ciel. Lorsqu'il joint ses mains à sa bouche, la tête de l'Asiatique se pencha sur le côté. Que faisait-il donc ? Elle avait tellement de choses à découvrir en ce monde, qu'elle décida de poser ce geste de côté pour y réfléchir une autre fois. Peut-être était-ce un geste pour se donner du courage, ou un quelconque autre sentiment ?

Puis la japonaise vit un hochement de tête de la part du "garçon-étoile". Il avait mis sa main contre sa poitrine, et les yeux de l'adolescente se plissèrent alors qu'elle réfléchissait à ce qu'il voulait lui dire. Par ce geste, il se désignait lui-même, n'est-ce pas ? Elle commenca à se formuler une phrase en elle pour traduire, un peu comme ce que l'on pouvait voir dans la vie quotidienne. Moi ... Elle observa son interlocuteur plaquer ses mains sur ses oreilles en continuant à regarder le ciel. Moi j'entends. Il entendait, il entendait quelque chose. Et son regard inquisiteur semblait désigner ce quelque chose. Il regardait le ciel, et dans le ciel, il y avait les étoiles. Moi j'entends les étoiles. Les yeux de l'Asiatique s'ouvrirent grands et ronds sous le coup de la surprise. Il essayait de lui dire qu'il pouvait les entendre. Alors elles lui parlaient ? Un peu comme les voix qui assaillaient Akemi sans cesse, si elle avait bien compris. Une lueur de compassion passa dans son regard alors qu'elle hocha la tête pour dire qu'elle avait entendu son message. Heureusement qu'elle était bon acteur et qu'elle faisait du théâtre, tous ces exercices de mutisme avaient porté leurs fruits.

Les deux se scrutaient, s'observaient dans un silence de marbre. Il était agréable, ce calme. Akemi lui souriait doucement, ses traits fins légérement tirés. Le vent continuait son chemin à travers les obstacles naturels et artificiels qui pouvaient entraver sa route, soulevant les feuilles des arbres et soufflant son air glacial sur la peau de porcelaine de l'Asiatique, qui trembla un instant sous le froid qui s'était abattu sur elle. Puis il y eu encore un nouveau geste de la part du garçon, qui avait plaqué une de ses mains contre sa poitrine pour désigner le ciel de l'autre, en regardant la jeune fille avec un léger sourire. Une main contre sa poitrine. Moi. Désignant le ciel de l'autre. Etoile. Moi étoile. Les sourcils d'Akemis se froncèrent un instant, puis elle ouvrit la bouche pour parler. Mais elle ne laissa aucun son sortir. Elle désigna le petit être de lumière du doigt, puis pointa de sa main libre les étoiles, qui baignaient le dome noir qui les recouvraient, de leur lumière aveuglante.


"Je suis pas une étoile, mais au fond, on est un peu pareil ... "


Un rire clair s'échappa de ses lèvres alors qu'elle cherchait de nouveau ses mots. Elle avait pris le soin d'utiliser un vocabulaire simple pour se faire comprendre, puis elle mit sa main sur sa poitrine pour se désigner.

"Je suis Akemi. Et toi ?"


Twinkle, twinkle little star ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Nuit, belle nuit [ft. Akemi Rei]    Lun 16 Oct - 12:00


Nuit, Belle nuit
_____________________________________________

Il y avait mis de l'énergie, guettant chaque réaction de la jeune fille a côté de lui. Il l'avait remarqué. Elle aussi faisait tout son possible pour tenter de le comprendre. Et bien qu'il n'était pas très convaincu par sa performance, elle avait pourtant l'air de saisir tout ce qu'il voulait lui dire. Enfin tout... Ce n'était que deux phrases, mais réussir a mimer était une épreuve. Surtout qu'il n'avait jamais fait ça. Mais apparemment, il avait raison de persévérer. Elle hocha la tête a la fin de sa prestation. Elle l'avait compris ! Un grand sourire se dessina sur ses lèvres. Il avait réussi. C'était une grande victoire. Il se retenait presque de sauter de joie en réalité. Mais il gardait son sang-froid.

En réalité, il trouvait ça plutôt amusant de devoir réfléchir a ses gestes. C'était un très bon exercice qui l'aiderait tout les jours. Surtout si on l'aidait a voir que ça fonctionnait et que l'on s’intéressait a ce qu'il "disait". Quelle bonne idée de venir par ici cette nuit. Il comprenait très bien que ce n'était pas évident non plus pour les autres, pourtant, ces efforts le touchait. La brise fit frissonner la jeune fille. Sirius pencha légèrement la tête sur le côté. Qu'est-ce que cela pouvait bien signifier ? Il tenta d'y réfléchir un instant, mais ne trouva rien de bien logique. Lui qui ne sentait pas le froid, ne comprenait pas ce frisson soudain. Mais il n'avait pas l'air d'avoir d'incidence. Il laissa donc cette réflexion de côté.

A sa seconde explication, elle réussi de nouveau a comprendre. Le sourire de Sirius n'en fut que plus large. Elle se prêta même au jeu en lui retournant son geste. Finalement, ce n’était pas si compliqué que ça de "parler". Enfin, ce serait tout de même bien mieux si elle pouvait l'entendre. Il eu pendant un instant l'impression de se voir lorsqu'elle ouvrit la bouche sans prononcer un seul mot. Mais il n'y faisait pas plus attention que cela. Il se doutait rien qu'à ce mutisme qui l'emprisonnait, qu'elle n’était pas une Étoile. Mais... Ils étaient pareil ? A nouveau, sa tête se pencha légèrement. Ils aimaient ce ciel, oui. Mais y avait-il autre chose encore ? Si seulement il pouvait poser la question... Mais pour l’instant, il était bloqué, sans voix. Condamné a communiquer par les gestes.

Après un léger rire, la jeune fille apposa sa main contre sa poitrine, tout comme lui juste avant. Ainsi, elle se présenta. Akemi. Voilà une information qu'il retiendrait. Mais bien entendu, elle lui demandait son nom a lui aussi. A nouveau, les choses se compliquaient. S'il avait pu assez facilement lui faire deviner ses précédentes explications, là, ce n'était pas du même niveau. L'impasse se resserrait. Comment pourrait-il s'en sortir cette fois-ci ? A nouveau, il regarda de droite a gauche, cherchant une solution. Impossible de mimer dans le cas présent. Même en y mettant toute sa volonté, il n'y parviendrais pas. Balançant ses jambes et fermant les yeux, il cherchait LA solution. Il lui fallait juste quelques instants pour réfléchir correctement.

Puis, il lui vint une idée. Il ne pouvait pas parler, d'accord. Il ne savait pas écrire non plus, bon soit. Mais il y avait bien une chose qu'il était capable de faire. Et cette brindille qu'il avait en main quelques temps plus tôt, allait se révéler très utile. Du moins, fallait-il que son idée fonctionne... Il attrapa le petit morceau de bois et se retourna vers l'arbre pour commencer a tracer quelque chose sur le sol. Il n'avait pas énormément d'espace, mais il voulait essayer tout de même. Il essaya de s'appliquer le mieux possible dans son dessin, car c'était bien la seule chose qu'il pouvait encore faire. Il dessinait sa constellation, Canis Majoris et toutes les étoiles qui la composait. Une fois cela fait, il fixa Akemi, mettant une main sur sa poitrine et entourant son Étoile. Si elle connaissait les constellation, ce serait plutôt facile. Le soucis, était que sa constellation n'apparaissait pas dans cet hémisphère céleste. Il était donc impossible de l'observer, sinon, il l'aurait pointé directement.

Voilà le genre de difficulté qui se poserais toujours. Il devait certainement y avoir une solution plus simple. Mais il ne voyait pas laquelle. Ce fut avec un très léger rire quasiment inaudible qu'il vint se tenir la tête tout en fermant les yeux. Tout ceci était bien trop compliqué. Pourquoi donc personne ne l'entendait ? Il soupira face a ce qu'il pensait être un échec. Pourtant, son regard se retourna vers Akemi. Peut-être avait-elle quand même compris ? Il devait s'en assurer avant de tenter autre chose. Un instant plus tard, il baissait a nouveau la tête au sol. Il y avait tellement plus simple. Mais perdu dans cette difficulté a laquelle il cherchait une solution, il ne remarqua pas ce murmure, faible.

"Si seulement... Tu pouvais m'entendre..."



CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Night Drama club Leader
Night Drama club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Nuit, belle nuit [ft. Akemi Rei]    Jeu 28 Déc - 13:41

o/:
 

Nuit, Belle nuit
Akemi aimait bien cette conversation silencieuse. Les gestes remplaçaient les paroles, et si on y prenait du recul, la chose était triste mais belle. La japonaise éprouvait une pointe de compassion pour le petit être lumineux qui semblait perdu. Elle voyait toute la persévérance qu'il mettait pour se faire comprendre, et il ne suffisait que de cela pour qu'elle continue d'écouter les mimiques de son compagnon de cette nuit. Son sourire ne quitta pas ses lèvres, restant gravé pour l'encourager à continuer. Elle l'admirait pour son sang-froid et ses actions, bien qu'elle ne le connaissait que depuis quelques minutes. Elle le trouvait très courageux. Elle, elle ne l'était pas.

Akemi se prenait à son jeu. C'était presque drôle toute cette mascarade. Et puis, en plus, elle était comédienne ; le mime était une des choses dans lesquelles elle brillait, comme une petite étoile sur la scène, éclairant un public aux éclats. La petite fille en porcelaine n'aimait pas forcément être au devant de la scène, mais les représentations de théâtre étaient une des motivations qui la poussaient à y aller. Elle aimait montrer aux autres que la communication était quelque chose qui pouvait se faire passer autrement qu'en envoyant un texto, ou en criant des injures. Pour elle, c'était un art. Et l'exercer était une liberté qu'il fallait chérir. Cette conversation faisait donc un très bon exercice, qui lui permettrait de mieux s'affirmer pendant les heures de pratique théâtrale.


La jeune japonaise appréhendait la réponse de l'autre. Arriverait-il à lui dire son nom ? Elle s'en voulait d'avoir dit cela. Peut-être serait-il blessé de ne pas réussir, et peut-être lui en voudrait-il de lui avoir posé une telle question ? C'était sûr, un hochement de tête ou quelques signes de la main ne réussiraient pas à donner un nom. Elle baissa la tête et effleura ses lèvres du bout des doigts, fautive. Ses yeux, pourtant, restèrent fixés sur l'individu. Celui-ci regardait de droite à gauche, cherchant une solution. Akemi aurait tellement aimé lui la dire, mais elle-même ne savait pas ce qu'ils auraient pu faire pour mieux se comprendre. Il aurait pu écrire, mais l'adolescente de porcelaine n'avait ni feuille, ni crayon sous la main. Elle releva le menton à l'entente d'un bruissement, pour aperçevoir son compagnon de fortune, un morceau de bois à la main, traçant quelque chose à même le sol. Les yeux d'Akemi brillèrent soudain de fascination. C'était une excellente idée ! L'admiration qu'elle portait au petit être venait de s'élargir encore plus.


Elle regarda la dite étoile dessiner. C'était très ingénieux, et elle nota cette idée dans sa tête. Certes, cela ne vaudrait pas la bonne odeur de l'encre et du papier, mais c'était un moyen qui permettrait au muet de transmettre ses pensées et paroles. Le sourire installé sur les lèvres d'Akemi ne cessa de s'agrandir, alors que celle-ci fixait avec un regard pétillant d'espoir l'autre. L'impatience chatouillait son curieux esprit, et elle ne souhaitait qu'une chose, voir ce que le plus petit avait à lui proposer. Puis, il s'arrêta et fixa la japonaise, en mettant une main sur sa poitrine et en entourant son étoile. Elle fronça les sourcils à la vision d'une constellation, plutôt bien dessinée. Une étoile était encerclée parmis d'autres, certes, mais elle ne comprenait pas où il voulait en venir. Car Akemi ne connaissait pas les constellations et les noms des étoiles. Elle n'avait jamais été passionnée d'astronomie, et elle préférait largement fourrer son nez dans un bon vieux roman que dans une encyclopédie. Affichant une moue désolée et déçue, Akemi baissa de nouveau la tête, affligée par le mal que son mutisme devait faire à l'étoile.

— Si seulement... Tu pouvais m'entendre...


Intriguée, l'interpellée remonta son menton et fixa l'autre, les yeux écarquillés sous l'effet de la surprise. C'était un simple, petit, minuscule murmure. Si Akemi n'avait pas autant tendu l'oreille, elle ne l'aurait probablement pas entendu. Merci au silence. Un nouveau sourire s'afficha sur les lèvres de la japonaise, et un rire claire mais bas retentit. C'était un rire joyeux, un peu timide mais joyeux. Elle ferma ses grands yeux noisettes en deux arcs qui soulignaient ses traits tirés par son sourire.


T-Tu peux parler ! ria-t-elle doucement.


Akemi calma son rire, qui n'était en aucun cas railleur, puis elle rouvrit les yeux afin de regarder l'étoile. Elle tendit sa main vers lui, comme ferait un homme à un autres homme en signe de paix et d'amitié. Sauf qu'ici, même s'ils n'étaient pas vraiment humains, il n'y avait pas de différence entre eux.


Je... Je suis désolée. Je ne connais pas vraiment les constellations, je ne m'y suis jamais intéressée à proprement parler. Mais, tu sais, ce n'est pas parce que je ne connais pas ton nom que cela va m'empêcher d'être a-amie avec toi... Ou de te parler. Que ce soit silencieuxement ou à haute voix. Je trouve ça fantastique que tu fasses autant d'effort, à vrai dire, j'en suis admirative, enchaîna la japonaise. Je... J'essayerai de chercher quel est ton nom. Il doit bien y avoir des livres sur l'astronomie à la bibliothèque !


Et elle sourit de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Nuit, belle nuit [ft. Akemi Rei]    Jeu 12 Avr - 19:47


Nuit, Belle nuit
_____________________________________________

Alors qu'il était perdu dans ses lamentations, Sirius fut tiré de ses rêveries par le rire d'Akemi. Sur le coup, il ne comprenait pas ce qu'il se passait. Pourquoi riait-elle ainsi ? Peut-être que c'était son dessin. Bien qu'il ne voyait pas en quoi cela pourrait être drôle. Il devait y avoir une autre raison. Il se tourna vers elle, remplis d'incompréhension. Et soudain, il compris. Portant ses mains a sa bouche, il se demandait si vraiment c'était possible. L'avait-elle vraiment entendu ? Après tout, il n'avait pas dit grand chose. Mais il n'avait pas entendu le moindre bruit a part eux.

La jeune fille tandis la main vers lui. Sirius pencha légèrement la tête. Il avait déjà vu des gens faire cela auparavant. Il n'avait qu'à avancer sa main aussi. Il ne savait pas trop ce que ça signifiait cependant. Du moins pour l'instant. Il l'imita alors sans pour autant toucher sa main. Il n'y connaissait rien en interaction "humaine". Il avait tant a apprendre... Cette perspective lui faisait un peu peur d'ailleurs. Il se sentait perdu, inutile et complétement nul. Peut-être, et certainement, faisait-il des erreurs a chaque instant. Il ne demandait que ça. Apprendre. Et pouvoir agir d'une façon normal dans ce monde qui n'était pas le sien.

Petite déception en entendant qu'elle ne s’intéressait pas a l'astronomie. Mais il ne lui en voulait pas. Il y avait tant a faire d'autre que de rester les yeux vers le ciel. Il l'avait vu. Il y avait énormément de gens qui se promenait de jour. Bien plus que de nuit. Il avait remarqué que la majorité allait se cacher au lever de la lune. Étrange. Mais sous l'influence du soleil, il n’avait pas vraiment ni le temps, ni la force de réfléchir correctement. Mais il se doutait qu'il devait aussi y avoir une raison valable qu'il découvrirait très certainement.

Akemi voulait trouver son nom. Peut-être n'en avait-elle pas besoin. Si elle pouvait l'entendre, cela réglerait bien vite la question. Et s'il retentait ? Il ouvrit la bouche, dans l'optique de parler, voir si cela fonctionnait. Il se contenta alors de faire simple.

"Sirius" Dit-il en plaquant sa main contre sa poitrine.

Est-ce que ça avait fonctionné ? Il l’espérait. Puis, afin de ne pas retomber dans le silence total, il essaya d’enchainer.

"est-ce que... Tu m'entend... ?"

Oh Galaxie... Fais que ça fonctionne s'il te plait... Il croisa mentalement les doigts. Et n'étant pas sûr de réussir son coup, il en vint a nouveau aux mains. La montrant d'une main, montrant ses yeux de l'autre et pointant finalement le ciel. Il pourrait lui apprendre de nombreuses choses sur les étoiles. Si seulement elle l'entendait... Même un tout petit peu.




CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Décembre I+3] Nuit, belle nuit [ft. Akemi Rei]    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Décembre I+3] Nuit, belle nuit [ft. Akemi Rei]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Douce nuit, belle nuit. [FB-PV-Hakon]
» ô nuit belle nuiiit sous un ciel, d'Italiiie ♥
» Drryz, demi elfe mercenaire
» Nous on vit la vie, on fait l'amour, nuit après nuit, jour après jour.
» La nuit du renouveau.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natsuyasumi Academy  :: Campus de l'Académie :: Cour intérieure-
Sauter vers: