Créez un perso déjanté, zombie, super-pouvoirs, voyageur temporel, riche hériter... A l'Académie Natsuyasumi vous pouvez être ce que vous voulez! Tentez l'aventure!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lorsqu'un Dieu rencontre des mortelles... [PV Lauren & Jayden] [Avril I+3] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

War club Teacher
War club Teacher
avatar


MessageSujet: Lorsqu'un Dieu rencontre des mortelles... [PV Lauren & Jayden] [Avril I+3] [Terminé]   Sam 22 Juil - 22:25

Nouvelle année. Nouveau programme. Nouveaux visages. Que de nouvelles choses, c'est fabuleux. Enfin, l'est-ce vraiment ? Il est vrai que passer des journées entière à écouter les oeuvres des grands noms de l'art musical européen des siècles passés était plaisant. Et surtout cela donnait de l'inspiration lorsqu'il s'agissait d'élaborer quelques plans pour semer le désordre à grande échelle, ou tout simplement transmettre une nouvelle crise de rage à cette cher Evangéline. Oh.... Evangéline. Le plus idéal des défouloirs, tellement parfait et fait sur mesures que l'on pourrait suspecter un mauvais tour ayant échoué quelque part. Enfin, malheureusement, il allait falloir patienter avant de pouvoir appliquer le Plan Magnum Triggering. Et non inutile de poser la question, les détails de celui ci restent secret.

Enfin bref, comme nous le disions, la nouvelle année débutait et les premiers cours des sections nocturnes suivaient. Et comme chaque premier cour il comptait se présenter et forcer ses pauvres mortels d'élèves à se présenter comme il se devait. Car oui, sa Seigneurie estimait qu'avec toutes les failles dimensionnelles, temporels et milieux différents d'on venaient chacun, il serait peut être plus agréable pour eux de s'intégrer, de développer des liens en disposant de connaissance rudimentaires sur la "patrie" de chacun. Oh ne vous inquiétez pas, ce n'est pas tellement par soucis de rendre la vie facile aux jeunes que Decimus fait cela. Enfin, à moitié seulement du moins, car après tout, le Savoir c'est le pouvoir et pour pouvoir faire avancer le chaos... Les connaissances c'est bien.

Ah, mais aussi, il fallait s'attendre à un dur retour à la réalité. Sa Seigneurie arrivait toujours en avance. Ces faibles créatures n'étaient toujours pas là. Et cette salle était... Ennuyeuse. Vide. Un peu de décoration ne lui ferait pas de mal. Heureusement, le temps et les outils étaient là. Et bientôt, la fameuse bannière pourpre aux armoiries de l'empire, SPQR sur une couronne de laurier avec un aigle au sommet trônaient à nouveau sur le bureau du professeur. Un petit étendard certes, mais un étendard tout de même, non loin près des fiches, des feuilles vierges attendant de se gaver des informations qui viendraient bientôt, se tenait toutefois l'un de ces casques antiques qu'employaient les légionnaires. Un souvenir. Ah la grande époque.

Oh mais voyez vous ça, à force d'exagérer en cherchant la meilleur position pour ces deux objets. Oui sérieusement, bien placer les choses prends du temps, voilà déjà les premiers garnements qui entrent. Qui entrent. Qui s'installent. Certains sont des visages connus. Ils savent déjà jusqu'à quel point sa seigneurie peut être excentrique, et au vue des grimaces qu'ils font, ils le craignent. Et d'autres, sont tout à fait nouveau... Ah la nouvelle année. De nouveaux agneaux.. Qui ne savent pas qu'ils ont affaire à la plus vile et originale des divinités.


-Mes salutations à tous mortels. Soyez le bienvenue pour cette nouvelle année....

Clama-t-il alors laissant échapper un sinistre ricanement par la suite.


Dernière édition par Decimus Sentius Regillia le Mar 25 Juil - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Martial arts club Leader day
Martial arts club Leader day
avatar


MessageSujet: Re: Lorsqu'un Dieu rencontre des mortelles... [PV Lauren & Jayden] [Avril I+3] [Terminé]   Dim 23 Juil - 3:01



Aujourd'hui, chers enfants, je vais vous conter l'histoire où Jayden à rejoint une secte. 
Du moins, c'est ce qu'elle crût. 

Tout commença quand la jeune fille ne parvint pas à trouver le sommeil. Ce n'était point faute d'avoir essayé, elle s'était tournée et retournée dans son lit, n'ayant de cesse de déformer ses couvertures. Après de nombreuses tentatives ayant pour but de sombrer dans les abysses du sommeil, et ce par divers moyen : comptage de mouton, simuler la léthargie... Elle abandonna. Après tout, Jayden ne voyait pas le sommeil comme un ennemi mais comme un allié, et s'il ne voulait pas s'emparer d'elle, alors, c'était le cours des choses.

Il y avait une chose en laquelle la judoka croyait plus que tout : c'était le destin. Pour elle, chaque détail signifiait quelque chose, et, ce jour là, l'absence du marchand de sable était un message de l'univers : il devait se passer quelque chose. Jayden avait alors décidé de s'habiller, de la seule tenue propre qu'elle possédait (est-ce bien important de préciser qu'elle avait du retard dans ses lessives ?) Et, à pas de loup, pour éviter de réveiller sa camarade, la sportive s'en alla en direction du campus...

C'est après avoir parcouru un long chemin que que Jayden se rendit compte que la fatigue commençait à s'emparer de son âme. Mains dans les poches, démarche flegmatique, elle bailla de façon glorieuse. C'est uniquement grâce à ce baillement, qu'elle aperçut la lumière d'une salle de classe.

Je le savais ! pensa t-elle. Il se trame quelque chose !

De par son caractère aventureux, l'excitation prit largement le dessus sur la fatigue naissante dont elle était éprise. Celle-ci commença alors à courir vers l'entrée du grand bâtiment. Elle s'arrêta brusquement.

Ça ira plus vite... De l'autre côté.

Elle fit sens inverse et courut vers la lumière. Bien qu'au troisième étage : Jayden ne redoutait pas l'escalade. En effet, lorsqu'elle était plus jeune et qu'elle avait dit vouloir rejoindre le dojo de son père, celui-ci avait rétorqué " Voyons voir si tu en es capable. " Après quoi, il abandonna l'enfant 1 an dans la jungle, où elle dû se battre contre des chats sauvages, des alligators, des ours... Et tout ceci, en même temps ! Elle avait alors appris à grimper, les falaises, les arbres et les cascades comme personne (et en un temps record parce qu'elle devait fuir).  Son entraînement l'avait bien aidée.
Pour escalader l’Académie, il suffisait de s'appuyer sur rebords de fenêtres, puis de hisser son pied à l'autre extrémité. La tâche fut tout de même ardue pour Jayden qui n'avait pas réalisé ce genre de pratiques depuis longtemps.

Après 5 minutes, ses bras étaient appuyés sur le rebord du troisième étage. Elle ne s'attarda pas sur la vue intérieure qu'offrait la fenêtre, trop pressée de rentrer. La judoka mit un grand coup de pied dans la fenêtre qui se brisa immédiatement. Elle manqua de tomber, mais parvint par on ne sait quel moyen à retomber sur pieds, accroupie, dans la salle de cours.  

En relevant la tête, elle ne s’étonna de voir l'air surpris sur ce qui semblait être, des élèves. Ils étaient tous vêtus du l'uniforme, ce qui l’amena à cette conclusion. Par contre, leur apparence la fit douter... Qu'est-ce qu'ils pouvaient bien faire ici à cette heure là ?? Cette académie avait toujours été bizarre, de toute manière, mais alors là, c'était un point de non retour... Et le prof-... 


Jayden venait de tourner la tourner la tête, et dans son champ de vision était apparu Dark Vador. Non, ce n'était pas une blague. Un homme vêtu si étrangement que Jayden hurla et fit un saut en arrière, se mettant position défensive de combat.

  - MAIS ... C'EST QUOI CE TRUC !? Et vous ??? ... Qu'est-ce que vous FOUTEZ là !? Allez dormir !

Jayden, tout en parlant venait de comprendre. Il s'agissait d'une réunion d'un petit groupe etrange... Une secte ! Voilà !

- Ah ! euh... c'est quoi votre objectif ? Demanda celle-ci, en s'approchant de l'homme louche.

-Super, ton déguisement, dit-elle en observant l'individu costumé. Elle toqua sur l'armure brillant d'un éclat ébène.

- Eh ben... Murmura t-elle. C'est pas d'la camelote. 





Dernière édition par Jayden Adams le Jeu 27 Juil - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Martial arts club night Leader
Martial arts club night Leader
avatar


MessageSujet: Re: Lorsqu'un Dieu rencontre des mortelles... [PV Lauren & Jayden] [Avril I+3] [Terminé]   Dim 23 Juil - 15:24


Lorsqu'un Dieu rencontre des mortelles...
Avril I+3

Lauren était réveillée depuis un très long moment, très long. Il n'était Scccd pas encore 20 heure. Les cours n'avaient donc pas commencés mais elle était déjà prête. Tiens ? Akemi dormait toujours ? Bah, elle avait bien besoin de sommeil pour une fois que ses voix la laissaient tranquille... L'américaine n'allait pas non plus la réveiller maintenant, il était trop tôt. Un soupire lui échappa. Bah, elle se réveillerait sans doute à l'heure. Aller ! Maintenant qu'elle avait les yeux grands ouverts, la jeune se prépara, se retrouvant bien rapidement dans son uniforme. Beurk, une jupe... Elle avait tellement horreur de ça qu'elle pourrait porter autre chose. Elle verrait pour récupérer un pantalon chez les garçons. C'était assez dérangeant pour elle de porter une jupe, dévoilant ses jambes pourtant fines et bien formées. 

Bon, c't'ait pas important. Elle se démêla rapidement les cheveux, cheveux blancs, teind, longs. Ouais, une fois démêlé, elle les ébouriffa légèrement, leur donnant un peu de volume et les arrangeant au plus vite. Cinq minutes chrono et elle était prête. Pas de maquillage ni autres artifice en tout genre. Juste ça. Pas plus, elle préférait de loin rester au naturel.

Une fois tout ceci fait, la jeune aux cheveux blancs se dirigea, son sac sur le dos, guitare à la main car elle comptait passer par la salle de musique après s'être entrainer au club. Oui, son programme était chargée, d'ordinaire, les lycéens sont pressés de rentrer pour se reposer, aller naviguer sur internet et tout mais pas elle, elle avait besoin de se dépenser après une journée de cour. 

Le temps passait, le train se rapprochait de l'académie, de plus en plus mais elle manqua de s'endormir. Rhalala, y'a mieux comme rentrée. Un petit soupire lui échappa tandis qu'elle sortait, se dirigeant vers la première salle de cours, laissant passer un peu de temps pour ne pas être trop en avance. Il lui semblait que c'était histoire, un truc du genre du moins. 

Lorsqu'elle entra, elle fut accueillit, elle et les autres élèves nocturnes, par un grand homme étrange, une aura assez intimidante émanant de ce dernier. Ce dernier leur souhaita la bienvenue calmement et Lauren se dirigeat vers le fond de la classe, côté fenêtre. Hola, elle est loin d'être une mauvaise élève ! Elle se met là car elle est tranquille, peut dessiner sans qu'on lui pose de questions. D'ailleurs, elle sortit deux feuilles. Une pour le cours, un pour dessiner en même temps.

Alors que tout le monde venait de prendre une place tranquillement, un drôle d'oiseau passa par la fenêtre. Super, une folle furieuse qui débarque en plein cours. Lauren rebaissa la tête vers sa feuille, reprenant son croquis.


- J'pensais que les diurnes n'avaient rien à faire ici. C'est des cours qui se passent ici, c'est pas le cirque.

Elle avait dit tout ceci d'une voix calme et posée, relativement doucement mais restant tout de même franche. Son dessin avançait tranquillement mais surement, d'ailleurs, son regard ne s'était pas posé une seule fois sur la nouvelle.

fiche codée par perry, modifiée par Lauren Black.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

War club Teacher
War club Teacher
avatar


MessageSujet: Re: Lorsqu'un Dieu rencontre des mortelles... [PV Lauren & Jayden] [Avril I+3] [Terminé]   Dim 23 Juil - 17:04

Fabuleux, sublime, excellent. Le divin avait au cours de sa longue vie pu voir bon nombre de choses, si bien qu'il disposait d'une bonne expérience en matière d'imprévus. Après tout c'était aussi sa marque de fabrique, l'aléatoire le plus complet, l'improbable le plus total. Toutefois, là il y avait du niveau, de toute les éventualités auxquelles il avait pensé, une espèce de Ninja rentrant par la fenêtre alors que l'on était tout de même au troisième étage. Plus étrange, cette personne n'était nullement habillé en Ninja, ou en voleur, ou en un de ses "héros" de ces "comics"... Sincèrement étonnant n'est-il-p... Oh attendez. C'est vrai que tout est spécial dans cette académie. C'est d'ailleurs pour ça que sa Seigneurie l'adorait tellement, tant de surprises, tant de possibilités.

MAIS TOUT DE MÊME ! Ceci bien qu'en accord total avec ce qu'incarnait et appréciait le chaos éternel était parfaitement inacceptable, car si il y a bien quelque chose que le Sire déteste par dessus Evangéline c'est bien qu'on lui vole la vedette ! Surtout quand il se préparait à se lancer dans un de ses discours digne des plus grands orateur de l'Antiquité. Pour qui se prenait-t-elle cette... Cette.... CETTE... Mortelle... Bon sang, les mentalités du peuple de Roma Aeterna lui manquait de plus en plus. Les coutumes étaient respectés, les dieux crains et respectés, et surtout IL était honoré. Un peu de ceci en ces lieux ne serait pas mauvais.

Par ailleurs il apparaissait que la plupart des élèves avaient eu aussi une réaction surprise dans un premier temps. C'est à dire les deux premières minutes, puis fusèrent les commentaires, désobligeants, blasés, discrets... De toutes les couleurs. On se croirait revenu au Sénat de la Ville éternelle... Mais le plus amusant dans l'histoire demeurait assurément la réaction de l'infiltré... Ou de l'infiltrée ? Compliqué à dire.

Et... Attendez un instant. Ce TRUC ? Pendant un instant, les faibles lueurs écarlates siégeant dans les creux du masque qui jusqu'ici avaient pu passer inaperçus grandirent soudainement de manière exponentielle si bien que l'on pouvait les prendre pour deux petits brasiers en extension. Et les remarques se poursuivaient.


- Par moi. Cela faisait...


Un rire sinistre suivit tandis que la divinité joignait ses mains dans son dos.


- Bien longtemps que je n'avais pas subit un tel affront. Une telle insolence. Le dernier qui a osé a de mémoire finit brûlé vif sous les murs de la cité de Constantin, tentant d'éteindre les flammes ardentes grégeoises dans les eaux du Bosphore. En vain. Ces cendres ont étés dévorés par les poissons.



Un moment de silence vint alors.


- Réalisez vous, Ô impudente mortelle que en me nommant "Ce truc" vous êtes en train de cracher au visage d'un Dieu ? Toutefois, je ne sais trop que faire, votre... Intrusion de manière aussi théâtrale et à la fois une insulte pour m'avoir coupé dans mes annonces. Mais aussi un suivit parfait des doctrines que je soutient et représente.



Sur ces mots il se retourna,  et laissant sa sombre cape dans son sillage s'en allant vers la fenêtre brisée, inspectant l'ampleur des dégâts.


- Par ailleurs, je discuterais volontiers de la composition des armures, la mienne ayant par ailleurs été forgé par l'un des meilleurs artisan de l'Empire éternel... Toutefois, je pense plutôt qu'il serait plus adéquat de traiter de la Facture pour la fenêtre....



Un large soupir dépitée plus tard, sa Seigneurie s'en était retournée du côté de son bureau. Ignorant désormais quasiment totalement l'intruse.



- Enfin peu importe ces détails se régleront en temps voulus. Dans quelques heures entre autre. Donc, ou en étais-je déjà... Ah oui. Les présentations de la nouvelle année...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Martial arts club Leader day
Martial arts club Leader day
avatar


MessageSujet: Re: Lorsqu'un Dieu rencontre des mortelles... [PV Lauren & Jayden] [Avril I+3] [Terminé]   Dim 23 Juil - 18:13

          Jayden tourna sa tête lorsqu'une fille parla de diurne et de cirques. Avec son tempérament de feu, elle sentit la colère monter, elle aurait bien répondu, toutefois, l'individu costumé enchaîna avec des paroles. Si seulement notre sportive utilisait son cerveau parfois ! Elle aurait compris ce qui se tramait. Après quoi, l'étrange Dark vador entra dans un speech où Jayden ne comprit rien. Il l'avait appelée « mortelle », comme si lui ne l'était pas. Mais également « d'armure forgée par un artisan de l'empire éternel. » Hein ? Pardon ? No comprendo. Ce fut les pensées de celle-ci lorsque l'homme parla.  Elle en vint donc à la conclusion que celu-ici était fou. Il devait être sévèrement atteint de folie, et se prenait pour un être spécial. C'était donc lui, le dirigeant de cette organisation secrète. Alors, au lieu de faire du grabuge comme elle était habituée à le faire, la jeune femme réfléchit un instant au final, elle décida alors d'enquêter, secrètement, sur eux. 


Pour se faire, elle partit s'asseoir au fond de la salle de classe, et observa attentivement les mouvements de chacun des membres du petit commité. Ils semblaient tous très attentifs et inquiets, intimidés par la présence du spécimen masqué. Quel était-il ? Jayden avait bel et bien compris que dans cette académie, il se passait des choses étranges : Des gens venus d'ailleurs, d'autres mondes, des excentriques (le cas était ici-même illustré avec l'homme aux allures carnavalesques), des créatures qui n'étaient pas humaines. La jeune femme avait décidé de faire abstraction de tout cela, car ces choses échappaient à sa réalité. Elle vivait simplement avec ce qui aurait été impossible il y a quelques semaines : elfes, lutins, gobelins... On était dans Harry Potter où quoi ? Voire même un remix bien trempé du seigneur des anneaux, et tout ceci au sein d'une académie. Jayden inspira longuement, ses mains jointes et ses doigts croisés soutenant son menton. Celle-ci se contenta d'éplucher avec son regard inquisiteur la fille qui avait osé critiquer l'apparition de Jayden. Celle-là, elle ne la sentait pas. Mais ce n'était pas le moment de se battre, alors, elle calma ses ardeurs et se concentra sur le messie de cette secte. Visiblement, il s'agissait d'un chef dangerereux et adoré. Il voulait que l'on se présente ? C'était donc la première réunion ? 

Jayden ne tarda pas à se lever et à pointer du doigt l'élève aux cheveux blancs.

           - Je propose que ce soit elle, qui se présente en premier ! s'exclama celle-ci.

Voilà ma vengeance ! Pensa Jayden. Elle jubilait intérieurement, attendant patiemment le déroulement de la suite des événements. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Martial arts club night Leader
Martial arts club night Leader
avatar


MessageSujet: Re: Lorsqu'un Dieu rencontre des mortelles... [PV Lauren & Jayden] [Avril I+3] [Terminé]   Dim 23 Juil - 20:11


Lorsqu'un Dieu rencontre des mortelles...
Avril I+3

 Lauren ne regardait toujours pas ce qu’il se passait. Elle qui était venue pour « suivre » les cours. Oui, elle à une façon bien particulière de suivre des cours mais ce n’est pas important. La nana qui venait de débarquer ne releva pas des piques, de toute façon, elle s’en moquait totalement. Elle n’avait rien à faire, les diurnes sont sensés dormir à cette heure-ci. Les deux continuaient de blablater. Tout ce qu’elle entendait était « facture de la fenêtre » et des présentations du début d’année. C’était un programme normal mais vraiment rébarbatif, récurant et vraiment pas ce qu’elle aimait faire en sommes mais bon, faut toujours passer par là.
 
Lorsqu’elle releva la tête, un léger sourire au visage, son regard se posa sur la nouvelle arrivante, son aura était perturbée, bougeait dans tout les sens. Mon dieu, y’a vraiment des gens qui ne tiennent pas en place, qui on plein de truc en tête et à en voir la couleur, cela ne présageait rien de bon, pour elle du moins. La nana prit la parole, se levant tout en la montrant du doigt. Que c’est mal poli. Elle ne faisait plus que la regarder. Comme ça, gardant son habituel sourire qui pouvait dérouter certaines personnes selon les situations. Toujours de sa voix calme, Lauren lui répondit, reprenant par la même occasion son dessin, comme si tout était normal.
 
-          Pourquoi ne le ferais-tu pas ? Après tout, t’es la seule diurne parmi nous, ce serait bien que tu montres comment on se présente. Tu as certainement du le faire. Sauf si tu sèches mais dans ce cas là, tu serais vraiment stupide de venir ici. Ah moins que tu ne te décides de rattraper ton retard.
 
De toute façon, qu’elle doive ou non se présenter, elle devrait aussi y passer. Pas la peine de déclencher une guerre dans la classe à cause d’une nana qui se perd et joue à Spider man en passant par les fenêtres. How ! Lauren venait tout juste d’avoir une nouvelle idée de dessin ! Elle laissa tomber sa première, la décalant d’un geste rapide tout en gribouillant un instant sur sa feuille. Elle se découvrait un petit côté provocation qu’elle n’avait eu qu’avec son frère et pour être franche, cela l’amusait bien. Son dessin avançait plutôt rapidement, montrant une jeune fille passer par la fenêtre mais se rétamant en glissant sur un bout de verre. Voilà, cela aurait été la réalité, ce qu’il se serait passé si cette académie avait été comme toutes les autres. Après tout, les morceaux de verres, ça glisse ! Elle compara son dessin avec la nouvelle. Ouais, c’était ressemblant. Bon, ce n’était pas tout mais fallait quand même se présenter. Elle regarda le prof qui avait l’air dépité par ce qu’il se passait. Il se faisait couper à n’en plus finir.

fiche codée par perry, modifiée par Lauren Black.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

War club Teacher
War club Teacher
avatar


MessageSujet: Re: Lorsqu'un Dieu rencontre des mortelles... [PV Lauren & Jayden] [Avril I+3] [Terminé]   Dim 23 Juil - 22:37

D'aussi loin qu'il se souvienne, sa Seigneurie n'avait jamais été autant interrompu. Pas même au Sénat de Rome ni au Palais Impérial. Voir même à l'Olympe, au moins ses frères et soeurs même s'ils se détestaient et rivalisaient bien souvent selon leurs humeurs avaient la décence de laisser chacun exprimer ses griefs. Certes pour répliquer de manière encore plus violente par la suite, mais au moins l'on pouvait monopoliser l'attention ne serait ce que quelque instant avant que la montagne sacrée ne se transforme le temps de quelques heures en véritable champ de bataille jusqu'à ce que le vieux grincheux en haut ne donne de la voix. Que de souvenirs...

Mais ne nous écartons pas, cette situation commençait à devenir vraiment insupportable, non pas ennuyeuse, mais juste insupportable. Durant l'espace d'un instant, l'idée de prendre sa forme animale mythique lui traversa l'esprit, ne serait-ce que pour calmer toutes ces insectes grouillants, chuchotant, s'agitant dans l'arrière salle. Oh... Oui... Comme au bon vi... Non. Non Non.

Inutile, ceci n'aurait pas d'intérêt, après tout ces pauvres âmes ne méritent nullement ceci, du moins toute, seul les coupables doivent être punis. Oui, c'est ainsi que va la loi divine, une offrande pour une bénédiction, une prière pour un présent, une insulte pour un châtiment. Les bonnes vieilles méth...

NON ! NON ! ET NON ! Ces sautes d'humeurs bien qu'étant la manifestation la plus pure de ce qu'incarnait le Divin étaient de temps à autre peu pratique. Surtout lorsqu'il s'agissait de réagir, de décider, chaque fois c'était la même chose, diverses options se présentaient, certaines absurdes, certaines catastrophique, certaines bénéfiques, certaines inutiles. Mais au final, celle choisie ne l'était pas vraiment, aucune réflexion, aucune décision, seulement une poignée de dés lancés au vent, le hasard le plus total donnant finalement le dernier mot.

C'était ça la vrai doctrine, ça la véritable voie, ceci la manière de fonctionner, cela le chaos.
Le libre arbitre le plus pur, n'étant nullement assuje... Attendez un instant, pourquoi sommes nous déjà en train de faire un monologue sur la nature des choses ? Inutile, absurde, l'on peut s'en passer ! Tout comme ces chamailleries d'enfants pour savoir qui passera en premier, qu'importe...

Ainsi, usant de ces grands pouvoirs, sa Seigneurie pendant qu'on ne le regardait pas, ou presque, fit apparaître un objet, aléatoire, cela pouvait aller d'un perroquet mécanique à une hallebarde allemande. Sortis d'on ne sait où, une fumée noire tourbillonna quelques secondes sur la main ouverte du Dieu, laissant apparaître un petit dé. Le hasard fait décidément bien les choses.

6 faces. 6 choix. Sauf que non, à vrai dire ce vieux fourbe avait déjà une idée des deux cibles idéales pour débuter. Dans un gracieux mouvement, le dé s'envola retombant sur un chiffre. Rassurez nous, vous ne croyez tout de même pas que le résultat à de l'importance si ?

- Le dé à parlé Hashshashin. Tu va commencer. Toutefois...

Il se leva, écartant ses bras pour mieux appuyer ce qu'il allait clamer.

- Ces présentations, que nous allons faire, ne serons pas comme d'autres. Nom, Prénom, ce que vous voulez faire Blablabla. Je m'en fiche au plus au moins, ce ne sont que des détails parmi le flot d'information désiré. Non, ces présentations vont prendre tout le cour. Nous avons largement assez d'une année entière pour vous apprendre quel état régnait sur quel lopin de terre durant tel siècle ou ce que tel personne a fait en tel temps.

Il marqua une pause, commençant à pointer diverses personnes.

- En ces lieux, en cette académie si spécial, chacun est un être exceptionnel, que ce soit par ses talents, par ses "pouvoirs" ou par son apparence. Et tous ne sont pas originaires de ces contrées, certains viennent de par delà les océans d'autres continents, ou plus loin, de siècles passés, ou d'autres univers comme moi. C'est ceci qui m'intéresse et qui devrait vous intéresser. Pour mieux comprendre son prochain en cette académie, pour mieux s'intégrer, pourquoi ne pas nous raconter VOS Histoire.

Et ainsi il s'arrêta sur Jayden.

- Vous commencez, puisque vous appréciez vous faire remarquer, vous en aurez toute l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Martial arts club Leader day
Martial arts club Leader day
avatar


MessageSujet: Re: Lorsqu'un Dieu rencontre des mortelles... [PV Lauren & Jayden] [Avril I+3] [Terminé]   Lun 24 Juil - 2:55

En tant que nouvelle arrivante, notre jeune fille fougueuse n'avait jamais lu la brochure de l'Académie, rebutée par le nombre impressionnant de caractères. N'étant donc pas au courant de l'alternance des classes le jour et la nuit, elle se fourvoyait honteusement en pensant intégrer, secrètement une organisation malfaisante.  Il s'agissait en fait d'un simple cours de la section nocturne, animé par un homme très étrange et mysterieux. Toutefois, quand bien même elle observait la situation, son point de vue était subjectif, et elle n'aurait pu mettre un nom à ce qu'elle pensait être une mascarade. Ceci ressemblait à un cours, et en même temps, à un rassemblement de fanatiques. Celle-ci eut finalement sa réponse lorsque l'élève - accessoirement très pénible - aux cheveux blancs, lui répondit en lui faisant comprendre qu'il s'agissait d'une classe nocturne, et qu'étant une élève ''normale'', c'était à elle de se présenter. Quelle plaie, cette fille ! Les sarcasmes qu'elle se plaisait à lancer à Jayden la mettait hors d'elle. Si bien que quand elle allait lui répondre ''TU VEUX TE BATTRE !?'' la jeune femme fut prise de court par l'individu encapuchonné.


Un dé était présent dans sa main, et jusqu'alors, Jayden était persuadée qu'il n'y était pas auparavant. C'était donc vraiment un individu spécial. Ou, alors, dans son vaste déguisement il y avait des poches où il cachait des dés "au cas où"... La deuxième hypothèse était probablement fausse. Mais qu'importe, celui-ci repartit dans des explications rocambolesques. Hachichachi--- quoiiiii ? Il prétendait que le dé avait parlé et, soudain, leva les bras, se donnant un air à la fois condescendant  à et théâtral, tout en annonçant ses projets. Dans la poursuite de son premier désir, celui-là consistait à être présentation bien assez différente du modus operandi habituel.


Et pour continuer, le dé avait choisi Jayden. Sois disant, elle aimait se donner en spectacle. Mais en réalité, c'était le spectacle qui était après elle. D'ailleurs, la bêtise de Jayden n'ayant aucune limite, elle pensa qu'il fallait continuer de façon théâtrale. Elle acquiesça d'un hochement de tête en observant l'homme masqué, tout en pensant : " Ne t'inquietes pas, j'ai compris ce que tu voulais ! Je ne te decevrai pas !" Celle ci prit une grande inspiration, toujours debout face à ''son'' bureau.

- Être ou ne pas être, telle est LA question !  Commença Jayden, en portant sa main à son cœur et en parlant si fort qu'elle donnait l'impression de crier. Je viens des Amériques, au 21eme siècle. L'endroit où je vivais était plutôt calme, si ce n'est le bruit incessant des voitures, et des ivrognes qui se livraient à des combats inutiles ! La meilleure chose à notre époque, selon moi, c'est la télévision ! Mais aussi la nourriture ! Et Amazon ! Et l'électronique en général.


Elle soupira, pensant que s'en était assez de parler de sa dimension, qui pour elle, n'avait rien de spécial. Maintenant, elle allait dévoiler des informations sur elle.


- Je me nomme Jayden Adams ! Avec un seul D. Fille de mon père, je suis une fière Judoka, désespérément à la recherche de mon rival... Voilà ! La raison pour laquelle j'ai rejoint l'Académie ! Voilà la raison pour laquelle j'ai quitté mon pays ! Va, cours, vole ! Me disait alors mon père. Et en ce qui concerne ma mère. Elle nous a quittés.



Jayden marqua une courte pause pour s'assurer que tout le monde suivait. C'était le cas. Certains affichaient un air compatissant sur leurs visages.


  - Elle nous à quittés... Parce qu'elle a trouvé le bonheur ailleurs ! Sans se soucier de sa propre fille, ou de son mari. Mais qu'importe ! Je me suis relevée. Grâce au Judo. Ce sport est devenu ma vie, et mon but. Cependant, j'ai perdu et je cherche donc à redorer mon blason. Et ce, peu importe... Peu importe s'il faut traverser n'importe quelle dimension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Martial arts club night Leader
Martial arts club night Leader
avatar


MessageSujet: Re: Lorsqu'un Dieu rencontre des mortelles... [PV Lauren & Jayden] [Avril I+3] [Terminé]   Lun 24 Juil - 16:31


Lorsqu’un Dieu rencontre des mortelles…
Avril I+3

Lauren esquissa un sourire amusé en voyant que c’était à la jeune diurne de se présenter car, selon Decimus sensei, elle aime se donner en spectacle. Par contre, le fait qu’elle ne répondait pas à ses petites provocations la décevait un peu, mais rien qu’à voir l’état de son aura, voir à quel point cette dernière était agitée lui plaisait. Ho mais ne pensez pas qu’elle est méchante ! Bien au contraire ! C’est juste que la Lauren des cours et la Lauren disons « de base » ne sont pas semblables. Bien sûr, elles ne sont pas deux, elle est bel et bien toute seule mais son comportement n’est pas le même à ces deux moments. Tandis que l’une est très attachée aux études, ne supporte pas que quelqu’un débarque comme ça en plein cours en pensant que c’est étrange, qu’il peut s’agir d’une secte ou de n’importe quoi d’autre du genre, l’autre est quelqu’un de très souriante, d’attentive et blagueuse. Ce côté provocateur, elle ne l’avait qu’à ce genre de moment, qu’en cours quand elle était dérangée. M’enfin, c’est pas le plus important à ce moment précis. Là, elle se concentra plus sur la présentation de la jeune femme.
 
Bizarrement, Lauren était beaucoup plus attentive, laissant son croquis de côté pour capter chacune des infos qu’elle donnait. Alors d’une, elles venaient toutes les deux du même continent, de deux, sa présentation était tout de même relativement amusante, de trois, elle cherchait un rival ? Qu’elle passe faire un tour au dojo, y’a pas mal de personne sachant très bien se battre, peut être qu’elle pourrait trouver son bonheur là bas après tout ? La description de leur dimension était plus que réelle et bien décrite. Les voiture, la télé, les ivrogne… Elle soupira intérieurement. Ouais, une description très fidèle. Puis, la suite des informations arriva. Donc, une judokate, une fière judokate même, abandonnée par sa mère qui avait trouvé le bonheur ailleurs, cette partie, elles l’avaient en commun et rien ne pourraient jamais changer ça. Par contre, Lauren ne savait pas à quel point cela avait affecté la jeune. Lorsque Jayden eut finit sa présentation, Lauren prit la parole. De toute façon, c’était à prévoir que ça serait à son tour. Elle se leva donc à son tour, jetant un rapide coup d’œil vers cette dernière, un regard compatissant.
 
-          Bon, pour faire plaisir à Jayden, j’vais me présenter.
 
Elle lui adressa un simple sourire avant de se présenter à mon tour.
 
-          Tout comme la judokate, je viens d’Amérique, les ivrognes, les voitures, le bruit et tout le bordel, passons, pas la peine de s’attarder dessus. Je suis Lauren Black, oui, pour certain, s’il y a des américains autres que Jayden, je suis la fille d’un homme d’affaire assez connu. Un bel enfoiré de première, qui couche à droite à gauche, irrespectueux et casse-couilles. Certes, il fait bien fonctionner son entreprise et tout mais c’est un connard de première et ça ne changera pas.
 
Elle haussa les épaules, son air ayant totalement changé. Il était froid, devenue distant. De plus, ses yeux bleu pâle, abîmés, ne reflétaient plus qu’une colère, une haine profonde envers son géniteur. Elle n’avait rien de ce qu’elle était en temps normal, plus de sourire, plus de lueur malicieuse dans le regard plus rien. Pas de petite étincelle, pas de joie. Juste de la colère. D’ailleurs, voyant qu’elle commençait à devenir comme ça, Lauren changea aussitôt de sujet, essayant de dissimuler sa colère au mieux tout en continuant son histoire. Même si elle est en apparence casse couilles et insensible, Lauren est tout de même capable de ressentir des émotions. Si si, je vous assure !
 
-          Sinon, j’ai emménagé au Japon mais c’est à ce moment là que ce que vous appelez singularité s’est éveillée. Je ne sais pas comment, je ne sais pas pourquoi mais c’est arrivée comme ça. Depuis, mes yeux sont très peu tolérants à la lumière solaire et je peux voir chacune de vos aura, dire quand vous êtes énervé, dans quel état vous êtes psychologiquement parlant et aussi, ce qui est le plus intéressant, quand vous mentez.
 
Sa voix faiblis alors qu’elle venait de terminer sa rapide présentation. Ce n’était pas grand-chose, pas spécialement intéressant mais bon. Au moins, elle l’avait fait. Sans attendre plus longtemps, elle se rassit, n’ayant pas encore retrouvé son habituel sourire.

fiche codée par perry, modifiée par Lauren Black.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

War club Teacher
War club Teacher
avatar


MessageSujet: Re: Lorsqu'un Dieu rencontre des mortelles... [PV Lauren & Jayden] [Avril I+3] [Terminé]   Lun 24 Juil - 21:21

Tac. Tac. Tac. C'était à peu près le bruit qui ressortait de la collision entre les plaques de métal des gants de la tenue de l'avatar avec le Bureau. S'accordant à la perfection tandis que les contes allaient et venaient dans un rythme des plus parfait. Car en effet, sa seigneurie jubilait, là ou chacun n'entendait qu'un récit des deux concernait, une véritable mélodie venait à l'esprit du Seigneur du Chaos, un torrent d'information qui sonnait tellement doux à ses oreilles. Car c'était ainsi, le savoir c'est le pouvoir, et le pouvoir on adore.

Oh certes il s'amusait, mais ce n'était pas comme si on le remarquerais, après tout, il n'avait même pas de véritable enveloppe charnelle sous ses soieries, un simple masque entretenant le mystère de ce qui se terrait en dessous tout au plus. Malheureusement, l'amusement ne durerait qu'un temps, aussi éphémère que toutes les humeurs du Sire. Et ainsi le siège éjectable ne tarda pas à s'activer pour passer à une allure plus neutre. Oh certes, l'une de ces histoires avait un côté ridicule de par la mise en scène théâtrale, et l'autre était triste quelque part. Mais ce n'était pas la première fois qu'il entendait de semblables répliques, après tout nombreux étaient ceux qui de Rome à Constantinople avaient suppliés sa bénédiction pour X raisons toutes plus délirantes et pitoyables que les autres. Il compatissais, ou du moins une petite partie de lui, mais ça lui était égal. Le passé et les passé et l'on ne peut le changer. Sauf quand on s'appelle Chronos. Et ce dernier était très bien enfermé au Tartare. Toutefois...


"Les Amériques ont toujours étés un nid de décadence et d'opprobre, opportunistes et malandrins dominent là bas. Cela a toujours été ainsi même lors de l'âge d'or du Vieux Monde."

Une remarque remplis d'amertume qui en disait long sur l'impression que certaines puissances mystiques avaient du lointain continent, nid de l'hérésie galopante de l'usurpateur et des emplumés, nid de malandrins sans piété. Hors de portée de l'Olympe et de ses hérauts. Préjugés ? Peut être. Mais les préjugés de Dieux font loi. Dans leurs esprit du moins. Les deux "présentations" ne tardèrent point à s'achever. Toutefois, il fut bien compliqué de trouver les comédiens qui suivraient. Aussi fallait-il peut être montrer l'exemple pour une fois.

"Avis aux autres qui ne souhaitent pas suivre l'exemple, je conçois à vous faire gagner du temps en vous contant un conte mais il faudra suivre à un moment ou à un autre..."

Ah... L'humeur romanesque revenait à la charge ? Ou n'étais-ce qu'un mirage ?


"Voyez vous, il y a fort longtemps... Il était une fois trois grandes familles, ces derniers se partageaient ce que les experts mortels du temps et des lieux considéraient comme le monde connu. Les premiers étendaient leur hégémonie sur les Fjords glacés de Scandinavie ainsi que sur les sombres forêts Germaniques et Celtiques, régnant sur des peuples dispersés et peu civilisés, les Seconds prospéraient par delà l'océan dans les sables chauds des déserts et sur les rives du Nil, se targuant d'avoir à sa botte le plus glorieux et producteur peuple qui soit. Tandis que la troisième se tenait au centre, sur les péninsules jumelles d'Italie et de Grêce, guidant et illuminant les deux civilisations qui étaient voués à dominer le monde."

Il marqua une pause, se levant se promenant de droite à gauche en agitant ses bras afin d'appuyer sa démarche.


"Sauf que ceci n'est pas seulement un mythe. Ce fut aussi une prophétie et l'Histoire avec un grand H de mon monde. D'aussi loin qu'on se souvienne, les deux autres familles ont finis par perdre du terrain et de l'influence jusqu'à un point de non retour. Lorsque Rome l'éternel sur mes indications et celle des mes frères et Soeurs pris d'assaut les côtes de la Méditerranée, nul gloire, nul tribut, ou nul bataille ne pu sauver le peuple d'Egypte tandis que ses terres devenaient le grenier de l'Empire. L'on n'aperçut pas plus les idoles des barbares descendre combattre les légions lorsqu'elles passèrent les Alpes puis la Manche pour apporter la civilisation et le raffinement aux tribus éparses."

Un silence vint durant plusieurs secondes alors.

"A ce jour encore, la Dynastie destinée à régner un millénaire tient encore le trône impérial, régnant tant depuis Rome que depuis Constantinople, rayonnant à travers le monde face aux rivaux jaloux, de Chine, du Nouveau Monde, des Indes...  De tout ce qui ne fait pas partis de l'empire éternel. Roma Aeterna. Là bas je suis connus sous bien des noms, bien des titres, mais ce ne serait pas drôle si je vous les affichais tous dès maintenant même si j'en suis très fier. Sachez simplement qu'au sénat, l'on me nomme Décimus de la Gens Sentia dit Regillia, le Prince. Ma Mère est Gaïa, mon père Ouranos, mes frères et soeurs sont Zeus, Poséidon, Hadès, Arès, Héphaïstos, Dionysos, Athéna, Aphrodite, Héra, Diane, Apollon et plus encore. Enfin, ma demeure est le mont Olympe. Je suis l'incarnation vivante du chaos. Je suis un Dieu. Et vous avez la chance unique de m'avoir pour faire rentrer dans vos fragiles crânes diverses informations à propos d'histoire alternative. Mes félicitations."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Martial arts club Leader day
Martial arts club Leader day
avatar


MessageSujet: Re: Lorsqu'un Dieu rencontre des mortelles... [PV Lauren & Jayden] [Avril I+3] [Terminé]   Mar 25 Juil - 4:49

Jayden s'était assise. Après avoir dévoilé certains de ses secrets à cette organisation malfaisante, celle-ci fut tout ce qu'il y a de plus calme. La fille aux cheveux blancs décida de se présenter, pour lui faire plaisir, sois-disant... Le problème, c'est que Jayden ne s'en souciait pas vraiment. Affalée sur sa table, elle posa son poing contre sa joue et la fixait de son air désinvolte. La fille qui lui avait précédemment lancé des piques commença à se présenter. Lauren, c'était son prenom. Et elle venait également d'Amerique. Étonnant ! Jayden ne s'en serait pas doutée un seul instant. À partir de ce moment là, la Judoka tourna toute son attention vers miss Black. Marrant, le nom de famille detonnait avec la couleur de cheveux... Cette remarque interne fit sourire Jayden. Apparemment, c'était une gosse de riche qui s'était visiblement apostasiée de ses origines sociales... et elle n'appréciait sûrement pas son père. À tout point de vue elle était l'antagoniste de la jeune femme : s'étendant parfaitement avec son père depuis le départ de sa mère, ils avaient une forte complicité. Ils se chamaillaient parfois, mais se completaient parfaitement. En l'homme qui occupait la place de père dans la vie de Jayden, elle avait trouvé un ami, un confident. C'était sans doute son meilleur allié à ce jour. Jayden fut tellement nostalgique de ces moments passés avec lui, son sourire s'élargit de nouveau. Perdue dans ses pensées, elle avait cessé d'écouter l'autre fille. Elle ne fut pas surprise de la voir se rasseoir, et détourna alors son regard vers l'étrange homme encapuchonné. 

Il commença un nouveau speech théâtral... Qui saisit plus ou moins l'attention de Jayden, cependant, cet homme avait un rival redoutable : le sommeil. En effet, celle-ci commençait à être fatiguée, épuisée même. Mais bon dieu ce qu'il pouvait être captivant, elle ne savait pas trop ce qu'il racontait... Abordant tout d'abord le sujet des Amériques et du malheur qui pouvait régner en ce lieu... Après quoi, tel un coup de massue, le marchand de sable vint assomer Jayden. En un instant, si brutalement que, consciente, elle aurait été surprise. C'etait l'effet incroyable qu'avait une salle de cours sur la sportive, et qui expliquait l'ensemble de ses mauvaises notes. Qu'importe. Elle s'endormit, et ce comme un chameau après 30 jours de voyages non-stop. Pendant combien de temps ? Allez vous me demander, hélas, elle ne sut combien de temps s'était passé, quelques minutes, quelques heures ?... Aucune idée, mais lorsqu'elle ouvrit les yeux, le présentateur obscur n'avait visiblement pas terminé son humble présentation. 

Rome aeterma. Ce fut les premiers mots que Jayden entendit quand elle fut de nouveau lucide. Il était indéniable qu'un court moment avait passé .... Et que l'individu costumé faisait partie d'une troupe de théâtre bien formée. Et c'était sûrement un homme politique, ou le rôle qu'il incarnait au sein de la secte car il vint à s'exprimer au sujet du Sénat, et de la façon dont on l'appelait là-bas : Decimus. Decimus et beaucoup d'autres noms qui suivaient... Jayden avait un regret dans sa vie, c'était de ne pas avoir plusieurs prénoms, parce que c'était classe. Et au moment précis où l'homme encapuchonné les citait tous, elle tira une moue d'envie : il avait la classe, c'était évident. D'après lui c'était un prince. À vérifier ! Après quoi, il cita un à un les noms des Dieux grecs... Qui ne parlèrent pas vraiment à Jayden, cela lui évoquait un vague souvenir de cours ou d'un des rares livres qu'elle avait lu : ''L'Odyssée."  C'était sûrement le but de cet organisation, que de noms de codes ! 
Après quoi, le comédien monologua encore un instant sous des airs de tirade, qu'il était Dieu, et l'incarnation vivante du Chaos. Selon Jayden, il n'était qu'un ''mec chelou'', ou, plus couramment un ''curieux personnage.'' Qu'est-ce qu'un être pareil viendrait faire dans cette Académie ? Pourquoi serait-il vêtu ainsi ? Et par dessous tout-...

Il y eut une sonnerie. La sonnerie de cours qu'entendait habituellement Jayden. Elle ne comprit pas tout de suite lorsque les élèves rangèrent leurs affaires. Elle ne comprit pas non plus lorsqu'ils s'en allèrent. Elle était perdue, se leva aussi en jetant un dernier coup d'oeil à celui qu'elle désignait comme étant un curieux personnage.

<< Oh non. 

Jayden venait littéralement d'être foudroyée par la connaissances. Elle se rappela des paroles de Lauren Pourquoi tu le ferais pas ? Après tout tu es la seule diurne parmi nous.
Tout ceci expliquait la raison pour laquelle l'homme masqué désirait que les autres se présentent. Loin d'être une réunion de secte, il s'agissait... D'un cours. Et visiblement, d'un cours d'histoire. 

Quand elle comprit, elle frappa si fort la paume de sa main contre sa tête, que ce geste de la honte (plus communément appelé facepalm) lui laisserait des traces. 

Ceci voulait dire que Jayden avait cru infiltrer une secte, au lieu de quoi elle s'était simplement infligée une heure de cours supplémentaire. Mais ç'avait été intéressant... Quoi ? Non. Ne me dites pas que... En effet. Elle avait toqué sur l'armure d'un professeur (d'accord, son accoutrement n'était pas conventionnel, mais elle l'avait fait !) Celui-ci était peut être ce qu'il prétendait  être, cela signifiait-t-il que Jayden avait risqué sa vie... Bêtement ? Cerise sur le gâteau ; Jayden avait demandé à des élèves de la section nocturne d'aller dormir. 

Honteuse, voilà mots pour mot ce que pensa Jayden : ''Je... Je suis trop stupide ! La honte !''

Elle préféra retourner se coucher et oublier ce qui s'était passé... Sans se soucier de la facture (bien épicée) de la fenêtre. 

Bonne nuit, Jayden.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Martial arts club night Leader
Martial arts club night Leader
avatar


MessageSujet: Re: Lorsqu'un Dieu rencontre des mortelles... [PV Lauren & Jayden] [Avril I+3] [Terminé]   Mar 25 Juil - 20:49


Lorsqu'un Dieu rencontre des mortelles...
Avril I+3

Alors que Lauren venait tout juste de se rasseoir, que les présentations allaient bon train sans véritablement s’arrêter. Enfin si, elles ne s’arrêtèrent que lorsque tout le monde fut passé et que Decimus raconta son conte. Enfin, comme beaucoup, Lauren ne l’écouta que d’une oreille distraite, s’étant remise à dessiner entre temps. Ce n’est que lorsque ce dernier se mit à parler de l’Olympe, de ses frères et sœurs qu’elle daigna relever la tête. How, elle en avait vu des gens étranges, venant d’ailleurs, d’autre monde mais jamais de dieu ou de truc du genre. Pardon, truc n’est pas un terme vraiment approprié, le terme « personne » l’était plus. M’enfin, elle n’allait pas débattre intérieurement là-dessus, elle risquait de se perdre et de finir par s’endormir. C’est ça de rester trop longtemps sur internet, à regarder des trucs con, à discuter, à faire plein de truc plus inutiles les uns que les autres. Ah tiens, c’est peut être pour ça qu’elle était crevée après tout ! Peut être oui… Enfin bon, ce n’est pas un truc bien important donc passons. Decimus se présenta comme l’incarnation vivante du chaos. Intéressant donc. Elle sourit, comme d’ordinaire avant de noter ça sur un coin de sa feuille avant de se remettre à dessiner.
 
Cette fois, c’était un Decimus miniature sur le fameux mont Olympe, enfin pardon, pas miniature, un chibi car le temps pressait et que c’est ce qu’elle faisait le plus rapidement. Dans sa main, il avait le dé utilisé auparavant. Malheureusement, elle fut rapidement coupée par la sonnerie qui lui indiquait que c’était terminé. Chouette ! Elle allait bouger un peu plus !
 
D’ailleurs, en tournant la tête vers la seule élève diurne, Lauren se rendit compte qu’elle avait enfin captée qu’elle venait d’assister à un cours. He bah, ce n’est pas une lumière cette nana, Lau’ lui avait dit en plus ! Mais bon, elle était tellement absorbée par ce qu’il se passait autour d’elle qu’elle n’avait sans doute pas prêté attention à ce qu’elle lui disait. Bah écoute. La prochaine fois, tu l’écouteras la nana casse pied, non mais.
 

Elle rangea ses pauvres deux feuilles dans son sac, se moquant de si elles étaient bien mise ou non avant de balancer ce dernier sur son dos, reprenant son instrument en main tout en se dirigeant vers la sortie tout en lançant un regard à son prof, puis à Jay. Ces deux personnes sont intéressantes. D’un côté, l’incarnation du Chaos, de l’autre, une élève impulsive qui n’est certes, pas très réactives au fait que c’était une classe mais qui a tout de même joué le jeu. Même involontairement, elle l’avait fait. Décidément, cette année allait être spéciale. Très spéciale.
 

fiche codée par perry, modifiée par Lauren Black.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Lorsqu'un Dieu rencontre des mortelles... [PV Lauren & Jayden] [Avril I+3] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lorsqu'un Dieu rencontre des mortelles... [PV Lauren & Jayden] [Avril I+3] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!
» Et Dieu créa la femme.
» SI ARISTIDE EST UN DIABLE ,DUVALIER EST-IL UN DIEU ?
» ¤ Dieu du Graphisme ¤
» ¤ Dieu du Flood ¤

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natsuyasumi Academy  :: Bâtiment principal :: Partie Lycée :: Salles de classes du lycée-
Sauter vers: