Créez un perso déjanté, zombie, super-pouvoirs, voyageur temporel, riche hériter... A l'Académie Natsuyasumi vous pouvez être ce que vous voulez! Tentez l'aventure!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]   Mar 20 Déc - 20:38


Grr, saleté de batte, saletés de balles, et saleté de baseball!!
Kentarô s'entraînait dans les jardins du pensionnat, sa casquette vissée sur le crâne, ses épais sourcils froncés. Ces derniers temps le club de baseball perdait tous ses matches amicaux, et c'était ainsi depuis que le jeune homme avait rejoint le club au collège. Pourtant il ne manquait pas de motivation! Quoique... Enfin, là n'était pas le problème! S'ils ne progressaient pas ils ne remporteraient jamais le moindre trophée en compétition, et Kentarô s'était mis en tête de briser cet éternel cycle de défaites inéluctables. Il s'était entraîné toute la fin d'après-midi au club, et il avait repris l'entraînement dès qu'il avait remis les pieds au pensionnat une heure plus tôt. La fatigue et la frustration s'accumulant, il était de moins en moins efficace et cela commençait à sérieusement l'énerver.
S'entraîner dans un endroit aussi paisible que les jardins du pensionnat aurait pourtant dû le calmer, mais rien à faire. Le bruit des carpes dans l'étang ou le vent de début de soirée dans les feuilles ne faisaient que le rendre plus exaspéré, et s'il ne parvenait pas à se contenir il finirait par faire cramer tout ce beau paysage, à commencer par ces abrutis de poissons qu'il cuisinerait façon plancha. L'une d'elle sortit la tête de l'eau et sembla le regarder, ce qui le fit à moitié sortir de ses gonds :

- Raaah, qu'est-ce que tu r'gardes saleté de carpe?!

Puis, voyant que le poisson continuait de le regarder d'un air vide et se sentant désagréablement jugé, Kentarô émit un grondement et se pencha pour ramasser une balle, avant de l'envoyer en l'air.

- Grr, saloperie!! beugla-t-il en frappant dedans de toutes ses forces avec sa batte.

Sauf que ce n'est qu'au moment où cette dernière entra en contact avec le projectile qu'il se rendit compte de la présence d'un pensionnaire à l'allure particulière assis plus loin sur un banc.
Et que la balle lui fonça dessus, déviée par l'incompétence et l'énervement du batteur.
Le visage de Kentarô se décomposa alors qu'il suivait la balle du regard en remarquant qu'elle fonçait tout droit vers le pauvre gars. Il était d'ailleurs visiblement en train de prendre le thé. Ce qui ajoutait la case "dégâts des eaux" à la longue liste de dommages collatéraux qu'il aurait à affronter suite à ce malheureux tir.
Reculant par précaution en direction d'un arbre, il se prépara à se planquer en vitesse selon la réaction de la victime. Remarque, si la balle atteignait le crâne, peut-être que le gars serait assommé et qu'il pourrait filer ni une ni deux en sifflotant l'air de rien... Euh, mais à la réflexion c'était quand même vachement cruel comme façon de penser. La balle était sur le point d'achever sa folle course et Kentarô sursauta en prévision de l'impact, se rongeant littéralement les ongles, les yeux écarquillés.

- Pitié qu'il meure pas, pitié qu'il meure pas, pitié qu'il... répéta-t-il en fermant les yeux.




Dernière édition par Kentarô Nishimura le Sam 14 Jan - 21:03, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rang Sylphide
Rang Sylphide
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]   Mar 20 Déc - 21:42


Une douce brise agitant les feuilles des arbres alentours, le clapotis de l'eau, les chants des oiseaux, la subtile odeur caractérisant la fin du printemps, les rayons du soleil réchauffant sa peau avec délicatesse... Oui, juin était un mois que Sylph apprenait doucement, et joyeusement, à aimer. Qui plus est, en cette fin d'après-midi, le temps était idéal pour savourer une tasse de thé dans le parc du pensionnat.

Depuis qu'il était arrivé dans ce nouveau monde, deux mois plus tôt, il n'avait pas vraiment pris le temps de pleinement apprécier son nouvel environnement. Le choc culturel, les nombreuses différences entre les méthodes pédagogiques de son monde et celui-ci, et surtout les connaissances attendues (bien éloignées, surtout niveau sciences sociales, et science tout court en fait) nécessitèrent un temps d'adaptation (et de rattrapage d'études) assez conséquent. Mais bon, méthodique comme il l'était, et surtout têtu, il parvint à rattraper une portion de son retard durant ces deux mois. Une portion qu'il jugeait correcte, du moins s'approchant assez du juste nécessaire pour ne pas être complètement perdu en cours.

Le jeune alien porta la tasse de thé à ses lèvres, et en but une gorgée. Il ferma les yeux, savourant le breuvage encore bien chaud, et légèrement amer. Oui, vraiment, ce monde semblait appréciable, lorsqu'on prenait le temps de souffler et d'observer. Il sourit distraitement. Ses parents avaient peut-être eu raison, en fin de compte, de l'inscrire de force. Changer d'air semblait, pour le moment, lui faire le plus grand bien. Plus de disputes futiles et incessantes – bien que parfois amusantes. Plus de stress lié à des frères et sœurs trop curieux. Un petit coin rien que pour lui, sans personne pour le déranger. Et ses livres. Oui, c'était bien partit.

Il soupira d'aise.

Quelques secondes passèrent, alors qu'il restait ainsi, immobile. Puis il distingua une voix, un peu plus loin. Un homme, selon le timbre, et plutôt irrité. Sylphide haussa un sourcil, mais n'y fit pas plus attention. Son sourire aux lèvres, et les yeux toujours clos, il profitait de l'instant. Même le TING qui retentit, un bruit tout de même assez particulier, le laissa indifférent.

Heureusement pour lui, il ouvrit cela dit les yeux. Il avait prévu de remplir un peu plus sa tasse, déjà presque vide. Et non de dévier au dernier moment un objet non-identifié qui lui arrivait en pleine face. Lâchant un petit cris de détresse, et renversant une partie de sa tasse sur ses vêtements – vêtements favoris, d'ailleurs, qu'il avait enfilé immédiatement après être rentré au pensionnat -  il parvint cela dit à dévier l'objet de sa trajectoire, le propulsant à la verticale. Il passa à deux petits centimètres du nez de l'alien. Qui sentit l'air l'effleurer presque violemment, et qui en eut des sueurs froides.

Les yeux écarquillés, il eut du mal à comprendre ce qui venait de se passer. Cela étant, il remercia intérieurement son instinct de survie et ses pouvoirs de lui avoir... vraisemblablement sauvés la vie. Tandis qu'il respirait de manière un brin saccadée – en même temps il venait de frôler une mort pas si certaine que ça – il chercha des yeux l'éventuel, non, l'actuel coupable de cette tentative de meurtre. Qu'il trouva, du moins aperçu, un peu plus loin, s'approchant plus ou moins discrètement d'un arbre. Une potentielle cachette ? Sylph fronça les sourcils, légèrement agacé.  Il s'apprêtait à se lever et à aller voir l'espèce de mastodonte, là-bas, ne serait-ce que pour lui demander d'éviter de viser n'importe qui à l'avenir, quand un petit « plop » attira son attention.

Une balle. Dans sa tasse. Et le thé partout sur sa main, en plus de ses vêtements.

Il rougit (enfin, son visage prit une teinte violet pâle) d'embarras et d'agacement, et releva les yeux vers le colosse. Qui... semblait un peu plus près que quelques instants plus tôt ? Ou était-ce une simple impression ? Sylph n'y fit pas plus attention que cela.

« Vous pourriez au moins venir présenter vos excuses. » déclara le petit alien d'une voix assez forte pour que l'autre l'entende.

Enfin, il l'espérait. Il n'aimait pas trop parler « fort ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]   Mar 20 Déc - 22:39


Kentarô ferma les yeux au moment où l'impact aurait dû se produire, mais... rien ne survint.
En fait, la balle s'était mise à flotter devant le garçon. Flotter.
La mâchoire du batteur se déboîta et ses yeux s'écarquillèrent soudainement. QUOIIIII?!?! Pour le coup, il s'attendait à tout sauf à ça! En fait, la surprise lui fit même oublier de se cacher, et fit également jaillir des oreilles de tigre de sa tignasse blonde en bataille. Mais il ne se rendit pas compte de ce dernier détail, trop obnubilé par la balle en lévitation... qui finit par atterrir avec un "plof" exaspérant dans la tasse du télékynésiste.
Télékynésiste qui l'apostropha d'ailleurs.
Gloups, grillé... Mais au moins la victime n'en fut pas une.

- Oups, désolé, désolé! répondit Kentarô, gêné, en s'approchant du garçon une main sur la nuque et le regard légèrement fuyant. J'ai pas fait exprès, j'voulais pas, euh, te carrer un homerun en pleine face...

Oh, mais c'est vrai, ça! Il venait de faire un quasi-homerun!! Comme quoi, ces foutues heures d'entraînement n'étaient pas totalement vaines! Euh, une seconde... Ce n'était pas franchement le moment idéal pour se réjouir, là...
N'ayant toujours pas constaté la présence de ses oreilles animales dressées fièrement sur son crâne, il s'avança vers le pensionnaire éclaboussé jusqu'à s'arrêter devant lui et le dominer de toute sa hauteur.
Son interlocuteur était assez petit, apparemment. Enfin, tout est relatif. Kentarô ayant toujours été immense par rapport à ses camarades et ce depuis son enfance, il ne savait pas trop dire si quelqu'un était "petit" ou "de taille normale"...
Remarque, celui-là avait vraiment l'air plus "petit" que "de taille normale". Désirant briser la glace, le fautif aborda un large sourire un peu crispé et demanda de son habituelle voix forte.

- Oh, tu es un petit nouveau? Je ne t'avais jamais vu dans l'coin avant, tu es un collégien?

Puis il remarqua les dégâts causés.

- Oh mince, tu es trempé, pardon pardon! Je peux peut-être...

Kentarô vit pour une fois une ampoule s'allumer au-dessus de sa tête (au sens figuré bien entendu). Peut-être qu'il pouvait sécher les vêtements du gars en faisant apparaître une flamme? Il commença à se concentrer, maaaiiis... à la réflexion c'était peut-être une très mauvaise idée. D'habitude, quand il faisait du feu, c'était plus façon "feu de forêt incontrôlable bwaaaah!!" que "petit barbecue sympa entre amis". Et là ils n'avaient clairement pas besoin d'un "feu de forêt incontrôlable bwaaaah!!".

- Euh, non oublie en fin de compte... héhé...

Ouaip, très mauvaise idée. Pas besoin de rentre le gars plus énervé. Surtout si ledit gars savait faire voler des trucs. Et Kentarô n'était décidément pas prêt à faire l'expérience de ce que ressentaient les balles quand il les envoyait valser d'un bon coup de batte...



Dernière édition par Kentarô Nishimura le Ven 23 Déc - 22:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rang Sylphide
Rang Sylphide
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]   Mar 20 Déc - 23:27


Le coupable, donc, c'était en effet un brin rapproché. Et il continuait. Sylphide, après avoir changé sa tasse de main, l'observait. Son rougissement (violetissement?) s'était presque totalement estompé. Mais il affichait toujours une mine renfrognée. Enfin. Il essayait. Parce que bon, plus l'autre individu se rapprochait, plus Sylph pouvait distinguer la taille et la carrure du bonhomme.

« Oups, désolé, désolé ! J'l'ai pas fait exprès, j'voulais pas, euh, te carrer un homerun en pleine face... » dit ledit bonhomme, visiblement gêné. Bonhomme qui arriva bien vite devant lui, et qui, soyons honnête, en imposait pas mal.

Il n'était pas juste grand. Il était IMMENSE, ce gaillard.

Sylph eut l'air extrêmement étonné – voire effrayé – quelques secondes, alors qu'il agitait sa main pour faire tomber les quelques gouttes de thé restantes. Il tiqua un peu, les yeux grands ouverts et la bouche pendante. Il était certes soulagé que le colosse présente effectivement ses excuses, et ne lui casse pas la figure – il était IMMENSE et COSTAUD, alors que Sylph était MINUSCULE et CHÉTIF. Mais bon. L'alien n'avait pas l'habitude d'être confronté, en bien ou en mal, à pareil individu. De fait, il était impressionné, au point de ne pas parvenir à prononcer le moindre mot.

« Oh, tu es un petit nouveau? Je ne t'avais jamais vu dans l'coin avant, tu es un collégien? Oh mince, tu es trempé, pardon pardon! Je peux peut-être... Euh, non oublie en fin de compte... héhé... » reprit le colosse d'une voix assez forte pour faire frémir les oreilles du gamin de son interlocuteur.

Qui se reprit bien vite, ayant entendu et assimilé les propos du géant. Autant, la première partie ne le gênait pas. Ce n'était qu'un constat, qui plus est véridique : Sylph était bel est bien nouveau. Autant la deuxième...

« Je suis lycéen. » déclara-t-il sèchement en regardant son interlocuteur droit dans les yeux, alors qu'il croisait résolument les bras sur son torse.

Il fixa ainsi le jeune homme quelques secondes, avant de finalement lâcher un petit soupir. Il s'adossa un peu plus sur le banc, et ainsi pu regarder son interlocuteur sans risquer davantage un torticolis particulièrement douloureux. Du moins, de sorte de diminuer le futur torticolis qu'il allait probablement subir.

« Cela étant, je suis effectivement nouveau. Je suis arrivé en début d'année scolaire, pour la rentrée. Il n'est donc pas très étonnant que l'on ne se soit pas rencontré auparavant. » continua-t-il calmement.

Il posa alors la tasse à côté du thermos, à sa droite, et sortit la balle de son « nouveau domicile ». Il l'égoutta, puis regarda à nouveau le jeune homme. Il força un petit sourire en coin, par courtoisie dirons-nous, puis fit léviter la balle jusqu'à lui.

« Pour ce qui est des... Dégâts occasionnés, dit-il en montrant d'un geste ses vêtements, le thé peut être nettoyé. Donc, disons que vous avez de la chance à ce sujet. »

Cela dit, s'il pouvait éviter de me percer les tympans à hurler de la sorte, ce serait fort appréciable, ajouta-t-il intérieurement.

Parce que bon. En plus d'être IMMENSE et COSTAUD, ce gaillard était BRUYANT. La sainte trinité du sportif de base, en somme.

Une petite pointe d'exaspération commençait déjà à poindre, quelque part, dans l'esprit du jeune alien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]   Mer 21 Déc - 0:00


Kentarô allait reprendre possession de ses moyens et pensait s'en tirer avec un rire partagé et un sifflotement en s'esquivant, cependant son interlocuteur brisa vivement ses espoirs. A coups de pioches. Du moins on l'aurait crû, parce que la façon dont le garçon avait sèchement martelé chacun de ses mots aurait pu le faire passer pour un mineur professionnel.
Le joueur de baseball déglutit et après un bref rire plus discret que d'ordinaire, il répondit en se massant une nouvelle fois la nuque :

- Ah... Haha, désolé, désolé!

Le lycéen éclaboussé rétorqua ensuite que les dégâts n'étaient pas graves. Cependant, le thé avait entaché bien plus que ses vêtements, vu que visiblement sa bonne humeur avait également été douchée, si tant était qu'il fût de bonne humeur avant l'accident.
A cette réplique suivit un silence gênant.
Ne se sentant pas trop de partir comme un voleur après cet échange plutôt... froid, Kentarô tendit une main hésitante au garçon.

- Euh, j'm'appelle Kentarô, au fait. Kentarô Nishimura. J'suis en Seconde et dans le club de baseball, 'fin ça tu devais déjà l'avoir deviné, pas vrai? J'veux dire, je m'entraînais et j'ai pas fait attention, alors, euh, encore pardon, 'fin tu vois... Tu viens d'où sinon? Et tu es dans quel groupe?

Décidément c'était pas gagné. Quelle journée de me***, sérieux... Ne sachant trop quoi ajouter, Kentarô lâcha un second rire crispé. Ses oreilles de tigre s'agitèrent alors et il stoppa net en sentant du mouvement dans ses cheveux. Il porta une main crispée sur le sommet de son crâne, et en sentant les traîtresses oreilles son expression devint un mélange assez artistique d'horreur et d'embarras. Kentarô rougit violemment et plaqua ses mains sur ses oreilles en essayant de les faire disparaître.
Peine perdue, la fatigue de l'entraînement mêlée à l'embarras et la petite panique bloqua son pouvoir.
Bon, bah, tant pis...
Et puis, avec son étrange couleur de peau et sa crête blanche, son interlocuteur avait un taux de bizarrerie au moins équivalent au sien si ce n'était plus élevé, donc nul besoin de faire dans la discrétion... Ceci étant, l'assommer de questions n'était peut-être pas une excellente idée, car au lieu de réussir à changer de sujet il risquait fortement d'agacer d'autant plus le petit lycéen.
Et Kentarô n'avait aucunement envie de se prendre un coup de pioche entre les deux yeux. Au sens propre comme au sens firguré...



Dernière édition par Kentarô Nishimura le Ven 23 Déc - 22:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rang Sylphide
Rang Sylphide
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]   Mer 21 Déc - 1:16


Un silence, assez gênant il fallait le reconnaître, tomba lourdement suite aux derniers propos de l'alien. Quelques secondes passèrent. Plusieurs, en fait. Sylph en vint à réfléchir sur son... comportement, sur sa réaction. Il avait peut-être été un petit peu trop sec. Mais bon, d'un autre côté, l'autre énergumène le méritait ! Enfin, un peu. Peut-être pas en fait, cela étant l'irritation de Sylph était compréhensible.

Alors que les secondes passaient, Sylphide sembla s'adoucir un petit peu. Juste un peu, hein ! De quoi paraître moins irrité. Son interlocuteur se mit soudain à bouger. Il semblait lui tendre la main avec hésitation.

« Euh, j'm'appelle Kentarô, au fait. Kentarô Nishimura. J'suis en Seconde et dans le club de baseball, 'fin ça tu devais déjà l'avoir deviné, pas vrai? J'veux dire, je m'entraînais et j'ai pas fait attention, alors, euh, encore pardon, 'fin tu vois... Tu viens d'où sinon? Et tu es dans quel groupe? » finit-il par dire.

Fichtre ce qu'il était bavard. Cela étant, son hésitation semblait avoir baissé le volume de sa voix, ce qui n'était pas un mal, aux yeux de Sylph. Pas qu'il n'appréciait pas les personnes bavardes, ne vous méprenez pas ! Mais il craignait que « Kentarô » ne reprenne son volume précédent. Et ça, les nerfs comme les tympans de l'alien ne pouvaient décemment pas bien le vivre.

L'alien en question, d'ailleurs, observa la main tendu devant lui, perplexe. Après deux mois à vivre sur cette Planète, il avait de fait observé quelques unes des coutumes de ses habitants. Notamment les diverses façons qu'ils avaient de se saluer. Et il lui semblait qu'effectivement, c'était ce que le sportif faisait, bien que Sylph n'était alors pas spécialement à l'aise avec ce genre de pratique. Chez lui, les saluts n'étaient pas du genre tactile, que ce soit pour dire bonjour, au revoir, ou pour être poli lors d'une présentation. Et il n'avait pas eu l'occasion de mettre ses observations en pratique. Aussi, il était vraiment perplexe.

« E-et bien... Ahem, enchanté. Je suis Syl- » commença-t-il avec hésitation, tout en levant progressivement sa main pour saisir celle de son vis-à-vis. A peine débuta-t-il ce mouvement que Kentarô se crispa. Cela coupa Sylph dans son élan, de toute évidence.

Le jeune alien eut un peu de mal à interpréter cette réaction, et baissa la main en observant un peu plus le comportement du sportif. De prime abord, il fut assez vexé, et outré par ce manque flagrant de civilité. Certes, il s'était présenté et excusé, mais tout de même, ce n'était pas une raison d'agir de la sorte ! Ledit comportement l'inquiéta plus qu'il ne l'irritait quand il vit le gaillard porter précipitamment ses mains à sa tête, cachant ainsi ses oreilles félines, alors que son visage virait au rouge vif. Était-il... Malade ? Hm. Non. Ces réactions trahissaient davantage l'embarras. Et l'embarras, Sylph, il connaissait ça. Par contre, le visage du colosse trahissait également une autre émotion : la panique.

Diantre. Il lui faisait presque de la peine.

Sylph supposa qu'il ne voulait pas que ses « oreilles » soient vues. Cela étant, ça ne semblait pas plus le déranger, plus tôt. L'alien n'était que perplexité. Perdu dans ses pensées, et ses tentatives d'analyse comportementale, il ne remarqua pas immédiatement que l'autre le fixait à son tour. Aussi, il se passa une bonne minute, voire deux, quand il prit conscience du silence plus gênant qu'avant. Sylph écarquilla les yeux, la bouche en « o », quand l'impolitesse de son propre comportement lui fut évidente. Arborant la même expression, il regarda son étrange interlocuteur dans les yeux, avant de rougir (violetir?) légèrement.

Il toussota, pour reprendre contenance.

« Vos excuses sont acceptées, et je ne vous en tiens pas rigueur. Aussi, oublions cet incident. Ce qui est fait est fait, nous n'y pouvons plus grand chose. De fait, il est inutile, d'un part, de vous excuser davantage, et d'autre part, d'aborder plus longtemps encore ce sujet.  » commença le petit lycéen, alors qu'il offrit un sourire plus naturel, bien que toujours en coin, à son interlocuteur. Il reprit ensuite, tendant une nouvelle fois sa main, bien qu'encore avec hésitation. « Enchanté. Je suis Sylphide Adya, également élève de seconde. Je ne fais... partit d'aucun club en particulier, et, pour répondre à vos questions, je suis ce que vos comparses appellent un alien, ou extra-terrestre, je crois, et accessoirement j'ai été réparti dans le groupe des monstres. Je ne suis pas si monstrueux que cela, pourtant. » acheva-t-il avec un petit rire.

Son sourire se fit à nouveau un peu crispé, cela étant, alors qu'il anticipait l'éventuelle poignée de main. Il se répétait Pitié qu'il ne me broie pas la main tel un mantra, tout en espérant qu'il n'allait pas repartir à plein volume. Vraiment. Sylph faisait déjà des efforts pour ne pas râler au sujet de sa tenue préférée, désormais tâchée, mais aussi du fait qu'il se sentait encore plus petit que d'habitude face à ce titan, et enfin au sujet de son thé gâché – et probablement froid désormais, vu qu'il n'avait toujours pas refermé son thermos – alors autant ne pas trop en rajouter.

Si possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]   Mer 21 Déc - 1:49


Un second silence s'installa, mais fut finalement brisé cette fois par Sylphide, ce qui soulagea grandement le pauvre joueur de baseball. Ce dernier vit l'alien lui tendre la main, et reprendre d'un ton posé :

- Vos excuses sont acceptées, et je ne vous en tiens pas rigueur. Aussi, oublions cet incident. Ce qui est fait est fait, nous n'y pouvons plus grand chose. De fait, il est inutile, d'une part, de vous excuser davantage, et d'autre part, d'aborder plus longtemps encore ce sujet.

Puis, d'enchaîner avec un air plus amical :

- Enchanté. Je suis Sylphide Adya, également élève de seconde. Je ne fais... partit d'aucun club en particulier, et, pour répondre à vos questions, je suis ce que vos comparses appellent un alien, ou extra-terrestre, je crois, et accessoirement j'ai été réparti dans le groupe des monstres. Je ne suis pas si monstrueux que cela, pourtant.

Même si Kentarô n'était pas habitué à ce qu'on lui parle dans un registre aussi guindé, il ne se laissa cependant pas doucher par la retenue et la politesse de son interlocuteur, et afficha un large sourire. Puis il saisit la main tendue et la serra vigoureusement, en faisant cependant extrêmement attention de ne pas broyer les doigts du pauvre garçon, en répondant avec énergie :

- Woooh, un alien! C'est la première fois que j'en vois un! Enfin, je crois... Avec tous ces changements on ne sait plus trop, haha! Et tu fais partie du groupe des Monstres? Mmh, moi aussi j'ai failli y atterrir, à cause de cette saleté de Singularité... ajouta le batteur en désignant ses oreilles de tigre du pouce.

Heureux de voir que la discussion s'était détendue, il s'assit sur le banc à côté de Sylphide après avoir attrapé et à moitié vidé une bouteille d'eau qu'il avait laissé dans l'herbe un peu plus tôt pour son entraînement. Son camarade extra-terrestre devait avoir du mal à s'adapter à la vie humaine... 'suffisait de voir la tête qu'il tirait quand il lui avait tendu la main. Mais peut-être que pour se faire pardonner, Kentarô pouvait de temps à autres lui donner quelques conseils. Remarque, Sylphide avait l'air de bien se débrouiller tout seul...
C'est alors que la mécanique de la petite cervelle du joueur de baseball se mit à tourner, et qu'il se rendit compte d'une chose. L'alien ne faisait pas partie d'un club. L'alien savait faire de la télékynésie. Kentarô ne réussissait pas souvent ses frappes. L'alien pouvait servir de cible pendant les entraînements!! Non attends c'est pas ça...
Le lycéen baraqué releva vivement la tête, le regard brillant :

- Mais oui!! Sylphide, ça te dirait de faire du baseball?!

En réalité, même si son regard brillait d'enthousiasme, son sourire carnassier, lui, le rendait encore plus proche du tigre ayant trouvé sa proie...



Dernière édition par Kentarô Nishimura le Ven 23 Déc - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rang Sylphide
Rang Sylphide
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]   Jeu 22 Déc - 3:51


Alors que le colosse refermait sa main sur la menue menotte de l'alien, ce dernier se dit que voilà, c'était fichu. Ses os seraient broyés, sa main irrémédiablement brisée, la douleur serait insoutenable, et il devrait subir les soudains élans d'affection de ses frères et sœurs, chagrinés de son état, puis ils décideraient qu'il lui faudrait se faire amputer, et-

La poigne du sportif était vigoureuse, ferme. Mais pas douloureuse.

Contre toute attente, la main de Sylph avait été épargnée. Il avait peut-être un peu exagéré dans son cheminement de pensée. Juste un peu. Bref. Il était agréablement surpris, et soulagé. Sa main, intacte. Serait-ce une lueur d'espoir qu'il apercevait ? Se pourrait-il que Kentarô, en plus de ne pas lui broyer les os, s’avérerait capable d'entrenir une conversation à un volume normal, du moins supportable sur une longue durée ?

« Woooh, un alien! C'est la première fois que j'en vois un! Enfin, je crois... Avec tous ces changements on ne sait plus trop, haha! Et tu fais partie du groupe des Monstres? Mmh, moi aussi j'ai failli y atterrir, à cause de cette saleté de Singularité... » s'exclama-t-il joyeusement, tout en montrant ses oreilles félines.

Amère désillusion.

Il se remit à parler, en effet. Mais à plein volume. Alors que Sylph était en fa- non, à côté de lui, sur le banc. Kentarô s'était installé à côté du jeune alien alors que ce dernier pleurait intérieurement pour cette semi-défaite... Ou semi-victoire, à voir. Quoi qu'il en soit, il parlait avec un volume assez dérangeant... Mais bon. Sylph souffla longuement, se reprochant intérieurement de ne pas être plus calme, et aussi patient qu'il ne l'était d'ordinaire. Certes, le fait que sa fin d'après-midi fut chamboulée à cause d'un sportif peu attentif à ce qui l'entourait n'aidait pas l'affaire. Mais bon, ce n'était pas une raison pour se montrer désagréable, surtout pour un détail aussi futile que le volume sonore.

Enfin, pas immédiatement, en tout cas. Si cela s'avérait devenir trop... intense pour ses oreilles, Sylphide le ferait calmement remarquer. Il se le promit. Mais en attendant, il lui faudrait se montrer calme et patient. Oui oui oui.

Sa décision prise, et alors nettement plus apte à supporter cette voix particulière, Sylph concentra à nouveau son attention sur son interlocuteur. Qui était soudainement bien calme. Le silence qui s'en suivit fut bien différent des deux premiers : il n'était pas gênant, et transpirait une réflexion, un effort cognitif particulier. L'alien fut à nouveau perplexe, notamment face à ce visage songeur... A quoi pouvait-il réfléchir aussi intensément ? Tentant de comprendre ce qui avait bien pu se passer durant ce laps de temps que représentait son propre débat intérieur, Sylph prit enfin le soin de refermer son thermos.

Plusieurs secondes passèrent. Puis une minute. L'alien commença à s'inquiéter. Est-ce que... Ce Kentarô était cassé ? Il espérait que non ! Il ne manquait plus que ça. Et puis, ce n'était pas possible qu'un être humain soit cassé. A moins d'être l'un de ces « Améliorés », notamment un cyborg. Auquel cas, non seulement cela aurait été probable, mais connaissant en plus l'amour que la technologie – quelle qu'elle soit – avait pour l'alien... Et l'amour qu'il lui portait. Le visage de Sylphide, pourtant jusqu'alors assez calme, afficha un air mêlant perplexité et inquiétude. Vraiment. Kentarô n'était pas un cyborg, n'est-ce pas ? Après tout, il n'en avait aucunement l'apparence. Enfin, pour ce qu'en savait Sylph. Après tout, ce dernier n'en avait jamais rencontré personnellement, jusque là.

Le petit lycéen commençait à approcher sa main droite de l'épaule de son étrange interlocuteur, histoire de vérifier que tout aller bien, quand ce dernier releva brusquement la tête – ce qui fit sursauter Sylph plus vivement qu'il ne voudrait bien le reconnaître – et regarda l'alien, les yeux brillants.

« Mais oui!! Sylphide, ça te dirait de faire du baseball?! »

Ledit Sylphide eut un mouvement de recul face à cette soudaine explosion d'entrain.

« ... Hein ? » parvint-il à articuler.

Du baseball ? Lui, petit être chétif, faire du baseball ? Alors qu'il avait clairement montré, ces deux derniers mois, qu'il était bien loin d'être assez fort et bon physiquement pour faire autre chose que du ping-pong. Et encore, même à ça, il n'était physiquement pas bon (en même temps, il ne faisait pas non plus beaucoup d'effort pour s'améliorer). Seul son don lui permettait de s'élever au rang d'élève d’éducation Sportive lambda. Chose que certain lui reprochaient d'ailleurs, mais il n'y pouvait pas grand chose (enfin, si, mais ce n'est qu'un détail), ce don faisait parti de lui. Et ce grand gaillard, visiblement pas aveugle, lui proposait de faire du BASEBALL ? Sylph n'était que confusion. Confusion TOTALE. Et il était un brin effrayé, aussi. Kentarô lui souriait d'un air particulier, qui rappelait davantage un prédateur ayant trouvé sa proie qu'un élève proposant joyeusement à un autre de rejoindre son club. A moins qu'il ne voulait vraiment manger Sylph. Ce que ce dernier n'espérait pas. En plus, il n'avait probablement pas bon goût.

« ... Hein ? » répéta-t-il. « Ahem, je veux dire : Pardon ? Du... Baseball ? Mais... Pourquoi ? Je suis loin, très loin d'être un athlète, et je n'en ai jamais fait de ma vie, donc... Enfin... Je ne m'intéresse pas particulièrement au sport, et- Euh. Votre sourire. Il... est assez effrayant, au long terme. C'est assez déstabilisant. Ahah. Ah. »

Au secours ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]   Ven 23 Déc - 16:24


Kentarô se releva vivement du banc sans écouter la deuxième remarque sur son sourire, et se planta de nouveau devant son camarade de pensionnat, les yeux brillants d'enthousiasme.

- C'est pas grave! En fait, tu pourrais même ne pas avoir à venir sur le terrain!

Le jeune homme se frotta les mains avec un sourire de conspirateur et précisa :

- Il suffirait qu'avec ton pouvoir, tu contrôles les balles pour faire faire des homeruns à l'équipe!

On pouvait presque voir des petites flammèches danser autour du joueur de baseball tant il trépignait. Enfin, non, techniquement il y avait vraiment des petites flammèches. Et ses oreilles de tigres s'agitaient en un ensemble plus "mignon" que classe. Mais avec Sylphide dans l'équipe, c'était certain, ils pourraient faire des merveilles! Et c'était pour ça qu'il ne lâcherait pas si facilement l'affaire... pour ça et aussi parce qu'il était incroyablement têtu.

- Ce n'est pas grave si tu n'es pas sportif, ça va venir avec l'entraînement et la pratique! Et puis à vrai dire, les p'tits nouveaux qui ont intégré l'équipe récemment ne sont pas spécialement portés sur le physique non plus... Mais avec de la volonté, on peut accomplir de grandes choses!

Et il appuya ses propos d'un pouce fièrement levé. Sans se rendre compte que son petit motivational speech était un peu trop passionné, et donc assez ridicule, il supplia Sylph du regard. En essayant de ne pas l'intimider. Ce qui ne serait pas chose facile, compte tenu de la différence de tailles et de corpulences, et aussi de son sourire un peu trop large et des petites flammèches qui dansaient autour de sa tête et ses poings.
Mais le futur du club de baseball était trop important pour passer à côté de la moindre opportunité qui se présentait. Les membres de l'équipe étaient certes motivés, mais à vrai dire la motivation ne faisait pas tout et malgré leurs efforts ils n'avaient jamais pu briller en compétition, relégués encore et encore au rôle de loosers. Mais Kentarô en avait marre de cette réputation de perdants, et il était prêt à tous les sacrifices si ça impliquait de pouvoir ENFIN rentrer à l'Académie avec un trophée.
Enfin, tous les sacrifices...
...
Oh, une minute. Ce serait pas un peu, euh, de la triche, ça...? Pas sûr que le jeune homme était prêt à sacrifier son honneur de sportif pour un trophée...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rang Sylphide
Rang Sylphide
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]   Lun 26 Déc - 1:37


Kentarô ne sembla pas prêter particulièrement attention aux propos du jeune alien. Tout du moins, il semblait avoir une ouï particulièrement sélective. Quoi qu'il en soit, le géant sportif se leva d'un bond et se plaça une fois encore devant le plus petit, cette fois faisant preuve d'un enthousiasme exacerbé.

« C'est pas grave ! En fait, tu pourrais même ne pas avoir à venir sur le terrain ! »

Ces mots attirèrent l'attention du jeune homme. Ne pas avoir à aller sur le terrain était de fait un point non-négligeable, pour ne pas dire positif : le moins il se faisait remarquer, le mieux il se portait. Plus encore s'il n'avait pas à faire, en prime, un sport qu'il ne pensait pas particulièrement apprécier. La suite, cela dit, lui fit à nouveau froncer les sourcils – à ce train-là, il allait avoir des rides avant l'âge, eh.

« Il suffirait qu'avec ton pouvoir, tu contrôles les balles pour faire faire des home runs à l'équipe ! »

Des quoi ? Avec le quoi de qui ? Sylphide était abasourdi, voire bouche-bée par le culot de son interlocuteur. Il savait encore reconnaître de la triche quand il en voyait. Et il n'était pas certain que, pour un sport, qui plus est pratiqué en club, la triche était des plus recommandée. Pas que tricher en soit le dérangeait outre mesure, ça fait partie des choses qui arrivent – et il lui était déjà arrivé une ou deux fois d'y recourir, notamment à l'encontre des membres de sa fratrie ou des abrutis l'embêtant/l'agaçant un peu trop – mais tout de même... Il pensait le jeune homme un peu plus honnête.

Et puis, et puis...

En plus, c'était quoi, un « aumereune » ? Cela faisait la deuxième fois que Kentarô mentionnait ce terme on-ne-peut-plus étrange. Était-ce une technique particulière au baseball ? A savoir, tenter d'assommer son adversaire, ou le public, avec une balle lancée à toute vitesse ? D'ailleurs, y avait-il un public, dans ce sport ? Ou même des techniques ? Était-ce tout simplement un exemple du jargon propre à cette activité ? Dans ce cas, cela pouvait signifier n'importe quoi. Genre, vraiment n'importe quoi. Sylph n'avait pas étudié de sports, outre les quelques règles du ping-pong et les bases des activités physiques demandées en cours. Aussi, son abasourdissement se mua en confusion.  

Et ce Kentarô me veut dans son club ? songea le petit lycéen.

Et à ces pensées, il le dévisagea. Oui, Kentarô était très, très enthousiaste. Voire déterminé. Il irradiait tant sa passion – supposée? Oui, cela devait être le cas, sinon il ne serait pas membre du club -  l'animait. Genre, littéralement : des flammèches l'entouraient, tandis que ses oreilles s'agitaient un brin dans tous les sens, ce que Sylph aurait pu trouver mignon, voire amusant, s'il n'était pas aussi perdu et confus par les événements.

« ... de grandes choses ! » acheva le colosse, un pouce fièrement devant lui.

Est-ce qu'il venait de lui parler ? Oui. Il venait de lui parler. Et Sylph n'en avait pas écouté le moindre mot. Il osa supposer qu'il s'agissait encore du baseball, ou du moins du club, mais il ne pouvait en être certain. Il s'apprêtait à présenter ses excuses à Kentarô, à lui dire qu'il n'avait pas écouté son discours, mais que de toutes manières il n'était pas intéressé, et n'y gagnerait rien à participer aux activités de son club, quand il leva les yeux et rencontra ceux du colosse aux oreilles de tigre.

Il se pétrifia.

Le sourire carnassier, la carrure, la posture presque agressive et les flammèches du sportif eurent raison du petit lycéen, qui pour toute défense saisit son thermos tout en s'enfonçant davantage dans le banc. Fichtre ce que Kentarô pouvait être imposant. Et... Assez effrayant. Oui. Surtout aux yeux d'un petit bonhomme d'un mètre quarante, assis sur un banc, et trop confus pour user de son don efficacement, ne serait-ce que pour se sortir de cette impasse.

Alors que le regard du colosse se faisait plus insistant encore, Sylph se recroquevilla un peu plus. Il eut cependant tout le loisir de juger divers points, et ce durant les quinze secondes que prit son cerveau pour analyser les faits. Tout d'abord, la méthode de recrutement employée. N'était-ce pas un peu... excessif ? La force et l'intimidation n'étaient pas toujours des méthodes très recommandables. Ensuite : le bonhomme. Enfin, non, pas le bonhomme : le titan. Sylph le pensait de prime abord être un simplet baraqué et passionné de sport, aussi il ne s'attendait pas DU TOUT à le voir se transformer en presque-délinquant adepte de l'intimidation et prompt à la tricherie, tant que celle-ci avait une chance de faire obtenir la victoire à son équipe. L'intimidation était assez efficace, en ce cas précis, étant donné que le petit lycéen n'osait aligner deux mots, de peur de se faire, au choix, casser la figure, ou entraîner de force. Ce qui risquait, de toutes manières, d'arriver quoi qu'il fasse.

Enfin, dernier point : comment diable avait-il bien pu en arriver là ? La journée avait pourtant bien commencé. Les cours, bien qu'un peu longs pour certains, lui avaient permis de passer le temps de manière utile et instructive. Ses camarades n'avaient pas fait plus attention à lui que d'ordinaire, ce qui lui convenait : quelques conversations, des sourires, des blagues, un peu d'aide pour des cours...  La routine. Et la fin de journée s'était annoncée parfaite. Il avait même eut le temps de se changer et de se faire du thé ! Et le voilà, face à un colosse enflammé souhaitant faire de lui, contre sa volonté, un membre de son club, sans que Sylph ne puisse faire grand chose à ce sujet.

Le regard de Kentarô ne se détacha pas une seconde du sien, alors que Sylph paniquait réfléchissait à toute vitesse.  Il lui fallait trouver un moyen, peut importait lequel, pour se sortir de là. Puis il eut comme un éclair de génie. Faire traîner la conversation, jusqu'à ce que Kentarô se désintéresse de lui. Ou du moins, qu'il se fasse trop tard pour le harceler davantage. C'était pas comme s'ils étaient tous deux pensionnaires, et donc, que Kentarô pouvait, s'il le voulait, suivre l'alien jusqu'à sa chambre sans cesser un instant de jacasser au sujet de son club. Nooooon. Mais chut.

Portant le thermos devant lui, presque contre son torse, Sylph fit mine de commencer à parler, puis se ravisa. Il se racla la gorge, et, essayant de paraître moins effrayé qu'il ne l'était, prit enfin la parole.

« Pourquoi est-ce que je devrais rejoindre ce club ? Et qu'est-ce que j'ai à y gagner ? » tenta-t-il aussi calmement qu'il put.

Et qu'est-ce que c'est qu'un aumereune, bon sang?! hurla silencieusement sa curiosité frustrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]   Lun 26 Déc - 16:09


Arf, non décidément, c'était de la triche. Et Kentarô ne pouvait définitivement PAS tricher! Est-ce qu'un pianiste jouant un concerto trichait? Et les patineurs, hein, est-ce qu'ils trichaient? Non. Clairement non. Et si le sportif se refusait à tricher en musique comme en patinage, alors il ne tricherait pas non plus en baseball.
Il allait dire à Sylphide d'oublier ses propos et son discours enflammé, quand ce dernier finit par réagir et répondre :

- Pourquoi est-ce que je devrais rejoindre ce club ? Et qu'est-ce que j'ai à y gagner ?

kentarô resta interdit, le visage figé. Waouh, ça c'était de la douche froide! Pour le coup ses flammèches s'éteignirent et ses oreilles de tigre s'évaporèrent. Au moins ça avait le mérite d'être franc. Et clair. Très clair. D'ailleurs le jeune homme ne sut absolument pas quoi répondre à ça. Peut-être aurait-il pu faire un autre grand discours enflammé et débordant d'enthousiasme, mais comment être 100% sincère quand le baseball n'était même pas sa passion numéro un? En plus de ça, le club ne s'était vraiment pas illustré ces dernières années, et il ne pouvait donc même pas partir sur l'argument de la gloire et de la notoriété. De toutes façons, au jugé, Sylphide ne devait n'en avoir rien à faire de cela.
Kentarô se frotta la nuque, réfléchit quelques secondes, puis soupira et se rassit à côté de l'extraterrestre.

- Bah, oublie, c'est pas grave. Et puis ce serait de la triche, et la triche c'est tout sauf glorieux et honnête. Et tant qu'à gagner, autant que ce soit grâce à nos propres moyens! dit-il finalement sur un ton plus posé.

Le sportif s'étira et acheva de vider sa bouteille d'eau, puis un éclair traversa son regard.

- Oï, ça te dirait pas de m'aider à m'entraîner? Comme ça t'aurais p'têt la chance de voir un homerun! proposa-t-il à Sylphide avec un sourire enthousiaste, tout en rejetant sa batte sur son épaule. Et puis, s'entraîner tout seul c'est d'un chiant... A deux ça pourrait être marrant! En plus tu pourrais voir que le baseball c'est cool!

Le pourcentage de chances que l'extraterrestre accepte? Sans doute moins de deux pour cent. Ceci étant, qui ne tente rien n'a rien. Mais peut-être que la curiosité serait plus forte...? Ou la motivation de Kentarô le contaminerait?
Ah, mais il restait peut-être un détail...

- Oh, et t'inquiètes pas, j'irai pas trop fort... et je te viserai pas!

Voilà, maintenant c'était réglé. En espérant que Sylphide n'exige pas de signer un pacte de non-agression ou une assurance tous risques, sinon le sportif avait de grandes chances de finir à la cour de justice. Et il n'avait pas les moyens de se payer un avocat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rang Sylphide
Rang Sylphide
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]   Lun 26 Déc - 20:36


A peine eut-il prononcer ces quelques mots que le visage de Kentarô se décomposa. Les flammes et les oreilles du jeune homme disparurent aussi soudainement qu'elles étaient apparues. Il se gratta la nuque, puis, après un petit instant d'apparente réflexion, s'installa à nouveau aux côtés de l'alien en soupirant.

« Bah, oublie, c'est pas grave. Et puis, ça serait de la triche, et la triche c'est tout sauf glorieux et honnête. Et tant qu'à gagner, autant que ce soit grâce à nos propres moyens! » déclara-t-il d'un ton plus posé, sous les yeux ébahis d'un Sylph à nouveau en pleine confusion.

Qu'est-ce qu'il venait de se passer au juste ?

Quelques secondes auparavant, il n'était que détermination, presque prêt à embarquer Sylph il-ne-savait-trop-où pour lui faire faire du baseball, et puis pouf, plus rien. Il s'était calmé. Était-ce dû aux propos de l'alien ? Pourtant, il n'avait fait que poser deux innocentes questions. Questions franches, bien que posées pour faire traîner en longueur l'échange. Pas de quoi casser le titan ! Enfin, c'était ce que supposait le plus petit lycéen.

Qui commençait vaguement à s'en vouloir. Pas que vaguement, en fait, alors qu'il n'en avait aucune raison à proprement parlé valable.

Mais l'expression de Kentarô, et ses propos, culpabilisèrent le jeune homme. Il s'était vraisemblablement fourvoyé, et bien comme il faut en plus de ça. Il avait jugé le sportif très hâtivement, le prenant pour un être plus méprisable qu'il ne l'était réellement, alors qu'il était potentiellement un athlète honnête. Et en plus, Sylph n'avait pas été des plus des délicats, ni des plus courtois. Il aurait pu au moins faire mine de s'intéresser à ce sport, au lieu de paniquer – bien qu'il en avait tous les droits, le géant était flippant quand il s'y mettait – ou de refuser immédiatement en se cherchant maintes excuses. Bon, des bonnes excuses, mais tout de même.

Un air désolé se peignit sur le visage du petit lycéen, tandis qu'il observait son interlocuteur finir sa bouteille d'eau. Il sembla soudain songer à quelque chose, tandis que son regard semblait s'éclairer à nouveau.

« Oï, ça te dirait pas de m'aider à m'entraîner? Comme ça t'aurais p'têt la chance de voir un homerun! » commença-t-il, ayant visiblement récupéré son enthousiasme et son sourire. « Et puis, s'entraîner tout seul c'est d'un chiant... A deux, ça pourrait être marrant! En plus tu pourrais voir que le baseball c'est cool! Oh, et t'inquiètes pas, j'irai pas trop fort... et je te viserai pas! »

Pour être honnête, Sylphide était un brin rassuré de voir le sportif reprendre de son entrain. Il en vint même à sourire de concert avec Kentarô. Puis il baissa son regard sur ses mains qui serraient encore le thermos de thé. Il arbora un air calme, peut-être même vaguement amusé, alors qu'il réfléchissait. Kentarô n'avait finalement pas l'air d'être un mauvais bougre. Bien au contraire. Il semblait honnête, et, avec un peu de rétrospection, assez amusant. Sa taille et sa force avaient de quoi effrayer, mais Sylph décida de ne plus s'arrêter à ces menus détails.

Bon. Il n'était pas bon en sport. Mais après ? Avec un peu de télékinésie par-ci par-là, il pouvait être un partenaire d'entraînement occasionnel pas trop désespérant. Enfin, Sylphide le supposait. Il faudrait tout d'abord que Kentarô lui explique les bases. C'était l'occasion de vivre de nouvelles expériences. Au point où il en était, il n'était plus à ça près. Et puis, le colosse avait assuré le ménager.

En plus, avec un peu de chance, je n'aurai peut-être pas à chercher ce qu'est un aumereune. Et donc, j'aurai plus de temps pour finir mon roman, et mon thé. songea-t-il. Priorities.

Ayant prit sa décision, Sylphide lâcha un petit soupir sans se départir de son sourire. Il reposa son thermos sur le banc, puis il se leva et s'étira un instant.

« Au fond, pourquoi pas ? Ce pourrait être amusant.  » lâcha-t-il en lançant un regard complice au sportif. « Cela dit, sachez que je n'y connais rien... Donc ne m'en voulez pas trop si je suis un piètre partenaire d'entraînement. » acheva-t-il, ponctuant sa phrase d'un petit rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]   Mer 28 Déc - 1:56


Kentarô écouta à peine la fin de la phrase de Sylphide et bondit de joie, les poings tendus vers le ciel, un large sourire sur le visage.

- YEAAAAAH!!! beugla-t-il, des petites flammèches vacillant brièvement autour de lui. Tu vas voir, on va s'éclater!

Sur ces mots, il attrapa une balle qui traînait avec ses affaires et la tendit à Sylphide.

- Tiens, dans l'équipe je suis l'batteur, alors tu feras le lanceur! Tu devrais pas avoir trop à courir, surtout avec ton pouvoir. Et si tu veux on pourra alterner les postes, comme ça tu découvriras le baseball sous toutes ses coutures!

Sans attendre une seule seconde de plus, Kentarô conduisit en sifflotant son nouveau partenaire d'entraînement à un endroit dégagé des jardins, batte sur l'épaule, un sourire insouciant et enthousiaste sur le visage. A le voir, et si on avait ajouté à son allure quelques tâches de boue et de saletés, il aurait eu tout du soldat rentrant victorieux de la guerre. Sauf que pour le coup le combat était à venir, enfin, façon de parler.
Une fois que le grand gaillard se fut posté à l'endroit où il avait massacré la pelouse du pied pour dessiner les bases du terrain, il attrapa sa casquette qu'il se vissa sur le crâne, et tendit sa batte vers Sylphide.

- Tiens, mets-toi là. En gros, au baseball, il y a deux équipes. Dans notre, tu es le lanceur, et moi le batteur de l'équipe adverse. Mon but en tant que batteur est de faire le tour des trois bases que tu vois là, et je n'ai pas le droit de m'arrêter entre deux bases. Je ne peux commencer à courir qu'après avoir tapé dans la balle que tu auras lancé, et je ne peux courir que jusqu'à ce que la balle soit ramassée par les autres membres de ton équipe. Ton but à toi en tant que lanceur est de lancer la balle de sorte à ce que je ne parvienne pas à taper dedans, pour que le gars qui, en théorie, doit se trouver derrière moi, la rattrape. Tu m'suis? Pour l'instant, on va juste s'entraîner aux lancers et aux frappes.

Après avoir achevé ses explications, Kentarô abaissa la visière de sa casquette sur son front, et se mit en position, son regard devenant aiguisé et en tous points semblables à celui d'un fauve.

- Tu peux y aller! Lance de toutes tes forces en visant l'arbre derrière moi!

Le batteur esquissa un petit sourire carnassier. Avec un peu de chance, cet entraînement pourrait lui permettre de s'améliorer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rang Sylphide
Rang Sylphide
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]   Mer 28 Déc - 21:53


Kentarô bondit littéralement de sa place, beuglant de toute la force de ses poumons alors que les flammèches faisaient leur grand retour. Visiblement, il était content et satisfait de la réponse de l'alien. Alien qui fut légèrement amusé par cette explosion de joie légèrement excessive. Sylph prit la balle qui lui était tendue, alors que Kentarô continuait son bref monologue, mentionnant au passage que l'alien n'aurait probablement pas à courir, chose qui lui plut immédiatement. Le sportif lui proposa même d'échanger leur place durant l'entraînement, et Sylph partageait son avis. Il lui faudrait bien le faire, à un moment, ne serait-ce que pour « découvrir le baseball sous toutes ses coutures » comme l'avait si bien dit son camarade.

Ce dernier s'était déjà avancé, se dirigeant apparemment vers le lieu où il se trouvait près de dix minutes auparavant. Sylphide suivit donc son « partenaire d'entraînement ». Il hésita un instant à trottiner derrière le géant, qui, soyons honnêtes, avançait vite. Forcément, il avait des grandes jambes. Et en plus, il était motivé à jouer. Du coup, eh. Puis en fin de compte, l'alien décida que non, il trottinerait pas. Il préférait préserver ses quelques forces pour le jeu, aussi il usa de ses pouvoirs pour se soulever du sol de quelques centimètres et suivre le sportif, restant en arrière de « quelques pas ». Une fois arrivés à destination, ce qui ne prit que peu de temps, Sylph retrouva la terre ferme. Au même moment, Kentarô se coiffait d'une casquette – dont Sylph n'avait jusqu'à lors pas noté l'existence – et désigna l'alien de son bâton étrange.

« Tiens, mets-toi là. » commença le sportif. Sylph lui obéit, et se plaça au niveau du trait – peu naturel – dessiné sur le sol. « En gros, au baseball, il y a deux équipes. Dans la notre, tu es le lanceur, et moi le batteur de l'équipe adverse. Mon but en tant que batteur est de faire le tour des trois bases que tu vois là, et je n'ai pas le droit de m'arrêter entre deux bases. Je ne peux commencer à courir qu'après avoir tapé dans la balle que tu auras lancé, et je ne peux courir que jusqu'à ce que la balle soit ramassée par les autres membres de ton équipe. Ton but à toi en tant que lanceur est de lancer la balle de sorte à ce que je ne parvienne pas à taper dedans, pour que le gars qui, en théorie, doit se trouver derrière moi, la rattrape. Tu m'suis? Pour l'instant, on va juste s'entraîner aux lancers et aux frappes. »

Sylphide s'apprêtait à poser quelques questions, quand Kentarô baissa la visière de sa casquette sur son front, se mit dans une position assez incongrue aux yeux de l'alien, et l'aborda encore une fois.

« Tu peux y aller! Lance de toutes tes forces en visant l'arbre derrière moi! » dit-il, esquissa brièvement un sourire carnassier.

Sylph resta interdit quelques instants, droit comme un piquet. Puis il regarda la balle qu'il avait dans sa main droite, l'arbre derrière Kentarô, et enfin Kentarô. Que faire ? Kentarô lui avait explicitement demandé de lancer la balle aussi fort qu'il le pouvait. Mais est-ce qu'il voulait dire « lancer avec ta propre force physique » , d'ailleurs quasiment inexistante, ou bien pouvait-il utiliser son pouvoir ? Parce que si c'était le cas, ça arrangeait bien le petit lycéen. Enfin, c'était aussi potentiellement dangereux, mais Sylph savait mieux viser avec son pouvoir

Et puis, une fois la balle lancée, et éventuellement « frappée », qu'allait-il se passer ? Sylph n'avait personne d'autre que lui dans son équipe, alors qui devrait s'occuper d'attraper la balle ? Lui ? Mais n'était-il pas le lanceur, et de fait exclusivement là pour... Lancer la balle ?

Meh. Il verrait bien le moment venu. Le jeune alien regarda à nouveau son camarade, et tenta de comprendre spécifiquement ce su'il devait faire. Devait-il viser l'arbre, et auquel cas plus haut que n'était le sportif ? Ou plus bas ? Ou devait-il viser Kentarô ?

Trop de questions. Peu de réponses.

Oh et puis zut, il m'a dit de viser l'arbre, je vise l'arbre.

La balle se mit à flotter au-dessus de la paume de Sylphide. Il resta droit comme un piquet, ne sachant pas particulièrement quelle position prendre, et leva sa main derrière sa tête.

« Vous êtes prêt ? »

A ces mots, il « lança » la balle, qui partit à toute berzingue en direction de la tête de Kentarô.

Le fait que Sylph sache mieux viser avec son pouvoir ne signifiait aucunement qu'il savait bien viser pour autant. Eheh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]   Mer 28 Déc - 23:00


Kentarô allait demander à Sylphide ce qu'il attendait pour lancer la balle, quand ce dernier balança un projectile façon missile intercontinental tout droit vers le visage du batteur. Surpris, celui-ci n'eut même pas le temps d'esquisser un geste et la balle s'encastra bien proprement dans son visage. Avant de tomber au sol avec des petits rebonds, laissant un Kentarô aux yeux écarquillés et au nez rouge.
Il finit par secouer la tête en riant.

- Bwahaha, pas mal, pas mal! J'm'attendais pas à ce que ton premier lancer soit aussi rapide!

Gloups, à sous-estimer le petit alien il avait prouvé son incompétence au renvoi de balles. Pas besoin de chercher bien loin pour trouver la raison de leurs constantes défaites aux championnats. Décidément cet entraînement inhabituel lui ferait du bien!

- Tu peux recommencer, j'suis vraiment prêt maintenant! s'exclama le batteur en lançant la balle à Sylphide.

Kentarô réarrangea sa casquette sur son crâne, de sorte à ce qu'elle ne bouge pas trop s'il se prenait une nouvelle balle en pleine face et à cacher ses oreilles de tigre si celles-ci venaient à apparaître, et se remit en position.
La seconde balle revint avec autant de vitesse et de précision, mais cette fois il parvint à frapper dedans, en y allant de toutes ses forces. Le projectile disparut alors de son champ de vision et cherchant dans le ciel, une main en visière, il esquissa un sourire fier.

- Wouhou! J'ai fait un homerun tellement puissant qu'la balle est montée jusqu'aux nuages!! Wow, j'suis vraiment trop fort!! fanfaronna-t-il en bondissant sur place, avant d'entendre un bruit mat derrière lui.

En se retournant, il vit que la balle était parti une dizaine de mètres derrière lui... et n'était certainement pas passée par la case "ciel" en cours de route. Son expression de fierté et de joie se décomposa en un masque assez original de frustration avec un regard dans lequel on pouvait clairement lire un "sérieusement?" désabusé. Oh là làà, heureusement qu'il n'y avait que Sylphide et lui dans le coin parce que ç'aurait vraiment été une honte sans nom. Un véritable déshonneur pour l'équipe de baseball qui, qu'on se le dise, en avait déjà vécu bien assez.

- Euh, héhé, encore une fois, 'kay? lâcha Kentarô avec un sourire crispé en relevant sa batte.

Il n'allait pas se démonter pour si peu! C'était évident, il ne pourrait pas devenir un champion avec seulement une ou deux heures d'entraînement en plus! Il était le batteur de l'équipe, alors il ferait de son mieux pour s'accrocher!
Cela étant, les balles de l'extraterrestre étaient franchement bonnes. Ou alors c'était Kentarô qui était très mauvais. Mais si c'était bel et bien Sylphide qui était très doué, alors il faudrait vraiment qu'il le convainque de rejoindre l'équipe! Ensemble, ils pourraient sans doute mettre un terme à l'éternel cercle vicieux de défaites... Sauf si la télékinésie était interdite.
Baaah, ça ne devait sûrement pas être interdit dans les règles du baseball... Et par définition, si ce n'était pas interdit, alors c'était autorisé, non? Hmm, ça demandait réflexion tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rang Sylphide
Rang Sylphide
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]   Mar 10 Jan - 11:14


... Et la balle percuta tout simplement Kentarô en pleine face, puis tomba sur le sol et fit son petit bonhomme de chemin, bondissant de moins en moins, sur environs trente centimètres. Quelques gouttes de sueurs perlèrent sur le crâne du jeune alien, alors qu'il se répandait en excuse. Mais visiblement, elles ne furent pas entendues, ni nécessaires : le sportif sembla s'ébrouer et rit aux éclats.

«  Bwahaha, pas mal, pas mal! J'm'attendais pas à ce que ton premier lancer soit aussi rapide! » commença-t-il, alors que sur son visage le rond de l'impact – un rond parfait - était d'un rouge presque écarlate. C'était une vision assez drôle à voir, assez du moins pour faire pouffer Sylphide – bien qu'il n'avait qu'une envie : rire aux éclats. Le sportif continua en rendant la balle au petit lycéen. « Tu peux recommencer, j'suis vraiment prêt maintenant! »

Il sembla visser davantage sa casquette sur son crâne - pour une raison que Sylphide ignorait... était-ce une forme de rituel particulière au baseball, ou au poste de batteur ? - et se mit à nouveau en position. Sylph en fit de même, bien que sa position à lui n'était pas vraiment... la posture conventionnelle d'un lanceur. Mais bon. Quoi qu'il en soit, il lança à nouveau la balle, exactement de la même manière que précédemment. Cette fois-là, Kentarô frappa avec vitesse et force. Ce geste terminé, il mit sa main en visière, et sembla chercher quelque chose du regard dans le ciel. Souriant fièrement et bondissant sur place, il commenta :

« Wouhou! J'ai fait un homerun tellement puissant qu'la balle est montée jusqu'aux nuages!! Wow, j'suis vraiment trop fort!! 

- Ahem, Kentarô, la balle est- Oh. » commença le jeune alien, tendant le bras vers son partenaire de baseball quand ce dernier, ne l'ayant clairement pas entendu, se retourna vers  la balle, à une dizaine de mètres derrière lui.

Sylphide ne put s'empêcher de pouffer une nouvelle fois, bien qu'il prit soin de rapidement couvrir sa bouche de sa main. Il ne se moquait pas vraiment du colosse, mais... La situation était des plus amusantes.  Sans compter que Ketarô était assez expressif dans son comportement et sa gestuelle pour que le jeune alien devine presque sa déception et la brève frustration qui en résultait, sans même voir son visage. Le sportif finit par se retourner vers son partenaire d'entraînement, visiblement embarrassé.

« Euh, héhé, encore une fois, 'kay? » dit-il alors qu'il relevait une nouvelle fois sa batte.

Sylphide lui répondit par un sourire qui se voulait rassurant. D'un geste, et se concentrant sur sa cible, Sylphide attira à lui la balle. Puis il se remit en position, et la lança une nouvelle fois. Et ce fut au moment où la balle entama son trajet désormais habituel que Sylphide remarqua que Kentarô n'était pas tout-à-fait attentif. Il semblait comme... pensif, ou en pleine réflexion. Sylphide s'efforça de ralentir la balle comme il le pouvait, jusqu'à la stopper et la faire léviter à une vingtaine de centimètres du sportif. Il ne voulait pas lui envoyer une seconde fois le projectile en pleine face, après tout, et risquer de lui casser le nez. Cela aurait fait désordre, et Sylph s'en serait énormément voulu.

« Kentarô, tout va bien ? Quelque chose vous tracasse? » demanda le petit lycéen, légèrement perplexe, pour ne pas dire inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]   Mar 10 Jan - 20:53


- Mh? fit Kentarô en relevant la tête à la question de Sylphide.

Puis il sursauta brutalement en constatant la présence de la balle qui flottait à quelques centimètres de son visage.

- WATCHA!!! s'exclama en faisant un bond de surprise et en frappant de toutes ses forces dans la balle par réflexe, des flammèches dansant autour de sa batte et ses oreilles de tigre dressées sur sa tête à cause de la la petite frayeur qu'il venait de se faire.

Le projectile partit tel un missile vers le ciel en émettant un sifflement perçant et le jeune homme le suivit des yeux, muet de stupeur.
Au bout de quelques secondes, il finit par se ressaisir et releva sa visière en tournant son regard vers Sylphide.

- W-woooh... T'as vu ça?! C'était un vrai homerun cette fois!! lança-t-il, plus surpris qu'il ne devrait l'être.

Puis Kentarô étant Kentarô, un immense sourire s'étira sur ses lèvres et il bondit sur place en poussant des exclamations de joie.

- YEAH!! Trop fort, trop fort, trop fort!! C'était trop trop cool!!

Puis, se rendant compte qu'il se vantait peut-être un peu trop, il leva un pouce victorieux en direction de son partenaire d'entraînement.

- C'était un super lancé!! Tu gères un max!!

Bon, en réalité il avait frappé la balle alors qu'elle était restée immobile. Mais comme il ne l'avait pas vue plus tôt, ça comptait quand même, non? Enfin bon, de toutes façons les lancers-missiles de Sylphide commençaient à lui faire tourner la tête et si ça continuaient ainsi il finirait au tapis. Alors autant s'arrêter sur une belle victoire!

- Hey Sylphide, ça te dirait qu'on échange les postes? Tu vas passer batteur et je vais faire lanceur, ça marche?

Sans vraiment attendre la réponse, le jeune homme s'avança vers l'extraterrestre et lui fourra la batte dans les mains avec un sourire encourageant.

- Ton objectif sera de frapper la balle et de l'envoyer le plus loin possible, d'accord? Vise le homerun!

Et sur ces mots il ôta sa casquette et la vissa sur la tête de Sylphide avant de se mettre en position.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rang Sylphide
Rang Sylphide
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]   Sam 14 Jan - 12:30


Kentarô releva la tête en entendant la voix de l’alien, et sursauta brusquement quand il vit la balle, immobile, face à lui. Lançant un cris de surprise plus qu’un cris de guerre, il frappa la balle de toutes ses forces, tandis que les flammes et les oreilles faisaient leur comeback intempestif. Tout comme le sportif, Sylphide suivit des yeux la balle, choqué de la vitesse à laquelle elle continuait son ascension et les tympans légèrement endoloris par le sifflement perçant qu’elle produisait.

« W-woooh… T’as vu ça?! C’était un vrai homerun cette fois!! » s’exclama Kentarô, toujours sous le choc de sa performance.

Alors que Sylphide acquiesçait, Kentarô explosa - métaphoriquement parlant, eh – de joie et de fierté. Il bondissait sur place, extatique, et beugla son bonheur, sans oublier de fanfaronner au passage. Il sembla se calmer un bref instant, assez du moins pour adresser un thumb-up victorieux à son partenaire.

« C’était un super lancé!! Tu gères un max!! le félicita le sportif.

- Ahah, merci. » répondit l’alien, amusé bien qu’un brin flatté par l’intervention de son partenaire. Il lui retourna son thumb-up.  « Votre frappe était remarquable, cela dit ! Jamais je ne me serai douté qu’une balle puisse atteindre une telle hauteur, à cette vitesse. C’est vraiment impressionnant. »

Sylphide sourit un nouvelle fois à son interlocuteur, avant de regarder à nouveau en direction de… là où la balle était partie ? Il n’était plus possible de la voir, et ce depuis un moment. Sylph se demanda s’ils la reverraient un jour, d’ailleurs, ou si elle était définitivement partie en orbite. Il lâcha un petit « hm » songeur, avant que Kentarô ne le sorte de sa brève réflexion.

« Hey Sylphide, ça te dirait qu’on échange les postes? Tu vas passer batteur et je vais faire lanceur, ça marche? »

Uh ?

La question était vraisemblablement rhétorique. Kentarô lui fourra littéralement la batte dans les mains, tout sourire. Batte bien plus lourde que l’alien ne s’y attendait ! Il fut légèrement déséquilibré par l’objet, et regarda le colosse d’un air légèrement perplexe, mais surtout trahissant son malaise.

« Ton objectif sera de frapper la balle et de l’envoyer le plus loin possible, d’accord? Vise le homerun! » acheva le sportif en lui vissant sa casquette sur la tête.

Il… Il voulait vraiment lui faire manipuler ce bâton hyper lourd, alors que même un nourrisson avait plus de force que lui ? Ouh. Il était déjà en position, une balle – sortie d’il ne savait où – dans la main. Ouuuuh que oui qu’il était sérieux. Et puis… Viser le aumereune, avait-il dit ? Ça se visait, ça ? Quelques instants plus tôt, Sylph s’était persuadé avoir enfin compris ce dont il s’agissait, c’est-à-dire un terme spécifique à une action (celle de frapper la balle très fort et très loin)… Mais là. Là, il était perplexe. Il regarda une nouvelle fois le ciel. S’agissait-il d’un objet à viser ? Ou bien était-ce une façon de qualifier le ciel ? Ou encore autre chose, un autre concept que l’alien ne parvenait pas à comprendre, ni à trouver ?

Sylph plissa les yeux, vraiment pas rassuré pour le coup. Il tenta cependant de se mettre en « position », bien que ce fut laborieux. La batte tanguait, il ne savait pas trop comment mettre ses pieds, et … Kentarô pensa visiblement qu’il était prêt. Aussi il lança la balle.

Pris au dépourvu, Sylph tenta de frapper, sans même user de son pouvoir. Non seulement il manqua lamentablement la balle, mais il fut entraîné par le poids de la batte, se retrouva à faire un tour sur lui-même tout à fait impromptu (et imprévu), tandis que la batte – lâchée – tomba plus loin. Etourdi, Sylphide tomba sur le dos, les quatre fers en l’air.

Il cligna des yeux une fois.

Deux fois.

Puis fut pris d’un fou-rire incontrôlable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]   Sam 14 Jan - 20:58


Une fois que Kentarô eût jugé que Sylphide semblait prêt à intercepter la balle, il lança cette dernière pas trop brutalement mais de sorte à ce qu'elle droit au minimum. Son lancer n'était certes pas des meilleurs, mais ce qui lui fit écarquiller les yeux fut la démonstration de ballet classique imprévue offerte par son partenaire d'entraînement... qui finit au tapis les jambes en l'air.
Le jeune homme courut vers lui avec un air paniqué, puis quand il vit que Sylphide riait aux éclats, il ne put qu'en faire de même.

- Oh mince, c'était énorme vieux, bwahahaha!! lança le joueur de baseball en tendant une main à Sylphide pour l'aider à se relever. En tous cas t'as compris l'idée, mais suffit pas de frapper fort et aveuglément! ajouta-t-il avec un sourire.

Sur ces mots, il arqua un sourcil. Euh, en réalité, "frapper fort et aveuglément", c'était ce qu'il faisait la plupart du temps.
Hmm...
Boulette.
Kentarô secoua la tête et se positionna à côté de son camarade pour lui donner quelques conseils.

- La batte doit être un peu lourde pour toi, mais pour l'instant j'en ai pas d'autres sous la main. Donc ce que tu peux faire, c'est ne pas donner trop d'élan quand tu frappes, et être plus souple sur tes jambes de sorte à accompagner le mouvement sans t'auto-éjecter. Compris?

Le jeune homme assorti le conseil d'un sourire, puis alla se remettre en position.

- Prêt? demanda-t-il en prenant de l'élan.

Et il lança la balle avec une expression enthousiaste... qui s'éclaira encore davantage quand Sylph parvint à taper dans le projectile et à le renvoyer comme une fusée en direction du pensionnat.
Kenrarô la suivit des yeux un instant, puis se précipita vers son partenaire d'entraînement pour lui donner une joyeuse (et légèrement retenue) bourrade dans le dos avec un rire sonore.

- Wouaouh, génial!! Hahaha, si j'avais su plus tôt que tu avais un talent caché pour les homeruns, j't'aurais déjà traîné au club!

C'est alors qu'un tintement caractéristique résonna dans l'air de début de soirée.
Le batteur du club connaissait bien ce bruit, pour l'avoir entendu déjà à maintes reprises.
Ce bruit signifiait "danger".
Et accessoirement, "carreau cassé".
Kentarô adressa un sourire crispé à son compagnon, et lui dit d'une voix neutre :

- Bon, suite de l'entraînement : jogging intensif.

Et sur ces mots les deux compères s'éclipsèrent avant l'arrivée des ennuis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Juin I+2] Naissance d'une amitié musclée [PV Sylphide]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» superbe reportage sur notre saut du 4 juin 2010 sur FRESVILLE
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» Grands garçons musclés et bronzés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natsuyasumi Academy  :: Pensionnat :: Jardins du pensionnat-
Sauter vers: