Créez un perso déjanté, zombie, super-pouvoirs, voyageur temporel, riche hériter... A l'Académie Natsuyasumi vous pouvez être ce que vous voulez! Tentez l'aventure!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ne clique pas ! [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Occult club Leader
Occult club Leader
avatar


MessageSujet: Ne clique pas ! [Terminée]   Dim 25 Juin - 20:15




Brook Marshall

Quoi ? Tu m'cherche ?!








 

 

• Identité

Nom : Brook Marshall
Âge : 18 ans
Origine/nationalité : Américaine
Classe/poste : Terminale
Section : Diurne
Club : Club d'occultisme pour sa part
Singularité : Brook à son âme séparée en deux, raison pour laquelle elle doit toujours rester avec son loup, loup pouvant se rendre invisible si elle le lui demande.
Groupe : Anormaux
Pensionnaire : Oui


• Physique


Brook mesure environ un mètre soixante cinq. Ses cheveux noirs sont assez longs. Elle porte souvent une écharpe rouge, cachant d’horribles marques mauves et cicatrices se trouvant sur cette partie de son corps. D’ailleurs, parlons-en de son corps. Brook possède une musculature très visible pour une fille, de nombreuses cicatrices recouvrant essentiellement ses bras. Il faut dire qu’elle est assez bagarreuse, la petite Brook ! Ses yeux mauves peuvent sembler assez inexpressifs mais il n’est pas rare de voir briller en eux une lueur sadique. How, et ne vous fiez surtout pas à son image de petite fille innocente, surtout pas, vous pourriez le regretter.
 
Niveau vestimentaire, elle n’est pas trop compliquée, tant qu’on ne lui impose pas de robe, de jupe ou de chose avec des couleurs trop flashy, ça lui va. Ah… On me dit dans l’oreillette que l’uniforme comporte une jupe, y’en a une qui va tirer la tronche pour rester poli. Bon, elle va s’y habituer ne nous inquiétez pas… Elle ne devrait pas être trop casse-pieds. Autres particularités, la jeune porte toujours un pendentif représentant un pentagramme, un tatouage sur l’omoplate qui représente un loup à deux queues et un couteau attaché à la cuisse. Un couteau comme ceux de l’armée, vous voyez le genre ? Bien sûr, elle ne s’en sert pas sur les autres, elle n’est pas aussi folle que ça. Elle ne s’en sert que pour la déco. Quoi ? Elle aime ce genre de couteau et alors ? Elle a travaillé la lame afin de limiter son tranchant, il ne coupe presque pas.
 
 

• Caractère


Brook est une fille très hautaine, aux tendances sadiques et bagarreuse. Elle est typiquement le genre de nana à démarrer au quart de tour. Simple conseil d’amie, ne la cherchez pas trop ou vous risqueriez de vous retrouver avec son poing en travers du visage. Elle n’est d’ailleurs pas du genre à écouter les ordres qu’on lui donne, elle préfère largement agir de son plein gré. Mis à part ça, Brook semble quand même éprouver un grand respect pour l’adversité, pour les personnes ayant une certaine répartie. Plus vous essayerez de lui tenir tête et plus elle vous appréciera. How, mais ne vous méprenez pas, elle ne le vous dira jamais d’elle-même, rêvez pas trop à ce sujet.
 
Brook, malgré les apparences, est aussi capable de ressentir de l’amitié, d’être protectrice et de sourire. Pour voir ça, il faudra briser cette armure de glace qui entoure son petit cœur tout fragile. Bon, par contre, sourire, personne ne l’a jamais vu, mis à par en présence de son loup, Spike. Non pardon ! Elle sourit aussi lorsqu’elle commence à devenir sadique mais comment dire que ce sourire est… Effrayant et fait froid dans les dos ? Ce n’est vraiment pas un sourire que vous voulez voir, loin de là.


• Histoire et Singularité


Je vais vous parler de la gamine car de là où j’étais, je pouvais tout voir de sa vie. Brook n’a pas eu un début de vie très agréable, ni même forcément très joyeux. Avec sa mère du moins, les seuls moments joyeux, elle les à eu lorsqu’elle était chez sa grand-mère. A vrai dire, Brook fait partie de ces enfants non voulus, de ces enfants qu’on qualifie « d’accident ». Elle avait vécu jusqu’à ses trois ans chez sa mère avant qu’elle ne l’envoie chez sa grand-mère, enfin, ne s’en débarrasse chez elle plutôt.
 
Sa grand-mère était une femme de très compréhensive, d’attentionnée et de souriante. C’est elle qui lui apprit certaines choses importantes de la vi, bien que cela soit caché au plus profond d’elle-même désormais. De ses trois à neuf ans donc, Brook était avec cette fameuse grand-mère, apprenant à surfer, les bonnes manières et tout ce joyeux petit bordel. La petite était très libre dans ses mouvements, pouvant faire tout ce qu’elle voulait dans la limite du raisonnable, mais jamais, au grand jamais, elle ne devait montrer au grenier, cette pièce lui étant formellement interdite. D’ailleurs, elle n’y a pas mis les pieds, obéissant à la demande de la vieille dame qui s’affaiblissait de jours en jours mais faisait tout pour paraitre en bonne santé. Malheureusement, nous, enfin vous, les humains, ne pouvez pas lutter contre le temps qui passe et ce qui devait arriver, arriva. La pauvre mamie trépassa, obligeant la petite Brook à retourner dans cette « baraque miteuse » comme elle l’appelle avec sa planche et ses affaires. Cette perte à vraiment détruit la petite qui commençait à vraiment mal tourner. Elle perdait toute la joie de vivre qu’elle avait réussi à trouver et cela se répercutait sur ses notes encours, sur son caractère devenant extrêmement bagarreur. Il faut dire que son milieu de vie n’aidait pas vraiment.
 
En plus de vivre dans une bicoque dans un des pires quartiers de la ville, où drogues, violence et trafic en tout genre étaient monnaie courante, elle devait faire les « courses » pour son incapable de mère, allant chercher sa came. Oui, c’est une mère totalement indigne et si une quelconque association de protection des enfants passait, la garde de Brook aurait immédiatement été retirée à cette femme. Mais bon, que voulez-vous ? Personne ne s’intéressait à ce genre de problèmes dans ce quartier, calmer la drogue était quelque chose de bien plus important aux yeux des autorités ! Enfin bon, revenons-en à nos moutons. Les dealeurs de cette zone la laissaient tranquille, sachant pertinemment que sa mère était une très bonne cliente et payait à chaque fois. Un jour, l’un d’eux, sans doute un p’tit nouveau dans le métier, lui offrit un couteau de combats « au cas où », ouais, ouais, juste au cas où. Comme vous, au début, j’étais vraiment méfiant mais ne pouvait rien faire mais rien ne s’est passé, c’était vraiment un « au cas où ».
 
Pareil, à l’école, les bagarres auxquelles participaient la petite étaient vraiment fréquentes, ses notes dégringolaient à vu d’œil et ses profs s’inquiétaient profondément, essayant de la calmer par divers moyens mais rien n’y faisait, elle était maintenant catégorisée « bagarreuse et élève très moyenne voir insuffisante ». Brook n’hésitait pas à sauter au cou de la personne qui la cherchait un peu trop. Après de nombreuses heures passées en cours et une fois chez elle, sa mère, droguée comme pas permis, lui ordonnait d’aller faire ses courses. A chaque fois. C’était la routine pour cette gamine.
 
Une fois au collège, les heures de colles s’enchainaient, pareil pour les mauvaises notes et les bagarres… C’est en cinquième qu’elle commença à s’intéresser aux arts obscurs. Un jour, alors qu’elle rentrait chez elle un soir d’hiver, son téléphone sonna. Lorsque la brune décrocha, ce fut une voix d’homme qui lui parla.
 
-              Allô ? Brook Marshall ?
-              Hm ? C’est moi. Vous voulez quoi ?
-              Je suis le nouveau propriétaire de la maison de votre grand-mère et j’ai trouvé un carton dans le carton de votre grand-mère… A votre nom, vous voulez venir le récupérer ?
-              Hm, j’arrive.
 
Et elle raccrocha sans lui laisser le temps de répondre. Cela l’intriguait… Comme un carton à son nom s’était retrouvé dans ce fichu grenier ? Comment ce type avait eu son numéro ? Bon, elle n’est pas du genre à se poser trop de question mais là, c’était différent. Brook changea de direction, allant  vers la maison de sa défunte grand-mère. Qu’est ce qu’il pouvait bien y avoir dans ce carton ? Dans ce grenier ? Bientôt, elle aurait ses réponses.
 
Une fois devant la demeure, un homme d’environ trente cinq ans la salua. Il mesurait facilement un mètre quatre vingt, surplombant de bien vingt centimètres. Elle se sentait petite là…
 
-              Brook ?
-              Qui voulez-vous que je sois ?
 
Si vous aviez vu la tête que le gars à tiré ! Franchement, c’était excellent ! Encore aujourd’hui, je ris de cette tête ! Il passa doucement la main dans ses cheveux, prit au dépourvu par l’agressivité de la collégienne.
 
-              Heum… Viens, je vais te montrer le carton.
-              J’vous suis.
 
L’homme la mena dans les couloirs familiaux. Quelques brides de souvenirs  s’emparèrent de Brook, créant en elle un sentiment profond de mélancolie mais aussi de joie. Le type, (d’ailleurs, je ne me souviens plus de son nom, s’cusez-moi) lui fit monter les escaliers menant à cette drôle de pièce. Plus elle s’en approchait, plus son appréhension et son excitation augmentaient. Elle allait enfin savoir ce qu’il y avait derrière cette porte !
 
Son excitation était au plus haut point lorsqu’elle passa la porte mais elle déchanta rapidement en voyant que ce n’était qu’un grenier vide, sombre et poussiéreux. C’t’un grenier quoi. Un grenier tout ce qu’il y a de plus banal. Un simple carton était posé sur une petite table ronde. C’est louche moi je dis ! En plus, elle se demandait pourquoi il lui était interdit ! Y’a strictement rien ici !
 
-              C’est celui là monsieur ?
 
Bah écoute Brook, tu vois d’autres cartons ici ? Non ? C’est que c’est le tiens !
 
-              Yep, tu veux l’ouvrir ici ou le prendre pour le déballer tranquillement chez toi ?
-              Ici plutôt, sinon, ma mère risque de le jeter avant que je n’ai le temps de voir ce qu’il ya dedans.
-              Je comprends, je te le descends. Retourne dans le salon.
-              Merci m’sieur.
 
Il prit le carton et le descendit, le posant sur la table de basse de la pièce avant de disparaitre dans la cuisine. La gamine s’empressa de l’ouvrir, en sortant un vieux livre tout usé, un collier en forme de pentagramme et une lettre. Elle mit tout ceci dans son sac avant d’annoncer à l’homme qu’elle y allait. C’est dans un simple au revoir qu’elle s’engouffra dans la nuit noire. Il était encore relativement tôt mais vous connaissez les nuits d’hiver ? Les journées sont très courtes. Sur le chemin du retour, Brook était passée devant une boutique dans laquelle, une écharpe rouge, présente sur un mannequin, l’interpella.  C’était une écharpe toute simple mais Brook avait flashée dessus. Hm, elle piquerait de l’argent à sa mère pour l’acheter… D’ailleurs, en rentrant, cette dernière planait totalement, elle ne remarqua même pas sa fille fouiller dans son sac pour en tirer cinquante dollars. Ne cherchez pas d’où sort cet argent, ni d’où il provient, Brook elle-même s’en fout. Avec cet argent, la gamine s’acheta de quoi manger et, le lendemain, l’écharpe en rentrant des cours.
 
Nous étions en mars, le temps passait lentement et Brook était maintenant en troisième. Son corps avait beaucoup changé, ayant beaucoup plus de cicatrices et de muscles. De plus, elle s’intéressait maintenant de très près au livre qu’elle avait presque oublié, l’ayant posé le soir de sa récupération sur ce qui lui servait de bureau. En le feuilletant, ou plutôt, en l’ouvrant au hasard, elle tomba sur un rituel qui l’intéressa fortement. « Comment invoquer un protecteur ? » Intéressant, je vais bientôt arriver !
 
Brook regarda la matériel nécessaire sans prendre le temps de lire les recommandations (mais quelle inconsciente vraiment…). Une fois tout ça rassemblé, elle attendit la nuit avant de commencer. A la fin du rituel, rien ne se passa immédiatement, si bien que l’ado se demandait si elle n’avait pas foiré. Mais, d’un coup, une grande lumière mauve inonda la pièce avant de se diriger droit vers elle, vers son cou. A ce stade, pas de douleur. La seconde lueur apparue et là, elle hurla de douleur, se tenant le cou. Elle avait l’impression de se faire arracher l’âme. Hehe, elle ne croyait pas si bien penser. Bon, je ne lui arrachais pas son âme complètement, je lui en ai prit une toute petite partie afin de nous lier. Par contre, elle s’est évanouie avant que je n’apparaisse… Les humains sont si faibles de nos jours… A son réveil, elle vit un magnifique et grand loup noir au poil soyeux et doux, possédant deux queues et des marques sur certaines parties de son corps. Il possède aussi une sorte de belle crinière. How ! Mais je parle de moi là ! Vous avez vu comme je suis beau quand même ? En me voyant, Brook recula brusquement, se plaquant contre son mur. De ma magnifique et viril voix grave, je lui annonce qu’elle n’a rien à craindre de moi et commence à lui expliquer la raison de ma présence. Je lui dis qu’elle a mal fait son rituel et que, son âme à été séparée. Enfin, que j’ai prélevée une partie de son âme pour nous lier. Ce n’est pas beaucoup mais, en ayant mal fait ce truc, elle se retrouve avec d’horribles marques sur le cou, des marques qu’elle gardera à vie. Bizarrement, plus je lui explique les choses et plus son regard deviens pétillant.
 
-              Tu me laisses te dessiner ? J’irais me faire tatouer dans quelques jours ! Et dis, tout le monde peut te voir par contre ?
-              Je sais me rendre invisible aux yeux des humains normaux… ou si je le souhaite.
-              Et quel est ton nom ?
-              Tu as le choix…
-              Spike !
-              Cela me va.
 
Début avril, la petite avait son tatouage, il faut dire qu’elle dessine plutôt bien. Je ne vais pas dire le contraire et, même si c’est un des dealeurs qui lui a fait (faut vraiment que je lui parle de ses fréquentations…) lui aussi à une bon talent en dessins !
 
Après une seule semaine passée en cours avec moi invisible à ses côtés, la petite se fatiguait vraiment très vite, me demandant ce qu’il se passait. Oups, j’ai du oublier ce petit détail… Je lui explique donc que le fait de me rendre invisible, la fatigue elle. Ne cherchez pas la logique, c’est comme ça et pas autrement. Bon, j’ai quand même été gentil et lui ai dit qu’au Japon se trouve une académie pour les gens « comme elle » enfin, à peu près. Après avoir hésité plusieurs jours, elle décida qu’elle devait y aller, que cela n’allait pas la tuer. Natsuyasumi donc… C’est un endroit où elle ne fatiguera pas à cause de moi. Après avoir chipée un salaire à sa mère, on s’envola vers cette académie, y arrivant en fin avril. Quoi ? Je connais la particularité de cette académie même si c’est tout récent !
 



• Derrière l'écran

Pseudo : Toujours les même XD Alice Night étant le principal
Avatar : Alice Baskerville
Code Règlement :
Comment avez-vous connu le forum ? : C’est simplement mon DC hehe
Un petit mot ? : Bonsoir ! o/
 


© Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Baseball club Leader
Baseball club Leader
avatar


MessageSujet: Re: Ne clique pas ! [Terminée]   Dim 25 Juin - 20:28

Re-bienvenue Brook! Je m'occupe de lire ta fiche de ce pas! ^^


   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Directeur
Directeur
avatar


MessageSujet: Re: Ne clique pas ! [Terminée]   Dim 25 Juin - 21:45

Hohoho, bonjour à toi jeune fille! Hum, un caractère bien difficile que celui de la petite Brook... J'espère qu'à l'Académie elle pourra faire table rase de son passé et enfin s'épanouir. En tous cas, les professeurs et beaucoup de ses camarades sont là pour l'y aider, hohoho! Et puis, même si elle s'avère vraiment irrécupérable, à l'Académie l'adage "le chien aboie, la caravane passe" ne fait pas loi, hoho! Vous avez vu mon jeu de mots avec une expression?

Conseil des élèves : Ouais. Encore plus tiré par les cheveux que d'habitude. D'ailleurs vous devriez vous méfier, parce que la caravane vous risquez de la voir vous passer dessus un de ces quatre. La caravane, avec le chien dedans.

Notre Conseil des élèves est bien violent ces derniers temps... Hrm, quoi qu'il en soit, nous sommes très heureux de t'accueillir à l'Académie jeune fille! Nous te laissons dès à présent y faire tes premiers pas, tu connais le chemin! N'oublie pas de faire ta demande au pensionnat cependant.
Nous te souhaitons plein de bonnes choses à Natsuyasumi et espérons que tu continueras de t'amuser avec nous, hohoho!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://natsuyasumi-academy.forumactif.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ne clique pas ! [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne clique pas ! [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natsuyasumi Academy  :: Bienvenue à l'Académie ! :: Entrer à l'Académie :: Formulaires validés-
Sauter vers: