Créez un perso déjanté, zombie, super-pouvoirs, voyageur temporel, riche hériter... A l'Académie Natsuyasumi vous pouvez être ce que vous voulez! Tentez l'aventure!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sylphide "Sylph" Adya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rang Sylphide
Rang Sylphide
avatar


MessageSujet: Sylphide "Sylph" Adya   Lun 19 Déc - 17:05




SYLPHIDE ADYA

I'M SORRY, IF YOU WERE RIGHT I'D AGREE WITH YOU.












• Identité

Nom : Sylphide « Sylph » Adya
Âge : 17 ans
Origine/nationalité : Alien.
Classe/poste : Première
Section : Diurne
Club : Aucun.
Singularité : Alien télékinésiste.
Groupe : Monstre
Pensionnaire : Ouaip. (vaut mieux, d'ailleurs.)


• Physique


Autant le préciser immédiatement: Sylph appartient à une race d'alien asexué. De fait, bien qu'il semble être de sexe masculin... Il n'a pas le kit qui va avec. Cela étant il se reconnaît comme étant de genre masculin (donc il se considère comme un mâle), et use du vocabulaire adapté à son identité.

En dehors de ce petit détail, qui n'est pas plus intéressant que ça, vu que lui-même en a un peu rien à faire, continuons sa description. Notre petit Sylph est, justement, petit. Autant du point de vue des Humains que des êtres de sa race: il fait tout au plus un mètre quarante, sans compter sa subtile crête iroquoise (notez qu'il s'agit d'une coupe fréquente chez les membres de son peuple) blanche (parce que, eh, tous les membres de sa famille ont une tignasse blanche). Avec la plus longue de ses mèches, il gagne trente centimètres de hauteur. Bref. Il est donc petit, chétif, et léger: il ressemble à un gosse. Ce qui, pour toute personne de dix-sept ans, n'est franchement pas un compliment. Le gamin jeune homme, doté d'une peau d'un rose virant parfois au violet pâle (cherchez pas trop, c'est un alien), a des oreilles pointues ornées d'une paire de boucles d'oreilles, des yeux noirs, et des cils et sourcils aussi blancs que sa tignasse. Les traits de son visage sont fins, et androgynes, mais il n'est cependant pas un parangon de beauté. Il a juste l'air d'un gosse de douze ans, tout au plus.

Vestimentairement parlant, le jeune Sylph porte évidemment l'uniforme masculin du lycée – heureusement à sa taille – sans grande fantaisie de sa part. L'uniforme basique, donc, porté de manière assez « sérieuse » et « austère » : pas un plis, et la cravate parfaitement nouée. En dehors de cela, qund il n'a pas l'obligation de le porter, Sylph se vêt de la tenue traditionnelle de son peuple : un sous-pull aux épaules un peu larges et aux manches étroites  assortit à un pantalon bouffant de la même couleur (souvent tous deux bleu clair, mais aussi mauve, beige...), avec – par dessus le pull – une tunique (soit bleu roi avec des liserés rouges soit verte avec des liserés saumon) retenue par un bouton sur le torse et une ceinture en tissu orange (avec un léger effet « traîne » dans le dos), et enfin des bottines rouges aux pieds. Pas vraiment une tenue très fréquente sur Terre, surtout à notre époque.

A l'occasion, il porte des vêtements « similaires » , souvent inspirés des tenues traditionnelles chinoises et vietnamiennes, ou des tenues plus « ordinaires ». Mais c'est rare. D'une part parce qu'il ne connaît que trèèèès peu (et de trèèèès loin) les modes humaines. Ensuite, parce qu'il ne sort que très rarement de l'Académie, et ne fait donc jamais les boutiques. (ne lui parlez pas d'achat par ordinateur, ou autres moyens en ligne, il a une relation conflictuelle avec la technologie moderne. A comprendre : il est nul avec ça. Genre, vraiment très, très, trèèèès nul.)


• Caractère


Que dire sur ce petit alien ? Eh bien, pas grand chose en fait. Il n'est pas très aisé de décrire quelqu'un psychologiquement, aussi nous nous contenterons de l'essentiel, et vous découvrirez le reste avec le temps, tandis qu'il grandira et mûrira. Bref.

Ce petit bonhomme est un être consciencieux, sérieux, généralement généreux, assez réservé et presque toujours d'une politesse exemplaire. Méthodique dans son travail et ses études, il n'est cependant pas doté d'une intelligence extraordinaire ! Il est bon élève, du fait qu'il étudie régulièrement, tout du moins dans les matières ne requérant que des efforts mentaux. Niveau physique, c'est pas trop ça, voyez-vous. Ne serait-ce qu par sa corpulence et sa taille, il est généralement désavantagé. Tout le temps, en fait. En plus, il n'est clairement pas sportif. Il faut dire qu'il n'en a pas vraiment besoin, grâce à sa singularité.

Bien qu'il soit généralement très patient, il lui arrive d'être irritable, ou agressif, si certains sujets ou comportements qu'il juge inadéquats se déroulent devant lui. Par exemple, une personne incapable de faire autre chose que jure, et surtout incapable d'argumenter de manière civilisée le fera immanquablement sortir de ses gonds. A comprendre : il va argumenter un peu plus, puis finalement s'en aller parce qu'il finira par s'énerver tout seul. Les attaques et blagues quant à sa taille ont tendance, quand trop répétées, à l'agacer fortement.

Enfin, en dehors de cela, il n'est pas dénué d'humour. Cela étant, il ne se « lâche » que lorsqu'il se sent un minimum à l'aise, ou, dans une moindre mesure niveau « relâchement », quand l'envie lui prend. Cela étant, il ne fait pas des blagues à proprement parler. Plutôt des jeux de mots, du comique de situation... Bref. Non parce que sinon, s'il essaie de faire des blagues plus « conventionnelles », autant niveau action que diction, eh bah … C'est juste nul. Il est pas spécialement très créatif, niveau humour (mais ça, c'est sa famille et ses amis proches qui en paient les frais). Cela étant, il est très bon public ! Bref.

Aussi, bien qu'il soit d'un naturel calme, un peu d'action et d'animation ne le dérange pas ! Loin de là. Il aime s'amuser, se divertir, autrement qu'en lisant (bien qu'il adore cela). Il faut cependant comprendre qu'il a besoin de son espace personnel, de ses instants de solitude et de calme. Surtout de calme en fait. Mais bref. Ce n'est pas un pince-sans-rire incapable de s'amuser, ne prônant que les études, et ayant pour crédo « Vive les études ! A bas le reste ! ».

Oh, et dernière chose à savoir. Quelque chose qui l'énervera plus vite que le reste, et attirera sur vous sa rancœur : jamais vous ne devez envahir son espace personnel (la petite zone de sa chambre, qui ressemble surtout à une espère d'antre, constituée d'un bureau, d'une bibliothèque personnelle, et de sa théière familiale) sans son explicite autorisation. Et pire encore, jamais vous ne devez y toucher.

En dehors de ça, c'est un type sympa. Prêt à aider, si c'est dans ses capacités.


• Histoire et Singularité

Nous allons commencer cette histoire par son début: la création naissance de Sylphide Adya.

Alors alors. Comme vous le savez, il est issu d'une race d'alien asexués. De fait, comment diable peuvent-ils avoir des enfants, vous demandez-vous! C'est simple. Enfin, non, mais il y a une explication. Sur la planète d'origine de notre petit bonhomme, une argile particulière est tenue pour sacrée (bien qu'accessible à tous ceux qui le désirent). En effet, si un couple désire fonder une famille, il peut obtenir une petite quantité d'argile qui, une fois modelée en forme de nourisson (même s'il s'agit d'une forme approximative), sera capable d'absorber le matériel génétique qui lui sera présenté, peu importe sa forme. Cela fait, l'argile se durcira, et deux jours plus tard, sa surface se craquellera. Les parents pourront alors récupérer leur nourrisson, alors fait de chair et de sang (et de cordes vocales en parfait état, pour ne pas dire puissantes). La plupart du temps, les parents ne modèlent qu'un nourrisson unique, mais il arrive qu'ils décident d'avoir des jumeaux, ou plus. Le souhait et le matériel génétique des parents ont de fait une grande importance. De même que le modelage, d'ailleurs: si ça ne ressemble pas, de près ou de loin, à un nourrisson... Et bien ça loupe, l'argile et le matériel sont gâchés et impossibles à réutiliser.

Bref.

Sylphide est donc né par ce même procédé. Et fut le premier d'une famille de sept enfants, dont trois nés à trois semaine d'intervalle: lui, son frère Borée, et leur sœur Karst. Leurs parents ont bien-heureusement décidé que sept gosses, c'était bien assez, et n'ont, depuis désormais trois ans, plus eu pour projet d'agrandir encore leur armée famille. Bref. Qui dit famille nombreuse, dit bordel monstre très fréquent.

Et cette famille n'échappa pas (et n'échappe toujours pas) à cette règle tacite. Entre bataille de nourriture, dispute, soucis de propriété et autres sujets prêtant aux guerres fraternelles, Sylph n'eut pas vraiment une enfance des plus « reposante ». Il avait beau être assez calme, surtout par rapport à Borée, il était têtu. Et fier d'être le premier né. Donc forcément... Outre cela, la famille a toujours été unie, dans les moments de bonheur comme ceux de malheur. Solidarité et respect furent enseignés aux enfants, qui assimilèrent ces notions à des degrés parfois différents... Toujours est-il qu'elles ne leur étaient pas étrangères.

A l'âge de huit ans, Sylph tomba amoureux pour la première fois. Ses frères et sœurs le chambrèrent pour connaître l'identité de l'élu de son cœur. Quelle ne fut pas lur surprise et déception d'apprendre qu'il s'agissait d'un personnage fictif d'un de leurs livres favoris. Fort heureusement, cet amour impossible ne dura pas. Malheureusement, encore aujourd'hui, Sylph en entend régulièrement parler. Les joies d'avoir des frères et sœurs dotés d'une mémoire sélective.

D'ailleurs, à l'âge de neuf ans, lors d'une énième dispute avec Karst, et notamment au sujet de cette amourette, Sylph (et sa famille au complet en fait) firent connaissance avec sa Singularité. Un dictionnaire vola depuis la bibliothèque pour atterrir sur l'arrière du crâne de la demoiselle. Avec assez d'élan pour à moitié l'assommer. C'est ainsi que tous apprirent que Sylphide maniait (très maladroitement) la télékinésie. Notez, cela dit, que ce genre de don mentaux est monnaie courante au sein de cette race d'alien. Télékinésie, télépathie, manipulation mentale... Il n'est absolument pas anormal, ni étonnant, d'avoir un Esper dans la famille. Et pour cette famille particulière, il n'y en avait pas un, pas deux, mais trois. Les trois aînés.

A l'âge de douze ans, Sylph, Borée et Karst intégrèrent l'école de leur cité. Soyez sans crainte, ils avaient bénéficié de cours à domicile, notamment par leur parent n°1. Aussi, ils n'avaient aucun retard sur les enfants de leur âge. Leur scolarité, tout du moins celle de Sylph, se fit sans anicroche particulière... Enfin, en dehors des remarques – nombreuses et pas nécessairement plaisantes – quant à sa petite taille. Autant, durant sa première année à l'école, il ne sortait pas plus que ça du lot. Autant, à quatorze ans, c'est plus compliqué. Bref.

Puis un jour, alors qu'il devait intégrer le lycée de la cité, ses parents trouvèrent sur le net (oui parce que bon, Sylph a beau avoir une relation conflictuelle avec la technologie, c'est clairement pas le cas de ses parents) une brochure étrange intéressante. Une brochure à propos d'une académie lointaine. Voyant là l'occasion pour leur fils aîné de changer d'air – les remarques, souvenez-vous, n'étaient VRAIMENT pas agréables – et surtout de calmer un tout petit peu l'animation constante de leur foyer, ses parents l'y inscrivirent. Sans vraiment lui demander son avis. Sans lui demander son avis du tout en fait.

Ni une, ni deux, il fut envoyé il ne savait trop comment à cette Académie. Il se retrouva à loger dans le pensionnat, avec des personnes, enfin des êtres, des plus étranges et diversifiés. Cela étant, au début de son année de « seconde », il ne put s'empêcher de noter les comportements parfois choqués et effrayés de certains humains. (les autres races présentes aussi n'échappaient pas à cette règle mais les humains étaient plus représentés, étant donné qu'il 'agissait de leur monde d'origine) Le temps passa, et cette ambiance finit par s’apaiser au point d'être parfaitement supportable. Assez, du moins, pour que Sylph prenne discrètement (et calmement) ses marques sans être dérangé, et se mit à apprécier cette mauvaise blague que lui avaient fait ses parents. Cette Académie et ce monde avaient leurs bons points : de la nourriture délicieuse, des livres aussi variés qu'intéressants, des êtres amusants et tout aussi intéressants... Bon, évidemment, il eut également droit à des rencontres peut appréciables, doublées par des remarques sur sa taille, sans compter sa tenue – en dehors de l'uniforme – enfin, rien qui ne sorte vraiment de l'ordinaire dans une école. Ayant un peu mûrit par rapport à ses années collège, il finit par ne plus autant se vexer, du moins cela lui arrivait beaucoup moins facilement. Sans compter qu'il usait de son pouvoir pour faire taire ses assaillants. Pas violemment, évidemment! Non. Il attrapait juste, sans bouger, des objets supposés être trop haut pour lui, ou se faisait léviter de plusieurs dizaines de centimètres.

D'ailleurs, puisque ne ré-abordons le sujet de cette singularité: il vous faut savoir que Sylph est bien loin de la maîtriser à la perfection, et qu'elle n'est pas aussi puissante qu'elle peut sembler l'être. Elle dépend en effet du potentiel psychique de son possesseur, et Sylph est très loin d'avoir un potentiel monstrueux. Cela étant, il peut, en l'état des lieux, faire léviter jusqu'à trois objets en même temps: s'il veut en faire léviter un nouveau, le premier sous son emprise tombe. Sinon, il peut aussi se faire léviter, mais alors il ne peut utiliser son pouvoir sur rien d'autre... Bien qu'il apprécierait particulièreent pouvoir léviter, et faire léviter un livre devant lui. Et ne pas avoir à tourner les pages manuellement. Oui, ça serait l'idéal pour lui. Mais pour le moment tout simplement impossible.

Cependant, comme une nouvelle année commence... Peut-être s'approchera-t-il de son objectif?



• Derrière l'écran

Pseudo : Vidi
Avatar : Kaioshin de l'Est/Shin/Neptune de DBZ
Un petit mot ? : Patate.

© Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Directeur
Directeur
avatar


MessageSujet: Re: Sylphide "Sylph" Adya   Lun 19 Déc - 17:50

Hohoho, un nouvel élève à notre chère Académie!

Félicitations à toi jeune Sylphide, et nous avons l'honneur de t'annoncer ton affiliation au groupe des Monstres! Amuse-toi bien avec tes camarades, et nous espérons que tu te plairas chez nous!


M. Le Directeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://natsuyasumi-academy.forumactif.com
 
Sylphide "Sylph" Adya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite signature pour un vieux Sylphide ?
» Rp avec un Sylphide
» Palm Sylph.
» Sylphide •• l'air du vent.
» A propos des sylphides

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natsuyasumi Academy  :: Bienvenue à l'Académie ! :: Entrer à l'Académie :: Formulaires validés-
Sauter vers: