Créez un perso déjanté, zombie, super-pouvoirs, voyageur temporel, riche hériter... A l'Académie Natsuyasumi vous pouvez être ce que vous voulez! Tentez l'aventure!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé][Avril I+3] Ahem... E-enchanté? [PV Orpheus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rang Sylphide
Rang Sylphide
avatar


MessageSujet: [Terminé][Avril I+3] Ahem... E-enchanté? [PV Orpheus]   Mar 14 Mar - 21:00


Le cours arrivait à sa fin. Le professeur avait fini depuis longtemps la présentation du programme de l’année, et, par soucis de professionnalisme, ou tout simplement par passion pour sa matière, il avait jugé bon de commencer ledit programme sur l’heure. Sylphide n’était pas tout-à-fait du même avis que lui, après tous il y avait des nouveaux dans la classe, venant d’autres écoles, voire d’autres mondes… Alors ils n’étaient peut-être pas tout-à-fait au même niveau que le reste de la classe, tout comme lui l’année précédente – ou encore un peu, cette année-là, mais enfin, ce n’était qu’un détail. Leur professeur eut la bonté, cependant, de conseiller quelques ouvrages pour les « retardataires », puis avait débuté le premier chapitre de l’année.

Ils avaient ainsi gratté sur le papier pendant un peu moins d’une heure. Puis les cinq dernières minutes arrivèrent, pour le bonheur de bien des élèves. Y compris Sylph. Non parce que bon, il avait beau être sérieux et studieux, il lui arrivait à lui aussi d’avoir hâte qu’un cours soit vite terminé. Surtout quand son poignet était légèrement douloureux à force d’écrire. Et plus encore, quand le quatrième tome de sa « nouvelle série préférée » l’attendait bien sagement sur son bureau, au pensionnat.

Bref, le petit alien était impatient. Il s’ordonnait bien de prendre son mal en patience, et de rester focalisé sur le cours… Mais c’était compliqué. Après tout, c’était le dernier cours de la journée. Le dernier cours de la semaine, même ! Bon certes, le dernier cours de la première semaine de l’année scolaire, donc forcément pas vraiment la semaine la plus chargée… Mais tout de même. Le week-end était juste à sa portée, un week-end partiellement studieux, et surtout orienté vers cette série qui l’obsédait presque. Enfin bon. Il jetait régulièrement un coup d’œil vers l’horloge murale, regrettant de ne pouvoir faire avancer le temps. Bon, il pouvait faire avancer la trotteuse, mais cela n’aurait rien changé. La sonnerie n’étant pas liée à la petite horloge ronde, il n’aurait fait que l’avancer inutilement. Le petit lycéen lâcha un petit soupir.

Seize heure vingt-huit. Plus que deux minutes.

Leur professeur se décida à terminer son cours, et rappela quelques indications – les ouvrages, rappelez-vous ! – avant de finalement leur donner les devoirs à faire pour la semaine suivante. Puis la sonnerie retentit, marquant la délivrance de certains élèves, et le début des activités des clubs pour les autres. Ou les retenues, pour les plus malchanceux.

Bien qu’impatient de retourner à sa lecture, Sylphide prit soin de ranger consciencieusement ses affaires dans son sac en bandoulière. Ce faisant, il en profita pour jeter un coup d’œil rapide à ses camarades de classe, tout du moins ceux qui ne s’étaient pas littéralement évaporé il-ne-savait où. Ses yeux tombèrent sur la place vide de Kentarô. Ce dernier avait très probablement filé à la vitesse de l’éclair en direction du terrain de sport. L’alien sourit. Puis son regard se porta sur son adversaire de la veille, l’italien prénommé Igor. Igor Giacometti, pour être précis. L’un des quelques nouveaux de la classe. Et pensant à ce détail, l’alien reporta son attention sur un autre de ces nouveaux, et accessoirement son voisin de table.

Orpheus Lin.

A l’inverse de l’italien, ce jeune homme s’était avéré être des plus discrets. Au point que Sylph ne l’avait remarqué qu’assez tardivement dans la semaine. Et ce jeune homme l’intriguait quelque peu. De prime abord, il l’avait cru particulièrement solitaire et effacé, mais après quelques observations, Sylph en était venu à douter de cette première impression. Il parlait peu, mais cela ne semblait pas être de la réserve… Pas vraiment du moins – enfin, la réserve, ça, Sylph connaissait bien. Nope. Il semblait plus… Timide ? Intimidé ? Enfin, c’était un sentiment tout-à-fait normal, et compréhensible. Après tout, à ce qu’avait compris l’alien, Orpheus n’était pas élève à l’académie avant… Eh bien, quelques jours plus tôt. Alors, forcément, débarquer dans une classe où la majorité des élèves se connaissent, c’est pas la joie.

Sylphide acheva le rangement de ses affaires, et se retourna vers le jeune brun. Il hésita un instant, ne voulant pas particulièrement le déranger, ou risquer de le mettre en retard – si tant est qu’il avait prévu de faire quelque chose. Mais enfin, l’alien avait envie de lui parler. Aussi, il prit son courage à deux mains, et s’approcha de son camarade.

« Orpheus ? » commença-t-il, attirant ainsi son attention. Cela fait, il lui sourit.

Et hésita.

Que dire, maintenant ? Il n’avait pas l’habitude d’aborder autrui sur un coup de tête, surtout s’il ne connaissait pas la personne qu’il avait en face. Il s’accorda une demi-seconde pour réfléchir. Que ferait Kentarô à sa place ? Hm. Il ferait soit un trait d’humour, soit causerait avec tout le naturel dont il est capable. Chose qui ne ressemblait pas vraiment à l’alien. Dont, d’ailleurs, la demi-seconde de réflexion s’était muée en trois longues secondes de silence, tout du moins de sa part. S’en rendant compte, il violetit ? rougit d’embarras, et se massa distraitement la nuque – geste qu’il avait fini par imiter inconsciemment après avoir vu Kentarô le faire si souvent.

« A-ahem. Je suis Sylphide Adya, votre voisin de table. » continua-t-il, lui tendant poliment la main.  « E-enfin, je suppose que vous le saviez, mais, euh. Ahem. Vous… Vous parvenez à vous adapter un peu à l’académie ? »

Ouh. Il aurait largement pu faire mieux comme approche. S’il avait pris davantage de temps à y réfléchir avant de se lancer, tout du moins. Il espérait que son camarade ne s’en offusquerait pas.


Dernière édition par Sylphide Adya le Jeu 10 Aoû - 19:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cooking club Leader
Cooking club Leader
avatar


MessageSujet: [Avril I+3] Ahem... E-enchanté? [PV Sylphide]   Mer 15 Mar - 20:02

Le dernier cours était sur le point d’être terminé, avec lui la première semaine de cours. Toute cette semaine Orpheus c’était fait bien discret, pourtant cela ne fait pas parti de ses habitudes. Déjà le premier jour il était bien surpris par les personnes, qu’il rencontrait dans sa salle de classe. Il se rendit compte alors que comme il le pensait l’école n’était pas tout à fait normale. Elle avait l’air d’une école banal de l’extérieur mais, il comprit que c’était tout autre à l’intérieur. Venant du future ou il avait vue plusieurs chose intéressant et curieuse, Orpheus était loin de se douté que dans le passé il y trouverait ce genre d'école. Alors il se demandait ;
«Mais où ai-je atterris ? Suis-je bien dans le passé ? »

Enfin venant du futur il s’y est vit habitué et à accepter avec aisance tous cela, surtout que pour lui la normalité était ennuyeux. Mais bon ce qui le préoccupait pour l’instant était  de pouvoir maitriser la langue du coin. Ce qu’il fessait tous les jours de la semaine. Il ne prêtait pas vraiment attention au cours, il ne le fessait pas car voyant le programme il comprit que c’était même. Le programme était pareil que dans le futur sauf que ceci dans le futur est celui de la seconde et puis il savait aussi que ce serait sans doute plus simple. Intelligent comme il est avec les notions qu’il a déjà,  bauf pas le temps de ça, il apprenait le japonais. Malgré tout il avait un seul problème la math il n’a jamais vraiment aimé cette matière cependant il essayait toujours d’obtenir un dix si possible.

Ce cours était tellement rasoir qu’Orpheus se demandait quant es ce qu’il se termine. Il ne pouvait continuer à apprendre le japonais, car le professeur le tenait à l’œil comme s’il attendait quelque chose de lui. Il se disait
« Que ce cours se termine vit. Il est tellement ennuyeux et puis je sais déjà tous sa, dans le futur il y a tellement d’événement qui se sont produit que ceux-ci sont comme inutile. Mais si au moins le prof cessait de me regardé je pourrais apprendre le japonais tranquille attendant que le cours finissent »
Plongé dans ses pensé Orpheus regardait sans cesse sa montre, se disant que le cours se termine vit. En effet il avait hâte de retourner chez lui, parce qu’il voulait jouer a tous ce qu’il considère comme rétro game car ils sont plutôt rare dans le futur.

Après tout ça il entendit raisonner la sonnerie et inspira un grand coup et se dit
«  C’est terminer il est temps de rentrer à la maison et de joué tout le weekend »
Alors qu’il se préparait à toute hâte, il vit que certain était encore plus presser que lui il y avait déjà des places vide. Enfin bon cela l’importait peu, il avait bien trop hâte de rentrer chez lui pour se demander ou cour les autres.
Soudain quelqu’un s’approche de lui et l’interpelle, "Orpheus Lin" Orpheus se disait qu’il était impossible que quelqu’un s’adresse à lui avec l’air trop sérieux qu’il affichait toute la semaine. Mais il semblait que oui, quelqu’un avait enfin décidé de lui souhaiter la bienvenue. Il leva la tête pour voir qui s’était, alors il aperçoit un garçon du moins il semblait que ce soit un garçon. C’était justement l’une des personne qui l’intriguait, il n’a pas la même couleur de peau que nous, il a des oreilles pointu comme un Elf. Orpheus le regardait et se demandait si il était humain ou pas, car ce qu’il disait ne correspondait pas au mouvement de ses lèvres. Il portait sans doute un traducteur car il pouvait comprendre très bien ce qu'il disait, puis il se mit à violetir… Enfin rougir croyait-il.

Pendant un cours moment ou Orpheus observait le garçon violet, il avait l’air de réfléchir à ce qu’il pourrait dire. Ensuite il s’est présenté comme étant Sylphide Adya et oui il avait remarqué que c’était son voisin de table, comment aurait-il pu ne pas le remarqué, ce n’est pas tous les jours que l’on côtoie quelqu’un comme lui.  A la suite de cela il lui tendit la main et sans hésiter Orpheus lui serre la main, puis il continuait se rendant compte que ce qu’il venait de dire était une remarque inutile. Malgré son silence le garçon continuait de parler, en effet cela ne dérangeait pas Orpheus car il attendait que quelqu’un le remarque enfin et voilà c’était fait.

Le garçon lui demandait même si il commençait à s’habituer à l’académie, il était tellement poli qu’il le vouvoyait même. Orpheus décida après cela de prononcé enfin un mot et dit
« Salut, Sylphide j’suis Orpheus et je suis plutôt content d’être ici tout le monde à l’air intéressant et je me suis déjà fait à l’idée que l’académie n’est pas comme les autres. Puis tu sais tu devrais me tutoyer je ne suis pas un ancêtre moi »   dit-il ayant un petit sourire. Il espérait que ce garçon puisse devenir un bon ami à lui. Il est poli et courtois et a l’air d’être un bon élève, bref quelqu’un avec qui il pourrait bien s’entendre. Puis il continua en disant « Tu sais j’suis un peu curieux, je voudrais bien savoir d’où tu viens car il est évident que tu n’es pas un humain hum… normal quoi ». Après avoir dit cela Orpheus devenait à nouveau sérieux et en même temps tout excité a l’idée de mieux connaitre quelqu’un qui vienait peut-être d’ailleurs.


Dernière édition par Orpheus Lin le Mar 2 Mai - 11:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rang Sylphide
Rang Sylphide
avatar


MessageSujet: Re: [Terminé][Avril I+3] Ahem... E-enchanté? [PV Orpheus]   Dim 19 Mar - 20:48


Orpheus serra la petite menotte de l’alien dans sa main, évidemment plus lage. Il avait écouté son camarade sans l’interrompre, et, dans un petit sourire, quand ce dernier avait terminé, il prit à son tour la parole.

« Salut, Sylphide j’suis Orpheus et je suis plutôt content d’être ici tout le monde à l’air intéressant et je me suis déjà fait à l’idée que l’académie n’est pas comme les autres. Puis tu sais tu devrais me tutoyer je ne suis pas un ancêtre moi. »

Sylph afficha brièvement un air perplexe. Un ancêtre ? Quel était le rapport avec le vouvoiement ? Et dit comme cela, ça sonnait comme une insulte. Enfin, un peu. Le sourire de son camarade nuançait efficacement ses propos.

« Eh bien, le vouvoiement est une simple marque de politesse, l’une des plus basiques si je puis dire. Et qui ne sied pas uniquement aux… ancêtres, comme vous les appelez. Mais soit, j’essaierai. » déclara le petit lycéen dans un sourire.

Le sourire du brun s’effaça – avait-il dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? Intrigué par un changement aussi prompt, Sylph recula de quelques pas pour s’appuyer sur sa table. Il observa l’expression ô combien sérieuse de son camarade, pensant l’avoir irrité d’une quelconque manière. Cependant… Un petit éclat vint pétiller dans les yeux du brun. Le petit alien fronça légèrement les sourcils, plus intrigué encore.

« Tu sais j’suis un peu curieux, je voudrais bien savoir d’où tu viens car il est évident que tu n’es pas un humain hum… normal quoi. »

Sylphide éclata de rire.

« La normalité est relative, ici. Mais je suppose que je suis loin de l’image d’un être humain lambda, en effet. Quoiqu’il en soit, pour répondre à votre… Pardon, ta question, eh bien, je viens de là-haut. » dit-il en désignant le plafond du doigt. Il afficha une mine sérieuse, puis un sourire espiègle se dessina sur ses lèvres. « Plus précisément, de l’espace. Je suis ce que vous, les terriens, appelez un extra-terrestre, ou un alien, si tu préfères ce terme.  Bien que je ne sois pas aussi gris et chauve que ceux représentés dans vos films, heh. Enfin, ce n’est qu’un détail. »

Le petit lycéen réajusta la sangle de son sac sur son épaule, pour finalement reposer ce dernier sur son bureau, derrière-lui. Il s’installa plus confortablement, puis repris sans se départir de son sourire.

« Et toi, d’où viens-tu ? Après tout, tu n’as pas vraiment l’apparence d’un japonais, bien que ce soit peut-être un jugement hâtif, pour ce que j’en sais. Vous n’êtes pas toujours faciles à différencier, vous les humains… Plus encore ici, si je puis dire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cooking club Leader
Cooking club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Terminé][Avril I+3] Ahem... E-enchanté? [PV Orpheus]   Ven 24 Mar - 13:49

Il ne fessait aucun doute que cette école soit bien singulière, le jeune garçon en face d’Orpheus était trop poli pour être un garçon « normal ». Il semblait qu’il ne comprenait pas pourquoi je lui disais de me tutoyer

« Eh bien, le vouvoiement est une simple marque de politesse, l’une des plus basiques si je puis dire. Et qui ne sied pas uniquement aux… ancêtres, comme vous les appelez. Mais soit, j’essaierai. »

Orpheus était encore plus étonner tellement il parlait bien, ce qui confirmait aussi qu’il vient d’ailleurs car peux de personne… enfin peut de jeunes gens parle de cette façon. Après ses dirent il hochait la tête, les yeux fermer… fessant un constat et dit ;

« Je vois… je vois… c’est vrai que t’est pas d echez nous  ». Il n’y a que des aristos qui s’exprime comme sa de nos jour mais  les jeunes ne s’exprime pas du tout comme ça…non pas du tout. Et ouais c’est vrai que vouvoiement ne sied pas juste aux ancêtres et quand je dis ancêtre je parle de vielle personne. Car la plupart du temps quand on vouvoie une personne elle est généralement vielle ou elle importante se disait Orpheus

Sylphide se mit à rire et cela semblait être à cause de ma question

« La normalité est relative, ici. Mais je suppose que je suis loin de l’image d’un être humain lambda, en effet. Quoiqu’il en soit, pour répondre à votre… Pardon, ta question, eh bien, je viens de là-haut. »

Ouais la il marquait un point. Il est vrai qu’Orpheus a fait des rencontre curieuse depuis qu’il est la et ce qui signifiait bien ce que Sylphide venait de dire. Mais il pointait du doigt le plafond ? hein ?! Il était si particulier qu’il venait du plafond car il affichait un air sérieux dans ses dirent.  Ou plutôt d’ailleurs, car son sourire disait clairement qu’il essayait d’embrouiller, alors…

« Plus précisément, de l’espace. Je suis ce que vous, les terriens, appelez un extra-terrestre, ou un alien, si tu préfères ce terme.  Bien que je ne sois pas aussi gris et chauve que ceux représentés dans vos films, heh. Enfin, ce n’est qu’un détail. »

C’était confirmer. Il était bien un extra terrestre, un alien. Orpheus se mit en ébullition tellement il était impressionner par ce qu’il considère comme étant le passé. C’était en effet le genre de chose qu’il rêvait qui lui arrivait à ce moment. Il se disait qu’il fréquente la même académie qu’un alien, la même académie… surement de beaucoup d’autres êtres appart. Il se mit à dire ;

« C’est trop cool j’ai un véritable extra terrestre en face de moi et je vais à la même école que lui »

Ensuite il se mit à chuchoter

« Non je ne doit pas crié, j’dois pas sauter dans tout les sans. Après tout je viens du future et j’ai déjà vue des trucs peu commun et… »

Mais après quelque seconde il cria en ayant un grand sourire aux lèvres

« OH ! ET PUIS ZUT C’EST TROP COOOOOOOOOOL, CETTE ECOLE EST TROP BIEN !!!! »

Enfin Orpheus se reprenait et voyant que l’alien était entrain de se mettre plus confortable, lui aussi terminait de ranger son sac et continu de sourire en se demandant quel autre personne il va rencontre après une fille à moitié squelette et un alien. Puis l’alien lui disait ;

« Et toi, d’où viens-tu ? Après tout, tu n’as pas vraiment l’apparence d’un japonais, bien que ce soit peut-être un jugement hâtif, pour ce que j’en sais. Vous n’êtes pas toujours faciles à différencier, vous les humains… Plus encore ici, si je puis dire. »

Orpheus était surpris. Il trouvait que Sylphide pouvait être quelqu’un d’assez perspicace, pour se rendre conte qu’il n’était pas japonais. Alors Orpheus jugeait bien de partager ses origines avec quelqu’un d’aussi extraordinaire.

« Ouais  j’suis pas japonais. Dite donc ça se voit tant que ca que je ne le suis pas ? Enfin moi j’suis grec et égyptien. Plus précisément d’un père égyptien et d’une mère grec voila c’est ça ! »

Orpheus reprit ensuite en disant ;

«  Je crois savoir que nous avons tous quelque chose de particulier, d’où l’utilité de nos différent badge. Moi je suis un héro il me semble, enfin d’où je viens je n’ai pas sauvé tant de gens. Ah ! J’ai oublié de mentionner que je venais du futur enfaîte, d’où cette montre a plusieurs usage. »

Montrant la montre à l’alien et ses différentes fonctions. C'est-à-dire que la montre pouvait faire horloge, téléphone, GPS et d’autres. Puis il dit à l’alien ;

«  Ma particularité à moi est que je possède une énergie spécial qui me permet d’entré en résonance avec tout les éléments. Seulement l’affinité de mon énergie avec eux est limité c'est-à-dire que je contrôle mieux certain que d’autres. Et toi c’est quoi ta spécialité ? »

Orpheus se sentait très allaise avec l’alien, il sentait qu’il pouvait lui faire confiance. C’est pourquoi il partageait cela avec lui et voulait aussi savoir ce qu’il en était pour lui. Orpheus était de en plus en plus relax et ne pouvait s’empêcher de sourire tellement il était content.    


Dernière édition par Orpheus Lin le Mar 2 Mai - 11:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rang Sylphide
Rang Sylphide
avatar


MessageSujet: Re: [Terminé][Avril I+3] Ahem... E-enchanté? [PV Orpheus]   Ven 31 Mar - 21:38


Le petit alien n’avait pas escompté pareille réaction face à l’annonce de sa provenance. Aussi avait-il suviit l’étrange monologue de son camarade d’un air vaguement étonné, et surtout confus. Personne ne lui avait encore fait le coup de parler de lui à la troisième personne alors qu’il était juste en face (action qui n’était pas vraiment de première politesse, mais bon), puis murmurer des propos que l’alien de toute manière n’avait pas réussi à entendre correctement – principe même du murmure, direz-vous – pour enfin achever le tout par une explosion de joie particulièrement sonore.

Sylphide cligna des yeux par trois fois, ne sachant trop s’il était surpris, confus, ou amusé. Aussi décida-t-il de ne pas réagir ouvertement. Par chance, Orpheus s’était décidé à répondre à sa question, lui permettant ainsi de se concentrer sur autre chose que cette soudaine exultation – qui n’était pas sans lui rappeler Kentarô. Peut-être s’entendraient-ils bien ? Sylphide chassa ces pensées de son esprit, et se concentra sur les propos de son camarade.

«Ouais j’suis pas japonais. Dite donc ça se voit tant que ça que je ne le suis pas ? Enfin moi j’suis grec et égyptien. Plus précisément d’un père égyptien et d’une mère grec voilà c’est ça ! »

Le petit alien répondit par un petit « Oh, d’accord, intéressant. », avant que le brun ne continue.

«Je crois savoir que nous avons tous quelque chose de particulier, d’où l’utilité de nos différent badge. Moi je suis un héros il me semble, enfin d’où je viens je n’ai pas sauvé tant de gens. Ah ! J’ai oublié de mentionner que je venais du futur enfaîte, d’où cette montre a plusieurs usage. »

Intrigué, voire franchement curieux, Sylphide se pencha vers Orpheus alors que ce dernier lui montrait ladite montre. Et en effet, elle avait plus d’un usage, dénotant une technologie un peu plus avancée – en matière d’accessoires tout du moins-  que la technologie présente. Horloge, téléphone, GPS, elle proposait diverses fonctions, qui rappelaient énormément les vastes options disponibles sur les portables les plus modernes. L’alien s’en éloigna de manière presque imperceptible. Non pas qu’il se méfiait des appareils technologiques, ils ne manquaient d’ailleurs pas d’intérêt… Mais ils avaient tendance à ne pas l’apprécier, lui. Surtout les plus « avancés ». Aussi préférait-il ne pas prendre le risque de dérégler par inadvertance ce gadget, ou pire, bien qu’il ne savait pas vraiment comment cela pouvait se produire… Mais il apprit à ne pas sous-estimer la haine que la technologie moderne lui vouait.  

« Elle parait plutôt pratique. » déclara le jeune alien en se réinstallant finalement à sa place, sans décrocher son regard –un brin méfiant – de la montre.

« Ma particularité à moi est que je possède une énergie spéciale qui me permet d’entrer en résonance avec tous les éléments. Seulement l’affinité de mon énergie avec eux est limitée c'est-à-dire que je contrôle mieux certain que d’autres. Et toi c’est quoi ta spécialité ? » continua le brun, tandis que Sylphide relevait les yeux vers lui.

L’extraterrestre s’accorda une brève seconde de réflexion. Ainsi, Orpheus venait du « futur ». Mais… S’agissait-il de leur avenir direct, en supposant qu’il n’existe qu’une ligne temporelle, ou bien… D’une espèce d’univers parallèle ? Quelles étaient les similitudes avec leur présent, et les différences ? Et comment diable était-il arrivé ici, dans leur présent, alors que l’avenir – pour ce qu’il était supposé être – pouvait lui offrir bien plus que le présent ? D’ailleurs, de quel avenir venait-il précisément ? Un avenir proche ? Lointain ? Entre les deux ? Auquel cas, à quel point était-il avancé culturellement, juridiquement, politiquement… ou au contraire, dans le cas d’une de ces dystopies dépeintes avec tant d’ardeur et d’engouement par les cinéastes et écrivains, avait-il régressé ? Et puis, en venant ainsi dans son passé, ne risquait-il pas de changer l’avenir, et donc son éventuel présent, et ainsi –

Woh.

Woh woh woh.

WOH.

En fait le p’tit Sylph ne s’était pas accordé une brèèèève seconde de réflexion, mais bien une p’tite dizaine de divagation. S’en rendant compte, il toussota.

« Ahem. Donc. Oui. Intéressant ! Pardon, ahem. Dooonc, tu viens du futur ? Mais… Il s’agit du futur de ce monde-ci, ou bien, une espèce d’univers parallèle ?  Et vous êtes, disons, à quel point avancés d’un point de vue technologique ? Je veux dire, il me semble avoir vu des objets plutôt avancés ici, et qui ne sont pas sans rappeler ta montre, d’un point de vue des fonctionnalités par exemple. D’ailleurs, tes pouvoirs n’affectent pas… tes gadgets ? Je veux dire, si tu as une affinité, disons, avec l’électricité, ou le magnétisme simplement pour ce que j’en sais… Cela ne risque pas de détraquer… Eh bien, des choses comme cette montre ? Ou bien est-ce qu’ils sont adaptés à pareilles facultés ? Ou bien est-ce que tu t’es d’une certaine manière adapté pour ne pas subir d’aléas regrettables avec la technologie ? Quoi que, puisqu’il s’agit d’une énergie particulière, rentrant en résonnance avec les éléments, comme tu dis… si l’énergie en question n’était pas compatible avec la technologie de ton présent, ta montre ne pourrait fonctionner. Mais elle fonctionne, d’ailleurs plutôt bien si je puis dire. Est-ce dû au fait qu’il s’agit d’une technologie avancée ? Auquel cas, la technologie actuelle est-elle compatible ? Ou bien, est-ce que ton énergie la détraque ? Ce qui nous fait revenir à la question du si tu maîtrises ton énergie pour t’adapter à ton environnement ou non. »

Il s’interrompit, lâchant un petit « hm », tandis qu’il se tapotait pensivement la lèvre supérieure de l’index. La seconde suivante, il souriait à nouveau à son camarade, bien que légèrement gêné.

« Pardon, je me suis laissé emporter. Il faut dire que c’est la première fois que je rencontre directement un voyageur temporel. Aussi, ne te sens pas obligé de répondre à mes réflexions immédiatement. Bien que ce soit un sujet des plus intéressants, ce n’est pas vraiment le propos de notre discussion. Nous pourrons éventuellement y revenir plus tard. » Il rit brièvement. « Pour te répondre, eh bien… A proprement parler, le fait même que je sois un alien est ce qu’on peut appeler ma particularité, ou singularité dans le jargon de l’Académie. Et puisque je ne suis pas humain, l’administration m’a placé dans le groupe des Monstres. » dit-il en tapotant sa cravate bleue de l’index. Puis il continua, accordant à son camarade un clin d’œil complice. « Cela dit, j’ai moi aussi un pouvoir. »

Il tendit la main entre eux deux, la paume orientée vers le tableau noir. L’une des deux brosses rangées sur le rail sembla frissonner. Puis elle s’éleva de quelques centimètres de sa position pour finalement se précipiter vers la paume de l’alien.

« Je suis télékinésiste. C’est… Bien moins impressionnant que manipuler les éléments, mais ce n’en est pas moins pratique. » termina-t-il en laissant échapper un bref rire, tandis que la brosse flottait nonchalamment au-dessus de sa paume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cooking club Leader
Cooking club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Terminé][Avril I+3] Ahem... E-enchanté? [PV Orpheus]   Mar 18 Avr - 16:06

Après avoir dit à l’alien d’où il venait, qui il était Orpheus lui montre son gadget préférer sa montre multifonction. Celle-ci attira l’attention de l’alien, qui se rapprocha pour la voir. Mais ce fut de courte durée car l’alien, commença peu à peu a prendre ses distances de la montre. Néanmoins il trouvait quelle était pratique, malgré qu’il avait l’air de s’en méfié. Orpheus trouvait une chose curieuse. L’alien ne dit rien devant quelqu’un qui venait du futur, pas de surprise rien. Mais que pouvait il pensé de lui, n’a-t-il donc rien à demander concernant le futur. Ce silence de l’alien rendait Orpheus un brin nerveux. Ou ne c’était-il pas encore rendu conte de ce qu’il venait de dire ? Mais l’alien se mit enfin à réagir, il toussota et dit
   « Ahem. Donc. Oui. Intéressant ! Pardon, ahem. Dooonc, tu viens du futur ? Mais… Il s’agit du futur de ce monde-ci, ou bien, une espèce d’univers parallèle ?  Et vous êtes, disons, à quel point avancés d’un point de vue technologique ? Je veux dire, il me semble avoir vu des objets plutôt avancés ici, et qui ne sont pas sans rappeler ta montre, d’un point de vue des fonctionnalités par exemple. D’ailleurs, tes pouvoirs n’affectent pas… tes gadgets ? Je veux dire, si tu as une affinité, disons, avec l’électricité, ou le magnétisme simplement pour ce que j’en sais… Cela ne risque pas de détraquer… Eh bien, des choses comme cette montre ? Ou bien est-ce qu’ils sont adaptés à pareilles facultés ? Ou bien est-ce que tu t’es d’une certaine manière adapté pour ne pas subir d’aléas regrettables avec la technologie ? Quoi que, puisqu’il s’agit d’une énergie particulière, rentrant en résonnance avec les éléments, comme tu dis… si l’énergie en question n’était pas compatible avec la technologie de ton présent, ta montre ne pourrait fonctionner. Mais elle fonctionne, d’ailleurs plutôt bien si je puis dire. Est-ce dû au fait qu’il s’agit d’une technologie avancée ? Auquel cas, la technologie actuelle est-elle compatible ? Ou bien, est-ce que ton énergie la détraque ? Ce qui nous fait revenir à la question du si tu maîtrises ton énergie pour t’adapter à ton environnement ou non. »
Orpheus écouta le long monologue du jeune alien très attentivement, car il était la première personne a qui il en parlait. Alors il tenait à savoir ce qu’en penserait les gens mais surtout, de quelqu’un comme Sylphide. C’était certes long mais intéressant, il y avait bien des questions, certaines qu’Orpheus ne s’était pas encore posé. Et afin de lui répondre Orpheus voulait s’accorder une seconde de réflexion. Mais très vite il se dit que c’était déplacé de ne pas écouter, heureusement il avait terminé. Orpheus se rendit conte que le sujet intéressait beaucoup l’alien. Orpheus n’eut même pas le temps d’en placé une que l’alien s’excusait déjà, il était vraiment poli.
« Pardon, je me suis laissé emporter. Il faut dire que c’est la première fois que je rencontre directement un voyageur temporel. Aussi, ne te sens pas obligé de répondre à mes réflexions immédiatement. Bien que ce soit un sujet des plus intéressants, ce n’est pas vraiment le propos de notre discussion. Nous pourrons éventuellement y revenir plus tard. »
Orpheus fit un mouvement de la main de gauche à droit en souriant, pour dire qu’il n’était pas nécessaire qu’il s’excuse. Puis il répondit à sa question.
« Pour te répondre, eh bien… A proprement parler, le fait même que je sois un alien est ce qu’on peut appeler ma particularité, ou singularité dans le jargon de l’Académie. Et puisque je ne suis pas humain, l’administration m’a placé dans le groupe des Monstres. »
C’était une réponse des plus évidentes, car comme il le disait le fait même d’être un extraterrestre le rendait déjà particulier. Mais bon cela ne satisfaisait pas entièrement Orpheus, mais suite au clin d’œil de l’alien il comprit qu’il y avait autre chose. Il ajouta donc  « Cela dit, j’ai moi aussi un pouvoir. » A la suite de cette déclaration Orpheus se mit a pensé, mais quelle pouvait donc être son pouvoir. Était il télépathe ou alors capable de voler, ou bien se déplaçait- il très vite, mais quelle était son pouvoir. Alors il étendit la main ver le tableau noir, l’une des brosses frissonna. Nooon ! Il peu… il s’interrompit et il vit la brosse se déplacer dans les airs se dirigeant vers la main de l’alien. Il fait de la télékinésie enfaite.
« Je suis télékinésiste. C’est… Bien moins impressionnant que manipuler les éléments, mais ce n’en est pas moins pratique. » 
« Ouais je vois sa, c’est très intéressant, tu peux faire bouger ce que tu veux par la simple force de ton mental c’est stupéfiant » Fixant la brosse en lévitation. Étant donné qu’il avait enfin répondu à sa question et qu’il pouvait sentir l’attention que lui portait l’alien, il essayait donc de répondre à quelque une de ses questions. Aussi voulait-il faire une petite démonstration de son pouvoir.
« Humm… Que dire … bon enfaite j’ignore si le futur d’où je viens est le futur direct ou un univers parallèle à celui-ci. Ensuite les avancer technologique son plutôt grande comparer à cette époque. Tout du moins à l’extérieur de l’académie, car comme tu l’a dis il y a ici des appareils assez similaire à ma montre. En ce qui concerne les effets de mon énergie sur ma montre non ! Elle ne rentre pas en résonance avec elle automatiquement, certes j’ai une grande affinité avec l’électricité ce qui pourrait justement détraqué ma montre. C’est pourquoi pour éviter ce genre d’incident, il y a une sorte de sceau sur moi qui empêche mon pouvoir de se manifester en passant outre ma volonté. Comme justement pour ma montre qui commence à se décharger, j’absorbe l’électricité restante » Il pose le doit sur la partie métallique de sa montre et absorbe l’électricité. Il retire le doit de la montre et l’électricité est visible coller à son doigt. Puis il n’y a plus d’électricité sortant de la montre après quelque seconde. « Voila c’est fait j’ai vidé la batterie maintenant je vais la recharger a bloc puisque mon énergie est électrifier à présent » Maintenant l’électricité quitte le doigt d’Orpheus pour la montre et le niveau de batterie après quelque seconde, affiche batterie pleine. « Voila c’est aussi simple que sa ! Je peux le faire et le refaire tout le temps » et c’est ce qu’Orpheus faisait et refaisait jusqu'à ce que la batterie lâche et explose.  « Eh bien ! La batterie est foutu j’espère juste trouver une batterie qui convienne et enfaite je l’ai reconfiguré et mise les infos nécessaire afin quelle puisse fonctionner ici je veux a cette époque. Mais bon puisque j’ai détruis la batterie, elle ne fonctionnera pas avant un moment et j’espère t’avoir donné des réponses satisfaisante. Et je crois que ma voiture m’attend déjà dehors » il dit cela en allant vérifier par la fenêtre après avoir mit ce qui restait de sa montre dans sa poche. A la fenêtre il vit ne vit que dalle car le portail était plutôt éloigner des bâtiments. « Ah ! Ouais ! C’est vrai que d’ici on ne peut pas voir le portail » il dit cela en riant passant la main dans ses cheveux. Il se rapprochait ver sa table pour prendre son sac avec le sourire aux lèvres.     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rang Sylphide
Rang Sylphide
avatar


MessageSujet: Re: [Terminé][Avril I+3] Ahem... E-enchanté? [PV Orpheus]   Jeu 27 Juil - 15:01


«Ouais je vois ça, c’est très intéressant, tu peux faire bouger ce que tu veux par la simple force de ton mental c’est stupéfiant » répondit le brun en observant la brosse fixement.

Sylphide sourit, amusé de l’effet obtenu. Il refit flotter la brosse jusqu'au tableau, et l'y re-rangea à sa place. Orpheus sembla réfléchir un bref instant, puis prit apparemment une décision. Il fit à nouveau face à l’alien, déterminé à répondre aux questions de ce dernier, et reprit la parole.

«Humm… Que dire … bon en fait j’ignore si le futur d’où je viens est le futur direct ou un univers parallèle à celui-ci. » Sylphide acquiesça. Il ne devait vraiment pas être aisé de distinguer ce type de détail, surtout si les univers se ressemblent. Intéressant, mais clairement pas des plus évidents. « Ensuite les avancées technologiques sont plutôt grandes comparé à cette époque. Tout du moins à l’extérieur de l’académie, car comme tu l’a dit il y a ici des appareils assez similaire à ma montre. En ce qui concerne les effets de mon énergie sur ma montre non ! Elle ne rentre pas en résonance avec elle automatiquement, certes j’ai une grande affinité avec l’électricité ce qui pourrait justement détraquer ma montre. C’est pourquoi pour éviter ce genre d’incident, il y a une sorte de sceau sur moi qui empêche mon pouvoir de se manifester en passant outre ma volonté. Comme justement pour ma montre qui commence à se décharger, j’absorbe l’électricité restante »

Un sceau ?

Haussement de sourcil.

Comment ça, un sceau ? Un sceau magique, comme un… pentagramme, dessiné quelque part ? Ou est-ce juste une analogie ? Un petit abus de langage pour expliquer un fait, ou un phénomène, que le brun ne pouvait alors expliquer en détail ? Hum.

Le temps de ces brèves réflexions, Orpheus avait posé son doigt sur la montre. Lorsqu’il le retira, Sylphide pu distinguer une charge électrique liant le doigt et le gadget. Le jeune alien se pencha légèrement en avant, la main portée à la bouche. Absorbé par l’observation de ce phénomène, il restait silencieux, quand bien même son regard trahissait sa curiosité. Quelques secondes passèrent, puis la charge disparut. Le petit lycéen releva les yeux vers son camarade.

«Voila c’est fait j’ai vidé la batterie maintenant je vais la recharger à bloc puisque mon énergie est électrifiée à présent »

Ainsi Orpheus fit la manœuvre inverse, commençant à charger la montre. Il expliqua par la suite qu’il pouvait le faire et le refaire constamment. Ce qu’il s’amusa à faire, à la grande surprise (et au désarroi) de Sylph. Après tout, une brève démonstration aurait amplement suffit, aucun besoin de risquer de détr-

La batterie surchauffa, et explosa.

Oh. Bon.

«Eh bien ! La batterie est foutueAh bon ? Heheh. j’espère juste trouver une batterie qui convienne et enfaite je l’ai reconfiguré et mise les infos nécessaire afin qu’elle puisse fonctionner ici je veux a cette époque. Mais bon puisque j’ai détruit la batterie, elle ne fonctionnera pas avant un moment et j’espère t’avoir donné des réponses satisfaisantes. Et je crois que ma voiture m’attend déjà dehors »

A ses mots, et sans s’apercevoir que Sylph s’apprêtait à intervenir, Orpheus fourra sa montre dans sa poche et se dirigea vers la fenêtre. Où il s’arrêta comme un piquet, puis se mit à rire en passant négligemment la main dans ses cheveux.

« Ah ! Ouais ! C’est vrai que d’ici on ne peut pas voir le portail. » déclara le brun en se rapprochant de son bureau.

Sylphide éclata de rire.

« Eh bien, vous… Pardon, tu es vraiment un sacré numéro, Orpheus. Quoi qu’il en soit, j’aurai bien d’autres questions, notamment à propos de tes pouvoirs. Cela étant, comme tu l’as fait remarquer, il est plus que temps de quitter les locaux de l’académie. commença le petit alien, souriant à son camarade. Nous pourrons reprendre cette discussion une autre fois, peut-être ? Après tout, cela commence à faire beaucoup d’informations à assimiler. »

Il adressa un clin d’œil au grand brun, puis reposa la sangle de son sac sur son épaule. Il fit à nouveau face à son interlocuteur, et, cette fois évitant un contact physique avec lequel il n’était toujours pas vraiment à l’aise, il fit une courte révérence (main droite sur le cœur, main gauche dans le dos).

« Je t’aurai bien accompagné jusqu’au portail, mais je compte faire un détour par la bibliothèque. Ce fut un plaisir de faire ta connaissance. Passe une bonne après-midi, et à la semaine prochaine ! »

A ces mots, il fit un petit signe de main à son camarade, tout sourire, puis quitta la salle de cours pour se rendre à la bibliothèque. Dans le couloir, il croisa les deux élèves de leur classe chargés de nettoyer la salle une fois la journée de cours terminée. Il violetit légèrement d’embarras, présenta brièvement ses excuses, leur souhaita à eux aussi une bonne après-midi puis fila sans demander son reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cooking club Leader
Cooking club Leader
avatar


MessageSujet: Re: [Terminé][Avril I+3] Ahem... E-enchanté? [PV Orpheus]   Sam 5 Aoû - 17:31

Le petit alien est quelqu’un de vraiment sympa résulta, Orpheus est pas mal content de sa première journée d’école. Ainsi il était un sacré numéro Orpheus était un peu surpris, mais bon c’est pas la première fois et sans doute pas la dernière. Enfin il avait quand même agit comme un con tout à l’heur bon il le méritait d’une part.  En tous cas comme il a si bien dit il était plus que temps de rentrer à la maison. Le jeune homme fut une fois de plus surpris par le salut de l’alien, qu’es ce que c’était que ça on le fait encore ça. Afin oui apparemment alors étant donner qu’il le salut ainsi Orpheus fit pareil, il fait exactement comme l’alien  car lui à fait un peu de théâtre plus jeune.
« Je t’aurai bien accompagné jusqu’au portail, mais je compte faire un détour par la bibliothèque. Ce fut un plaisir de faire ta connaissance. « Non pas besoin, ce fut aussi un plaisir que de rencontrer une personne aussi sympa et que je pense pas mal cultiver. »  Passe une bonne après-midi, et à la semaine prochaine ! » «  De même à la prochaine !!! » Il hurla voyant l’alien s’en aller.
Ainsi il prit lui aussi son sac et commença à ce diriger vers le portail, il salut les élèves qui croise à l’entrer et sans tarder ce dirige vers le portail. Arriver au portail il se retourne et dit
« Je vais facilement m’adapter à cette école »
 Puis il entendit derrière lui la voix de son chauffeur et il y répond. Il se dépêche d’aller vers la voiture et le voila en route pour chez. Ainsi ce termine la première journée d’école d’Orpheus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Terminé][Avril I+3] Ahem... E-enchanté? [PV Orpheus]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé][Avril I+3] Ahem... E-enchanté? [PV Orpheus]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 7 avril : 204e anniversaire de la mort de Toussaint
» Extreme Rules - 25 avril 2010 (Résultats)
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Ahem.. Please to meet you ?.
» 21 AVRIL 1971 /21 AVRIL 2010 DISPARUTION D'UN LEADER VISIONNAIRE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Natsuyasumi Academy  :: Bâtiment principal :: Partie Lycée :: Salles de classes du lycée-
Sauter vers: